♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageSujet: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Ven 30 Oct 2015 - 12:37

J'étais chez moi, seul, dans le salon, en train d'observer attentivement mon masque. Abyssa était partie avec Notad pour une journée mère-fils et pour que des liens se créer entre eux deux. Ma vie redevenait... Normal. C'était un de mes rêves. Être normal, sans recherhce de la rédemption, sans solitude, avec une famille... Je regardais attentivement le masque de Lyra, j'aimais bien le porter sur moi pour faire certaines choses, comme pour régler les affaires personnelles... Mais il me manquait quelque chose, avec ceci, mais quoi ? Je cherhais cela depuis le début de l'après-midi... Puis, je trouva ! Au beau milieu de l'après-midi, je trouva ! Il me manquait les armes... Les griffes d'acier que portait Lyra. Mais elles avaient fondu en touchant mes brûlantes écailles enflammées. Et ces armes me permetteraient de faire plus de dégâts quand je frapperais. Il me faudrait alors un forgeron. J'écrivis alors un mot, au cas où Abyssa et Notad rentrerais. Il était écrit :

Pour Abyssa et Notad
Je suis allé me faire forger des armes, ce qu'il me manquait pour les combats et les contrats.
Je serait de retour dans pas longt car je suis juste allé passer la commande.
Bisoux,
Igniis/papa.

P.S. J'ai pris le masque avec moi.

Je pris le masque et le mit sur moi. Je sortit alors et me ballada dans la ville à la recherche d'un forgeron. Il n'y en avait pas beaucoup à Warfang, comparé à la cité D'Arthar. Je chercha... Et chercha... Et chercha encore en tournant en rond. Puis, j'entendis un bruit de marteau sur une enclume. Pile ce qu'il me fallait ! Je me dirigea vers ce bruit et j'entra dans une petite forge. Là, je vis le forgeron marteler quelque chose. Il était assez grand et, quand je vis un peu son visage, je vis que c'était un adolescent. Puis, je dis, pour me faire remarquer, après m'être raclé la gorge :

- Bonjour, ou plutôt bonsoir, je cherche un forgeron pour me forger une ou deux armes blanches.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Ven 30 Oct 2015 - 20:04

Ça faisait un moment que je n'avait pas vraiment forger, à me faire balader dans tout les sens dans les 4 coins du pays, de toute façon c’est la seule chose que je sais faire de mes dix griffe, à part sauver ma peau ou rejoindre quelques causes désespérer, je ne forgeait rien de particulier je retapait deux trois petite chose sans intérêt mais c'était toujours ça de prit, il ne fallait absolument pas perdre la main.

Il parait qu'il existe un genre de diplôme pour être reconnus artisans forgeron, sans doute pour certifier qu'on était pas un amateur, mais pour les dragons c'était différend, le travail de forge devait se faire avec une équipe derrière soit mais généralement le résultat en valait la peine, mais coûtait un e vrai blinde, faut bien payer tout le personnel, heureusement que les autres races avait aussi des forgerons très correct, même si pour forger pour des dragons se révélait souvent délicat pour eux, j’étais donc une sorte d’exception, tout le monde n'as pas de griffe opposable après tout.

Je devrait d’ailleurs peut être songer à en faire autre chose que du travail de forge, il suffisait de regarder ma mère, elle touchait à tout et n'importe quoi en disant qu'après tout ce serait bête de ne pas profiter de ce petit cadeau de l'existence, récemment elel c'était mit à la peinture sur toile, quelle drôle d'idée, mais après tout il n'est pas impossible que je sache faire autre chose que cela.... et pourquoi pas...

Une voix interromps le fil de mes pensée, il semblerais qu'enfin un client vienne à moi, après tout ce temps passer dans la citer, et encore moins dans ce quartier de bourge, voyons voir, plus vieux que moi c’est certain, les écailles rouges d'un rouge vif assez voyant, les yeux verts les cicatrices apparente, pas de doute, il s'agit d'un vétéran.

Vus tombez bien, il se trouve que mes services ne coûtent pas cher, enfin, sauf si vous voulez de la qualité, et il se trouve que les armes sont ma spécialité, mais si vous avez besoin d'une armure je suis à votre disposition, suivez moi un instant.

J’emmène le dragon rouge dans la salle d'entrainement du manoir, avec assez d'espace pour manœuvrer librement, je dégaine ma si habituel lame magique que je présente de la lumiére ambiante au client, puis active la magie que j'ai incruster dans la lame, celle ci s'enflamme, puis dégage une auras de froid glaçant, continue en se mettant à émettre des arcs électrique avant de prendre une teinte brune et de fendre l'air avec beaucoup plus de masse.

Comme je vient de vous le montrer, je ait allier les arcanes au métal, et efficacement qui plus est, vous ne trouverez pas beaucoup d'artisans combinant la magie à leurs spécialités, donc si la magie et l'escrime vous intéresse, c'est un peu plus cher mais tellement gratifiant croyez moi.

Je lui laisse le temps de digérer l'information puis lui désigne une lame basique accrocher derrière lui et me mit en garde

Ici vous n'aurez pas une arme standardiser qu'on distribue en masse dans l'armée ou dans la garde, vous aurez une arme adapter à votre personne, qui est en parfaite adéquation avec votre style de combat. On dit qu'on ne montre réellement qu'uniquement dans le combat, alors venez, il s'agit de déterminez qui vous êtes.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Ven 30 Oct 2015 - 21:22

- Mais, attendez, je cherche...

Il me prit de court car je ne pus répliquer. Il se retourna pour aller dans une garnde salle et m'incita à le suivre dans une salle spacieuse. Il me montra un peu son épée empreint d'un magie et me fit sa publicité pour dire qu'il était le meilleur forgeron de Warfang etcetera etctera... Le discourt habituel. Puis, il me désigna une épée derrière moi, se mit en position de combat et m'incita à le défier à l'épée pour voir quel serait mon arme.

Je la pris et lui dit, sans me mettre en position de combat, avec un bref rire :

- Hola hola ! Doucement, mon grand ! Je ne cherche pas à me battre, je cherche juste un forgeron qui serait capable de me forger deux armes blanches spécifiques. Je peux concevoir que tu peux forger de bonnes épées et que tu sais te battre avec ces armes, mais je ne cherche pas cela pour le moment. Par contre, ayant vu Jyvro, ainsi qu'Abyssa tenir une épée et savoir se battre avec, ainsi que Gaul manier deux épées, j'avous que des cours d'escrimes pourraient être pas mal.

Je m'éloignais trop de ce que je voulait demander alors je repris :

- Enfin bref. Je voudrais que l'on me forge deux griffes de métal. Pour faire en sorte qu'il y ai cinq griffe et qui puisse tenir sur mes pattes avant et pour que je puisse me battre au corps à corps avec. Par exemple, un coup de griffes ferait des entailles beaucoup plus profondes et seraient capable de tuer rapidement. Ha... Et si jamais vous ne connaîtriez pas un métal, ou un sort puisque je vois que vous pouvez enchanter vos armes avec de la magie, qui puisse résister à un grande chaleur, ce sera même parfait pour les deux armes blanches que j'aimerais que vous forgiez. Seriez-vous capable de me forger cela ?

Je remis l'épée en place et je lui dit :

- Sinon, vous faites de belles armes, à ce que je vois. Et je pense qu'elle seraient très meurtrières si les dragons quadrupèdes savaient bien escrimer ou si les dragons bipèdes en avaient de telles, même si, techniquement, ils possèdent une sorte d'épée vivante meurtrières.

Je me retourna vers lui, enleva mon masque et m'asseya, attendant sa réponse avec un sourire amusé pour son caractère un peu excité. Il voulait bien faire vendre ses produits, je ne lui en voulait pas... Mais s'il voulait mieux marcher, il faudrait qu'il dise au moins un simple bonjour ou bonsoir...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Sam 31 Oct 2015 - 20:41

Hum... sa demande était singulière, mais pas irréalisable, même si mon speech était un peu tomber à l'eau, la proposition restait intéressante et attend, Jyvro? le monde est vraiment minuscule, surtout pour ce destructeur j'ai l'impression, et même ses armes ancestrale, ce genre de coïncidence fait sourire n'importe qui et je n'échappe pas à la règle.

Un métal résistant à la chaleur, pour une arme inhabituel... j'ai typiquement ce qu'il vous faut

Je choisit un lingot poser dans la pile préparer à cet effet et un rirait un métal rouge vif, je le fit jouer un peu entre mes griffes avant de continuer

L'infernium, métal très difficile à extraire, mais encore plus à travailler, et vosu savez pourquoi?


Je jetait le lingot en l'air et avec ma précision habituel, crachat un mince jet de flamme, pas des plus impressionnant, mais à si haute température que le feu qui jaillissait de ma gueule en devenait blanc, le jet frappas le métal de plein fouet et s’éteignit rapidement alors que le lingot retombait sur le sol, l'air ondulait autour de lui, mais d'apparence il n'avait pas bouger.

Sa particularité est d'absorber la chaleur, et de mettre un temps fou à refroidir, sans jamais se tordre ou s'amollir, vous êtes un dragon de feu, alors c'est pile ce qu'il vous faut, et cerise sur le gâteau, je peut effectivement l'enchanter pour qu'on puisse l'enflammer à volonté, et ainsi éclairer votre chemin, faire un feu sans effort ou simplement le faire monter en température, et croyez moi, la limite de fusion de ce métal est tellement élevé qu'on peut faire fondre de la pierre ou n'importe quel autre métal en le chauffant et en le mettant en contact avec ce que vous voulez.

Si c'était ce qu'il recherchait, alors cette offre était juste parfaite, il allait juste devoir patienter un bon moment, l'infernium demandait du temps pour être travailler.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Sam 31 Oct 2015 - 23:10

Il me montra un minerai rouge vif, l'Infernium, et me dit que ce serait le métal parfait pour l'arme. Il m'expliqua pourquoi et m'en fit une démonstration. Il avait raison, c'était le métal parfait pour les armes que je demandais. Puis, il me dit qu'il pouvait faire un sortilège qui enflammerait le métal. Il me dit ensuite certaine des utilités que pouvaient provoquer le sort utilisé. C'était parfait ! Je lui fit alors savoir :

- Et bien, des armes faites avec ce métal et ce genre de sortilège seraient parfaites. Je suis prêt à entendre votre prix et le temps approximatif que cela prendrait pour le forger. Ha, et au fait. Faire de la lumière avec les armes serait inutile.

J'enflamma alors toute mes écailles sauf celles de ma tête et je continua :

- Mes écailles seules suffisent. C'est aussi pour cela que je demandais un metal qui resiste au feu.

Je remis mes écailles à la normal. Je maîtrisai parfaitement cette "attaque" maintenant.  Je me redirigea vers la salle principale. Je continuer de le regarder en même temps que je marchais. Puis, je tourna me tête vers la sortie et je vis deux grands dragons. Un rouge, et un bleu, semblables à nos deux couleurs. Le rouge nous regarda, le forgeron et moi, et nous jeta quelque chose dessus avant de carapater comme son compagnon dans une ruelle sombre. Je vis l'objet qu'il nous lança... C'était un sac et un petit bruit se faisait entendre à l'intérieur. Je ne compris tellement rien à ce qui arrivait, que je pris, en pleine face, le sac lancé ! Puis, celui-ci tomba au sol, s'ouvrit et, à l'intérieur, il y avait plusieurs pièces d'or et gemmes. Puis, je vis un groupe de nombreux soldats de Warfang. Il se tournèrent vers nous et nous dévisagèrent. Ils regardèrent ensuite le sac au sol et son contenu. L'un d'eux, un dragon marron, cria :

- Ils sont là !!!

Un autre groupe de soldats vinrent et un dragon jaune dit :

- Ha, on vous a enfin attrapés, sales voleurs !

- Mais... Mais mais mais... On a rien fait !

- Vous avez volé dans la banque de Warfang les trésors destinés au maître de la cité ! Vous ne pouvez pas fuir ! Har, c'est à toi de jouer !

- Mais vous faites une erreur ! Mon compagnon est un honnête forgeron et je suis le bras droit de...

Je ne pus finir ma phrase car un dragon vert, sûrement Har, jeta sur nous deux un jet de poison que nous ne pûmes esquiver. Je fus tout de suite paralysé et une grande fatigue m'envahit ! Je tomba peu à peu dans les pommes, avec une tache noire me brouillant la vue. Puis, plus rien !

Je me réveilla dans une cellule sombre et humide. J'étais enchaîné... Je le compris par le cliquetis que faisaient les chaîne quand je me leva. Je ne sentis plus rien sur mon visage. Mon masque ! Où était mon masque ?! Ces salauds devaient l'avoir pris ! Si je les retrouvais, ils passeraient le pire quart d'heure de leur vie ! Puis, à côté de moi, je vis le jeune forgeron, dans la même situation que moi. Je lui dis alors avec une pointe d'humour dans ma voix :

- Alors toi aussi tu te retrouve souvent dans les PSMM ? Les Pires Situations Merdiques du Monde ? Bon, puisqu'on est dans la même galère pour cette injustice pendant un petit moment... Pourquoi ne pas faire connaissance... Je m'appelle Igniis, bras droit de Jorth le capitaine des gardes de Warfang... Apparament, ces soldats n'ont pas reconnus un de leur supérieurs... Et toi ?

Je leva ma patte avant droite vers lui en signe de serrage de patte. Ma malchance avait encore frappé... Et elle avait emporté quelqu'un avec moi dans les problèmes que cela causait.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 3 Nov 2015 - 18:29

La prison, si il y avait bien une case par laquelle j’aurai voulut éviter de passer c'était bien celle la, et après 6 mois d'adaptation douloureuse ou j’aurai put finir ma vie au trou un nombre incalculable de fois, et voila qu'en 30 secondes je m'étais fait embarquer comme un malpropre, il y avait de quoi avoir la rage mais bon... autant éviter de s'énerver ça ne serviras à rien, je lui répondait d'un tonun peu froid

Saared, dragon de 16 bientôt 17 ans à la vie compliquer, forgeron comme tu l'as déja remarquer, et si tu est leur supérieur, tu peut genre nous faire vite sortir de ce trou non? J'ai jamais eut de problème avec a garde et je ne tient pas à commencer à en avoir.

Il n'avais pas l'air d'être un mauvais bougre ce Igniis, à voir ses cicatrices je l'aurait vétérans, peut être mercenaire, quoique, un mercenaire ami avec le capitaine de la garde, c'est hautement improbable, un vieux soldat me paraissait plus approprié.

Bha, de toute façon on finiras bien par sortir non? On est innocent et n'avons irenà faire dans cet histoire, ils se rendront bien vite compte de leurs erreur.

C'est à ce moment qu'un bruit de pas plutôt lourd se fit entendre, et le dragon que je supposait être le geôlier fit son apparition, tripotant tout un tas de clés, ouvrant la porte de notre cellule et nous libérant de nos chaines au moins ils n'auront pas trainer!

Enfin! je voit que l'erreur vas enfin être réparer!

Le dragon ne répondit et deux gardes plutôt bien armé firent leurs apparitions à ses cotés

Pas vraiment, disons plutôt qu'il est l'heure de votre interrogatoire.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 3 Nov 2015 - 20:59

Il me répondit d'un ton froid. En même temps, j'aurais été pareil à sa place. Il avait rien demandé et le voilà dans une énorme erreur judiciaire. Puis, un goêlier vert foncé vint et nous libéra de nos chaînes, nous disant que c'était l'heure de notre interrogatoire. Ha bha enfin ! Je vais enfin pouvoir dire mon avis devant cela. Nous nous dirigeâmes vers une salle assez sombre sombre et il nous enchaîna... Encore. Je reconnu ce dragon... Puis, il se plaça devant moi et dit :

- Alors, messieurs les prisonniers, vous avez fait un bon somme. Je vais commencer par le rouge. Comme vous le savez, vous êtes ici pour avoir volé les trésors destinés au chef de Warfang...

- Nommé Joudray, qui devait recevoir certains trésors faient par le peuple pour son centième anniversaire, je sais.

- Et comment le saviez-vous ?

- Tout simplement parce que c'est mon travail. Au fait, où avez-vous mis mon masque, finis-je avec un ton froid.

- Ici, c'est moi qui pose les questions. Pas vous ! Donc vous allez gentillement répondre à MES questions.

- Et vous, vous allez gentillement répondre à MA question.

- Mais pour qui il se prend, celui-là ?

- Vous allez bien voir qui je suis réellement, et vous regretterez de m'avoir traité comme un chien en disant cela. Mais peut-être voulez-vous perdre votre poste de sous capitaine du sous capitaine du sous capitaine de Vorl, qui est un dragon blanc du vent.

- Et comment tu sais cela ?

- Vous verrez très bien. Donc, répondez seulement à ma question et je répondrais à vos questions...

Il soupira avant de me dire :

- Votre masque est dans l'endroit où sont les objets réquisitionnés. Maintenant, vous répondrez à mes questions ?

- Très bien, mais faies venir Jorth.

- Jorth ?

- Vous connaissez vos supérieurs, non ?

- Je m'en contrecare, d'eux. Je fais mon job, point barre !

- Très bien, posez vos question, alors, dis-je en soupirant.

- Tu vas d'abbord me dire, ton nom et ta profession, si tu en a une.

Je le regarda droit dans les yeux et lui dit avec colère :

- Mon nom est Igniis et je suis le bras droit de Jorth, le capitaine de toute la garde de Warfang ! Je suis le chef de Vorl et je suis donc votre supérieur, mon chers Quard, car oui, je connais votre nom ! Sachez que je suis plutôt celui qui chasse les voleurs, pas celui qui vole ! Ce chers forgeron et moi avions été pris dans une malheureuse injustice et avons été jetés en prison alors que les deux voleurs nous ont jetés le sac dessus pour ensuite fuir comme des lâches. Puis, un petit groupe de soldats vinrent à notre rencontre croyant que ce fut nous qui étions les voleurs. Vous étiez dans ce groupe, en passant ! Vous étiez à côté de ce chers Har qui nous endormit avec son poison. Ha, et, avez-vous vu de face ce voleur ? Car moi oui !

Il était bouche bé en apprenant que j'étais son supérieur. Il réussit à balbuter quelques mots :

- Ou... Oui... Je l'ai vu... Il était rouge comme vous...

- Et vous me jugiez juste sur la couleur avec les centaines de dragons rouges dans la cité ?

- Mais... Mais... Vous étiez avec votre compagnon devant le sac et donc...

- Vous jugez sur la couleur ?

- Non, mais...

Je parla avec de plus en plus de colère. Mais la tournure me faisait plaisir. C'était moi qui lui posait les questions et c'était lui qui répondait.

- Si vous avez vu de face les voleurs, est-ce que le rouge avait de multiples cicatrices ?

- Non mais l'autre oui...

- HAHA ! Ici, nous sommes l'inverse. Croyez-vous que je me suis fait autant de cicatrices en aussi peu de temps ?! Et croyez-vous que ce cher forgeron a pu enlever ces cicatrices ?!

- Non...

- Très bien, vous reconnaissez l'injustice ?

- Oui... Je reconnais l'injustice...

- Alors vous feriez bien de nous libérer de nos chaines, nous laissez sortir, et effacer ce petit truc des casiers judiciares. ET TOUT DE SUITE ! Ceci est un ordre de votre supérieur. Et vous avez intêret à vous dépêcher ou sinon, je retiendrais cela !

- Très bien... Très bien... Je vais le faire tout de suite...

Il pris la clé et, tout en tremblant, et nous libéra de nos chaines. Je me tourna vers Saared et je lui dit :

- Désolé pour ce qui s'est passé. Au fait, je peux te doner un peu plus de monnaies pour essayerde pardonner ce maloncontreux évènement, en plus du prix pour les armes... En espérant que la commande soit toujours active...

- Au fait... Vous... Vous pouvez nous aider à attraper ces voleurs ?

- Et pourquoi donc ? Vous avez vu comment comment vous nous avez fait chier avec cette injustice ?

- Mais... Mais...

Je soupira. Puis, je me tourna vers lui :

- Tu devra donc payer assez chers mes services. Et ceux de ce forgeron nommé Saared s'il veut se joindre à moi pour attraper ces enfoirés qui nous ont aussi jetés en prison.

- D'accord... D'accord...

- Très bien... Maintenant, avant que ce contrat commence, tu devra me redonner mon masque. Compris ?

- Compris, compris...

Il paraissait un peu effrayé. Et dire que c'est lui qui essayait de nous faire peur au début et c'est nous qui lui donnions les fois maintenant.

- Merci.

Je me retourna vers Saared pour lui dire :

- Ha... Et encore désolé de cet évènement... Insolite.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 4 Nov 2015 - 17:56

Voila un interrogatoire rondement mener pour une fois, le pauvre et impulsif subordonnée venait de passer un mauvais quart d'heure, et ce n'était pas tout à fait pour me déplaire, ce type frappait d'abord, puis posait les questions ensuite.
Quoique, on en attendait pas plus de lui finalement, arrêter les suspect, les emmener au poste, puis les interroger, le boulot de garde lambda quoi.

Finalement cette histoire se termine bien, Igniis vas augmenter le prix de son achat, la justice vas s'abattre sur les deux truand qui nous avait propulser dans cette histoire, et l'injustice seras lavé, je ne voit vraiment pas ce qui pourrait...

Hum, vous, vous seriez pas Saared par hasard?

Voila que le garde venait de s'adresser directement à moi, il devait tout juste de voir mon nom, qu'est ce qu'il me voulait?

Quoi encore? je n'ai commit aucune infraction depuis que je vit ici.

C'est vous le forgeron qui avez passer dix ans chez Malefor puis avez demander l'asile ici et avez démantelé avec quelques renfort le syndicat du crime de Gryff?

Merci CONNARD, tu vient juste de raconter une bonne partie de ma vie dans un putain de baraquement! Personne ici n'avait à savoir qui j’étais, d’où je venait et ce que j’avais fait bordel! Comment il pouvait savoir ça? Je suis ficher par les forces de l'ordre parce que je suis en asile politique?

Il vas sans dire que ces révélations balancez au milieu de la foule me m'était un peu les glandes

Hum... D'accord... vous étiez obliger d'en passé par la?

Le dragon en face de mois me fit un mouvement de la tête en direction d'Igniis, qui était trop occupé pour regarder le garde de toute façon, il voulait que j'aide ce dragon rouge? mais pour.... Ah... bien sur... la peur, ou la paresse, ou bien d'autre raison, il ne voulait pas s'en charger lui même, autant déléguer ça au gars qui à soit disant démanteler un gang, connerie. Ou alors pire, il croyais vraiment que je serai d'une quelconque aide dans cette histoire, cette petite frappe commence à me courir sur le haricot.

Écoute, je suis forgeron moi Ok? pas guerrier! j'ai à peine participer dans cette histore, c'est mes "quelque renfort" comme tu dit qui on fait tout le boulot ou presque ce jour la, oui voir les types qui nous envoyer en taule me ferait grand plaisir voir, mais il existe toute une pléthore de personne dans cette ville mieux qualifié que moi!

Sur ces mots rageur, je sortais furibond du poste de garde et rentrait en deux battement d'ailes vif chez moi, j’avais une commande à préparer, et L'Infernium est douloureusement long à transformer en arme correct, mais comme cette histoire allait quand même comme d’habitude me retomber dessus, autant me tenir sur mes gardes pour l'instant.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 4 Nov 2015 - 22:28

Je chercha mon masque pendant un quart d'heure, pendant que Saared engueulait celui qui nous enchaîna, lui disant qu'il ne voulait pas être dans l'affaire. Et bien tant pis pour lui, car moi je retrouverais ces enfoirés et je leur ferais payer ce qu'ils ont fait. Il rentra alors chez lui rapidement, et avec encore une certaine colère que l'on pouvait ressentir dans sa voix.

- Ha, le voilà ! m'écriais-je quand je retrouva le masque.

Je le remis sur ma tête et je sentis comme une part de moi-même revenir. Je me dirigea vers la sortie, il faisait grand jour, et, avant de sortir, je dis :

- Je vous jure que si cela se reproduit encore une fois par votre faute, votre rang prendra très chèrs.

Puis, je me dirigea vers chez moi. Il faisait alors petit matin. Abyssa et Notad devaient surement se faire du soucie. Et même du gros soucie. Je rentra chez moi en un rien de temps et je vis Abyssa, debout, en train de m'attendre. Elle parue fatigué.

- Où étais-tu passé ?

- J'ai laissé un mot et...

- Un mot qui disait que tu reviendrait vite. Où étais-tu passé !?

- C'est... Une assez longue histoire...

Elle s'asseya et me dit avec un regard embrasé d'une certaine colère :

- Très bien, j'écoute...

- Et bien... Je pense que cela va te paraître difficile à croire mais... Je fus victime d'une injustice et jeté en prison avec le forgeron nommé Saared à qui j'avais commandé les armes. Deux voleurs prirent la fuite et certains gardes de Warfang nous prîmes pour eux. Je réussi à sortir de là car je brisa psycologiquement notre interrogateur en lui prouvant cette injustice.

Elle me regarda et me fit comprendre qu'elle ne me croyait pas.

- Je lui rappela que j'étais son supérieur... Et tu pourra même demander à ce forgeron Saared la vérité, il dira la même chose que moi. En plus, je pense qu'il était assez en colère qu'on le prenne pour un criminel.

Elle soupira puis elle me dit :

- Très bien, je te crois. Mais ne recommence pas à me faire des frayeurs pareilles, tu as compris ?

- C'est pas ma faute si...

- Compris ?

Je lui et lui dit :

- Compris. Au fait, où est Notad ?

- Il dort encore. N'oublis pas qu'aujourd'hui ce sera à toi de le changer.

- Je sais.

- Tu devrais aller le réveiller. Je suis sûr qu'il sera super content. Surtout qu'il était aussi très inquiet la nuit dernière.

- Et toi, tu devrais aller te reposer. Tu as l'ai fatigué. Ne t'en fais pas, je vais tout gérer.

- Merci... J'ai vraiment besoin de repos après cette nuit...

Je m'approcha d'elle et lui donna un baiser amoureux, qu'elle me rendit. Puis, elle se dirigea vers notre chambre.

- Et bien... Bonne nuit ? Je suppose...

Elle ria de son rire léger et doux et me dis :

- Bon matin.

Et elle s'enfonça dans la chambre pour enfin se coucher dans le lit. Je lui dirais plus tard que je vais chercher ceux qui nous ont envoyé au trou pour cette nuit. Je ferma la porte pour que la lumière ne la dérange pas puis je me dirigea vers la chambre de Notad, après avoir enlevé et posé mon masque là où est sa place. Il dormait encore comme un bébé. De mon museau, je lui caressa la tête pour le réveiller en douceur et lui chuchotta :

- Notad... C'est l'heure de se réveiller, mon grand.

Il ouvra un oeil, puis deux et dit doucement :

- Papa ?

- Oui, mon grand. Je suis rentré.

Il se leva et me sauta au cou pour me faire part de son inquiétude. Je lui fit une étreinte chaleureuse, puis il me dit :

- Elle est où maman ?

- Elle dort encore et elle est très fatigué. Donc on ne la réveille pas.

- D'accord.

J'alla le changer et je prépara le petit déjeuné. Nous nous mirent à table et nous mangions ensemble. Il était content que je sois revenu. Et j'étais content de l'être aussi, après cette nuit.


Pendant ce temps...

Deux dragons, un rouge et un bleu-rouge, étaient caché dans une ruelle sombre :

- Putain, t'as tout fais foiré ! On aurait pû se faire des couilles en or avec ce qu'il y avait dans ce sac !

- Tu sais très bien qu'on était pris si j'avais pas jeté le sac ! Donc c'était soit notre vie, soit une richesse qui viendra un peu plus tard !

- Silence ! J'entend quelqu'un !

Ils regardèrent un peu au bout de la ruelle et ils vîrent le forgeron Saared rentrer chez lui.

- C'est l'un des deux dragons ! Allons lui demander où est le sac.

- On lui demande de quelle façon ?

Le rouge-orange agitait un couteau et dit :

- Mais de façon gentille, voyons ! Mais s'il est trop dissident... Couic ! Un joli sourire.

- Mais allons-y de façon discrète, d'abbord. Tu le prend par derrière, lui met sous le poignard sous la gorge et je parle, ok Fraid ?

- Ok, Tyur.

Ils s'approchèrent silencieusement de la forge et entrèrent à l'intérieur comme des ombres. Fraid s'approcha de Saared et, quand il fut juste derrière lui, il lui mit la patte avant gauche sur la gueule pour la lui fermer et la patte avant droite, qui contenait le couteau, sous la gorge. Puis, Tyur apparu devant lui et lui dit d'un ton sadique :

- Mais qu'avons-nous là ? On dirait qu'on s'est échappé de prison... Nous allons te poser quelques questions et tu vas devoir y répondre correctement. Et si tu essaye de crier ou si tu essaye de te foutre de notre gueule...

Fraid rapprocha la lame de la gorge du jeune forgeron pour lui faire comprendre le message.

- Compris ? Maintenant, dis-nous où est le sac de trésor ! Et dis-nous, juste par simple curiosité, comment vous vous êtes échappé de la prison !

Le dragon au poignard enleva la patte de sa gueule pour le laisser parler.

- Et n'oubis pas, dit-il. Si tu te fous de notre gueule ou que tu cri... Couic ! Je te ferais un joli sourire qui bavera sur le sol d'un liquide chaud et rouge.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 5 Nov 2015 - 12:41

Qu'est ce que je disait, ceux abrutis reflétaient parfaitement ma pensée, cette affaire était partis en sucette, et ces deux imbécile sans cervelle n'allait pas  calmer ma fureur, mais mieux vaut quand même évité de trop la ramener, je ne suis pas trop en position de lui dire le fond de ma réflexion.

A votre avis, utiliser un peux ce qui vous sert ce cervelle, il n’était pas franchement compliquer de prouver qu'on était innocent

Mais comme prévus, ces deux abrutis le prirent mal.

Il me semble qu'on t'as demander de pas de foutre de notre gueule!

Il comptait m'impressionner je croit, quand on avait mit une taloche au chef du précédent et bien plus dangereux syndicat du crime de Warfang, deux gugusses comme ceux la ne risquait pas de me faire flancher, le rouge-bleu qui me ressemblait raffermit sa prise sur son moyen de pression, lui non plus n’appréciais pas vraiment ce genre de réponse.

Alors tu vas nous dire genre maintenant ou est notre magot!

Ils devaient vraiment y tenir pour m'intercepter a même pas 100 mètres du poste de garde, mais ça leurs arrive de réfléchir de temps en temps ou ils ont vraiment un poix chiche entre les tympans?

A votre avis, je sort du poste ou j'ai passe les dernières heures enferme après que je me soit fait mettre au trou parce que les brillants esprits que vous êtes avez balancer le colis devant moi et l'autre dragon pour que la garde remarque le sac et nous embarquent a votre place, ou peut être votre butin en ce moment même a votre avis bande d’imbécile!

J'avoue l'insulte final était peut être de trop, mais ces deux la sont aberrant de manque de réflexion, pas étonnant au'ils soit des criminels de bas étages, mais maintenant que j'avait réfléchis a leurs place, je devenait un témoin gênant, pas le top du top quand on veut récupérer illégalement son bien mal acquis.

Et merde! c’était prévisible

Qu'est ce qu'on fait de lui partenaire?

Un jolis sourire pour lui apprendre que parfois il vaut mieux fermer sa gueule.

Ho ho, voila qui puait très très fort pour mon espérance de vie, a deux contre un dans un endroit désert comme celui ci je n'ait que peu de chance de leur echapper, si je n'ait plus de valeur a leurs yeux, autant m'en redonner, et vite.

Vos savez que vous ratez l'occasion de vous faire encore plus de profit en me tuant?

Voila qui avait capte leurs attention, autant profite de la brèche pour faire monter un peux les enchères.

Vous vous souvenez de la maison devant laquelle vous m'avez embarquer dans vos histoires? c'est la résidence de ma famille, et on a les moyens, sinon on n'habiterait pas dans ce manoir. Ils sont pour en déplacement pour l'instant, mais je vaut mon pesant d'or en tant que rançon potentiel.

Ils ne répondent pas, sans doute que leurs cerveaux de lézard n'avait pas accès aux réflexions supérieure, mais au moins ils semblaient avoir le sens des affaires.

Qu'est ce que t'en pense Tyur?

J'en pense qu'il a la langue bien pendu Fraid mais qu'au moins il a de bonne idées... emmène le jusqu’à la planque et met le hors d’état de nuire, je vais faire du repérage dans sa baraque pour vérifier un peu ses dires.

Pas si imbéciles que ça au final, le manoir était certes cossus vu de l’extérieur, mais quelles preuves lui faudrait il pour le convaincre de mes affirmations? il fallait a tout prix que Arboryx, Reynard ou Tintaglia ne rentre pas a l'improviste, ou la supercherie tiendrais encore moins longtemps, et ma vie avec.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 5 Nov 2015 - 22:38

Une fois que nous finissiâmes de manger, Notad et moi, nous ne savions pas quoi faire. Abyssa était en train de dormir et nous voulions profiter de ce petit temps père-fils. Puis, je lui proposa de jouer avec lui dans sa chambre et il acccepta cela avec joie. Nous fîme cela pendant environs une demi-heure avant d'arrêter et de recommencer à nous ennuyer. Alors, Notad me dit :

- On peut finir de lire Tom Sawyer ?

C'est vrai qu'on en était vers le milieu du livre et qu'hier je ne pu lui lire la suite. Il se coucha sur son lit pendant que j'alla chercher le livre, j'ouvra à la bonne page et commença à lire. Je lu la fin pendant une heure et demi, environs et mon fils adora l'histoire. Quelques minutes après, Abyssa se leva et nous regarda en train de rien faire, colé l'un à l'autre, tellement nous nous ennuyions. Elle souriat et dit :

- Je vois que vous vous amusez bien.

- Maman ! dit Notad en se levant brusquement pour lui faire un calin.

- Bonjour mon grand, bien dormi ?

- Oui.

- Et toi ?

- Très bien, merci.

- Ha, au fait, cet après-midi je serait pris par le travail... Désolé. Deux voleurs qui ont volé les trésors destiné au chef de Warfang, tu sais, c'est ces deux gars qui ont fait en sorte que j'ai eu un contre-temps, cette nuit.

Elle soupira.

- Très bien... Très bien... Va jouer au gendarme et au voleur avec ces deux gars qui m'ont fait une peur bleue.

Et alors, lors de cet après-midi, je me dirigea vers l'endroit où tout commença, masqué de mon masque. Cela m'aurait permi de parler à Saared, savoir s'il a commencé les armes et voir s'il est encore en colère contre les deux gars. Mais aucun bruit ne survint lorsque j'arriva à la forge. Une fois à l'intérieur, je ne vis personne. J'entra pour voir s'il n'était pas à l'arrière, mais il n'était pas là. Par contre, je vis quelques objets renversés par ci par là... Je dis à haute voix pour que toute la forge entende:

- Saared.

Mais personne ne répondit, c'était très bizzare... D'autant plus que ce n'était pas un jour où les forgerons fermaient...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Lun 9 Nov 2015 - 18:18

Une cave, pouvait on être original? au lieu d'enfermé son otage dans une cave? Je connaissait bien le quartier, j'y avait pourrit 6 mois dans une unique pièce insalubre avant de pouvoir enfin déménager dans des appartements plus convenable, et ce quartier mal famé était vraiment pas réputé, surtout quand on ne savait pas comment l’endroit tournait, mais pour les deux glandus, l’arrondissement reflétait deux avantages: on ne risquait pas de venir les emmerder ici, de quelque façon que ce soit,et l'entretien n'était pas cher, puisque ce sous sol et la bâtisse au dessus était probablement abandonné depuis un moment...

Et me voila donc forcé de passé la nuit et une bonne partie de l'autre journée avec... comment s'appelait il déjà? ha oui, Fraid, et bien entendu, je me retrouvais enchainé comme il se devait, les yeux bandé mais pas muselé, après tout, les habitants du coin n’allait pas s'émouvoir en entendant des cris répété en provenance d'une cave, et encore moins appeler au guet pour ça, je n'avais du coup, pas grand espoir qu'on vienne me sortir de la, alors autant évité de m’usai la voix pour rien et rester tranquille, agresser l'autre tâche à la magie n'aurait servit à rien et forcer sur mes liens non plus, alors autant jouer au bon petit prisonnier et se tenir à carreau.

Et soudain, miracle! après que la cloche annonçant le couvre feu dans le quartier, qu'on ne se gênait pas à outrepasser d’ailleurs, c'est pas comme si la garde faisait beaucoup de ronde dans le coin, surtout après la tombé de la nuit. Donc, alors que la cloche annonçait la fin de ma première journée de captivité, des bruits de pas se firent entendre à l'étage et mon autre ravisseur fit son apparition.

Alors? il à valut la peine que je perde une journée entière à le surveiller?

Apparemment l'orangé en avait un peu marre de poiroter ici, et je en pouvait pas lui en vouloir...

Pas exactement, notre ami est plein de surprise si tu veut tout savoir! sa baraque est pas mauvaise, et j'ai eut beau la retourné, pas de montagne d'or sous les oreiller et pas de coffre derrière les tableaux. Notre ami c'est une nouvelle fois bien foutus de notre gueule..

Même en ne le voyant pas, je pouvait presque sentir Fraid bouillonner

Alors liquidons le! si nous sert à rien, et en plus ça fait un moment que sa me démange, vient par la toi...

Il fit deux pas en avant puis le bleu surenchérit

Mais! je me suis un peu renseigné de savoir comment un pauvre plouc sans pognon comme lui avait put se payer un manoir pareil, et il s'est avéré que ce jeune con c'est débrouiller avec un mercenaire anonyme pour buté l'un des plus prestigieux généraux de Malefor, mais qu'il à claqué sa part de récompense en s'achetant son domaine de bourge!

Et donc on fait quoi? on vas "emprunter" à ce mercenaire son fric?

Surtout pas! c'est un mercenaire aguerrit d'une bien autre morceau que ce morveux la, par contre ce qui est intéressant c'est que le mercenaire, il l'as aidé à payer son manoir! et qu'il y vit de temps en temps, donc...

Donc sa part est encore dans la nature, et il est fort probable que...

Que je soit au courant, blablabla... oui on à comprit, cherché pas à m’impressionner, ça fonctionneras pas, commencer tout de suite à essayer de m'arracher sa planque qu'on en finisse le plus tôt possible.

Ces deux la n'avait pas l'air de s'y connaitre beaucoup en extraction forcé d'information, mais je n'avait guère l'espoir d'échappé à un passage à tabac dans les formes... et puis de toute façon j’étais sur qu'Arbo avait reversé une partie de l'argent pour payer ses dettes, et le reste il devait l'avoir planqué quelque part, dans le manoir peut être? qui sait...


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 10 Nov 2015 - 7:17

Je chercha dans tout les recoins de la forge, mais il n'y avait rien ! Je sorti donc rapidement et j'endendis une dragonne bleu clair dire à voix basse :

- Il est revenu ? Mais emporter ce pauvre Saared ne leur suffit-il pas ?

Je l'entendis et je me dirigea vers elle. Elle paru effrayé mais je la rassura en lui disant :

- Ne vous en faites pas, je suis à la recherche de Saared. Il a été emmené, vous dites ? Par qui et, enfin, par où ? C'est important, car il se peut, s'il a été emmené, que ce soit ces deux voleurs qui réclament ce qu'ils avaient volé.

Elle me regarda et paru se calmer. Puis, elle me dit :

- Deux dragons, dont l'un a votre couleur et l'autre a la couleur de ce pauvre Saared...

- Je le savais ! murmurais-je.

- Le orange tenait un couteau sous la gorge du forgeron et l'autre l'aidait à l'emmener dans cette direction, dit-elle en me montrant vers la droite. Puis, il tournèrent vers la gauche à la dixième sortie. C'est une grande rue. Et... Je crois que le quartier malfamé se trouve à quelques rues de là...

- Merci, lui dis-je. Vous aurez peut-être sauvé une vie et arrêté de dangereux criminels.

C'était une phrase habituelle mais qui faisait toujours son effet. Je parti dans la direction indiqué et j'allais m'apprêter à interroger d'autres personnes pour voir s'ils ont pas vu ces dragons aller au quartier malfamé. C'est ce que je fis, quelques minutes plus tard. Et l'on me dit que ces trois dragons étaient rentrés dans une sombre maison. parmis tant d'autre. S'ils étaient tout les trois là-dedans, il fallait réfléchir à un plan d'attaque. Je me cacha alors dans les petites ruelles sombres jusqu'au levé du soleil. J'allait entrer en pleine nuit, c'était la meilleure chose à faire, et j'avais déjà mon plan en tête. Mais, quand je m'apprettais à sortir de la ruelle, je vis le dragon qui avait la couleur de Saared rentrer dans la maison avec un air... Enjoué sans l'être. Discrètement, je le suivis. J'attendis quelques secondes après qu'il ai fermé sa porte avant de rentrer sans faire le moindre bruit. Je le vis descendre dans un grand escalier, puis j'entendis :

- Alors ? il à valut la peine que je perde une journée entière à le surveiller ?

- Pas exactement, notre ami est plein de surprise si tu veut tout savoir! sa baraque est pas mauvaise, et j'ai eut beau la retourné, pas de montagne d'or sous les oreiller et pas de coffre derrière les tableaux. Notre ami c'est une nouvelle fois bien foutus de notre gueule.

Un... Manoir ?

- Alors liquidons le! si nous sert à rien, et en plus ça fait un moment que sa me démange, vient par la toi...

- Surtout pas! c'est un mercenaire aguerrit d'une bien autre morceau que ce morveux la, par contre ce qui est intéressant c'est que le mercenaire, il l'as aidé à payer son manoir! et qu'il y vit de temps en temps, donc...

- Donc sa part est encore dans la nature, et il est fort probable que...

- Que je soit au courant, blablabla... oui on à comprit, cherché pas à m’impressionner, ça fonctionneras pas, commencer tout de suite à essayer de m'arracher sa planque qu'on en finisse le plus tôt possible.


C'était bien la voie de Saared, plus aucun doute. C'était alors le moment de mettre en action le plan. Je fis tomber un objet lourd au sol, faisant un grand bruit. Puis, je me mis vite à couvert, planqué, attendant que minimum l'un des deux vienne. J'entendis :

- Qu'est-ce que c'était que ça ? On t'a suivi ?

- Ben non ! J'ai bien regardé si on me suivait ou pas.

- Et alors ?

- Et alors... Va voir en haut s'il y a quelqu'un. Et passes-moi le couteau.

- Très bien... J'y vais...

Parfait. Les idiots ! Ils ne savent pas ce qui va leur arriver. Je restait dans ma cachette et j'entendis monter. Puis, je le vis soudainement. Ma cachette était juste à côté de l'escalier. Je le vis regarder partout autour de lui avant d'aller dans la direction opposé à la mienne. Quelle chance ! Je me sortie de la cachette, alla discrètement derrière ce dragon, et, après lui avoir mis la patte avant droite sur la bouche, je l'assoma, le faisant tomber au sol avec un bruit sourd.

- Fraid ? Il y a quelque chose ?

Je laissa part au silence puis j'entendis sa voix, qui avait un leger accent de peur :

- Fraid ? Toi, tu ne bouge pas et tu ne hurle pas, sinon c'est le sourire !

Je l'entendis soudainement monter les escalier et j'alla me replacer vers ma cachette. Je le vis sortir et, lorsqu'il vit le corps inconcient de son coéquipier...

- Fraid ? Qu'est-ce qui t'es arrivé mon pote ?!

Je vis alors une occasion. Je sortit de ma cachette et m'élança vers lui. Mais il se retourna et essaya de me planter son couteau avec un cri de peur. Je le désarma et lui dit :

- Bonne nuit, sales voleurs !

Là, je lui mit un bon coup de griffe, assez puissant pour l'assomer, et le jeta dans l'escalier. Il s'arrêta devant la porte. Je descendit les escalier pour finalement voir la cave. Je vis Saared, enchaîné. Bingo ! Il était temps. Je me dirigea vers lui en disant :

- Désolé d'avoir été si long...

Je lui enleva ses chaînes ses chaînes et je continua.

- Mais ces deux là sont hors d'état de nuire. Et on va les conduire à la prison pour qu'ils ai ce qu'ils méritent, ces salaud.

Je répétais dans ma tête ce qu'ils avaient fait et je m'imaginais leur tête quand ils verront pour leur peine... Tentative de vol, enlèvement, séquestrement, tentative de meurtre sur un civil et un gars de l'ordre... Ce sera bien drôle.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 10 Nov 2015 - 19:51

Finalement la cavalerie est à l'heure pour une fois, et avec une certaine et appréciable efficacité. Je balance les chaînes à l'autre bout de la pièce, pas malheureux d'en être débarrasser.

Merci...Ouais, ouais, tout est bien qui finit bien comme on dit, les méchants finissent au trou et tout les gentils sont heureux comme tout d'avoir gagné.

J'aidais le représentant des forces de l'ordre à trainer ces deux la au poste, ou ils furent promptement mis en cellule.

Bon débarras! en priant pour que ces deux idiots ne soit pas affilié à un gigantesque organisation du crime à l'échelle continentale.

De bien mauvais souvenirs cette histoire,le cercle d'or, les ruines, et surtout ce mercenaire sociopathe et pervers, définitivement pas de bons souvenir.

Bon, je vais te laisser à ta vie de perpétuel sauveur du jour, j'ai ta commande à réaliser, et probablement ma maison à remettre en état aussi.

Je fit mes salutations à Igniis afin de m'atteler à la tâche, mais demain, pour l'instant, un bon somem ne me feras pas de mal.

Le lendemain, levé à 6H, rien d'anormal jusque la, foutus horloge interne néanmoins, il ne faisait même pas encore jour dehors, alors autant en profité un maximum. Après une solide collation matinal, je m'empressai de remettre ce que je pouvait à sa place, de réparer ce qui pouvait l'être et de soupirer en faisant la liste des articles indispensables à se reprocurer, heureusement, les dégâts n'était pas trop massif et tout ceci serait réglé avant même demain, il fallait donc sortir au marché permanent.

Ainsi s’écoula le reste de la mâtiné et une partit de l’après-midi, à faire des allez retours entre mes achats et ma demeure, Igniis allait devoir attendre un jour ou deux de plus pour sa commande.
Mais peu après mon dernier achat, on frappas à ma porte, c'était Reynard qui passait, une fosi de plus à court de fric.

Papa, papa, papa, quand apprendras-tu à économiser?

Je voudrait bien t'y voir, je verse la moitié de ce que je gagne à la compagnie, et le reste je le reverse dans la caisse commune ici.

Ose me dire que tu n'as jamais rien perdus aux jeux.

Rhaaa! ça fait un moment que j'ai arrêter avec ça! et puis de toute façon c'est de l'histoire ancienne. bon allez, dépêche toi de me faire rentrer, on dirait que ma présence n'est pas appréciez dans ce quartier de bourge...

Et il rentrât donc, et ne s'attendant pas à devoir participer aux rénovations, se mit à la tâche en grommelant, fidèle à lui même. Mias sa participation s était des bienvenu, car le grand manoir était remit en état alors que le crépuscule approchait, et on frappas de nouveau à la porte.

Je croisait les griffes pour que ce ne soit pas ma mère, j'avais envie de passer une soiré calme à défaut d'être bonne, et si ces deux était au même endroit trop longtemps je en répondait plus de...
De trois truands visiblement fâché de toute évidence.

Oui messieurs?, c'est à quel sujet?

[color=#663300]Au sujet qu'il parait qu'à cause de toi, Fraid et Tyurd?

Ça se pourrait...

J'aurai du être un peu plus diplomate peut être, mais la journée avait été longue, et ces imbécile voulait foutre en l'air sa fin.

On à des affaires à régler avec eux, et on apprécie pas qu'on se mêle des affaires interne.

Tu parle... si les eux lascars était des bandits, ceux la était des mercenaires, de voous de la petite semaine embauché pour un petit boulot, genre intimider les indésirables, pas de bol, j'avait un gris-gris pour ça.

Un instant permettez.

Je leurs claquait la porte au nez et retrouvas bien vite ce que je voulais trouver et rouvrit la porte sur des malfrat visiblement encore moins enthousiaste. mais ils furent au moins un peu surprit quand je balançait le grappin à dragon à leurs pattes

Vous voyez ce que c'est ça? c'était l'arme préféré du défunt et pas du totu regretter Gryff, vous savez, le chef de gang ultra violent à la tête du syndicat du crime du coin?

Ils reculèrent de quelque pas, ils reconnaissaient du grappin en effet, et ses implications quand à la possession de la-dite arme, ils reculèrent un peu plus quand la seconde armoire à glace qu'était mon père passât sa tête dans l’entrebâillement.

C'est qui ceux la? on à de la visite?

Non non t’inquiète, juste des ploucs qui c'était trompé de porte.

Il vas sans dire que face au vétéran qu'était Reynard, plus moi en renfort, ils n'avaient pas la moindre chance...



Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 10 Nov 2015 - 21:55

Une soirée et une journée tranquille... C'était tout ce qu'il me fallait !

Transporter les deux gars fut très facile, avec l'aide de Saared. Nous les remîrent entre les mains de la justice et ils passeraient un bon petit moment au trou. Non mais ! Cela va leur apprendre à essayer de nous faire passer pour des criminels et kidnapper et séquestrer quelqu'un. Après cela, Saared rentra tranquillement chez lui et moi chez moi.

Cette affaire fut vite réglé et rentrer voir Notad et Abyssa de bonne heure, c'était presque le paradis.

Quand je passa la porte, mon fils me sauta dessus et me fit un calin en criant :

- Papa !

- Recoucou mon grand, dis-je en lui rendant cette étreinte paternelle.

Abyssa sortit de la chambre et vient me voir en me disant :

- Tient, te voilà déjà de retour. Cette petite affaire n'a pas pris longt, à ce que je vois.

- Et vallait mieux pour ces deux gars qu'on a arrêté. Parceque je sentais qui, si ça durait plus longtemps, ils auraient passés un très mauvais quart d'heure !

Nous nous mîmes à table et nous mangeâmes jusqu'à plus faim... Et bordel que j'avais faim ! Après manger, Notad, étant très fatigué, alla se mettre au lit. Puis, Abyssa vint vers moi et me murmura quelque chose à l'oreille... Pas la peine de vous répéter ce qu'elle m'a dit, je pense que vous avez compris. Mais je vous donne un indice, nous fîmes cela quand Notad dorma complètement et nous fîmes cela au lit... Cela fait deux indices, mais bon... En bref, c'était une journée presque parfaite. Le lendemain, j'eu une petite journée de repos où je m'amusa avec mon fils, me reposa avec Abyssa, écrivit même un peu de mes mémoires... En bref, une bonne journée de repos ! Mais, le soir, je sortis et me dirigea vers Saared pour voir un peu l'avancement de la commande et le payer une partie à l'avance... En espérant, bien sûr, que la même malchance nous remette pas au trou ! J'étais prêt du portail du manoir, enfin, de la forge, et j'entendis trois cris à l'unisson. Je vis sortir du portail trois dragons effrayés qui couraient et, quand ils se tournèrent vers moi pour continuer leur fuite, le marron fit :

- AU NON ! VOILA L'AUTRE !

Je ne compris pas ce qui se passait et je tourna la tête vers l'entrée du manoir et je vis Saared et un autre dragon... Celui-ci me semblait famillier, mais je ne savais pas pourquoi... Je me dirigea vers Saared en disant :

- Ha, Salut Saared ! Question, qui c'était ces trois gugusses ? Ha, et je voulais te voir pour te donner une partie de l'argent que je te devrais quand la commande sera prête.

Je donna une partie de l'argent au forgeron et je me tourna vers l'autre dragon, le regarda en détail avant de dire :

- Vous me dites quelque chose... Nous ne nous serions pas rencontré quelque part ? à la guerre, par exemple ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 11 Nov 2015 - 15:50

Rien de tel qu'un peu de monnaie sonnante et trébuchante pour ensoleiller une journée, et Igniis payait bien, en même temps, la qualité avait un prix.

Reynard visiblement prit de cour étudiait d'une œil attentif son interlocuteur, puis restas un moment pensif, comme si il cherchait de vieux souvenirs puis déclaras de but en blanc.

Capitaine Kasaï? du 12éme régiments des forces aérienne de Warfang? Vous êtes encore en vie? on m'avait dit que vous étiez mort avec votre régiment il y a 20 ans!

Nous rentrâmes tous dans la demeure, Igniis n'appréciant pas vraiment qu'on parle de ce genre de chose dans la rue.

Attendez, vous vous êtes connut? pendant la guerre

Longue histoire tout ça en vérité, je n'était pas sous ses ordres, et en tant que mercenaire, j'étais mobilisé un peu partout à la fois, mais ça nous est arrivé de combattre cote à cote, à l'époque il était sous-officiers je croit,ou un peu au dessus je ne sait plus trop.

Nous nous installâmes dans le salon, de la manière la plus confortable qui soit,n je me sentait un peu exclu, devant ces deux vétérans plein de cicatrices, ils s’apprêtaient à parler d'une époque que je n'avait qu'à peine voir pas du tout connu.

Pour tout te dire j’étais caporal à l’époque, je commandai deux trois dragons spécialisé, un petit groupe d'élite dans un régiment est toujours appréciable, et il m'est arriver de côtoyer le capitaine Kasaï, au cours de plusieurs escarmouches, et même dans une bataille à plus grande échelle, t'était un bon commandant, et qui se souciait des dragons sous ses ordres et qu'on j'ai entendu que tu était mort, j'ai levé un verre à ta mémoire.

Et bien ,comme quoi le monde est petit...

Dit pas ça, un nombre incalculable de bons dragon et de soldat mémorable sont mort durant cette guerre, il parais logique que la vue d'un survivant qu'on croyait mort soit une bonen nouvelle.

J'avais du mal à me figurer que tant de gens était mort pendant la guerre, et que les rescapé puissent se reconnaitre 20 ans après, ça à dut vraiment être chaud.

Et on à dut finir la bagarre sans toi du coup, comment t'as fait y'as 20 ans pour échapper au carnage?

Je sentait une légère pointe de ressentiment dans sa grosse voix, et à bien y réfléchir, sa question était porteur d'un large sous-entendu, comment un officier échappe au carnage de l'entiéreté des troupes sous ses ordres?


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 11 Nov 2015 - 21:27

- Et bien... Disons que c'est une assez longue histoire... Par où commencer...

Je soupira avant de commencer :

- Tout d'abbord, pour te le rappeler, j'étais au rang de capitaine de guerre. C'était quelques semaines après ces deux journées... Celles où j'ai perdu Lyra et rendu borgne Gaul et lui a donné ses multiples cicatrices au visage... Je crois que tu étais là, même. Enfin bref, c'était quelques semaines après cela. Les troupes ennemis étaient vraiment supérieures en force et en nombre, j'ai donc demandé à mes supérieurs de laisser un jour de repos à mes soldats qui en avaient vraiment marre de mourir les uns après les autres dans des sanglantes batailles, ne serait-ce pour retarder l'innevitable. Je les ai même suplié après quelques réponses négatives de leur part... Je pense que je n'aurais jamais du faire cela... Le lendemain, juste avant la bataille, Gandeyr avait entendu parler mes supérieur... Quil allaient "s'ocupper de moi pour l'exemple" parce que je les ai supplié. Par s'occuper de moi, ils voulaient dire tuer... Donc, je fis un grand choix durant la bataille parmis trois énormes qui changeraient ma vie... Soit mourir au combat, soit gagner la bataille et mourir juste après, soit, et c'est celle là que je pris... Déserter. Après que la bataille ai duré de longues heures et que je vis que mon armée était pratiquement décimé, il ne restait que 10 dragons contre deux centaines, je décida d'appliquer ce que j'eu en tête, et je déserta comme un lâche... Abandonnant familles et amis...

Je soupira un bon coup et je continua :

- C'est après que tout devint comme un livre d'aventure qui finit... Je devint capitaine pirate, Warfang me retrouva et m'envoya mon cousin Glaackiem pour me tuer mais celui-ci me dit qu'il me ferait passer pour mort, je lui en doit une au passage, et, puisque Warfang me manquait, j'ai décidé de revenir et de m'engager dans la garde de Warfang il y a quelques années... Mais j'ai dû changer de nom pour ne pas mourir... Donc, aujourd'hui, je m'appelle Igniis. Et, enfin, je ne peux pas me plaindre de ma situation actuelle... Je suis le bras droit de Jorth, le capitaine des gardes, je suis allé tué le Nécromancien de Malefor et donc déjoué ses plans de destruction de Warfang et vengeance de Malefor après avoir tué Lyra et Gaul ressucité par lui-même mais affaiblits pas cette résurection, j'ai un fils adoptif qui a aujourd'hui 3 ans, j'ai même comme femme une ancienne reine de Sky Badland, Abyssa, qui a rennoncé à sa place de reine alors que j'étais prêt à renoncer à Warfang et qui s'est transformé en quadrupède grâce à une sorte de collier magique, que j'ai rencontré lors d'un traité de paix, en accordant Warfang et Sky Badland, avec le roi Jyvro et nous avons arrêté deux petits voleurs avec Saared il y a pas longtemps...

J'émit un petit rire sarcastique.

-  Donc désolé de te dire que ce brave commandant n'est qu'un traite qui est obligé de cacher son passé car il a déserté et qu'il n'avait que ce choix-là pour survivre et essayer de revoir sa famille... Même si elle est maintenant presque inexistante... Ma grand-mère étant morte et mon cousin je ne sais où...

J'essaya de donner un sourire, que j'avais visiblement perdu, et lui dit :

- Et toi ? Comment ça s'est passé pour toi pendant ces 20 ans ?...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 12 Nov 2015 - 12:44

Reynard soupesas un moment la réponse d'Igniis, mais ne fit aucun commentaire, j'aurait été bien en peine de deviner si il approuvait ou désapprouvait la conduite du vieux soldat en face de lui, il prit un autre moment pour commencer son récit.


Eh bien, on dirait que tu t'es trouver une existence pleine d'action malgré tout, pour ma part j'ai continuer a guerroyer, après tout j’étais payer pour ça. Je me suis débrouiller pour survivre pendant 3 ans, puis j'ai fait une de plus grosse connerie possible, j'ai eut une histoire pas très sérieuse avec une dragonne d'à peu prés mon age, je lui faisait de l'effet et j’étais trop heureux d'avoir un peu de ce genre d'action gratuitement entre deux combats. Ce que je n'ai pas vu venir c'est qu'un fils, qui est présent ici même, en est née. On avait pas du tout prévu ce cas de figure et on à paniquer, et quand on panique on devient foncièrement con. Sa mère c'est barrer a tire d'aile pour se jeter dans les bras du roi des singes, le patron de tout les enfoirés qu'on avait affronter jusqu'ici, en me refourguant le petit, arguant qu'il serait plus en sûreté sous ma garde que sous la sienne, quelle vaste connerie...

Ensuite ça c'est calmer un peu, on reprenait l'avantage sur Gaul et celui ci se faisait moins agressif, presque un cessez le feu, alors j'ai démissionner de mon poste de sous off pour essayer d’éduquer ce bidule, et en même temps j'ai prit sous mon aile un jeune qui sortait de sa cambrousse pour être mercenaire dans la grande ville, je lui ai dégoté un contrat avec la compagnie puis j'ai fait en sorte qu'il se fasse pas tuer au premier accrochage. Puis les combats on véritablement reprit, et la les mercenaires dans notre genre se sont lâché, souvent sur des gens qui ne le méritait pas, et pour ma part, je me suis retrouver écarteler entre ma brève mais intense vie familiale et mon boulot, sans jamais vraiment y parvenir, je ne compte plus les blâmes de mes supérieurs pour refuser obstinément et par tout les moyens de trop m’éloigner de Warfang et donc de laisser mon fils seul, et je ne compte plus non plus les conséquences qu'a eut l'isolation forcée dans laquelle j'ai plongée Saared, une autre foutus erreur de ma part.

Il reprit son souffle, sa vie avait été tout aussi joyeuse que celle de son interlocuteur dites moi...

Et ensuite... et ensuite... toute une putain de suites de malheur, mon fils c'est fait enlever, conséquences des actions de sa mère chez le roi des singes, j'ai sombrer dans la dépression nerveuse, a cour d'argent et avec un certain penchant pour l'alcool, fort si possible. Les affrontements se sont intensifier, de nombreux camarades qui m’était cher son mort, et les dernières années du conflit, en particulier avec l'apparition de Cynder, sont devenus invivable, j'ai cru Arboryx mort, c’était encore mon poulain a l’époque, et la compagnie que nous servions était a genoux a cause des pertes dans ses rangs. Au final toute une génération avait été absorbe par cette foutus créature qu’était cette guerre, pour qu'au final il ne reste que des vétérans fatigué comme nous qui font le double de leurs ages...

Je perçut dans sa voix une profonde lassitude, c'est vrai qu'on ne voyait pas si souvent des dragons plus vieux que moi mais plus jeune que Reynard ou Igniis, toute une génération était effectivement passer a l'abattoir, on oubliait facilement tout cela, derrière leurs comportement de joyeux soiffard et de brave camaraderie.

Enfin je parle je parle... ensuite Spyro est arrivé sur son cheval blanc et a réussit la ou plusieurs milliers de dragons sont mort. Et récemment j'ai retrouver mon gosse comme tu peut le voir, mais aussi à mon grand regret sa mère, et je crèche sous son toit de temps a autre...

Je me demande si j'aurait autant à raconter quand j'aurai la cinquantaine...


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 12 Nov 2015 - 21:14

Je décida de ne dire aucun mot pour ne pas gêner le discour de mon ancien partenaire. Une fois qu'il eu fini son histoire, je lui dit :

- Je vois que tu as aussi eu un passé mouvementé... Et puis, je voudrait ajouter une chose, c'est que tu fus un peu momentanemment l'allié de Gaul... Que je trouvais comme en étant un fier guerrier qui méritait des louanges parfois... Dommage qu'il fut contre nous... Enfin bref... L'essentiel est que vous soyez en vie, toi et ta famille...

Jer retira mon masque, que j'avais enmmené, et le montra à Reynard avant de continuer :

- Comme tu peux le voir, j'ai eu un peu moins de chance pour cela... J'ai découvert comment libérer Lyra de l'emprise d'une malédiction du Nécromancien de Malefor qu'après l'avoir blessé mortellement... Depuis, pour me souvenir d'elle, je garde son masque qu'elle portait quand elle fut ressucité... Et puis... C'est vrai que le monde est petit... Je ne savais pas que Saared était ton fils, et que tu ai pris Arboryx Griffe d'Acier, que j'ai rencontré aux terres désolé pour une affaire compliqué impliquant ces fameux Cristals Mentals, sous ton aile. Et puis, on peut pas dire que la situation est à plaindre... T'as vu le manoir dans lequel vous êtes ?

Je me tourna alors vers Saared pour l'impliquer au moins un peu dans un sujet de discussion :

- Sinon, Saared... C'était qui ces trois gugusses qui fuyaient à la sortie du manoir ? Ils ont même fui devant moi. Ils ont un lien avec les deux abrutis ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Lun 23 Nov 2015 - 18:11

Ouais enfin, brave guerrier, il existait deux poids deux mesure certes il pouvait se battre loyalement mais Gaul n'avait pas hésiter à briser toute une génération d’œufs pour empêcher SPyro de naitre, et il avait soumit Cynder à peine éclot avec l'aide de sa magie noir pour en faire son chien de guerre, rien de bien reluisant dans ce genre de comportement...

Reynard ricanas quand Igniis, ou Kasaï peut importe, affirmas qu'il vivait dans un spacieux manoir.

Je craint devoir te détromper, en fait c'est le manoir d'Arboryx ET de Saared, en aucun cas le mien, je n'ai participer en rien à son acquisition, je me contente de juste de vivre ici un jour sur trois, un peu comme l'autre en fait.

Ce qui me surprenait plus moi c'était le fait qu'il connaisse Arboryx, et le récit de ses mésaventures récentes, il semblerait que plus on vieillit, plus on s'enfonce dans la panade au final.

Ah et au faite, je te souhaite bonne chance, déjà que réussir à se taper du sang bleu ne doit pas être à la portée ni au courage de tout le monde, et qu'en plus vous vous débrouiller pour tomber amoureux l'un l'autre et que pour en rajouter tu te choppe un fils, on peut dire que tu est presque en bonne voie pour devenir père de famille!

Je ne sut pas vraiment comment interpréter ces paroles, une mise en garde? une plaisanterie? une moquerie peut être... La réponse resteras à jamais à mon père je le craint.

Hum? Plus ou moins, ils avaient l'air d'avoir des "affaires à régler" avec les trois gugusses comme tu dit, mais ce qui est étrange c'est qu'il n'avait pas l'air d'appartenir à un regroupement criminel, on aurait plus dit des voyous qu'on aurait envoyer me menacer, mais de la à savoir qui est derrière tout ça, pas la moindre idée, et autant ne pas s'en mêler. Tu doit bien savoir toi qui est capitaine de la garde que depuis que feu l'ancien chef de gang et maitre du crime Warfangien Gryff est mort, le domaine du l'illégal est largement secouer dans le coin. Un peu comme lorsqu'on donne un coup de patte dans une fourmilière, D'autant plus que le cercle d'or ne donne pas de signe de vie et n'as de toute évidence pas envie d'y rétablir un semblant d'ordre, enfin ça c'est une autre histoire...

Sans être pour autant particuliérmeent impliqué dans ce genre d'affaires, j'avait comem totu le monde entendus les rumeurs et constater l'augmentation du nombre de cadavre de criminel découvert au petit matin dans les caniveaux qui avait soudainement augmenter, et j'espérai sincèrement éviter à mon tour de m'y retrouver à cause des 2 imbéciles d'avant hier.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Lun 23 Nov 2015 - 22:12

Je ricana un peu quand Reynard dit sa dernière remarque. Puis, Saared me dit, pour répondre à ma question :

- Hum? Plus ou moins, ils avaient l'air d'avoir des "affaires à régler" avec les trois gugusses comme tu dit, mais ce qui est étrange c'est qu'il n'avait pas l'air d'appartenir à un regroupement criminel, on aurait plus dit des voyous qu'on aurait envoyer me menacer, mais de la à savoir qui est derrière tout ça, pas la moindre idée, et autant ne pas s'en mêler. Tu doit bien savoir toi qui est capitaine de la garde que depuis que feu l'ancien chef de gang et maitre du crime Warfangien Gryff est mort, le domaine du l'illégal est largement secouer dans le coin. Un peu comme lorsqu'on donne un coup de patte dans une fourmilière, D'autant plus que le cercle d'or ne donne pas de signe de vie et n'as de toute évidence pas envie d'y rétablir un semblant d'ordre, enfin ça c'est une autre histoire...

- Je vois, je vois... Et, oui, j'avais entendu parler de ce fameux Gryff, mais tardivement. Car, quand j'eu enfin un peu de temps libre pour essayer de l'arrêter, on m'a alors dit qu'il était mort. J'étais déçu et content à la fois. Déçu car ça m'aurait donné un joli combat, mais content car, vu la dangerosité qu'on disait de lui, ça faisait une ordure de moins dans la ville. Et puis, ça les as peut-être un peu éparpillé, mais, je pense que tu connais l'expression "Le roi est mort, vive le roi !" et ces criminels ne tarderons pas d'élire un nouveau chef. Mais bon, nous devrions arrêter de parler de cela et changer de sujet... Même si, en revenant sur ces trois gugusses, normalement, on ne va pas voir celui qui a arrêté ceux avec qui on devait régler une affaire sauf si c'est important... Enfin bref, comment va Arboryx, je ne l'ai pas revue depuis cette affaire aux Terres Désolés de Tarok, concernant un gars qui maitrisait la magie du Cristal Mental. Je pense que tu te rappelle de cet horrible cristal utilisé lors de la guerre, Reynard...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 26 Nov 2015 - 11:52

Personnellement j’étais juste content que Gryff soit mort, surtout après la boucherie qui a servit lieu de combat entre nous. Et le terme "élire" me semblait un peu exagérer dans le coin, j'aurait plutôt dit "des que l'un d'entre eux auras suffisamment écraser ses concurrents pour revendiquer le titre de parrain de la ville".

Vaguement... tu sait, les mercenaires étaient beaucoup plus mobile que les troupes régulière, j'ai sans doute fait trois fois le tour du monde en à peine 5 ans. Mais je croit me souvenir vaguement l'endroit...

Le temps que Reynard recompose ses souvenirs, j'eu l'audace de répondre à sa place

Actuellement il vas bien, toujours en maraude comme à son habitude, à la recherche d'un contrat ou d'une choppe, quand il ne prend pas deux-trois jours avec Tintaglia.

Reynard grimaças légèrement à l'écoute du nom de son ex plan-cul, quelle idée à l'époque en pleine guerre avec un semblant d'histoire sérieuse, forcément, ils avaient tout deux foncer droit dans le mur.

Le mercenaire s'éclaircit soudain, il devait avoir remit la patte sur le souvenir qu'il cherchait

Oui oui bien sur, les terres désoler,sur Tarok oui... le haut commandement nous avaient rattaché à ton unité sous prétexte qu'il se "tramait des choses pas nette dans le coin". Doux euphémisme! les pauvres gars qui sont partit en reconnaissance ne sont jamais revenu, on à décider de forcer le passage pour occire le truc qui avait avaler trois dragons ans les recracher. On est tombé sur une dizaines de fou furieux qui était en train de bouffer, oui je dit bien bouffer, les trois malheureux éclaireurs.

Whaou, de la draconophagie? immonde! même chez Malefor on n'osait pas s'afficher avec ce genre de tare, c'était souvent es bruits de couloirs mais même, un dragon ça ne mange ps un autre dragon! cette idée même entrait en conflit avec la moindre fibre de mon être.

Ils avaient pas dût manger depuis un moment, et pourtant c’était pas des maigrichons, ils nous sont tomber dessus avec une sauvagerie inouïe,mais le pire c'était qu'il se foutait royalement de leurs blessures, la plupart des jeunes de ton régiments qui nous accompagnaient y sont passer d'ailleurs, il à fallut que le mercenaire guerrier que je commandait en décapite un pour le faire taire. La lutte à été longue et sans merci,c'est qu'à a fin seulement que mon spécialiste en magie à détecté la présence des cristaux bizarre, mais on ne pouvait pas les enlever en plein combats avec les machines à tuer incontrôlables en face de nous, on à bien essayer de retirer ceux du derniers des fous furieux, mais à peine enlever,il c'est évanoui et est mort quelque secondes plus tard de ses blessures.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 26 Nov 2015 - 22:16

- Prend tout ton temps, dis-je à Reynard quand il commença à plonger sur ces souvenirs.

J'avous que, moi aussi, j'avais déjà visité les Terres de Tarok avant les évènements de Taroks avant les évènement avec Arboryx. Puis, Saared me donna des nouvelles de ce dernier. Je dis alors :

- Content de savoir qu'il va...

Je fut coupé par la soudaine reprise de mémoire de Reynard. Il conta cette histoire, comme s'il racontait cela en même temps à son fils. Cette histoire était l'une des plus déroutantes et des plus bizzares que j'avais eu durant cette guerre. Après qu'il eu fini ce qu'il avait à dire, je dis :

- Mais oui ! Je me souviens de ce qui s'était passé là-bas ! J'y était aussi ! C'était franchement marquant, cette affaire. Nous nous étions cru dans une histoire d'horreur. Nous nous étions de suite mis à essayer d'enlever les pierres et débloquer l'entrée et nous avions entendu des cris à ce moment-là. Et ce n'était pas que des cris de terreur. Mais c'était aussi des cris de terribles souffrances. C'est ce qui nous avaient poussé à être plus rapide pour dégager le passage. Nous avions entendu des bruits de mastication. Et c'était là que nous les avions vu en train de les bouffer. Et même, l'un d'eux était encore en vie. Ho oui ! Je m'en souvient comme si c'était hier. Son regard, déformé par des larmes de souffrance, la gueule ensanglanté et ouverte, en train de hurler car deux dragons fous prenaient un à un des morceaux de chairs dans son bide. Il était sur le sol, éventré, et je ne pouvais rien faire pour lui, car il était déjà perdu. D'autant plus que c'était un de ceux que je commandais !

Je soupira un bon coup. J'en avais vu des horreurs, durant la guerre. Et celle-ci était vraiment horrible, lorsque l'on savait qu'il ne craignaient rien, à part qu'on leur enlève leur cristal. Je continua mon récit :

- Je me souviens, ensuite, de cette bataille. Elle avait duré des heures avant que tes experts en magie trouvent ce putain de Cristal Mental ! Je me souvient que certains soldats leur découpaient même deux pattes pour après finir dans leur gueule par un puissant coup de crocs dans la jugulaire et l'arrachage de la chaire à cete endroit-là. Putain... J'entend encore leurs cris d'agonie... Je sens encore leur sang gicler sur moi, et la rage qui me parcourait alors.

J'esquissa un sourire avant de passer au final :

- Mais, heureusement, dans les dix à qui on a enlevé leur truc derrière la tête, il y en a eu au moins un qui a survécu. Car, je te le rappelle, quand on enlève le Cristal Mental à quelqu'un, il y a cinquante pourcent que celui-ci meurt ou survive. Il n'y en a eu qu'un qui a eu de la chance... Mais, malheureusement, je me souviens de son état juste après. Il était complètement traumatisé par cette expérience. Arboryx m'avait dit qu'il n'aimerait pas trouver une armée complète de ces gars-là. Je pense qu'il avait entièrement raison. Les dragons contre lesquels nous nous sommes battu il y a vingt ans n'étaient que dix, et pourtant on aurait cru que c'était une armée complète. Et une armée comme cela serait pire que celle de Malefor accompagné de celle de son faible et misérable Nécromancien. Imagine les hybrides utiliser ceci. L'attaque de Warfang aurait alors très mal tourné...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 1 Déc 2015 - 18:53

Vu comme ça, il était clair qu'on l'avait échapper belle, mais maintenant Warfang est sur ses gardes, et le prochain assaut ne se dérouleras sans doute pas aussi simplement que le premier.

Tout à coup, un bruit incongrus vint briser la charmante harmonie des retrouvailles, un visiteur inopportun s'amusait de toute évidence à secouer la clochette devant mon atelier, un client donc, un client qui choisissait vraiment extrêmement bien son timing, je me remit sur patte en soupirant

Bon, il semblerait que tu m'est fait un sacré coup de pub Igniis, je ne serait pas long.

Les deux autres dragons hochèrent le tête et reprirent leurs discutions tranquillement

Ouais, comme tu le disait, ils ont bien fait de ne pas tomber dessus, ou alors franchement...

Les voix se firent inaudible au fur et à mesure que je me rapprochait de la fameuse entré, avec un second soupir, je poussait la porte du bout de la patte et...

Personne, niet, du vent, même pas un curieux dans la rue, fais chier, si je met la patte sur les petits farceurs qui trouve de l'intérêt à ce genre de blague je...


Mes pensées s'interrompirent quand deux pattes postérieur surgirent de nulle part et me percutèrent de plein fouet, l’assaillant s'était positionner sur le toit, juste au dessus de l'entrée et s'était probablement agrippé des pattes antérieur avant de se laisser tomber de tout son corps en entendant la porte s'ouvrir, me propulsant ainsi sous la pression jusqu'à l'autre bout de la pièce, légèrement sonné.

Le tout s'étant dérouler dans un relatif silence, j’essayai de me redresser quand l'autre me tombât dessus, me plaquant pour de bon sur le dos, un dragon bleu-gris, passablement fin, mais assez costaud pour ce genre d'acrobatie.

Putain c'est quoi votre pro...

Toujours aussi silencieux, il dévoilât un fourreaux de griffe bien trop aiguiser à mon goût, de quoi m'éventrer comme un poulet, après, libre à lui de vider ce qu'il y a à l'intérieur, mais je comptait faire en sorte qu'on en reste à la phase 1. Je tendit le cou pour me mettre à porté et j'effectuais une brusque torsions de la tête, l'autre se mangeas un magistral coup de corne en plein museaux suivit d'un second coup de crâne bien placé.

Mon assaillant étant sonné, j'en profitais pour me dégager de son étreinte et m’élançât vers la porte intérieur pour tenter d'aller chercher du renfort, mais mon agresseur ne comptait pas en rester la, il fauchât mes appuis d'un puissant coup de queue et me renvoyas mordre la poussière,en relevant les yeux, j’aperçus, les armes plus ou moins finit que j'entreposais dans l'endroit, je tentait de ramper le plus vite possible jusqu'à elles, mais mon adversaire fût plus rapide, il se saisit d'une dague qu'il me plantât dans l'épaule, m'arrachant un cri de souffrance, le premier gros cri depuis notre empoignade, que faisait la cavalerie?

Voyons voir, ce type n'était pas un imbécile, et ne me laisserait pas approcher du matériel quel qu'il soit, la seule arme qui était hors de sa porté c'était... Ouais, en même temps j’étais dans une situation critique, je pense que mon interdit ne compte pas dans ce genre de cas. Sans prévenir, je faisait volte face et courut du mieux que je pût jusqu'à un tas de lingots dans un coin de la pièce.

Mais évidemment l'autre n’allait pas me laisser faire, il bondit à ma suite et, dieu que cet enfoiré est rapide! je plaquât une fois de plus au sol, mais le bon cotés des choses c'était qu'il n'avait pas d'arme. Mais malheureusement, cela ne l’empêchas pas d'enfoncer un de ses coudes sur ma trachée, non seulement ça faisait mal, mais en plus il m'empêchais de respirer.

Je n'avait plus rien à perdre, alors tentant le tout pour le tout, je saisit un des lingots de la pile et lui fracassait sur le crâne, pas de quoi le tuer, mais au moins j’avais la respiration tranquille. sans perde de temps, je renvoyait ma patte en éclaireur, et celle ci se refermas sur le garde de l'espadon tant convoité, je sortit complétement la lame de la pile et embrochait mon adversaire dessus, celui ci, visiblement surpris, reculas précipitamment avant de heurter l'enclume derrière lui.

Mais je m'en foutais, mes pensée s’obscurcirent brutalement, l'épée ténébreuse que je n'avait pas toucher depuis plus de 6 mois était dans le creux de ma patte, vibrante de ténèbres ml contenu, ma première lame, la voila qui reprenait sa légitime place, cet empaffé avait tenter de me tuer! alors autant lui faire payer non? oui... je me demande si j’arriverai enfin à le faire crier, on ne me plante pas comme cela!

Afin de "colmater" l’hémorragie, je renfonçais la lame dans son poitrail, et me saisit du premier objet contondant à porter, un marteaux, pourquoi pas après tout...

Je levais l’outil, vit avec délectation la peur briller dans le yeux du vaincus, et lui abbâti l'arme sur les côtes,un craquement se fit entendre, et il expiras brutalement tout l'air contenu dans ses poumons, ses yeux roulait de tout les cotés, il devait être au prise avec les hallucinations atroce que provoquait mon arme, je relevait le manche...

Il ne se mit à cirer qu'au bout du troisième coup seulement, j’accélérai alors la cadence, puisque le jeux commençait, je sentais les os se brisé, la chair s'écraser et les nerfs se rompre sous la pression de l'ustensile, encore et encore! son sang commençât à couler, la sang me parut si drôle que je ne put m’empêcher d'en rire, un peu au début, puis de plus en plus fort. Encore un peu! puis un peu plus! la chair, le sang, les organes! tout devait voler! ils n'avait plus rien à faire sur et dans ce malheureux! Hahahahahahahahaha!

Après un temps indéfini, alors que l'autre ne bougeait plus et était réduit à l'état de grosse purée sanglante, on arrêtas mon geste alors que je levais la patte une fois de plus. Je tournais la tête vers l'inopportun qui osait me déranger, mais le bout d'une queue me percutât entre les deux yeux, l'équivalent d'une bonne grosse gifle, perdant l'équilibre je titubait en arrière et lâchait tout ce que j’avais en patte. mes yeux se posèrent sur Reynard et Igniis, tout deux un peu amoché, et avec des tâches de sang sur le corps qui ne leurs appartenaient pas, mon esprit revint à la normale et mon père prit a parole

C'est bon Saared, c'est finit...

Le son de sa voix profondément paternel me renvoyas 10 ans en arrière, instinctivement, je lui obéissant ans résistance, je reprit une respiration normale, et secouais la tête pour me remettre les idées en place et constatait mon apparence, j’étais couvert de sang, de chair, de bout d'os et d'organe et d'un peu de cervelle aussi.

Ouais, je croit bien...et bordel que c'est salissant tout ça!

Je m’éclipsa rapidement, plantant les deux autres mâles derrière moi, peut être que si Reynard n'avait pas été la, j’aurai été tout aussi violent envers n'importe qui aurai tenté de m’arrêter.


Le mercenaire vit son fils sortir de la pièce, il aurait voulut lui lancer un regard ours de reproche, mais il n'avait pas le droit, de toute évidence, la faute revenait plutôt au tas de chairs sanglant qui avait été un dragon, et à cette foutus épée.

Il n'est... pas comme ça d’habitude, même quand il se bat, c'est sa foutus arme qui lui détraque le cerveaux, je lui déjà demander de la bazarder mais il s'y refuse encore et toujours, au prétexte que c'est l'une des rares choses qui lui reste de sa vie chez... les Autres

Reynard ne sût pas vraiment si il adressait son discours à son camarade ou à lui même, les autres attaquants, ils s'en étaient charger tout deux. Une certaine mélancolie teintât sa voix grave quand il reprit.

Ils me l'ont enlever il y a plus de 10 ans, et voila comment il est revenu.

Peut être qu'il ne se serait pas exprimer à haute voix si il n'avait pas apprit que Kasaï était lui aussi père de famille, il avait besoin de partager la vérité avec quelqu'un qui comprendrait la situation, d'un autre père, qui lui n'avait pas encore foiré l'éducation de ses enfants.

Aucun des combattant que je connaissait personnellement n'ont jamais été aussi froide, certains était de belle ordure, ou des sociopathe dégénéré qui prenait plaisir à tuer, mais Saared... ils lui ont laver le cerveaux, ou quelque chose du genre, personne ne devrait être aussi insensible quand on tue quelqu'un, certes dans la bataille on y fait pas attention, mais avant et surtout après, on ressent quelque chose quand on s'en souvient, qu'on y prennent du plaisir ou qu'on éprouve des remords, mais pas lui, il tue, torture, et ferait pire, dès qu'il est convaincus que son ennemi ne mérite pas mieux. Même si il tuait quelqu'un par accident ou qu'il apprenait que finalement sa victime était innocente, il n'en éprouverait rien, aucune joie, aucune tristesse, juste une tâche "salissante" en trop...

Le grand dragon bleu remit le marteaux ensanglanter à sa place, et soupiras

Des fois, j'ai honte de l'avouer, mais je le prend pour un monstre, et ça, ça me fait peur.

Il repensait au petit dragonnet que Saared avait été, Entêté, buté même, plein d'énergie et sacrément naïf, rien de bien différent des autres, mais il avait fallut qu'il devienne... ça.

Je ne te souhaite pas ça, je ne souhaite ça à aucun père attentionné du monde, fusse Malefor ou Gaul en personne.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3523
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 1 Déc 2015 - 22:32

Saared commença à s'éloigner pour ce que nous crûmes tous un client.

- J'espère que ma pub que j'ai fait sans faire attention te sera utile, dis-je en riant.

Puis, Reynard continua la discussion pendant que son fils s'éloigna pour aller jusqu'à l'entrée :

- Ouais, comme tu le disait, ils ont bien fait de ne pas tomber dessus, ou alors franchement ça aurait pu s'empirer. Je n'imagine pas les victimes que cela aurait fait. T'imagines le massacre que ça aurait fait. Brrr... Je n'ose même pas imaginer le sang que cela aurait fait couler dans les rue de Warfang.

- Et puis, sans parler aussi de nos familles. Je n'ose pas imaginer Abyssa ou Notad faire face à un tel carnage. Abyssa est habitué à la guerre, mais quand même ! Et puis, je ne pense pas que tu aurais supporté de voir mourir ton fils aussi...

Puis, soudainement, nous entendîmes un cri arrêta notre discussion ! Pas un cri de frayeur, ni de joie. Non... Ce fut un soudain cri de douleur. Et cette voix...

- Saared!! Hurlâmes Reynard et moi en même temps.

Nous nous levions précipitament et courâmes jusqu'à l'entrée du plus vite que nous pouvions. Nous étions poussé par une soudaine urgence qui accélèra notre vitesse. Reynard devait s'inquiéter pour son fils. Moi, je ne me demandais qu'un seul truc : C'est quoi ce bordel !

Une fois que nous arrivâme dehors, nous vîmes Saared courir vers la forge, suivi d'un dragon qui avait l'air fort costeaud. Puis, une voix nous attira l'attention momentanement de Saared. Nous tournêmes la tête vers celle-ci et nous vîmes trois autres dragons.

Le premier, ou devrais-je dire la première, au milieu, était assez petite, svelte et noire. Elle avait des yeux où nous pouvions lire une sadicité maline et malsaine pareille aux ténèbres qui était sa couleur d'écaille. Celui à gauche était de taille moyenne, vert, plutôt baraqué, et sa tête paraissait aussi une grande sadicité, même si il y en avait moins que dans ceux de celle du milieu. Enfin, le troisième était une armoire à glace blanc, avec un air complètement dénué d'intelligence que l'on pouvait voir dans son visage et ses yeux bleux débiles.

La voix rauque de la dragonne révellait aussi son extrême sadicité. Et elle nous regarda avec un grand sourire.

- Alors, à ce que je vois, nous ferrons d'une pierre, trois coups. Nous aurons l'un des assassins de Gryff, un mercenaire qui a trahi Malefor et enfin le bras droit du capitaine des gardes et tueur du Nécromancien de Malefor. Jyur, Kor, à vous de jouer. Pendant ce temps, je vais voir le boss pour lui dire ma... Pardon, NOTRE récolte.

Elle se retourna et commença à s'en aller, pendant que les deux autres avancèrent vers nous.

- Comme au bon vieu temps ? me dit Reynard avec un sourire coupable.

- Comme au bon vieu temps ! lui répondis-je.

- Je prend le gros et toi le petit ?

- Pas de problèmes. Aller, approchez, on vous attend ! finis-je en les provocants.

Ils étaient silencieux et continuaient à avancer vers nous. Le gros fonça soudainement sur mon ancien compagnon de bataille pendant que le petit utilisa son élément de terre pour faire une pulsation qui me projeta en arrière ! J'attérit sur le dos et mon ennemi en profita pour sauter sur moi et me plaquer au sol !

- Erreur fatale !

J'utilisa mon souffle de feu sur lui, ce qui l'aveugla, lui arracha un cri de douleur et me donna une occasion de frapper. Je leva précipitemment la tête pour lui donner un puissant coup de corne qui le fit reculer un peu pour me laisser me relever avec une roulaed sur le côté et donner un coup d'épaule à mon adversaire encore aveuglé qui le fit tomber au sol pour que je puisse à mon tour le plaquer au sol ! La situation venait de s'inverser rapidement ! J'étais concentré sur mon ennemis et je ne voyais aucunement le combat que menait Reynard. Mon ennemis utilisa encore une fois cette pulsion qui me surpris et me fit reculer ! Il en profita pour se relever et me regarder dans les yeux avant d'être poussé au sol par son compagnon qui fut poussé par le dragon couleur cyan !

- ESPECE D'IMBECILE ! hurla avec colère le petit dragon.

- Désolé... répondit d'une voix bête le gros en se relevant.

- Bon... Où on étions-nous ? Ha oui ! Finissons-en !

- Ils sont quand même fort...

- TA GUEULE ESPECE DE CON !

Après cela, le vert fonça sur moi avec une soudaine confiance en lui. Mais un rire, presque maléfique, attira son attention. Il tourna la tête vers la forge et je vis une occasion de finir le boulot. Il continuait de courir et il avait la gorge levé. Je frappa horizontalement d'un coup de pattes droite, toutes griffes sorties, et lui trancha la gorge, ce qui lui arracha un cri de douleur et de surprise.  Il s'écroula au sol et roula sur dos, tout en essayant de hurler. Je sauta sur lui et je commença à l'assener de coups de griffes au niveau du torse. Je l'étripais ! Il hurla, le sang gicla sur moi et sur Reynard et je le finissait ! J'achevais violemment ses souffrance par une mort atroce.

Après cela, je me tourna vers le gros dragon qui, par un excès de peur, fuya à toute pattes, la queue entre les jambes, vers la direction où il était venu. Le rire diabolique que nous avions entendu était celle de Saared. Nous nous dirigeâmes vite vers la forge et nous le trouvâmes devant un corps meurtri. Reynard vint le voir de façon paternel pour lui dire que c'était fini. Celui-ci, après lui avoir brefement répondu, s'éclipsa. Mon ancient compagnon de champ de bataille vint ensuite me voir pour m'expliquer, d'après ce qu'il savait, pourquoi il était comme cela. Et il était vraiment triste pour ce comportement. Je soupira et je lui répondit :

- Je vais être franc... Je crois qu'une partie de cette description commence à bien me décrire. La guerre, la vie, la désertion, la société m'a enlevé toute la candidité de ma jeunesse. J'avous que j'ai pris plaisir lors de ma vendetta... J'ai déjà tué un innocent avec froideur, car j'étais concentré sur autre chose et j'avais, soit dit en passant, passé une très mauvaise journée... Je suis parfois devenu très froid. Je suis devenu comme l'un de ces monstres, parfois... Heureusement qu'un peu d'humour arrive à empêcher la folie d'arriver chez moi et que je me concentre toujours sur mes idée pacifiques de base. J'en ai presque trop vu. Mais, j'avous qu'avoir un fils aussi froid ne dois pas être une simple tâche... Tu as bien du courage. Je pense que je vais rester encore quelques heures, le temps de parler avec Saared de ces dragons qu'on a affrontés. Bordel ! Tu as vu ce qu'ils voulaient faire ? Moi je dis, il y a quelque chose qui se trame, et nous nous sommes empêtrés dans ces problèmes jusqu'au cou ! Personnellement, je pense que, puisqu'on y est, autant mener cette affaire jusqu'au bout et peut-être riposter lorsqu'on aurait plus d'informations... Qu'en dis-tu ? Comme au bon vieu temps ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3823
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: Territoire des Dragons de Warfang : :: Warfang-
Sauter vers: