♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

[Solo] Histoire d'un ermite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: [Solo] Histoire d'un ermite. Mar 26 Mar 2013 - 23:27

Onikaan était à l'entrée de son repaire. Il observait paisiblement le ciel qui se couvrait à vu d'oeil. Il sentait une tempête approcher et sortir par ce temps s'annonçait un peu inutile. IL ne risquait pas de croiser grand monde et personne ne se risquerait dans son domaine avec ce temps dehors. Il serait tranquille pour la journée.

Il décida donc de rester au chaud, à l’abri du vent et de la pluie, dans son nid douillé. Il réfléchissait à ce qu'il pouvait faire. Après plusieurs minutes de va et viens dans sa grotte, il eut une idée qui lui donna le sourire. Il allait s'atteler à la tâche qu'il avait fait traîné depuis son arrivée sur ces terres: son Autobiographie. Il en avait des choses à dire, il ferait ça par chapitre. Proprement, ou du moins, en essayant d'être propre. L'idée lui plaisait. Il alla donc à son "bureau" d'herboriste, où il avait mis quelques plantes à infuser, des fioles vies étaient en vrac sur celui-ci, des livres était ouverts ... Un vrai bazar de mec ! Il soupira ... Il manquait une présence féminine ici, c'était certain. Enfin, au moins, il était tranquille. Il se rassurait avec ça.

Il débarrassa son bazar, écartant les plantes et les infusions, posant les livres au sol... Il amena une chandelle allumée en coin de bureau et prit ce qu'il lui fallait pour écrire. Un bel ouvrage relié en cuir et de l'encre accompagnée d'une plume. Il se mit à la lumière de la flamme, et commença à griffonner l'ouvrage, inscrivant d'abord le titre qu'il souligna d'un trait fin.


"L'Histoire d'un Ermit."

Il regarda longuement le titre en tirant légèrement la langue. Il y réfléchissait. Puis il souria, satisfait, il tourna la première page et entama le récit.

"Chapitre I : Jeune orphelin."
Il y a des années, au sen des terres reculées se trouvant par delà les mers, une histoire pouvant changer l'avenir commença. Elle débuta avec la naissance d'un jeune dragonnet dès lors, fort curieux. En effet, sa naissance fit du bruit dans les villages entourant la magnifique ville de Sthélenria, capitale de Tardingbath.

L'enfant venant de naître était le premier héritier au trône de ces terres. C'était véridique, il était l'enfant unique du roi et de la reine et un jour, tout ce qui leur appartenait, lui appartiendrait. Malheureusement, lorsqu'il est question d'héritage royal et du pouvoir qui y est associé, un pépin arrive toujours.
L'enfant était âgé de quelques années, il apprenait à utiliser ses ailes encore fragiles et à se déplacer sans aide. Il n'était doté que de peu de paroles, son langage était encre très enfantin, pire qu'enfantin même. Cette nuit, marqua à jamais l'âme du dragonnet.

Dans l'obscurité de celle-ci, alors qu'une tempête faisait rage à l'extérieur, un bruit sourd et puissant, accompagné d'une explosion et de cris, vinrent réveiller l'enfant de son sommeil. IL resta cloîtré dans son lit, à trembler, pleurer ... Il était terrorisé ... Il sauta rapidement sous son lit, se réfugiant des sons qu'il entendait. Là, il se sentait en sécurité. A peine eut-il le temps de retrouver un peu de son calme, que la porte de la chambre vola en éclats, deux dragons, lourdement armés et armurés entrèrent en grognant et rigolant. L'enfant ne voyait que leur pattes postérieures. Leurs griffes étaient acérées, habituées à déchirer la chair, leurs voix étaient lourdes et puissantes. Ils se vantaient:


-"Mouahahaha ! T'as vu ça ?! Ça se prêtant Roi et ce n'est même pas capable de défendre sa femme ! Sans rigoler quoi ! Hahahaha !"

-"Ouais c'est pas faux ! Mais au lieu de rire, va voir si l'enfant est là, le jeune maître le veut vivant !"

Sur ces mots, l'un des dragons sortit de la chambre pendant que l'autre s'approchait du lit à lourds pas. Il arriva au niveau des draps et hurla:

"L'ENFANT A DISPARU !! ALLONS LE CHERCHER ! Il ne doit pas être loin dans le château ..."

Un cor retentit à travers le château, l'enfant était silencieux, terrifié, sous son lit. Il attendit de longues minutes et sortit de sa cachette, partant à sa porte pour zieuter dans les couloirs. Il ne vit personne, avec un peu de courage, il s'employa le long du corridor du premier étage du château, là où toutes les chambres étaient alignées. Toutes les portes avaient été ouvertes, l'enfant se mit à courir jusqu'à la chambre de ses parents, un air paniqué au visage. Il venait de comprendre. C'était une attaque, des brigands comme dans les contes se disait-il. Ils le voulaient lui, il ne voulait pas être attrapé, il partait pour la chambre de ses parents dans l'espoir qu'ils puissent le protéger, et lui dire que tout allait bien, que ce n'était qu'un mauvais rêve.

Sa mère serait là, sa belle maman à lui. Son papa, le grand roi de ces terres, le dragon ayant vaincu un mal terrifiant par le passé. Une vieille légende de son royaume. L'enfant se souvenait parfaitement de cette histoire, c'était sa préférée.


"Un jour, un dragon fait de foudre et de tonnerre se dressa contre les ombres. Il les perfora et invoqua le déluge. C'était les vents, les éclairs, la neige ! Tout ça était mêlé pour lutter à ses côtés ! Il finit par les vaincre. Et il devint Roi, acclamé et aimé par le peuple. C'est ton papa mon ange..."lui racontait sa maman. Il ne lui manquait que son doux bisou avant qu'elle ne lui souffle la bougie et ne referme la porte, lui faisant un sourire en sortant. Le petit dragon versa une larme alors qu'il atteignait la chambre de se parents, il avait peur pour eux car avait entendu les deux méchants parler du roi.

Il s'arrêta devant la porte, il eut un grand frisson et se mit àà verser des larmes incontrôlables. La porte était déchirée, du sang y était répandu. Il poussa doucement la porte et appela ses parents dans l'obscurité de la pièce.


-"Maman ? ... Papa ? ... Hey .. Maman ?"

Il avait très peur .. Il n'étendait aucun bruit à par le son de l'eau qui tombait goutte à goutte sur le sol. *Plouic .. Plouic .. Plouic*, tels étaient les seuls bruits perceptibles. Il prit son courage a deux pattes et entra dans la pièce, a pas lents, de petits enfants pas rassuré... Il arriva vers le centre d ela pièce et trébucha sur quelque chose, un truc dur, quelqu'un ! Il eut une expression d'horrification sur le visage suivit d'un long cri de terreur. Il venait de marcher sur les corps inanimés de ses parents. Il se mit à pleurer, se collant à eux, se barbouillant de leur sang durant les étreintes câlines qu'ils leur faisaient. Il pleuraient toutes les larmes de son corps.

Ses plaintes furent stoppées par un son, des bruits de pas dans le couloir. Quelqu'un arrivait. Il s'allongea contre ses parents morts et ferma les yeux, laissant un des deux entre ouvert pour pouvoir observer la personne qui entrait désormais dans la chambre. Il reconnu Warend, le gentil papy qui s'occupait de lui apprendre l'Histoire de son pays, un de ses tuteurs quoi.

Warend était petit de taille, c'était un anthropomorphe, ses écailles vertes étaient ternis par le temps, il avait vécu longtemps, très longtemps, mais il était la personne que l'enfant préférait après ses parents. Il était comme SON papy. Le vieux dragon prit l'enfant avec lui, dans ses pattes avant et partit au rez-de-chaussé. Ils croisèrent beaucoup de personnes du personnel, toutes mortes, un vrai massacre avait eut lieu ici. L'enfant était terrorisé, il ne savait pas ce qu'il se passait. Pourquoi tout cela était arrivé...
Le grand-père sortit du château et de la cité en flammes avec l'enfant. Le petit dragon regardait la capitale partir en flamme, les larmes aux yeux, ne pouvant s'arrêter de pleurer. Le papy lui expliqua durant le trajet, calmement:


-"Je t'amènes dans mon village natal. Un ami veillera sur toi. Je ne pourrais pas moi, j'ai beaucoup de choses à faire désormais...

L'enfant se contenta d'essuyer ses larmes. Il avait compris que le vieux dragon le laisserait entre de bonnes mains. Mes les larmes revinrent rapidement. L'enfant savait qu'il était Orphelin désormais. Onikaan était un jeune orphelin...
avatar

Personnage
Recherche: Femelle
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Crédit : 3667
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 23
Localisation : La plage !! :D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Solo] Histoire d'un ermite. Sam 30 Mar 2013 - 0:48

Onikaan venait de terminer son premier chapitre. Il le relu, vite fait, pour vérifier les fautes potentielles, les oublis et autres problèmes liés à l'écriture d'une œuvre. Il se relu, mainte et mainte fois. Satisfait, il posa la plume quelques instants et retourna à l'entrée de sa grotte voir si le temps était propice à une possible sortie. Le temps n'était toujours pas accueillant et l'obscurité commençait à envahir le flanc de la montagne. Il devait être environ 18h.

Il retourna donc, un peu déçu de ne pouvoir aller se dégourdir les pattes, à son ouvrage. IL reprit la plume, leva la tête au plafond et commença à réfléchir, à se rappeler son passé. Tout était trouble, cela faisait déjà bien longtemps qu'il n'avait essayé de se souvenir de son passé, d'habitude, il faisait tout pour l'oublier. La tristesse l'envahissait à chaque fois. Là, c'était différent, il se confiait à lui même à travers son écrit.

Il reposa enfin son regard sur le papier après avoir réfléchi, il tourna une nouvelle page, et marqua en haut de celle-ci:


"Chapitre II : La véritable nature."

Il examina le titre et réfléchissait si cela allait coller avec le thème de ce second chapitre. Il entama l'écriture, trouvant que ça irait.

L'enfant avait grandi depuis l'incident de sa jeunesse. Il avait acquis ses cornes, ses premiers vrais crocs d'adulte et de magnifiques capacités physiques et intellectuelles. En effet, le jeune dragon avait été amené par Warend chez un dragon d'âge moyen, sentant la sagesse et la force à plein nez. Il avait les yeux gris très clairs. Ce détail avait marqué l'esprit d'Onikaan.

Ce dragon là s'avérait être un ancien combattant, désormais retraité à cause de sa perte quasi totale de la vue, il enseignait à certains jeunes dragons l'art du combat et la découverte de leur affinité. Oni' avait souhaité, une fois adolescent, suivre les entraînements du maître, Greïstuul Trisniirf. Celui-ci avait accepté avec grande joie, il allait enseigner à son "enfant", son "fils". Il était l'ami qui s'occupait d'Oni depuis qu'il avait perdu ses parents. Il était comme le second père de ce dernier.

Les entraînements avaient commencé au début de l'adolescence du dragonnet. Il les suivait, jour après jour, et Greïstuul n'était pas tendre pendant les exercices. Il lui faisait faire des randonnées de plusieurs dizaines de kilomètres, des exercices de survie, qui avaient pour but d'endurcir le corps du dragon, il le faisait lutter contre les courants puissant de la rivière. Bref, Onikaan en bavait tout les jours, mais il sentait qu'il gagnait en force. Bientôt, son maître décida de l'amener avec lui pour un entraînement "spécial".

Ça pour être spécial, il l'était. Greïstuul l'amena au milieu d'une jungle hostile, là ù les libellules et les fourmis faisaient 3 fois leur taille. Onikaan développa une grande attraction pour ce lieu, lui qui avait développé un besoin de savoir tout ce qui était intéressant. Il commença à questionner son maître sur le comment du pourquoi tout était ainsi:


-"Pa.. Maître ?" Il avait failli l'appeler "Papa", habitude qu'il avait pris puisqu'il vivait avec cet homme là depuis sa plus tendre enfance. "J'aimerais savoir ... Pourquoi tout est si grand ici ? Des plantes jusqu'aux animaux ?

-"Et bien .. En voilà une question pertinente mon enfant. Je vais te le dire. Il faut tout d'abord que tu saches que ici, rien ne marche comme ailleurs. Cette jungle a été par le passé, fortifiée par un puissant mage, qui souhaitait voir la nature se développer à grande vitesse. Tu as dû le constater, ici, tout est démesuré. C'est à cause de cette magie, elle a imprégné la terre si profondément que tout ce qui vit dessus ou en son contact se retrouve magiquement "boosté" à vie. C'est pour cela que nous allons rester ici pendant toute une année. Les dangers sont grands ici, et il va falloir user de notre instinct de survie pour ne pas mourir."

Le maître s'attendait à voir de l'anxiété dans le regard de son élève mais rien n'y parut. Onikaan affichait une mine réjouie. Il en apprenait plus, tout les jours et rester ici lui plaisait, il pourrait s'intéresser de près au phénomène s'exerçant sur les lieux. Ce sujet était fascinant, c'est ainsi qu'Onikaan voyait la chose.

Les jours qui suivirent furent éprouvant et très fatiguant. Il avait fallu aux deux dragons beaucoup d'efforts et de travail pour mettre en œuvre une zone d'abris, de repos, et sécurisée. Ils étaient fiers du résultat. Ils avaient battit dans un arbre, une cabane de bois et de feuillage, pouvant résister à pas mal de vent et de pluie.

Les jours suivants ces travaux, Oni' suivit avec beaucoup de rigeur les exercices donnés par son maître: Tuer telle bête pour manger, aller à la cascade et y méditer dessous pendant 2h puis ramener des seaux remplis d'eau ... Que des tâches ménagères, toutes transformées en épreuves physiques et morales. Onikaan se sentait bizarrement bien, surement à cause de la magie qui opérait sur les lieux. Les mois passaient vite, Oni subissait sans relâche son entraînement. Greïstuul était fier de lui mais ne lui disait jamais.

Les années passèrent et rapidement, la cinquième se termina. Oni' ressemblait désormais à un jeune dragon solide et confiant. Il avait commencer à acquérir beaucoup de sagesse et de savoir. Il avait également acquis une grande force et avait pris beaucoup en taille, c'était l'effet de la magie sur son organisme lors de sa croissance. Il était très imposant désormais, le petit enfant fragile ne semblait plus l'habiter. Son maître lui annonça alors, peu de temps avant qu'ils ne partent de cette jungle:


-"Et bien .. Je ne m'en suis pas rendu compte mais tu es devenu un bien beau et fort dragon ! Tu me dépasse même en taille alors que tu n'as pas fini de grandir ! Moi qui pensait être grand !" Il lâcha un petit rire puis reprit avec un air plus sérieux, s'adressant à son élève, le regard plongé dans le sien: "Tu dois le savoir. Je vais aujourd'hui te parler de la prophétie, car je pense que tu es concerné. Il y a bien longtemps, la foudre donna naissance à un drag.."

A peine avait-il commencé qu'Onikaan lui coupa la parole:

-"Je connais ce conte pour enfant ... Ma mère me le racontait souvent, prenant mon père pour exemple de héros de l'histoire..."

-"Ce ne sont pas des histoires... C'est la vérité. Il y a bien longtemps je disais, alors que le chaos et les ténèbres se rependaient sur ces terres, la foudre donna naissance à son premier enfant, un dragon aux écailles argentées, ne faisant qu'un avec l'élément électrique. Cet enfant fut formé au fil du temps et de sa croissance à se préparer à combattre ces ténèbres. Il était l'Enfant de la prophétie. Il subit pendant de longues années, un entraînement acharné, destiné à le rendre puissant, fort et indomptable, telle la foudre elle même.
Les années passèrent et le vrai mal fit son apparition. Il s'agissait en réalité de la partie sombre qui était née de l'enfant, en même temps que lui. La foudre avait renié le mal de son Elu et l'avait banni dans les profondeurs. Mais elle refaisait surface et voulait se venger sur le monde.
C'est alors que l'Elu intervint et combattit le Mal. Leur lutte fut colossale, deux puissances gigantesques se choquaient. Les terres où ils se sont battu finirent par être totalement détruite. Mais l'Elu vainquit et en sortit comme un Héros. Les habitants des terres désormais sauves l'élurent et le menèrent sur le trône. Ainsi, un long règne, celui de ta famille, depuis ton ancêtre, commença. Peu de génération virent un enfant aux écailles argentées naître et à chaque fois, il avait fallu ré affronter les ténèbres. Cela a dû arrivé 3, peut-être 4 fois jusqu'à ton père. Il a été le dernier à accomplir la prophétie, frôlant lui aussi la mort, comme ses prédécesseurs.
Je pense que tu es concerné car, tu as hérité de l'écaille de l’Elu, et une terrible guerre se déroule sur des terres plus au sud. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence. Tu vois ce que je veux dire?"


L'élève resta sans voix. Il se contenta d’acquiescer, les dires de son maître tenait la route. Il devrait surement affronter son destin un jour ou l'autre. C'est pour cela qu'il était préparé, son maître avait prévu le coup d'avance. Il se sentait bien et excité à l'idée d'un tel combat, un peu terrifié au fond de lui, tout de même...

Etait-il à la hauteur ? Quand devrait-il se battre ? Comment ? Contre qui ? Il n'en savait rien... Il était troublé par toute ces questions puis il se rappela de ce qu'avait dit son maître à propos de l'affinité et que le dragon était né de la foudre. Il lui posa une question instinctive:


-"Puis-je passer le test d'affinité ? J'aimerais savoir si j'ai d'autres attributs de l'Elu ..."

Son maître le fixa, respirant lentement. Il finit par sourire et acquiesça sans un mot. Il lui fit signe de venir s’assoir face à lui, ce qu'Onikaan fit sans discuter. Greïstuul vint tracer autour du dragon trois cercles concentriques, et inscrivit entre chacun d'eux, d'étranges signes, surement un ancien sort de détection ou un truc dans le genre. C'était ce qu'en pensait Oni' mais il ne posa pas la question. Une fois le traçage terminé, Le maître vint se placer de nouveau face à son élève et posa ses deux pattes sur son front, commençant à réciter une étrange formule.

Les cercles se mirent à briller blanc, puis la lumière se décolora tirant désormais vers le jaune. Des élcairs sortirent du sol, le phénomène était très bizarre et Oni' ne pouvait pas se permettre de bouger. Il ratait un spectacle qui valait le coup d’œil, il en était déçu. Le rituel continua ainsi pendant quelques minutes, les éclairs étaient partout autour d'Oni'. Il les admirait du coin de l’œil. Son maître retira enfin ses pattes et le fixa avec un léger sourire.


-"Je suis heureux de t'annoncer que tu es un dragon d'élément foudre. Un pur, aucune trace d'autre magie n'est présente en toi. Ceci dit, tu peux apprendre à maîtriser les autres éléments si tu le souhaite mais tu ne pourra pas arriver à rivaliser avec un dragon qui sera de l'élément même, s'il est pur en tout cas... En revanche, peu de gens pourront rivaliser avec toi en terme de foudre.

Onikaan se contenta de sourire de façon crispée à son maître. Il venait d'avoir confirmation de ce qui l'attendait. Les dernières paroles de son maître l'intéressait. Il ne serait pas facile à vaincre s'il maîtrisait son élément à la perfection .. Et il pourrait le mélanger à d'autres ... "Intéressant" se disait-il en souriant de façon satisfaite.

Il restait quelques jours avant leur départ 'ici. Oni' en profita pour s'exercer aux souffles en suivant les précieux conseils de son maître. Rapidement il apprit à maîtriser son souffle et à concentrer à petites doses sa magie, mais il se fatiguait rapidement. Il profiterait de leur retour pour s'entraîner, à son rythme. Il devait être prêt à accueillir son destin.

C'est ainsi que les derniers jours passèrent, Onikaan avait progressé dans la maîtrise de son élément, il faisait des prouesses, ce qui rendait Greïstuul heureux et fier de l'avoir pour élève et pour fils adoptif. La route pour rentrer chez eux était longue et ils ne tardèrent pas à quitter les lieux.

Oni' en avait appris plus sur lui durant ces quelques années. Il connaissait désormais son passé, l'histoire de sa famille et il connaissait également sa véritable nature.
avatar

Personnage
Recherche: Femelle
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Crédit : 3667
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 23
Localisation : La plage !! :D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Solo] Histoire d'un ermite. Sam 6 Avr 2013 - 0:43

Onikaan avait pris une petite pause. Il avait déjà pas mal avancé son histoire, mais aujourd'hui, il avait décidé d'avancer un peu. L'ennui était là, il n'avait aucunement envie de balade ces derniers jours. Qu'aurait-il fait dehors de toute façon ? Il devait surveiller ses concoctions et ses plantes qui macéraient dans des bouilloires et autres verreries lui servant pour la fabrication de ses remèdes. Il profiterait de ce moment pour avancer son histoire. L'histoire de sa vie, l'histoire de son passé. Il n'avait pas encore décidé s'il le ferait lire à qui que ce soit. Il allait révéler son plus grand secret aujourd'hui même. Cela l'affecterait si quelqu'un venait à le découvrir. Il le jugerait surement ou s'inquièterait. Enfin, là n'était pas la question. L'heure était à l'écriture.

Il attrapa donc sa plume de nouveau installé devant son livre ouvert, toujours éclairé par une bougie de cire blanche. Il fixa longuement le papier blanc devant lui. Il revint au chapitre précédent, le relisant lentement, se ré-imprégnant de l'histoire passée. Il revint enfin à sa feuille vierge et commença à griffonner.


"Chapitre III : La triste vérité."

Il remit de l'encre sur sa plume et se lança sans hésitation dans la suite de son récit.

Ainsi passèrent les dernières heures dans cette jungle devenue moins hostile aux yeux du jeune dragon. Il s'y sentait comme chez lui, mais le départ était annoncé. Elles avaient été quelque peu mouvementée. Un millepatte géant avait décidé de tenter de les dévorer, lui et son maître, alors qu'ils finissaient de rassembler leurs affaires. Celui-ci avait été automatiquement et presque instantanément arrêté par Greïstuul. Il l'avait tranché en deux en un bon, ayant décollé dans une magnifique colonne aquatique qui partait du sol. Onikaan n'avait pu admirer qu'à deux reprises le pouvoir aqueux de son maître et à chaque fois, il était pris d'admiration. Quoi de plus beau que l'eau, l'élément de pureté même.

Ils avaient ainsi pu prendre quelques morceaux de l'insecte, nourriture succulente, qui avait été dure à avaler les premières fois, à cause de l'aspect. Qui aurait eu l'idée de goûter de l'insecte, surtout lorsque la "viande" et collante, jaunâtre et nauséabonde ... Il avait du s'y faire car son maître ne lui aurait rien proposé d'autre à moins qu'Oni' ne parte chasser lui même. Cela aurait été risqué à ses débuts dans cette jungle. Désormais, il irait sans problème, il ne craignait plus, ou du moins, presque plus, les monstres géants qui régnaient sur les lieux.


-"Bien ! Tu es prêt ? Nous y allons ! Et ne traîne pas sur la route ! Je ne t'attendrais pas !"

-"Oui mon Maître. J'arrive tout de suite. Je regardait une dernière fois ces plantes violettes là-bas. Ce sont mes préférées je crois .. Leur couleur est sublime. J'aime le violet. C'est une couleur reposante je trouve."

-"Pourquoi n'en amènes-tu pas des graines ? Tu pourrais en avori auprès de toi tout le temps dans ce cas !

-"Je peux prendre le temps d'en récupéré ? Vous ne blaguez pas ? Merci infiniment !!

Onikaan n'attendit pas l'accord de son maître, il avait déjà filé prêt des plantes pour en récupérer quelques graines. Il allait pouvoir les contempler chez lui, à l'autre bout des terres. Il était joyeux et en même temps, un peu triste de devoir quitter les lieux.

Il récupéra rapidement les graines, les rangea et revint auprès de Greïstuul, qui l'attendait pour partir. Une fois Oni' prêt, ils partirent, ailes déployées, à vitesse assez lente. Greïstuul aimait regarder Onikaan voler, il se plaçait toujours en retrait pour regarder les grandes ailes du dragon. Il aimait leur blancheur, leur brillance, leur élégance. Onikaan avait demandé à plusieurs reprises pourquoi son maître se plaçait ainsi lorsqu'ils volaient et il lui avait toujours répondu:
"C'est pour admirer les choses dont tu peux être fier !" Onikaan aimait ses ailes et il le disait tout le temps, même s'il n'aimait pas se répéter et frimer à tout va.

Le crépuscule tomba rapidement. Les deux dragons avait parcouru bonne ditance et Greïstuul avait l'intention de voler de nuit. Onikaan était toujours en avance, il ne fatiguait pas, le rythme imposé était lent et ne faisait travailler que très peu leurs forces. Il continuèrent leur route comme ça durant deux heures au bout desquelles, arriva une chose, terrible...

Onikaan avait tout d'un coup arrêté de voler et tombait en piqué, droit vers le sol. Son maître constata que ses yeux était clos, il lui vint donc en aide sans hésiter. Une immense mare d'eau se forma à l'endroit où Oni' tomba. Elle amortit le choc, l'empêchant de s'écraser contre la terre. Son maître n'était pas fulgurant, il n'allait pas aussi vite qu'Onikaan, mais il pouvait déjà faire ça le temps de le rejoindre.

Le dragon évanoui reprit ses esprits après quelques minutes. Une douleur au cœur, comme une pointe brûlante qui lui faisait pression dessus, était présente. Il avait du mal à respirer. Il regarda son maître qi était à ses côtés, le regard inquiet. Celui-ci ne dit que quelques mots:


-"On va camper ici, le temps que tu ailles mieux. Profites de la nuit pour te reposer."

Sur ces quelques mots, il lui déposa de quoi dormir à côté et alla s'installer un peu plus loin. Ils étaient dans une sorte de sous bois, à l'abri des regards. Onikaan s'installa et ferma les yeux. IL réfléchissait àà ce qui venait de lui arriver, essayant d'oublier la terrible douleur qui l'avait atteint. Celle-ci se calma assez vite, son rythme cardiaque reprenait son rythme normal et bientôt, le dragon succomba à la fatigue.

Cette nuit là, il rêva. Il rêva de son passé, de ses parents qu'il n'avait que peu connu, de son destin et de son futur affrontement. Il ne savait rien de son adversaire si ce n'est qu'il était certainement comme lui, sombre, et manipulant les ténèbres. Il était terrifié de devoir affronter un ennemi dont il ignorait presque tout, mais aussi excité de pouvoir tester ses pouvoirs.

Pouvoirs qu'il entraîna tôt le matin, avant le réveil de son maître. Il s’entraînait dur pour maîtriser ses éclairs. Il y arrivait peu à peu. Il s'entraîna ainsi sur la route pendant leur 9 jours de route, chaque soirs et chaque matins, à chaque pauses... Il maîtrisa ses nouveaux pouvoirs avant leur arrivée au village d'où ils venaient, le village de Nardzul, village où Warend l'avait mené après cette terrible nuit, il y a plusieurs années. A la vue du village, Onikaan eut un grand sourire et se mit à courir après avoir atterri, pour le rejoindre, laissant son maître loin derrière. Il fit une course rapide qui fut stoppée à mi-chemin. Onikaan s'écroula dans un râle de douleur. Il était allongé à terre, respirant avec de grandes difficultés et avec beaucoup de bruit.

Greïstuul le rejoint rapidement de nouveau. Il était inquiet, et craignait le pire concernant ce problème. Il décida de l'amener voir le médecin du village qui était un des meilleurs du pays. Il leur fallait être fixés sur ce "soucis" dont Onikaan souffrait. Ce serait un problème si ça lui arrivait pendant l'accomplissement de son destin.

le médecin se montra très amical envers eux. Il fit passer des tests à Oni', lui fit des prises de sang, analysa toutes les possibilités. Il avait, après avoir les résultats, convoqué son maître dans une pièce à part, pour lui parler seul à seul. Onikaan redoutait le résultat des recherches faites par le médecin. Bientôt, son maître le rejoint, la mine neutre, n'affichant aucune émotion. Il lui lança un simple:


-"Viens ... On doit parler tout les deux."

Greïstuul avait fait sortir Onikaan du cabinet médical. Il fixait le ciel puis il se tourna vers le dragon qui sortait après avoir prit une grande inspiration. Il semblait troublé, inquiet et ... Peut-être un peu énervé. Quelque chose le tracassait, est-ce que ça avait à voir avec ce que le médecin lui avait dit ? Onikaan se posait beaucoup de questions, son maître le remarqua tout de suite et s'empressa de le sortir du doute:

-"Écoutes moi bien. J'ai de mauvaises nouvelles pour toi. Dont une qui TE concerne particulièrement. Veux-tu celle qui te concerne en première ou préfères-tu la garder pour la fin ?"

-"Gardons la pour la fin, je préfère savoir ce qu'est l'autre."

Il avait surtout peur de ce que son maître avait à lui dire. Quelque chose qui LE concerne. Surement ce que le médecin avait du lui dire concernant les résultats. Il craignait de plus en plus le pire des scénarios. Sa fin approchait surement, pire encore, il allait mourir dans les heures. Onikaan ne savait plus à quoi penser, à part à sa propre mort. Il n'avait rien vécu, pas d'amour, pas d'amis .. Rien ... Il n'avait encore rien accompli non plus. Personne ne se rappellerait de lui. Il n'accepterait pas d'y rester ici. Enfin, peut-être que c'était moins grave que ça. Il gardait espoir et préférait attendre que son maître ait fini pour en apprendre plus.

Il fixa Greïstuul, montrant qu'il était prêt à l'écouter attentivement. Il s'asseya, resta immobile, le fixant et se tut.


-"Bien ... Ça va être dur, mais je pense que tu y es préparé. Pendant que je parlais avec le docteur, j'en ai profité pour me renseigner sur les mouvements de guerre qui avaient pris le Nord avant notre départ. Ces mouvements de rébellion contre le trône depuis la disparition du roi, ton père, et de son héritier au trône. Les ministres perdent leur pouvoir petit à petit, bientôt, il nous faudra un nouveau roi, et ce ne peut être que toi, vu que tu es l'héritier officiel et unique du roi. Mais ce n'est pas ça le problème.
Le soucis est bien plus grand. Apparemment, ces mouvements ont envahis plus d ela moitié du pays à l'heure actuelle. Bientôt ils gagneront la capitale, et là ... Ce sera le vrai bazar ! Il faut agir vite. Certaines rumeurs prétendent que celui qui tire les ficelles de ces rébellions serait un dragon, aux écailles noirs, émanant une puissante magie ténébreuse. Je pense que tu as compris où je veux en venir."


Onikaan avait très bien compris. Son maître le fixait avec un grand sérieux. Il ne lui fit même pas un sourire, ne le réconforta pas du regard. Il semblait attendre sa réponse.

-"Oui .. Je crois avoir compris. Ce sera bientôt à moi d'entrer en scène, c'est ça ? Mais je ne suis pas prêt...

-"Si tu l'es ! Tu as un grand cœur et de grands pouvoirs qui ne demandent qu'à être éveillés ! Tu y arriveras, après tout, tu es mon élève ! Et rien ne peut vaincre un de mes élèves. Tn père a réussi autrefois, pourquoi pas toi désormais ?!

Cette phrase déclencha une légère réflexion dans l'esprit d'Onikaan. Il ne put s'empêcher de demander sans réfléchir plus:

-"Vous avez enseigné à mon père ?!

-"En effet ! Je suis son maître officieusement, mais son ami avant tout ! Tu es éctonné je parie. Bah .. J'aurais du t'en parler remarque ...

Un calme plat s'installa. Les deux dragons s'observait et le maître souriait légèrement. Il montrait qu'il s'était senti un peu bête sur le moment. Mais ce qui avait été fait, avait été fait, rien ne peut changer le passé, c'est bien connu. Onikaan baissa légèrement la tête. Tant de questions dans sa tête se bousculaient, il ne pouvait pas les poser pour le moment. Une seule sortit de sa bouche, avec une grande hésitation et une grande difficulté:

-"Maintenant, dites-moi la vérité ... Quelle maladie m'a atteint ?"

Le maître lâcha un profond soupire. Il prit une mine triste et baissa la tête. Sa vois était masquée par l'hésitation et son regard amplis de tristesse.

-"Le médecin a détecté chez toi .. Une anomalie .. Une anomalie cardiaque incurable ... Il m'a expliqué que ton cœur pouvait lâcher à tout moment ... Il a dit aussi que c'était un cas rare, et que l'on en savait que très peu sur cette maladie. Il ne peut rien faire pour t'aider ... Il en est désolé. Il te conseille de rester au calme le plus possible, d'éviter les grands efforts physiques tels que la nage, l'escalade et de limiter tes temps de vol. Tu vas devoir faire attention, tu as un cœur très fragile... Je suis désolé de t'apprendre ça ...

Son maître le fixait, triste, sans expression autre que celle-ci. Quel triste spectacle. Il ne l'avait jamais vu ainsi. Onikaan réalisait petit à petit ce qu'il venait d'entendre. Ce n'était pas un rêve. Sa vie ne tenait qu'à un fil, il pouvait mourir à tout instant. Quelle triste nouvelle. En plus de ça, un terrible combat se préparait et il ne pourrait être au meilleur de sa forme.

Onikaan se jura alors, à cet instant, qu'un jour, il trouvera le remède à sa maladie, et qu'il ne se laissera pas abattre sans avoir eut son mot à dire. Il deviendrais médecin et demanderais à celui de son village de lui enseigner son savoir et ses techniques. Il devait être prêt pour la grande bataille qui l'attendait.

Il n'avait que deux choses en tête: devenir l'Elu pour affronter son destin, et devenir médecin pour affronter cette triste vérité qu'était cette maladie naissante ...
avatar

Personnage
Recherche: Femelle
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Crédit : 3667
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 23
Localisation : La plage !! :D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Solo] Histoire d'un ermite. Mar 30 Avr 2013 - 21:03

Après plusieurs semaines à ne rien faire, Onikaan avait décidé, ne voulant pas sortir, pour une fois, de continuer son récit. Récit qui rejoindrait sa bibliothèque une fois terminé, hors de question de le faire lire au premier venu ! Certaines choses doivent restées secrètes.

Il se lança donc, installé à sa place "d'écrivain", à l'écriture de son histoire. Le titre ne lui vint pas à l'esprit, il savait ce qu'il y raconterait mais ... Pas de titre. Il réfléchi ainsi pendant de longues minutes, face à la feuille blanche, n'attendant que l'encre.

Il se pencha enfin et écrivit en haut de page:


"Chapitre IV : Un professeur très particulier."

Ayant enfin son titre, il s'empressa de retremper sa plume et commença à rédiger la suite qui ne s'annonçait pas aussi longue que les précédentes.

Les mois étaient passés, Onikaan avait appris à vivre avec sa maladie. Il avait appris à limiter ses efforts, réguler son rythme cardiaque et surtout, à ne pas se surmener. Il avait quitté son maître et père pour aller s'installer en campagne, ou plutôt, en montagne, là où l'air se faisait rare et que la compagnie n’existait pas. Il devait vivre au calme, loin du stress de la vie en communauté. Il savait que sa nouvelle vie serait faite de sacrifices, mais il le devait, pour son bien.

Ayant beaucoup de temps à revendre du fait de besoin de non-efforts, il avait donc décidé de s'intéresser de plus près à la médecine et aux remèdes végétaux naturels. Il avait ainsi prit pour objectif d'aider au mieux les personnes qu'il rencontrerait et de trouver le premier remède à sa maladie. La tâche n'était pas aisée et le temps qu'elle lui prendrait serait grand, mais il en avait du temps, là n'était pas le soucis.

Il étudia donc les plantes et leur vertus pendant des mois et des mois, s'enfermant dans sa grotte, ne voyant que très peu le soleil et respirant rarement l'air pur de la montagne. Il travaillait d'arrache-pied, ce qui paya rapidement car il découvrit et apprit à concocter des remèdes puissants et toute sorte d'anti-poisons. Il était devenu un parfait guérisseur des poisons. Il aimait sa nouvelle occupation. Il y vouait beaucoup de temps, mais bientôt, il se rappela qu'il devait aussi travailler ses compétences martiales. Comment améliorer sa maîtrise des éléments ... Il en avait une idée. Il avait entendu parler d'un dragon gardien, maître de l'élément foudre. Il avait pour ambition de le rencontrer et de devenir son élève. C'est ainsi que sur un coup de tête, il partit à sa recherche, laissant son habitat sans surveillance, avec pour seule piste le nom de ce dragon légendaire: Volteer.

C'est après une longue semaine de recherches à travers divers villages qu'il trouva enfin une piste sûre, indiquant le lieu de vie du dragon qu'il souhaitait rencontrer. Cette piste le mena à un grand temple ancien, en bon état, s'élevant très haut dans le ciel. Jamais l n'avait vu un bâtiment aussi imposant. La seule chose qui l'avait marqué était l’écriteau à l'entrée: "Ci-vit les 4 gardiens."

D'un pas décidé, il était entré dans le temple en poussant une des deux lourdes portes qui formaient l'entrée du lieu. Il fut accueillit par le dragon qu'il cherchait en personne, ayant, sur le coup demandé:


-"Excusez mon intrusion, puis-je savoir si un dénommé "Volteer" vit ici ?"

Le dragon jaune qui l'avait accueilli n'avait répondu que par un long rire avant de lâcher:

-"Et bien, tu te trouves face à lui en ce moment mon garçon ! Hahahaha !"

Étant un peu gêné, Onikaan rougit alors un petit peu, cherchant à cacher cette gêne. Il s'empressa d'enchaîner avec sa question cruciale, espérant de ne pas être rejeté.

-"Je suis enchanté de vous rencontrer ! Je me nomme Onikaan et je suis ici, aujourd'hui, pour vous demander de me prendre pour élève ! J'aimerais et souhaiterais de tout coeur, apprendre à maitriser mon élément qu'est la foudre !"

Il s'était incliné, ne regardant que vers le sol. Il savait que sa question était osée et n'espérait pas recevoir une réponse positive en retour. Mais il fut rapidement surpris lorsque Volteer lui répondit.

-"J'accepte ! Je te prends pour élève sans plus attendre. Peu de jeunes viennent à nous pour ce genre de choses ... Je crois même que tu es le premier, j'en suis honoré ! Viens donc. Nous allons commencer sans plus tarder, mais avant, tu vas te reposer car tu as dû en faire de la route pour arriver jusqu'ici ! Hahahaha !"

N'ayant pu en placer une de plus, Onikaan se sentit obligé de suivre son nouveau maître. Ce dernier semblait très heureux de cette demande car il n'arrêtait pas de sourire et de montrer sa jovialité. Etait-il heureux par nature ou Oni' y était-il pour quelque chose ? Il n'en savait rien et ne demanda pas.

Volteer le guida, le lendemain après une bonne nuit de sommeil, dans une gigantesque salle, située sous le temple. Ce dernier lui expliqua pendant une longue heure les vertus qu'apportait cette pièce à ceux qui s'y entrainaient et la beauté de leur élément. Il n'arrêtait pas de répéter que l'élément électrique est l'élément intouchable, indomptable. Sa puissance est sans limite et il est le seul à pouvoir tuer un ennemi sans laisser de traces apparente. Il était lui aussi fier de cet élément. Onikaan avait prit la parole à son tour pour répondre à la question de son nouveau maître.


-"Pourquoi veux-tu tant apprendre à maitriser cet élément ?"

Il passa une bonne heure à son tour à parler pour raconter la légende de son peuple, ses aventures, ses soucis. Volteer fut surpris par la ténacité physique et morale de son nouvel élève, celui-ci souffrait d'un mal intérieur et ne se plaignait pas. Il avait même appris à faire avec comme si de rien n'était. Onikaan avait marqué un point de plus auprès de son maître.

Après son long récit, Volteer commença à lui enseigner les bases de l'élément. Ses avantages que sont vitesse et puissance, mais aussi ses faiblesses. Il lui parla aussi du souffle de foudre et autres techniques qu'il lui enseignerait à lancer sans difficultés. Il lui parla aussi du déplacement éclair que même lui ne parvenait pas à maîtriser. C'était une technique de très haut rang mais il le préparerait à pouvoir l'utiliser. Une grande constitution physique et des nerfs d'acier étaient la clé de la réussite de cette technique. Les nerfs et le physique, il les avait, il ne lui manquait que la pratique.

Leur entraînement débuta alors, s’étalant sur des mois, des années. Onikaan en apprit beaucoup auprès de ce nouveau maître. Celui-ci était un professeur très particulier car il prenait l'entraînement pour un jeu. Onikaan fit la rencontre de Cyril, un autre gardien, celui de glace, lors de son apprentissage. Il était intéressé par les progrès du jeune dragon et lui proposa même de lui enseigner lui aussi, la maîtrise de son élément lorsqu'il le souhaiterais. Onikaan n'avait pas refusé, mais préférait s'attarder sur la foudre pour le moment. Le jour de sa destinée approchait et il se sentait de plus en plus prêt à l'affronter. La crainte avait quitté son cœur et les gardiens veillaient sur lui et lui apprenaient leur savoir.

Onikaan décida de rester au temple des gardiens jusqu'à ce que son enseignement soit terminé et jusqu'à ce qu'il se sente prêt à repartir. Il ne laissa pour autant de côté son goût prononcé pour la médecine. Il avait appris quelques remèdes à son maître et recherchait dans ces nouvelles contrées de nouveaux types de plantes. Il travaillait durement sur de fronts désormais et espérait pouvoir se perfectionner en combat comme en médecine. Il n'avait plus de temps pour lui. Il était déterminé à en finir et à accomplir sa destinée.

A suivre ...
avatar

Personnage
Recherche: Femelle
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 26 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 182
Crédit : 3667
Date d'inscription : 15/03/2013
Age : 23
Localisation : La plage !! :D
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Solo] Histoire d'un ermite. Mer 11 Sep 2013 - 3:47

RP terminé ? je peut lock ?
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 225
Crédit : 4134
Date d'inscription : 27/10/2012
Age : 23
Localisation : Vallée d'avalar
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Solo] Histoire d'un ermite.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[Solo] Histoire d'un ermite.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB Solo] Bout d'histoire d'une grande guerrière du Puma
» Histoire de Famille [Solo]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: