♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 10 Déc 2015 - 12:44

Y'as pas à dire, le sang ça colle, mais heureusement il n'avait pas encore séché, un rapide brin de toilette me débarrassât de toute trace du pugilat sanglant, et je ne tardais pas à rejoindre les deux autres dragons, qui accueillirent mon arriver dans un silence sépulcrale, j'avais quelque chose de coincer entre les crocs ou quoi?

Bon... grosse ambiance à ce que je voit, mais il faudrait nous remuer un peu, il se trame des choses pas nette, et ces choses veulent notre mort.

Reynard lançât un regard blasé à Igniis, du genre "Et voila, je te l'avait dit", leur petit jeux me lissait parfaitement indifférent, j'avait d'autre chats à fouetter

Premièrement, qu'est ce qu'on sait de ces types, et de leurs motivation?

Premièrement, ils sont nombreux, bien organisé, bien renseigner et la plupart d'entre eux semble déterminé. La drake bizarre tout à l'heure à mentionner ton statut d'assassin de Gryff, donc ça doit être des criminels notoires, mais surtout, ils semblent affilié à ton... ancien employeur...

Malefor n'était pas vraiment considéré comme un "employeur" pour ceux de son camp, mais passons.

Et apparemment, ils savent que tu l'as trahis, et plus inquiétant, que son ancien nécromants est mort de la patte de Kasaï, comment ont ils apprit cela?

Peut être que le vieux dragon violet avait décider que mon cas avait traîner suffisamment en longueur? quoique... Je voit mal Malefor envoyer des assassins de ce genre à ma porte, le connaissant, il en aurait prit des discret, et des bien plus efficace, tout dépendait de l'état d'esprit dans lequel il était quand il les à recruter... ouais nan, ça ne tient pas debout, quand Malefor veut te tuer, il le fait faire efficacement, quand il veut que tu souffre avant de mourir, il le fait tout aussi efficacement. Il n'enverrai jamais des émissaires faillible ou qui prennent la poudre d'escampette aussi comme avait fait l'un d'entre eux.

Affilié à Gryff tu dit? c'est étrange. Sa domination il la maintenait en intimidant et en écrasant, même dans son propre gang, il ne devait pas être beaucoup aimer, j'ai du mal à imaginer d'ancien collaborateurs venir chercher vengeance pour lui, et encore plus si ils portent aussi Malefor dans leurs cœurs.

La combinaison des deux semblait profondément contradictoire, Gryff était le représentant du cercle d'or dans la région, cercle d'or qui ne devait être le meilleur amis de Malefor non plus, cette situation frisait le paradoxe...

Nous débattions de cette situation antinomique quand soudain, on frappât à la porte, à la même porte. Nous tournâmes nos regards vers l'entrée, cette fois nous ne nous ferions pas prendre par surprise,sans un mot, je fit signe au autre que j'allait à nouveau ouvrir la porte.

Et cette fois, je faisait face directement à mon interlocuteur, un dragon doré et tâché d'argenté, lui donna un air de métal précieux, il s'exprimas sur un ton parfaitement polis et cordiale quand il s'adressas à ma personne.

Excusez moi mon bon messieurs, auriez vous aperçut une dragonne noir, d'un air contrarié et passablement antipathique?

Sans doute parlait il de la mystérieuse dragonne dont mes compagnons m'avait fait la description. Je répondit tout aussi cordialement

Pas le moins du monde... maintenant, si vous voulez bien m'excusez, j'ai des affaires urgentes à régler.

Je lui fermait la porte au museau et jetait un regard d'incompréhension à mes compagnons, trop de questions allaient rester sans réponse.


Le dragon n’appréciât pas vraiment de se faire congédier aussi abruptement mais ça n'importait guère, il en savait assez pour l'instant. il rejoignit son petit groupe stationner en bas de la rue déserte, tous des filous, des roublard, et des magouilleurs avec un minimum de diplomatie, exactement ce dont il avait besoin pour mener sa mission à bien.

Alors?Demandas l'un d'entre eux

Pas très coopératif, le bras droit de la garde local était avec lui, mais apparemment il a reçut de la visite, on ne se plante pas une dague dans l'épaule tout seul. et maintenant Au rapport messieurs!

C'est bien ce que les gérants soupçonnaient, le nettoyage n'as pas été complet, les profils concordent, les rares crasses qui étaient porté disparu sont ici.

Quel est la situation?

C'est la merde, ils ont assemblé autour d'eux un groupes de déranger compétent et se sont mit à liquider tout le reste, sans aucune distinction, ils ne respectent pas les règles du jeux. Ha, et aussi, ils semblent porter un certain... respect envers leur prédécesseur.

Leurs effectifs?

Presque une armée à eux seul, il vas nous falloir des renforts, mais ça c'est pas un problème j'imagine?

Il acquiesçât et reprit

Les renforts seront la d'ici deux jours, ils tiennent la ville par en dessous et connaissent les lieux, collecter toute les infos que vous pouvez, maintenant que leurs présence est confirmer,nous pouvons lancer la phase 2


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 10 Déc 2015 - 19:55

Saared revint ses écaille avec plus aucune tâche de sang. Il fit une remarque comme quoi il se tramait quelque chose. Reynard me regarda avec un air dégouté, pendant que moi, un sourire se dessina sur mes lèvres et je laissa échapper un rire :

- Tsssss...

On fit ensuite un petit répicatulatif de tout ce qui venait de se passer et de toute les informations que l'on avait. Puis, on se demanda comment ils avaient su que ce fut moi qui tua le Nécromancien de Malefor. J'avais mes petites hypothèses, personnellement.

- Affilié à Gryff tu dit? c'est étrange. Sa domination il la maintenait en intimidant et en écrasant, même dans son propre gang, il ne devait pas être beaucoup aimer, j'ai du mal à imaginer d'ancien collaborateurs venir chercher vengeance pour lui, et encore plus si ils portent aussi Malefor dans leurs cœurs.

- C'est vrai que cela a l'air étrange mais...

Nous fûmes coupés dans notre discussion car quelqu'un toca à la porte. Pitié que ce ne soit pas encore d'autres gars qui cherchent des emmerdes ! Saared alla ouvrir, mais on sentait une sorte d'inquiétude en lui. En même temps, on pouvait comprendre ça. J'avous que j'aurais été pareil à se place. Quand il ouvra, on pouvait entendre le silence complet du au stress. Derrière la porte, il y avait un dragon jaune qui dit :

- Excusez moi mon bon messieurs, auriez vous aperçut une dragonne noir, d'un air contrarié et passablement antipathique ?

- Pas le moins du monde... maintenant, si vous voulez bien m'excusez, j'ai des affaires urgentes à régler, répondit Saared en lui fermant la porte au museau.

Il revint vers nous, avec un regard d'incompréhension, et je lui dit :

- Saared... fermer la porte au museau des gens... Disons que s'ils ont un lien avec les autre gars qu'on a rencontré, je dis cela car elle a parlé de la dragonne noire, leur claquer la porte comme cela est le meilleur moyen de s'attirer encore plus d'emmerdes. Enfin bref... On en était où, déjà ?

- Tu disais que ça avait l'air étrange que l'on soit associé à Gryff et qu'on ai Malefor dans son coeur MAIS.

- Merci. Donc, ce que je voulais dire c'est que c'est vrai que cela a l'air étrange mais imaginez... Il se peut qu'un ancien partisant de Malefor ai rejoint la cité avec pour but de le venger. Et le meilleur moyen qu'il ai trouvé, ce serait de mettre Warfang à feu et à sang.

Ils avaient un regard incrédule après ce que je venais de dire. Je m'empressa alors de dire :

- Je sais que cela parait fou, mais j'en ai tellement vu chez les gardes que cela ne me surprendrais même pas. Et, une chose aussi que j'ai appris chez les gardes, ce qui nous semble impossible dans la psycologie dragonienne n'est l'est pas du tout. C'est à dire qu'on devra s'attendre à toute sorte de monstres sadiques, comme Gryff par exemple, et tout les timbré et chamboulés du cerveau. Et bien sûr, souvent, qui qui c'est qui doit s'occuper d'eux... C'est moi !

J'inspira et je repris :

- Enfin bref, je m'éloigne... Ce que je voulais dire, aussi, c'est que j'ai mes petites idées sur le pourquoi du comment ils m'ont reconnus en tant que tueur de ce salaud sadique de Nécromancien de Malefor. J'ai même deux idées... Premièrement, ce sont les Cristaux Mentaux Sombres... Une sorte de Cristal Mental, de couleur sombre, qui enlève juste la douleur, sauf si elle est intense, à celui qui en est porteur. Le porteur est maître de lui-même, mais celui qui est maitre du cristal peut voir par les yeux de celui qui a le cristal planté derrière son crâne. Je n'avais sûrment pas remarqué ce Cristal Mental Sombre car le Nécromancien était aussi noir que ce fameux cristal.

Je fis une petite pause avant de continuer :

- Secondement, disons que, lors de la réunion avant la batille de Warfang, lorsque j'ai fait face à Malefor, disons que je lui ai rappelé que c'est moi qui ai tué son Nécromancien. Donc, ça a pu faire parler de cela dans Warfang et donc... Ben... Y a vraiment besoin de l'expliquer ? Cette dragonne a surement entendu cela... Je sais, ça a l'air vraiment farfelu... Mais cela suit quand même une certaine logique, si vous suivez bien... Vous avez d'autres idées sur ce qui pourrait se passer ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 15 Déc 2015 - 23:31

Mettre Warfang à feu et à sang? même si ces types parvenaient à soulever les criminels et les plus miséreux de la ville, ils ne ferait pas le poids face à une véritable force armée, au lieu de mettre la cité à feu et à sang, je pense plutôt qu'ils vont tenter de la ronger de l'intérieur.

Et l'autre dragonne, la malsaine, elle n'avait pas l'air d'être contrôler, ni d'avoir de cristal enfoncer derrière la tête.

Un point pour Reynard

Et sur ce qui vas se passer... je dirais un bon gros tas de problème, et notre intérêt commun est, je pense, à faire en sorte de les éviter vous ne pensez pas? Mais apparemment, les fauteurs de trouble semble déterminer à venir nous chercher, mais toi Igniis, tu devrait avoir les moyens de nous placer sous protection officiel le temps que cette affaire se tassent non? enfin, toi tu n'en voudras sans doute pas puisque tu fait partis de la garde et que c'est ton boulot d’arrêter ces même fauteurs de trouble.

Parlent pour toi! tu n'est pas le seul visé tu sais? tout ceux qui ont directement participer à la mort de Gryff, c'est juste une question de temps, et j'ai bien envie d'aller les trouver au lieu de me terrer dans mon coin en attendant qu'un assassin me fasse les écailles!

Ouais... réaction plutôt prévisible, Reynard n'était pas un dragon d'inaction, si on voulait le tuer, il n'allait pas rester les pattes sans rien faire

Papa, libre à toi d'aller t'occuper de ceux la, tu sait te battre, Igniis aussi, mais pas moi, je sais me défendre, pas plus, je ne suis pas un guerrier, ni un vétéran, ni un héro. et désoler si cela te déçoit, mais je tient à ma vie, ce genre d'affrontement, très peu pour moi merci.

C'est drôle, mais ce n'est pas l'impression que tu donnait quand tu à secouer Gryff comme un poirier et que tu l'as envoyer valser.

C'était sous le coup de la colère, et le contexte est différend, il était en face de moi, et là on ignore tout de ces types, leurs nombres, leurs moyens, leurs organisations. Si ils viennent me trouver, je saurai à peine me défendre. Vous avez peut être trop perdu la guerre pour avoir peur de mourir, mais pas moi, il... Quoi? j'ai un truc dans les naseaux?

Reynard avait reporter son attention sur une de mes épaules à ma grande perplexité

Tu à toujours ta dague dans l'épaule.

Effectivement, elle m'était complétement sorti de l'esprit.

Maintenant que tu le dit, je re-revient, le temps de m'enlever ça, mais juste avant Igniis, c'est possible d'être placer sous protection officielle ou pas?


Le dragon dispersât son équipe, mais un détail gênant restait à régler, il fallait s'occuper de cela avant que les renforts arrive, heureusement que le temp ne manquait pas. Le personnage prit une grande inspiration, puis poussât la porte, les deux vieux vétérans était la et fixait son entré inattendu, si son problème principal était ailleurs, cela l'arrangeait tout autant, s'avançant vers les regard à la fois curieux et méfiants, il se mit à leur porté et déclaras

Bien le bonjour, capitaine Kasaï, sergent Reynard, nous avons à parler.

Si les deux reptiles ailées auraient eut des sourcils, ils les auraient froncé

Qui...

Mon identité importe peu, retenez juste que je suis l'ambassadeur du cercle d'or à Warfang, et que nous n'avons pas forcément à entrer en conflit les uns avec les autres, ç arrangerait tout le monde même.

L'armoire à glace bleu le prit mal, ce genre de personne avait un faible temps de patience quand on les brusquait ainsi.

Que venez vous faire ici! qu'est ce que vous nous voulez.

Mais absolument rien je vous assure! on mas juste envoyé ici pour exterminer de la vermine, et vous n'étiez pas censé être impliquer dans cette affaire, c'est un affreux malentendu. Nous ne voulons aucun mal, nous nous occupons de tout, et d'ici une semaine, deux maximum, vous n'aurez plus à vous en faire, et Warfang se tiendras d'autant mieux croyez moi.

Mais pour...

Parce que votre trio a la fâcheuse réputation d'agir la ou il ne faut pas, quand il ne faut pas, et il en résulte un grand désordre, comme lorsqu'on occis l'un de nos représentant par exemple.

Ses deux interlocuteurs n'étaient pas des imbéciles, ils devaient très bien de qui il parlait

Je vous demande juste d'éviter, pour une fois, de jouer les électrons libre et de vous embourbez plus la dedans, vous comprenez, j'ai ordre direct de laisser votre fils tranquille, mais les temps sont si troubles sergent et votre nouvelle famille capitaine, je n'ai rien contre elle, et mes supérieurs non plus, n'allez surtout pas croire cela.

Un grognement de douleur se fit entendre dans une pièce adjacente, il était temps de prendre la poudre d'escampette. L'ex-sergent humas l'air un instant fût sincèrement surprit et incompréhensif

Mais vous... vous êtes une femelle!

La dragonne suspendit son avancer vers la sortie, et pour la première fois, prit un air vraiment contrarié et répondit d'un ton glacial

Et alors...?

Bha c'est... enfin.. pas très... évident, au premier abord vous n'êtes pas très... féminine?

Elle se mit à bouillir de rage intérieur, comment se permettait il!

Laissez moi devinez, vous ne m'avez pas reconnus ainsi parce que je en remue pas mes membres dans une positions assez alléchante et révélatrice pour vous c'est cela? Ou parce que voire une dragonne menacer un mâle ça ne fait pas? Ou encore parce que les dragonnes sont des anges de douceurs si fragile qu'il faut mettre sous verre afin de ne pas les abîmer hum? Alors écoute moi bien, mieux, que tout les dragons de la cité l'entendent si possible! le premier qui fait un commentaire particulièrement désobligeant, je le castre dans l'instant!

La dragonne, passablement remonté remonter à présent, sortit dune foulée rageuse, existait il un dragon qui pensait avec son cerveaux avant ses préjugés!


L'opération n'avait pas été une partit de plaisir, vous la plaie était nettoyer et bander, ils avaient parler vachement fort les deux lurons, j’avais bien entendu les éclats de voix et rejoignais mes deux camarades qui fixait médusé l'entrée de l'atelier.

Alors? j'ai ratez quelque chose?



Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 16 Déc 2015 - 20:56

- Oui, ne t'en fais pas. Vous pourrez être sous la protection de la garde.

Après que Saared soit allé enlever sa dague planté dans l'épaule, nous vis une forme draconnique jaune rentrer par la porte d'entrée. Nous la regardions, Reynard et moi, avec méfiance. Il nous dit bonjours... Mais elle connaissait notre nom... Ce dragon jaune connaissait mon nom... Ma stupéfaction devint alors de la colère.

- Comment connaissez-vous...

- Qui...

- Mon identité importe peu, dit-il d'une voix voix assez féminine et masculine en même temps, retenez juste que je suis l'ambassadeur du cercle d'or à Warfang, et que nous n'avons pas forcément à entrer en conflit les uns avec les autres, ça arrangerait tout le monde même.

Pendant que Reynard essaya de poser ses questions, il se faisait toujours couper, le dragon jaune dit alors certaines informations. Pendant que j'humais un peu l'air et me concentrais, je sentis que le dragon, ou devrais-je plutôt dire la dragonne car c'était une femelle. Elle nous informa qu'elle faisait partie du cercle d'or. Cette association criminel est donc bel et bien reconstruite ! Elle nous menaça ensuite en nous disant que nous ne devrions pas mettre le museau dans cette affaire sinon nous le regretterons, que Reynard, Saared et moi nous nous mettons dans tout les problème et qu'on devrait commencer à les éviter... Le blabla habituel. Et là, elle commença à menacer devant Reynard son fils... Ainsi que ma nouvelle famille. Comment le savait-elle !

- Comment osez-vous menacer ma famille, espèce de...

Puis, Reynard vit enfin que ce fut une femelle.

- Mais vous... vous êtes une femelle !

- Et alors... ?

- Bha c'est... enfin.. pas très... évident, au premier abord vous n'êtes pas très... féminine ?

- Point pour lui, dis-je en la fixant dans les yeux.

Elle se mit soudainement à eploser de rage et elle nous dit :

- Laissez moi devinez, vous ne m'avez pas reconnus ainsi parce que je en remue pas mes membres dans une positions assez alléchante et révélatrice pour vous c'est cela ? Ou parce que voire une dragonne menacer un mâle ça ne fait pas ? Ou encore parce que les dragonnes sont des anges de douceurs si fragile qu'il faut mettre sous verre afin de ne pas les abîmer hum ? Alors écoute moi bien, mieux, que tout les dragons de la cité l'entendent si possible! le premier qui fait un commentaire particulièrement désobligeant, je le castre dans l'instant !

- J'ai juste envie d'en faire une, juste pour vous faire chier, car vous avez osé menacé ma famille. Et quand on me connais, il y a trois choses qu'il ne faut surtout pas faire... Faire chier le Igniis, impliquer des innocents dans une affaire grave et surtout... SURTOUT... NE PAS MENACER MA FAMILLE DEVANT OU DERRIÈRE MOI !

Elle semblait ne pas m'entendre et elle se tira. Reynard et moi continuions à regarder la porte d'entrée quand Saared revint et nous dit :

- Alors ? J'ai raté quelque chose ?

- Excuse moi... lui dis-je avant de sortir.

Je pris une grande inspiration avant de crier :

- SALOPE !!!

- Oui... Tu as bien raté quelque chose... Et c'était même un gros truc. Assieds-toi... Ce sera un peu long à t'expliquer.

Il alla s'assoir pendant que moi je revenait en disant :

- Comment cette salope ose menacer ma famille. Si je la retrouve, je lui ferais bouffer sa...

Je continuer à jurer de rage pendant que Reynard, calme, dit à son fils :

- Tu vois ce dragon à qui tu a claqué la porte au museau ? Et bien c'était une dragonne...

- C'était même une sale...

- Calmes-toi, Kasaï, calmes-toi... Donc, Saared, cette dragonne fait partie du cercle d'or... C'était même l'ambassadeur du cercle d'or de Warfang. Et elle nous a demandé, avec toute la gentillesse dont elle pouvait faire preuve, de nous éloigner de cette affaire. Et Kasaï fait preuve d'autant, voir même plus de gentillesse qu'elle a fait preuve. Voilà ce que tu as raté, en gros. Et je te passe la description des menaces...

- Si je la recroise...

- Kasaï, on a compris.

Je souffla un bon coup pour me calmer, puis je dis :

- Bon... Vous serez surveillés et protégés par des gardes de Warfang. Et, vous me suivrez ou non, mais je pense que je vais éradiquer ce cercle d'or ! Je vais tellement faire un génocide de ce groupe qu'on entendra même plus parler d'eux dans les années à venir. Ils ont fait les trois choses à ne surtout pas faire avec moi : Faire chier le Igniis ; Impliquer des innocents dans une affaire importante et, la plus grave, ce qui va leur coûter d'horrible remords pour m'avoir menacé, ils ont menacé ma famille !

- Au fait, Igniis... Je trouve qu'elle te ressemblait un peu. On aurait dit que vous étiez de la même famille.

- Et bien bonne chance pour trouver ma famille de sang maintenant inexistante. Je n'ai aucune sœur, ma mère est morte après ma naissance. Le seul membre de sang qu'il me reste, c'est mon cousin... Enfin bref... Ceux-là verrons qu'ils ont fait chier la mauvaise personne, et ils vont le regretter !


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Ven 8 Jan 2016 - 17:39

Si la première intention de la visiteuse avait été de mettre sur le banc de touche Igniis, Reynard et moi, je pense qu'elle venait de foirer une grande partie son objectif. Igniis n'allait pas se laisser démonter apparemment, et mon père non plus, le cercle d'or venait d’exciter les électrons libres...

Hum... Igniis,loin de moi l'idée de vouloir te décourager, mais tu ne vas pas pouvoir "génocider" le cercle d'or comme tu dit, ou du moins pas très facilement, tu n'as pas l'air de vraiment savoir qui sont ces types, et laisse moi te dire une chose, ils existerons tant que les criminels auront une once d'intelligence au tréfonds de leurs cerveaux.

Je fit une pause histoire de passer à la partie intéressante, et peut être aussi un peu pour l'aspect théâtrale de la scène.

Ils sont des milliers, répartit sur la totalité du continent, de toute les races et les genres, ils infiltrent, surveille et espionne dans l'ombre..; le tout sans envoyer un seul de leurs membres directement! de ce que j'ai comprit de leur organisation, l’organisation criminelle la plus forte de sa région et qui à pacifier son "district" en soumettant les plus faibles siège avec ses égaux d'autre régions dans un genre de conseil exécutif, ils régulent le monde souterrain, gère la plus grande partie des activités illégales, sans douter de tes capacité à éviter de te faire tuer une bonne cinquantaine de fois à la suite, mais ils ont au moins 2000 fois la capacité de te faire disparaitre, de toute les manières possibles.

Je voyait déjà la réponse se former dans son larynx "ho, mais il suffirais de tuer toute les grosse têtes et nous voila débarrasser!", grave erreur, que je ne laisserait pas prononcer

Et avant que tu le suggère, non, tuer les exécutants ne suffiras pas, non pas qu'ils soit immortel, loin de la... Mais tu décapite une tête, et son organisation avec, et un autre syndicat du crime s’élèvera pour prendre le siège, même si ils tombe tous en même temps, d'autre les remplacerons. A notre échelle, et même à l'échelle de tout un pays, on ne peut pas lutter contre ça...

Voila, ça au moins c'était dis, peut être que Igniis réviserait ses projets de croisades donquichottesques, et peut être avec un peu de chance, de s'en prendre au représentant du cercle d'or dans la ville.

Et franchement, à choisir entre ces tarés fanatisés qui vénèrent Malefor et le retour du cercle d'or au affaires, je serait plus pour la deuxième options. Quoi qu'on en dise.


La nuit était tomber... la dragonne regardais les dernières traces de lumières s'évanouir dans le lointain sur le large balcon de la maisonnée, cette planque était sûre, normalement, elle avaient envoyer ses collaborateurs aux turbines, la nuit était toujours plus intéressante pour se renseigner, et pour se faire tuer accessoirement, peut être ne reviendront ils pas tous à l'aube, mais elle ne devait pas trop s'exposer, du moins pas en attendant les renforcements, et cette bicoque loué ferait parfaitement l'affaire, pas trop sale, et surtout insoupçonnable car relativement à l'écart des points chaud de la ville sans être trop ostentatoire pour attirer l'attention.

Mais en attendant cette fameuse cavalerie, elle aurait put rester ici pendant deux jours entier sans sortir une seule fois, elle n'en aurait pas eut besoin après tout, mais heureusement, l'émissaire avait quelques affaire à régler pour passer le temps, après tout, cela faisait un moment qu'elle cherchait une occasion de revenir à Warfang pour les régler, et d'ici après demain, il faudra coordonné le grand nettoyage, alors autant prendre un peu de bon temps d'ici la.

Elle sautas directement dans la rue à présent presque déserte et atterrit souplement et silencieusement sur le sol, la nuit allait être longue...


Du bruit, trop de bruit... on ne laisse pas dormir les gens en paix dans ce patelin? Je suis sur qu'il n'est même pas 6 heure...

Attend? c'est bien le bruit d'une goutte que je viens d'entendre? Ho non...

D'une roulade express et parfaitement maitriser, j’esquivais le jet d'eau glacer censé me sortir immédiatement du sommeil. voila un matin qui commençait bien! Et ou était je déjà?

Le décor se fit un plaisir de me rappeler l'endroit, au principal poste poste de garde de la ville, pas celui que gérait Igniis, section, "potentiel futur cadavre à garder en vie si possible". et dire que j'allai passer un bout de temps ici, es deux comparses n'était pas là, probablement déjà en route pour tirer cette affaire au claire, tant mieux pour eux, je ne pouvais qu'espérer qu'ils reviennent en un seul morceaux.

L'endroit proposait le minimum de confort et était tout juste entretenu, histoire qu'on fasse la différence entre ces "quartiers de sécurité" on l'on voulait garder l'extérieur loin des gens qui y résidait et l'autre "quartier de sécurité" ou l'on voulait absolument garder l'intérieur loin des braves et honnêtes gens.

Enfin quand même, ils auraient put mettre des fenêtres, coincer entre 4 larges et épais mur de pierres allait rapidement m'ennuyer, et je ne savait pas trop quoi faire, quand il me vint une idée, je demandais la permission de sortir et sous bonne escorte allait chercher pas mal de matos dans ma résidences ou n'était pas non plus les deux compères, pas grave, c'est surtout le matériel qui m’intéressait.

Un peu plus tard dans la journée, jugeant l'état lamentable de la forge du guet, probablement inoccupé depuis au moins 2-3 siècles, je commençait à faire le ménage en balançant tout le bordel inutile à la rue, j'avais des commandes à gérer! et sans nulle doute que les gardes apprécieront un vrai artisans à leur (temporaire) service.

Ce ne fut qu'à l'appel de la (pitoyable) tambouille qu'on servait dans ce donjon/poste de garde que j’appris la nouvelle, tout le monde ne parlait que de cela.

Le sang avait coulé cette nuit, et pas que venant du caniveau, des membres de la "haute" comme on disait, le genre d'aristocrate qu'on ne voit jamais, sauf pour les grandes occasions ou à la guerre, généralement derrière à envoyer les soldats au casse pipe, est ce que ces nobliaux était lié à toute cette affaire? après tout, criminalité bien ordonné commence par corruption organisé, et personne ne serai surprit de voir éclater bientôt quelque vieux scandales d'affiliations criminels et de pot de vins, rien de bien surprenant à vrai dire, ou peut être une affaire à régler entre eux qui sait? leurs affaires interne peuvent tout à fait finir sur des massacres généraliser de plusieurs famille...

Heureusement que tout ceci n'était pas mon problème...


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Sam 16 Jan 2016 - 9:12

- Hum... Igniis,loin de moi l'idée de vouloir te décourager, mais tu ne vas pas pouvoir "génocider" le cercle d'or comme tu dit, ou du moins pas très facilement, tu n'as pas l'air de vraiment savoir qui sont ces types, et laisse moi te dire une chose, ils existerons tant que les criminels auront une once d'intelligence au tréfonds de leurs cerveaux. Ils sont des milliers, répartit sur la totalité du continent, de toute les races et les genres, ils infiltrent, surveille et espionne dans l'ombre..; le tout sans envoyer un seul de leurs membres directement! de ce que j'ai comprit de leur organisation, l’organisation criminelle la plus forte de sa région et qui à pacifier son "district" en soumettant les plus faibles siège avec ses égaux d'autre régions dans un genre de conseil exécutif, ils régulent le monde souterrain, gère la plus grande partie des activités illégales, sans douter de tes capacité à éviter de te faire tuer une bonne cinquantaine de fois à la suite, mais ils ont au moins 2000 fois la capacité de te faire disparaître, de toute les manières possibles.

Il en savait sur ce cercle d'Or. Mais, moi aussi j'en connaissait et je savais que, d'après l'expression "Le roi est mort, vive le roi !", même si on tuait les chefs, ils reviendraient. Je sais que j'avais répondu un "génocide", mais j'aime bien faire des hyperboles. Et puis, personnellement, même si je ne les détruis pas pour toujours, je le ferais ne serait-ce pour un moment et, comme on dit, le temps c'est de l'argent, et cela peut sauver des vies en plus. J'allais répondre que j'allais juste être sur la défensive, pour le moment, et que ceux du cercle d'or qui essayeraient de me chercher des ennuis les trouveraient, mais il me coupa :

- Et avant que tu le suggère, non, tuer les exécutants ne suffiras pas, non pas qu'ils soit immortel, loin de la... Mais tu décapite une tête, et son organisation avec, et un autre syndicat du crime s’élèvera pour prendre le siège, même si ils tombe tous en même temps, d'autre les remplacerons. A notre échelle, et même à l'échelle de tout un pays, on ne peut pas lutter contre ça... Et franchement, à choisir entre ces tarés fanatisés qui vénèrent Malefor et le retour du cercle d'or au affaires, je serait plus pour la deuxième options. Quoi qu'on en dise.

Je sourit à ce qu'il venait de dire. Saared... Tu ne me connais pas entièrement. Je ne suis pas aussi idiot que je parait l'être quand on me fait chier. Je me dirigea vers la fenêtre et je dis avec un grand sourire :

- Ho, tu sais...  Je ne suis pas aussi idiot que je parait l'être. Ton père peut même te le confirmer. Certaines apparences sont trompeuses. Et puis, quand je dis faire un "génocide" de ce groupe, j'aime bien exagérer les choses quand je suis en colère. Pour le moment, je serais sur la défensive, et si l'un d'eux me titille d'un peu trop près, là je détruirais, même si tu dis que leurs forces sont énormes,leurs chefs un par un pour être tranquille ne serait-ce un moment. Et puis, même s'ils se reconstruisent toujours, il vaut mieux qu'il y ai des moments où il n'y a pas de problèmes avec eux et sauver des vie que tout le temps avoir des problèmes et perdre... Je ne sais combien de vies.

Je me retourna vers Saared et dit gravement :

- Je connais le genre de force du Cercle d'Or. Je te rappelle que je travaillais dessus. Mais il ne savent pas qu'un assassin ne m'effraye pas et que ce n'est pas facile de m'assassiner comme cela. Peut-être que certains ont fait la guerre. Mais, sinon, je n'ose même pas imaginer pour eux s'ils attirent réellement ma foudre. Et puis, j'ai des contacts avec un des rois de Sky Badland, ma femme est une ancienne reine de ces îles, je connaîs le capitaine des gardes de la Cité d'Arthar ainsi que le capitaine de tout les garde de Warfang. Donc, s'ils osent essayer de nous détruire, je peux toujours leur demander des forces. Et s'ils veulent une guerre, cela sera donc une guerre à Warfang et nous pourrons toujours essayer de demander de l'aide pour mener cette guerre.

Je laissa quelques secondes avant de me retourner, me diriger vers la sortie et dire avant de passer la porte :

- Enfin bref... Il commence un peu à se faire tard et je vais encore me faire engueuler par ma femme qui va s'inquiéter. Saared, je viendrais chercher ces griffes dans... Tu viens me dire quand tu aura fini. Ce soir, vous serez protégés par des gardes, comme promis. Aller, bonsoir !

Alors, à ce moment-là je sorti et je me dirigea vers ma maison. Je fus assez rapidement chez moi. Abyssa était inquiète car j'avais pris mon temps, je me fis engueuler... En bref, pas de choses trop graves car je la rassura et nous nous mîmes au lit après avoir pris un petit dîner. Je ne prévins pas ma compagne et mon fils pour ne pas qu'ils se fassent de mourons. Puis, j’allai me coucher et dormit, comme d'habitude, un œil sur deux.

Mais, durant la nuit, je me sentais comme observé par quelque chose. J'ouvris les yeux car une soudaine fraîcheur. J'ouvris les yeux, mais je ne bougea pas. Tout mes sens se concentrèrent soudainement car j'entendis un bruit de patte. Léger, peut-être. Très léger. Mais il pouvait se faire entendre lorsque notre concentration était grande. Et la mienne était presque à son maximum. La chaleur commença à revenir à la normale. Les bruits de pas se déplacèrent vers ma chambre. La porte était à demi-fermée. Je ferma, ou plutôt plissa les yeux pour faire croire que je dormais. La porte s'ouvrit complètement et là je vis une forme sombre... Et elle s'approcha de moi, pratiquement aussi silencieuse qu'une ombre et aussi effrayante qu'un cauchemar. Mon souffle était presque inexistant et je me préparais à tout. La fenêtre laissait un rayon de Lunes et cette forme s'approcha de ce rayon, près de mon lit. Avec sa queue, je voyais un objet brillant... Et encore plus lorsque cette lame, puisque c'était celle d'une dague, atteignit les lumières des deux Lunes. Puis, je vis le visage du dragon... Ses yeux étaient d'un noir complet, comme ses écailles.

Ce dragon leva sa lame et s'apprêta à abattre sur moi. C'était un assassin ! Alors, vint le moment propice et je pris l'occasion. Je leva ma patte droite et stoppa sa queue ! Il fut soudainement surpris et j'en profita pour lui donner un puissant coup de patte auquel il ne s'y attendais pas ! Puis, il s'effondra au sol à cause du coup qui le rendit inconscient. Cette action se passa en à peine quelques secondes. Comme quoi, être frileux m'a vraiment aidé cette nuit. Abyssa se leva d'un bond, surprise, et, après quelques secondes, me regarda, incrédule. Qu'est-ce qui venait de se passer ? se demandait-elle sûrement vu son regard. Quand à moi... Je me posa la question de Par qui cet assassin a été envoyé ? en regardant la forme. Puis, j’observai plus attentivement le dragon... Ou devrais-je plutôt dire LA dragonne car c'était une femelle. Puis, je pensa à une chose urgente... Notad ! Je me tourna vers Abyssa et lui demanda de garder un œil sur la meurtrière. Elle me répondit positivement d'un hochement de tête. Je me dirigea vers la chambre de mon fils et, doucement, j'ouvris la porte. J'avais le souffle coupé, j'avais peur de ce que je pouvais voir... Mais, heureusement, Notad était là, en train de dormir tranquillement et il bougeait dans son lit. Je referma la porte et je poussa un grand soupir de soulagement. Cet assassin n'était venu que pour moi. Puis, je retourna vers ma chambre.

Là, Abyssa regardait l'assassine puis, quand je rentra, elle me regarda avec un regard qui demandait des explications. Je lui présenta mes excuses pour cela et je lui expliqua toute l'histoire. Elle comprit aussi pourquoi je ne leur avait pas expliqué, à Notad et elle, toute cette histoire. Elle me colla une gifle, voulant dire qu'elle m'en voulait de lui avoir caché cela. Je l'avais bien mérité, je trouve. Mais elle m'embrassa juste ensuite pour me remercier d'avoir fait cela. Je réveillai ensuite cette dragonne après avoir enlevé toute arme qu'elle pouvait avoir. Et je lui tint la lame sous la gorge et la regarda d'un air menaçant.

Elle ouvrit finalement les yeux et, quand elle me vit, elle poussa un sourd cri de surprise. Alors, même si ce fut à voix basse, je lui posa gravement cet ordre :

- Qui es-tu !?! Et pour qui travailles-tu !?!

La dragonne visiblement jeune ne répondit rien. Elle voulait faire semblant de ne pas avoir peur... ais elle étai effrayé. Je lui reposa la question, en rapprochant la lame de son cou. Abyssa vint à côté de moi et je lui dit que ce n'était pas la peine de la sauver tant qu'elle n'aura pas répondu. Mon regard était celui d'un monstre. Puis, elle sembla craquer :

- Je... Je suis une assassine...

Je l'avais remarqué.

- Et je... Je... Je ne vous dirais jamais pour qui je travaille.

- Tu sais, petite, assassin est un métier dangereux. Sois tu réussi ta mission... Soit tu meurs. Mais de deux façons : de la patte de la cible... Ou de celle de ton employeur. Et vu que tu as échoué... Je ne donne pas chers de tes écailles.

Dans son regard, elle sembla si soudainement abandonnée de tous...

- Ha moins que...

Son regard, qui perdit toute once d'espoir, s'illumina presque.

- Ha moins que tu ne sois sous une quelconque protection... Je peux t'en donner une, mais seulement si tu me dis pour qui tu travaille. Ok ?

Elle ferma les yeux et sembla faire un énorme choix. Puis, elle réussi à articuler :

- Je... Je travaille pour le Cercle d'Or...

J’enlevai ma lame de dessous sa gorge. Elle rouvrit les yeux, et je la lâcha. Je pris un papier, une plume, de l'encre et je commença à écrire :

Veuillez lui donner une protection jusqu'à ce que je vous dise qu'elle n'en ai plus besoin. Mais soyez quand même sur vos gardes, comme toujours.

Igniis


Puis, je signa et donna le papier à la dragonne. Je lui dis :

- Quittes cette maison et va au poste de garde. Tu leur présentera ce papier. Je ne te rendrais pas ta dague pour le moment. Compris ?!?

- C... Compris, fit-elle effrayé par ce "compris".

- Bien, maintenant pars et ne reviens plus jamais pour tenter de me tuer. Tu as eu la chance de la miséricorde. Mais saches que la chance ne sourit pas tout le temps.

Elle parti de là où elle était venu et vite. Je regardai Abyssa et lui dit :

- Retournons nous coucher et parlons de cela plus en détail demain matin... S'il te plait.

Elle soupira et me dit :

- D'accord. Mais, demain, tu explique bien en détail et pas question de me cacher quoi que ce soit.

Je répondis par un rire et, en allant me recoucher, je lui dit :

- D'accord.

Elle se recoucha et, tout en essayant de ne pas repenser à ce qui venait de se passer, nous nous dîmes Bonne fin de nuit l'un l'autre et nous replongions dans notre sommeil. Il était minuit 10. Il y a dix minutes de cela, cela avait failli être réellement l'heure du crime...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 3 Fév 2016 - 12:31

La dragonne était passablement fatigué, la nuit avait été très longue comme prévue, mais aussi terriblement épuisante, sachant que la prochaine nuit serait tout aussi agiter, elle avait bien envie de s'endormir tout de suite, alors que la cité commençaient à reprendre vie.

Car après tout, elle avait sacrifié son confort pour ses vieux projets, mais elle devait aussi compter ceux de ses "collaborateurs" qui étaient en un seul morceaux, et surtout ce qu'ils avaient à raconter, la tempête arrivait et il s'agissait de préparer le terrain pour l'armada pour qu'elle aux bourrasque furieux qui agiterait bientôt les bas fond de Warfang.

Elle ricanas un moment dans son esprit fatigué, voila qu'elle commençait à prendre le ton dramatique des plus que centenaires, elle n'était pas si âgée que cela si? peut être après tout, elle avait passer le cap dangereux et profondément hasardeux de la jeunesse et commençait à entrer dans un âge que rare atteignait, et qu'elle comptait bien dépasser, ainsi murissaient les fruits de sa prudence et de son talent pour rester en vie.

La doré recentras son attention sur son informateur, une partie de son attention avait méticuleusement prit en note son discours tandis que l'autre vagabondait à travers les tortueux chemins de sa réflexion personnel. son interlocuteur finit son rapport et se retiras discrètement, sans doute pour se récompenser de quelques heures de sommeil.

A peine fut il sortit de son champ de vision qu'elle se surpris à bailler à s'en décrocher la mâchoire, elle déciderai de la marche à suivre plus tard, un esprit alerte dans un corps alerte faisait partie d'une de ses principales précaution pour justement rester en vie.

Alors qu'elle se redirigeait vers ses appartements, une entrée et des pas précipiter venir vers elle. Soupirant mentalement devant cet imprévus de dernière minute, la dragonne recomposât sa voix pour gommer toute trace de fatigue et déclara

Et bien, je n'attendait plus personne à une heure si matinale...

Le dragon s’arrêtât à une distance respectueuse de son supérieur et répondit haletant

Veuillez m'excusez... mais... mon affectation... s'est révéler un peu plus problématique... que prévus...

Elle laissât le nouveau venu reprendre son souffle pour engager les formalités

Au rapport donc.

Apparemment, "l'électron libre surexciter" à reçu une visite imprévu tard dans la nuit, mais il à promptement réagis et à facilement maitriser l'assassin.

Voila qui devenait beaucoup, beaucoup plus intéressant, elle lui fit un léger signe de tête pour l'encourager à continuer.

Le problème, c'est "l'agent meurtrier" à révéler qu'il travaillait pour nos employeurs communs. Ça m'as sembler louche, surtout après vos consignes précise que vous nous avez donner à son propos.

L'esprit fatiguer de la dragonne passât facilement de la fatigue à l'énervement, tout ceci n'avait aucun sens!

C'est ridicule enfin! si les exécutifs voulaient se débarrasser de lui, ils auraient envoyé des assassins qui rate pas leur coup aussi pitoyablement et qui n'avoue pas aussi facilement l'identité de leurs commanditaire!

C'est ce que je me suis dit aussi, si vous vouliez sa mort, vous ne m'auriez pas charger de le surveiller, alors juste après on échec, j'ai essayer de remonter sa piste à travers la ville mais...

Elle connaissait déjà la réponse de l'agent, et aussi ce qu'il n'avait pas su prouver

Mais vous n'avez rien trouver, c'était prévisible, allez vous reposez pour l'instant, vous irez prendre la place des "éléments manquants" cette nuit, je vais m'occuper personnellement de cette affaire.

Il ne se fit pas prier et s'empressât de se trouver un coin confortable, elle avait elle aussi du repos à prendre avant de repartir le plus vite possible sur le terrain, ces imbécile avait réussis, l'élément perturbateur était définitivement rentrer dans la danse et n'en sortirait pas avant la conclusion de cette affaire, ou pas avant sa mort, ce qui ne ne devait en aucun cas survenir.


La journée commençait plutôt bien, j'ai connus bien pire comme situation que de remettre en état une bonne partie du matériel de ce poste de garde, leur à -on jamais appris à entretenir ne serait-ce que leurs arme d'ailleurs?

Puis soudainement un imprévu arriva sous la forme d'une prisonnière qui, apparemment, avait tenté de tuer Igniis mais qui avait lamentablement foiré son coup.

L'histoire me parut concrété jusqu'à ce que je vit de visu l'assassin en herbe, le cercle d'or aurait il jamais envoyer ça pour tuer quelqu'un? ça devait être une blague! Je me rendit dès que possible dans les salles d'interrogatoire ou l'on tentait de lui extirper les vers du nez et rentrait sans prévenir dans la petite pièce hermétique.

Apparemment mon arriver était tout sauf prévu, le dragon que je connaissait de vue comme étant le capitaine des gardes, Jor ou Joss, quelque chose comme cela s’adressât à moi d'un ton furibond

Hey! qu'est ce que vous foutez là vous!

Je répliquait sur un ton tout à fait naturel, faussement surpris

Je viens aidez voyons, il parait que la nouvelle venue vous mène en bateau depuis le début.

Quoi?! mais d'où sortez vous pour débarquez ainsi et proclamez à qui veut l'entendre ce qui vous passe par la tête!

Parce qu'elle ment, et que vous êtes tomber dans le panneau, et parce que techniquement, vous n'avez pas le droit de trop "muscler" les interrogatoires je me trompe?

Il devait ne pas lui aussi aimez être pris de cour ainsi

Comment! quand j'aurai besoin de l'avis d'un civil je la lui demanderai! il m'as expressément demander par écrit de ne pas bousculer le criminel alors foutez le camp!

Ho? vous voulez parler d'un papier que vous auriez malencontreusement poser sur la table qui constitue le seul mobilier de cette salle?

Sans même qu'il n'ai le temps de bouger, le recommander n'était plus que cendre.

Il me semble dans ce cas que ce papier n'est jamais exister, et plus sérieusement, vous avez sans doute dût lutter contre le cercle d'or depuis le début de votre carrière, vous pensez vraiment qu'ils auraient envoyer une tanche pour tuer quelqu'un comme Igniis? Je ne comprend pas tout ce qui se passe ces temps ci mais je suis sûr d'une chose, cette dragonne à menti à tout le monde, et je pari que sa mission n'était même pas d'assassiner qui que ce soit à la base mais de faire attraper justement.

L'argument fit mouche et le dragon hésita pendant un bon moment avant de déclarer

Vous n'êtes peut être pas un salopard fini qui sait, je vous donne une heure. Et pas une seconde de plus.

Pour sûr, les gardes devait savoir comment bousculer un criminel endurçis, mais les fanatiques, il fallait employer un niveau dont il n'avait ni les compétences, ni le droit d’utiliser un niveau plus... Maleforien disons...

1 heure plus tard

Je ne fût pas étonner de trouver le capitaine devant la porte quand j'ouvrit celle ci. J'avais un peu de sang sur les écailles de ci de là mais rien de trop grave, elle s'en remettra de toute manière

On ne sait toujours pas pour qui elle travaille, mais en tout cas ce n'est certainement pas le cercle d'or.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Dim 7 Fév 2016 - 12:22

Je me réveilla enfin. Je retrouva juste à côté de moi, entre Abyssa et moi plus exactement, le petit Notad. Il dormait encore profondément, me serrant dans ses petites pattes et sa tête était enfouie sur les écailles de mon torse. Abyssa était réveillée. Elle était un peu fatiguée, mais elle souriait en caressant doucement l'arrière de la tête de Notad. En me voyant ouvrir les yeux et reprendre un peu mes esprits ainsi que voir un peu ce qui se passe autour de moi, elle me dit :

- Bonjour. Tu as bien fini ta vie ?

Je lui sourit et je lui dit :

- Oui.

Toujours en caressant un peu le petit, elle me dit :

- Il était venu une ou deux heures après l'événement de la nuit en disant qu'il avait fait un cauchemar et il nous demanda s'il pouvait dormir avec nous jusqu'à la fin de la nuit. Il voulait surtout être près de nous... Comme il est là, je suppose que tu connais la réponse.

Je regarda un peu le petit, je lui caressa le dos, celui-ci enfouit encore plus sa tête, et je dis :

- Oui... Je pense que j'ai deviné ta réponse.

Le petit commença à ouvrir les yeux quelques minutes après. Il bailla à s'en décrocher la mâchoire. Puis, il haussa la tête et me regarda de ses yeux fatigués.

- Bonjour mon grand, lui dis-je gentiment et en souriant. Bien dormi après ton cauchemar ?


Nous déjeunions après s'être bien réveillé. Après ce déjeuné, j'expliqua un tout en détails à Abyssa. Puis, je lui dit :

- Par contre, pour ce qui s'est passé cette nuit... Je trouve ça trop facile. En plus, ayant un peu étudié ce Cercle d'Or, on dénonce pas aussi facilement ce genre de patron. Sauf pour une bonne raison. Ou car elle n'appartient pas à ce Cercle et donc pour essayer de rejeter la faute sur les autres. C'est pour ça que je l'ai envoyé près de Jorth... Pour qu'elle me la garde "au chaud" pour un meilleur interrogatoire... Sauf s'il le fait avant moi. Bref. Je vais aller à mon boulot pour continuer tout cela et je vais essayer de résoudre cette affaire le plus vite possible...

- Très bien... Mais, s'il te plait, fais quand même attention. Je n'aimes pas tout cela... Et je te dis ça par expérience.

Je l'embrassa et je lui dit :

- Ne t'en fais pas. Par expérience, je ne suis pas aussi facile à tuer. Après tout, s'ils veulent nous écarter, c'est parce que nous sommes un danger pour eux, n'est-ce pas ?

Nous continuions ce baiser pendant quelques secondes encore. Puis, après, je dit au revoir à mon fils et à ma compagne et je m'en alla en direction de l'endroit où se trouvait normalement cette assassine.

Quand j'arrivai, Jorth attendais, assis, je ne sais pourquoi. J'allai vers lui et lui dit :

- Salut. Des nouvelles de notre "protégée" ?

- Oui. Elle n'a rien dit... Et ce Saared est allé lui faire un petit interrogatoire à sa manière...

- Saared ?

- Oui. Il a même brûlé ton papier. Tient, je vois la porte qui s'ouvre. Tu m'excuses...

Il se leva et se dirigea droit vers une porte en fer. Là, sortit Saared ayant un peu de sang sur ses écailles. Celui-ci lui dit :

- On ne sait toujours pas pour qui elle travaille, mais en tout cas ce n'est certainement pas le cercle d'or.

Je me dirigea vers lui et lui dit :

- Et qu'est-ce qui te fait dire cela ? Peut-être n'en fait-elle pas partie, mais, dans ce cas, qu'est-ce qui l'aurais poussé à tenter de "m'assassiner". Ou bien, elle peut très bien en faire partie et ainsi faire dérouler la suite d'un plan qui est de nous mener à un endroit précis. Ah et, au faite, tu as de la chance que tu ne sois pas un délinquant car tu ne serait même pas passé par l'interrogatoire et tu sera direct allé en garde à vu pour avoir brûlé le papier et donc mes ordres sur tout cela. Surtout que cet interrogatoire pouvais être musclé, si j'en aurais demandé l'ordre. J'aurais bien aimé l'interroger moi aussi. Dommage. Bref, tu peux me donner aussi quelques infos sur ce qu'elle t'as dit ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Lun 7 Mar 2016 - 17:59

Elle cache bien son jeu, à première vue, et même après après avoir un peu "insisté"

elle maintenait son histoire, il à fallut que j'utilise des technique moins... orthodoxe disons pour qu'elle déchante, mais même si j'ai réussi à lui faire nier sa soit-disant allégeance, elle ne risque pas de cracher tout de suite le morceau sur son véritable expéditeur.


Tiens donc, c'est seulement quand vous vous êtes mit à la torturer qu'elle s'est mise à avouer, chez moi ça s'appelle raconter n'importe quoi pour faire en sorte que le bourreau cesse son office.

J'aurais dut m'attendre à ce genre de remarque, et il n'avait pas tort du tout à vrai dire, sauf si l'individu pratiquant à été à la bonne école.

Vous me décevez quelque peu vous savez? je croyait que les flics comme vous savaient reconnaitre à force d’expérience un menteur d'un sincère.

Il répliqua d'un ton acerbe

Je n'ai pas été former à détecter le mensonge chez des individus étant si "soigneusement" interrogé.

Et bien moi si, et je peux vous l'affirmer, elle ne mentait pas.

Quel manque de confiance dans l'enseignement prodiguer chez ce cher Malefor, si j’étais à sa place je me serai senti vexer...

Quoi qu'il en soit, un second interrogatoire, sans vous fit-il en me désignant Ne seras pas une précaution de trop.

N'ayant rien à redire sur ce point, je les laissais à leur besogne et à peine étaient ils rentrer dans la pièce alors que je m’éloignais, une exclamation retentit

HO MERDE!

Me précipitant à la suite des deux agents des forces de l'ordre, je découvris le cadavre affaler de la prisonnière, les yeux vitreux et une écume blanchâtre débordant de sa gueule. Voilà quelque chose qui aurait dût être prévisible.

Je ne suis pas un expert en poison, mais tout ceci ressemble fort à un ingestion massive de cyanure.

M'approchant du corps, je lui ouvrais la gueule pour en sortir un croc déchausser qu'elle semblait avoir essayé d'avaler

Classique, la fausse dent remplis de poison au cas ou tout tourne mal, un processus très répandu chez les fanatiques, ou les agents extrêmement loyaux.

Je lançais le contenant dorénavant vide à Igniis, ça peut être un début de piste, ce genre de matériel est adapter à une seule personne seulement, et leur confection n'est pas si aisé qu'il n'y parait. Peut être que le fabricant est au courant de deux trois dossiers juteux.

Plus tard dans la journée

J'aurai dût être détective tient! ou alors spécialiste en criminologie! Warfang devait bien payer pour de bon et efficace experts...

Tandis que, perdu dans mes pensée à l'intérieur de mon atelier improvisé de la garnison, je ne remarquais pas tout de suite la silhouette qui se faufilas dans le-dit atelier

Salut fiston!

Le vieux mercenaire avec sa forte voix me fit sursauter. Le temps que mon rythme cardiaque revienne à la normal, Reynard semblait bien s'amuser de son petit effet

Très drôle Papa, non mais vraiment!

J'appris par la suite de notre conversation que le dragon bleu n'avait pas eut beaucoup de chance dans sa traque et n'avais trouvé rien en rapport avec l'un des deux camps dans l'ombre. Je lui racontais les événements de la mâtiné et celui ci se fit pensif.

Ça me rappelle quelque chose cette histoire de dents empoisonner, un vieux contrat que j'avais passer quand j'étais jeune avec un client un peu parano, il ne voulait absolument pas qu'on se fasse prendre et nous avait confectionner ce même genre de stratagème au cas ou. Je me souviens d'un type chez qui ils nous avaient envoyé pour nous faire fabriquer ce genre de truc. Et il n'est pas impossible qu'il pratique encore son petit commerce depuis le temps.

Je lui donnait une grande tape sur l'épaule, le grand mercenaire venait de trouver une seconde utilité à son passé dévaster

Et bien, je crois qu'il ne te reste qu'une personne à allez voir avant de t'y rendre!



Après un bref sommeil réparateur, la dragonne s'était postée en observation depuis quelques heures déjà, faisant semblants de somnoler sur un toit, elle profitait de l'occasion autant pour se reposer que pour surveiller sa cible. Sa couleur d'or taché d'argenté la rendait tout sauf discrète, elle se devait de rester absolument hors de vue quoi qu'il arrive, sa dernière rencontre avec l'électron libre ne s'était pas des mieux dérouler, en tant normal elle aurait sut garder le contrôle de ses nerfs et se serait contenter d'insulter silencieusement l'offenseur, mais elle devait mobiliser tout ses efforts pour rester calme en la présence du dragon pyrotechnique, et bien qu’elle ne le montrait pas, l'entendre l'insulter l'avait beaucoup plus blessé qu'elle ne l'aurait crût...

C'est alors que la dragonne remarquas du mouvement près du baraquement, deux dragons déjà rencontrer sortaient du bâtiment en toute hâte, voila qui piquait sa curiosité, les suivre sur les hauteurs ne serait pas aisé, et tout observateurs aérien trouverait la manœuvre parfaitement ridicule, mais s'était bien la dernière des choses auxquelles elle ferait attention.


Reynard sentit l'adrénaline monter, enfin un peu d'action!, il n'avait rien de pire pour lui que de savoir qu'un danger particulièrement vicieux risquait de s'abattre sur leurs écailles sans qu'on puisse rien y faire, mais maintenant, ils avaient un début de piste. Certes mince, mais un début de piste quand même.

A bien y réfléchir, lui et Igniis prenaient actuellement des risques totalement inconsidéré, en fonçant directement vers ce qui pouvait être un subtile piège, ou pas, pourquoi ce sentait il si concerner par cette histoire? Son instinct de survie bien sur, mais il y avait quelque chose de différent cette fois, quelque chose qui le poussait aussi vigoureusement à passer à l'acte, comme lorsqu’il s'était mit en tête de collaborer avec un sociopathe criminel extrêmement dangereux pour sauver Saared e sa malformation cardiaque, l'une des phrase de son fils lui revint

Vous avez trop perdu la guerre pour avoir peur de mourir.

Il prit une grande inspiration et se résolut à déballer son sac.

Tu sais Igniis, je croit avoir deviner pourquoi tu met tant d'ardeur dans cette histoire.

Il fit une petite pause, le temps de choisir avec soin ses mots.

Parce qu'au delà de ta propre vie, tu tient à protéger des êtres qui te sont chers.

Et voilà! il était devenu une pauvre mauviette sentimentale! son bien le plus cher après sa vie, c'était l'amitié de ses rares amis et surtout, le trop peu de famille qui lui restait.

Il ne sentait pas la besoin de rajouter quelque chose après cela quand le vent tournas et apportas une odeur familière vint lui titiller le museau. Cette dragonne sous estimait gravement son sens de l'odorat, qu'il avait toujours eut très affuté, il s’adressât de nouveau à son compagnon sans s'arrêter.

Ne te retourne pas Igniis mais je croit que nous somme suivit, je ne sait pas précisément ou elle est, mais son odeur bizarre et inimitable flotte dans l'air, et pas si loin que cela.




Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 8 Mar 2016 - 22:36

Il commença à parler après que je lui avait posé ma question.

- Elle cache bien son jeu, à première vue, et même après après avoir un peu "insisté". Elle maintenait son histoire, il à fallut que j'utilise des technique moins... orthodoxe disons pour qu'elle déchante, mais même si j'ai réussi à lui faire nier sa soit-disant allégeance, elle ne risque pas de cracher tout de suite le morceau sur son véritable expéditeur.

Puis, Jorth rétorqua :

- Tiens donc, c'est seulement quand vous vous êtes mit à la torturer qu'elle s'est mise à avouer, chez moi ça s'appelle raconter n'importe quoi pour faire en sorte que le bourreau cesse son office.

- Vous me décevez quelque peu vous savez? je croyait que les flics comme vous savaient reconnaitre à force d’expérience un menteur d'un sincère.

- Je n'ai pas été former à détecter le mensonge chez des individus étant si "soigneusement" interrogé.

Et voilà la dispute ! Je mis ma patte avant droite et la mis sur mes avant avant de pousser un soupir d'exaspération.

- Vous allez arrêter de vous comporter comme des gosses ?!

Mais, apparament, personne ne m'écouta.

- Et bien moi si, et je peux vous l'affirmer, elle ne mentait pas.

- Quoi qu'il en soit, un second interrogatoire, sans vous ne seras pas une précaution de trop.

- Enfin vous trouvez un terrain d'entente !

Saared commença à partir, je repoussai un soupir après ce qui venait de se passer et Jorth alla ouvrir la porte de la salle d'interrogatoire. Puis, j'entendis soudainement une exclamation de sa part :

- HO MERDE!

Ho merde ! Ce n'était jamais bon signe quand il disait "Ho merde !" Je m'empressai de courir dans la salle.

- Ho... Merde ! dis-je.

La dragonne avait les yeux vitreux et une sorte de brume blanche émanait de sa gueule. Elle était morte. Et c'était sûrement un empoisonnement. Puis, Saared s'approcha. Il dit :

- Je ne suis pas un expert en poison, mais tout ceci ressemble fort à un ingestion massive de cyanure.

Très juste ! J'en avais vu un ou deux des cas comme cela. Puis, le dragon ouvrit la gueule du cadavre et y délogea quelque chose avant de dire :

- Classique, la fausse dent remplis de poison au cas ou tout tourne mal, un processus très répandu chez les fanatiques, ou les agents extrêmement loyaux.

Très classique, en effet. Il me lança le conteneur vide. Je l'attrapai au vol et l'observa attentivement. Jorth lança avec un rire :

- Je suppose que tu sais quoi faire.

- Oui... dis-je en me tournant vers lui. Je veux le nom de chaque fabriquant de poisons, d'antidote ou tout autre connaisseur dans la médecine et les poisons ainsi que les vendeur, même ceux qui sont au marché noir, et je veux qu'ils soient interrogés sur leur vente !

- Très bien, je vais ordonner ça !

Plus tard, la nuit,
j'étais en train de me balader avec Reynard. On discutait de tout cela. Il m'avait même dit que cela lui rappelait un ancien contrat. Cela faisait comme au bon vieux temps, où nous combattions ensemble des fois... Puis, après avoir pris une grande inspiration, il me dit :

- Tu sais Igniis, je croit avoir deviner pourquoi tu met tant d'ardeur dans cette histoire.

Il fit une pause pendant que je lui dis :

- Je t'écoute...

- Parce qu'au delà de ta propre vie, tu tient à protéger des êtres qui te sont chers.

- C'est drôle d'entendre quelque chose comme ça de toi... Mais tu as raison sur chaque mot. Notad et Abyssa sont ma seule famille car ma mère est morte à ma naissance, mon père est mort à la guerre... Je veux donc coûte que coûte les protéger... Je pense que ça dois être encore plus bizarre venant de moi...

Puis, soudainement, je sentis une odeur... Famillière. C'était celle de la dragonne jaune. Reynard me dit :

- Ne te retourne pas Igniis mais je croit que nous somme suivit, je ne sait pas précisément ou elle est, mais son odeur bizarre et inimitable flotte dans l'air, et pas si loin que cela.


- Je vois que toi aussi tu l'as senti...

Je poussa un soupir avant de dire avec une voix audible, sans me retourner :

- Nous savons que vous êtes là et que vous nous suivez... Arrêtez de vous cacher ! Vous nous appelez "électrons libres" ? Marrant comme nom, même si celui-ci irait mieux à Volteer vu sa réputation. Mais sachez que ces électrons libres sont dans cette affaire car on les a mêlés malgré eux. Et sachez que ces électrons devant vous sont là car vous avez fait l'erreur de menacer leur famille. Et, qui que vous êtes, si vous touchez ne serait-ce qu'une écaille, UNE SEULE, de ma famille, je pourrais monter une putain d'armée pour vous retrouvez... Et je saurais être envers vous plus cruel et sadique que Malefor et Gryff... Et beaucoup plus puissant et guerrier que Gaul ! Maintenant que cela est dit, qui êtes-vous réellement, à part l'ambassadeur du nouveau cercle d'Or ? Et pourquoi nous suivez-vous ? Répondez, je suis du genre impatient, en ce moment...

Alors, à ce moment là, je me retournai...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 5 Avr 2016 - 8:21

Parmi les facteurs imprévisibles, la dragonne avait oublié de compter sur le vent et l'odorat, quelle erreur de débutant! Ne répondant pas au discoure pompeux du capitaine, elle fit un calcul rapide de l’intérêt et du danger de se montrer aux deux individus passablement renfrogné, et la balance penchais largement vers le danger.

Toujours sans le moindre bruit, elle fit demi-tour et s'éclipsa silencieusement. Plusieurs minutes s’écoulèrent et Reynard ne se rendit compte qu'elle n'était partit seulement lorsque son odeur commençât à s'affaiblir, il avait un bon odorat certes, mais pas assez pour pouvoir suivre une piste à partir d'une simple odeur corporelle.

Elle s'est fait la malle il semblerait. Elle doit être déjà loin, et je suis sûr qu'elle n'est pas prête de nous foutre la paix.


Ce Jorth n’était vraiment pas aimable, si j’avais su que j’allai le côtoyer pendant toute une journée, je me serais arrangé pour avoir un peu plus de tact à notre dernière rencontre, enfin, ce qui est fait est fait...

Alors?

Alors rien du tout.

Bon sang mais ça devrait pas être aussi long de consulter de simple archive!

Fallait les concevoir de sorte à ce qu’elle soit un peu plus pratique à consulter!

Des livres! Ils avaient mit leurs archives dans des foutus bouquins! Pour des dragons normaux avec un manque flagrant de dextérité, c'était sans doute l'une des PIRES méthodes d'archivage!

C'est pas la garde qui s'occupe des archives, c'est l'administration, et dans l'administration y'as plein de taupe, alors forcément la transmission d'infos n'est pas optimale.

Vous n'avez cas engager des humanoïde dans la garde!

Ils auraient l'air fin les nouveaux garde d'un mètre 60 en moyenne face à la population qui en grande partie faisant au moins le double!

Mais c'est qu'il était borné ma parole!

Alors engager plus de dragons dans l'administration!

Ça fait des années que je leur demande, mais ces bureaucrates n'en n'ont rien à secouer de l'avis des forces de l’ordre!

Et vous ne pouvez pas engager dans la garde des non-draconien qui seront charger uniquement de ce genre de formalité?

On ne m'accorde pas un budget illimité petit! je suis déjà en sous-effectif pour contrôler les quartiers les plus sensibles, alors recruter autre chose que des agents de terrain, c'est carrément renoncer à maintenir un semblant d'ordre dans les pires recoins.

Mais...

Je l’entendis souffler d’exaspération et lever le museau du livre qu'il consultait tant bien que mal et me coupa à bout de patience

Rappel moi petit, tu est bien forgeron c'est bien ça?

Heu... oui?

Alors quand tu seras dans la garde depuis plus de 20 ans je t'accorderai le luxe de critiquer le système, alors pour l'instant si tu pouvais juste la fermer et collaborer bien gentiment et arrêter de te plaindre on avancera BEAUCOUP plus vite!

Grommelant contre l'imbécilité de l'administration, je repris ma lecture, il ne devait pas y avoir tant de fabricants de poison en tout genre non? De plus nous cherchions un producteur de cyanure, ça devait réduire ne serait-ce qu'un peu le champ des recherches non?

Concentré sur mon ouvrage, je ne fit pas attention et, en essayant de tourner la page, arrachait celle ci dans un grand bruit de papier qui se déchire, je me retrouvais avec les 3/4 d'une page entre les pattes, avec un Jorth complétement halluciné fixant les restes de l'accident tragique.

Heu...Oups?

Mais pas vrai, maisc'estvraimaisc'estpasvrai! On t’a pas appris à tourner une page ou quoi!

Sans doute que le gradé avait cru qu'avec ma griffe opposable, je serai un atout précieux dans la manipulation des ouvrages, mais il venait de constater l'inverse

C'était quand la dernière fois que tu à toucher un livre?

Aïe, question épineuse si il en est.

Ça doit bien remonter à plus de 10 ans, je croit.

C'est sûr qu'à l'époque, j'avais beaucoup moins de force, et beaucoup moins de centimètre aussi.

Malgrès les difficultés techniques, la liste était dresser en fin de journée comme prévu et la plupart déjà interroger, mais bon ça, c'était le boulot de Jorth et Igniis.

La partie supérieur du sablier laissait s'écouler lentement les très fin grains de sable, prévu pour être retourner tout les dix minutes, cela faisait bien 60 ou 80 fois qu'elle retournait le contenant. La dragonne avait ordonné tout ses collaborateur de stationner dans leur base improvisé, se faire trucider la veille de l'arrivé des renforts faisait tache sur un parcours dans le milieu criminel. Heureusement qu'elle ne se fit pas poursuivre par le capitaine et son acolyte, elle aurait sans doute eut du mal à les semer, et eut importe si il la cherchait ou pas maintenant, ils ne la retrouveraient jamais ici.

Alors que les derniers grains tombaient, une entrée bruyante vint titiller les tympans de la dorée, la nuit était tombé, et si elle comptait exactement le nombre d'aller retour que le sable avait fait dans le sablier alors...

Sérieusement? ils l'ont envoyé lui?

Elle ne connaissait qu'un seul individu assez maniaque sur l'heure (et heureusement que sur ce point) pour arriver à minuit pile.

Une tête noire passât rapidement l'encadrement de la porte qui donnait accès à la pièce ou la dragonne se trouvait, c'était bien lui, le dragon noir aux yeux rouge malsain s’avançât dans la pièce. N'importe qui ignorant tout de sa vie prendrais immédiatement la tournante face à ce personnage, le jugeant comme peu recommandable de par son apparence, il faut dire qu'il était l'incarnation, du point de vue physique, d'un laquai des ténèbres cherchant à égorger quelques vierges de passage.

Mais non, malgré son apparence méphistophélique, Gaums, par c'était son nom, n'était pas plus maléfique qu'un autre, très ordonné et compétent dans son travail, les rumeurs le faisant venir tantôt de chez Malefor, tantôt d'un clan ténébreux, son passé était trouble, mais pas son esprit.

Content de voir que tu à prit les choses en patte.

Sa voix d'une tonalité très grave et doucereuse, sans être rocailleuse ou forte, ne faisait qu'accentuer son impression de malfaisance, mais elle n'était pas dupe.

Je suis surtout fort mécontente que de ton cotè tu t'obstine à ce petit jeu avec moi.

Gaums occupait à peu près la même place dans la hiérarchie qu'elle, et à l'intérieur d'une organisation comme le cercle d'or, un même rang signifiait forcément un rival en puissance. Les deux ne s'étaient jamais porté dans leur cœur mais n'était pas assez idiot pour faire passer leur rivalité avant une mission, surtout de cette ampleur.

On ne perd rien à essayer. Comme tu l'as sans doute deviné, c'est moi qui commanderai nos forces vive, elles n'attendent que mes ordres.

La dorée plaignait ses subalternes, son aspect dérangeant faisait ressembler les simples rapports routinier à des interrogatoires en règle. Non pas qu'il violentait qui que ce soit, mais tout chez lui transpirait l'envie de faire le mal, Maugs avait bien entendu conscience de ce phénomène et ne se dérangeait pas pour s'en servir.

En tout cas, tu auras intérêt à assurer avec les "forces vive", car contrairement à toi, eux ne font pas semblant d'être malfaisant.

Tu t’inquiète pour moi? quelle délicate attention... mais je te rassure, je sais traiter avec les ténébreux, qu'ils soient armés ou non. Mais pour une efficacité optimale, tu comprendras que j'ai besoin de ta coopération totale et sans réserve, je n'ai guère envie de foncer à l'aveuglette.

Cela vas de soi j'imagine, quand compte tu commence le "nettoyage"?

Dès que le soleil seras levé.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Dim 10 Avr 2016 - 14:28

La dragonne jaune s'en alla en courant. Mais nous décidâmes de ne rien faire, de ne pas la poursuivre. Après quelques petites minutes, Reynard dit :

- Elle s'est fait la malle il semblerait. Elle doit être déjà loin, et je suis sûr qu'elle n'est pas prête de nous foutre la paix.

Je répondis par un simple hochement de tête et un soupire. Non... On allait pas être tranquille de sitôt. Je me tournai vers Reynard et lui dit :

- Bon... Après cette ballade, je rentre chez moi... Ma femme va encore m'engueuler après.

Nous rîmes tous les deux avant de continuer à marcher. La température extérieur était douce. Et nous continuâmes à discuter de tout et de rien...

Une fois cette marche finie, je rentrai chez moi. Abyssa me fit remarquer l'heure, mais elle savait ce que je faisais. Notad dormait déjà à pattes fermées. Je me mis au lit avec Abyssa et nous nous endormions l'un serré contre l'autre comme les premiers jours. Mon sommeil fut... Sans rêve. Il fut presque éveillé. Tout ce que se tramait se baladait dans ma tête et je n'arrêtais d'y penser. J'étais suivi, j'en étais sûr. Je ne savais pas pourquoi, mais depuis que je suis dans cette affaire, le Cercle d'Or veut savoir exactement ce que fait l'un des « électrons libres »...

Je me réveillai dés que le Soleil atteignit mes yeux. Abyssa dormait encore et était dos aux rayon de cette étoile. Je me levai, en faisant attention de ne pas la réveiller, et je me dirigeais vers la cuisine avec, comme intention, faire le petit déjeuné.

Un peu moins d'heure plus tard, tout le monde fut debout. Nous mangeâmes tous ensemble et je passai ensuite le reste de la matinée avec mon fils pour lui rassurer que je suis toujours là et que j'ai toujours un peu de temps pour jouer avec lui.

Enfin, après cela... Je reparti au boulot. Là, je vis vis Jorth avec une mine assez préoccupé.

- Salut, lui dis-je. T'as pas l'ai bien, aujourd'hui...

- Tu peux pas savoir...

- [color=#FF9933Bha quoi ? Qu'est-ce qui se passe encore.[/color]

- Premièrement, ce Saared est insupportable ! Il a failli détruire certaines de nos archives ! Tout ça parce qu'il avait pas touché un livre depuis une dizaine d'année !

- Pas tout le monde aime lire, tu sais...

- Peut-être ! Mais tout le monde sait tourner une page !!! Lui, on dirait qu'il ne sait pas ! Bon... Passons à autre chose avant que je m'énerve...

- C'est peut-être un peu trop tard...

- Ensuite, même si cela a été dur, nous avons eu quelques noms sur les marchands et fabricants de poison. Mais il y a une affaire plus récente. Allons chez ce Saared et, ensuite, j'expliquerai ce qui s'est passé ce matin dans tout Warfang et je soupçonne grandement que ce soit le Cercle d'Or qui ai fait ça.

- Fait quoi ?

- Je t’expliquerai tout en détail une fois là-bas. En tout cas, je voudrais que Saared et toi aille voir ce qui se trame avec cela. Et pourquoi avec lui ? Premièrement car il s'y connaît bien dans le domaine du Cercle d'Or, à ce que j'ai compris.

- Et, deuxièmement ?

- Deuxièmement... Parce que je ne veux pas être encore une journée entière avec lui pour enquêter sur toute cette affaire Et je ne veux plus d'interrogatoire à SA manière. Tu as vu ce qu'il avait fait de l'autre ? Je préfère largement faire les interrogatoire SEUL !

Je lâchai un rire avant que nous commençâmes à nous diriger vers son manoir. Cela ne pris pas long. Alors, arrivé là-bas, Jorth allât toquer à la porte...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Ven 20 Mai 2016 - 22:13

Gaums fit le tour de l'atelier sans rien remarquer de particulier, il y avait eut un combat il y a peu, mais ça il le savait déjà.

Et donc au final tu est venu ici faire ton speech?

On peut dire ça.

Quelle bêtise...

La dragonne avait cru mal entendre, de quel droit se permettait il de critiquer SES méthodes?

Je ne voit pas où est la bêtise, il fallait bien tenter la procédure d'approche habituel, des fois que ça aurait fonctionner.

Tu aurai aussi pût les laisser tranquille, maintenant on a cet enquiquineur sur les bras et toute la garde avec. Ton comportement risque de nous faire perdre un temps précieux.

On en perdrait moins si tu n’insistais pas pour faire le tour du quartier.

Si Gaums avait eut des sourcils, il les auraient froncés

Ne fait pas ta maligne avec moi, les rapports que j'ai entendu me décrive fort bien tes comportements pour le moins... suspects

La dragonne serrât les crocs décider à nier tout en bloc. Elle comprenait le stratagème de son interlocuteur à présent, sous prétexte de restituer les événements passer il l'avait amené dans cette bicoque vide pour lui faire cracher le morceau.

Je ne voit pas de quoi tu parle.

Mais bien entendu, le dragon noir s'attendait à cette réponse

Ho Vraiment? Alors pourquoi peu après ton arrivé, plusieurs aristos se sont soudainement retrouvés mort dans leur lit sans raison apparente?

Sentant le piège se refermer, elle tentât un échappatoire

C'est... c'est une affaire privée.

Tiens donc? Toi, la si efficace agente commence à mêler le professionnel au personnel? dois-je te rappeler que nous sommes ici en MISSION, pas pour que TU puisse faire tes courses!

Si seulement ses supérieurs avait envoyé un collègue moins fouineur.

Sans oublier ta "fascination" pour ce Igniis... de ce que j'ai entendu, tu lui tourne autour depuis que tu es arrivé ici, tu à même faillis te faire coincer en plein jour! Aurai-tu perdu le sens commun? Si tu continue à jouer à ce petit jeux tu vas tous nous faire tuer!

Gaums avait terriblement raison, mais en aucun cas elle ne pouvait lui dire la vérité. Il fallait improviser avant que le commandant ne perde patience.

Il me semble qu'un potentiel obstacle de son envergure nécessite une surveillance accru non?

C'était léger, trop léger, le dragon n'avalas pas l'excuse

Connerie! si il est si dangereux que cela, je suis persuader que tu connait certaines personnes qui pourrait s'occuper de son cas.

NON!

La réplique avait fusé et la dragonne s'en mordait déjà les griffes, malgré la connaissance de son stratagème, Gaums l'avait pousser à la faute, il était peut être bel et bien diabolique en fin de compte.

Le dragon se composât un ton et une voix aussi faussement surprise qu'inquisitrice.

Non? Comment non? Tu ferait passer ton intérêt avant celui de nos employeurs?

Un éclat menaçant venait d'apparaitre dans ses pupilles, il venait de tomber sur une faille qui pourrait facilement la faire tomber, et assez violemment en plus.

Sortit de nulle part, la cavalerie toquât à la porte, figeant les deux agents de stupeur. le noir reprit à voix basse.

Tu m'avait dit que cette baraque était vide!

Aux dernières nouvelles elle l'était! son propriétaire se planque chez les gardes.

S'agaçant de l'absence de réponse, les coups à la porte se firent plus insistants.

On vous entend à l'intérieur, faites pas semblant de nous ignorer!

Si les deux reptiles avaient pût blêmir, ils seraient devenu transparent. Elle fit signe à son collègue pour qu'il tente de répondre au capitaine avant qu'il n'enfonce la porte, celui-ci reprit le contrôle de sa respiration puis tentât de gommer tout ses accents naturel.

Oui oui ça vient, j'ai paumé ma clé un instant.

Saared c'est toi? ta voix est bizarre.

Ouais je sait, j'ai dût chopper une saleté... Quoi Igniis?

La voix du bras droit était trop étouffer pour être comprise par le duo ne s'attendait pas à ce que sa situation empire, jusqu'à ce que des pas rapide couplé à une voix agacé et bien trop reconnaissable se fit entendre.

Bordel de bordel de bordel, y'as pas UN moyen pour dormir tranquille dans cette baraque! Qu'est ce que c'est que tout ce...

Par la porte donnant sur le reste de la demeure, un mercenaire vétéran venait d'émerger, les yeux fixer sur les deux intrus.

Alors ça...

Un ton affolé résonnât derrière la porte encore fermé

Attend Igniis qu'est ce que tu fo...

Reynard et Jorth n'eurent pas le temps de finir leur phrase respective quand le panneau de bois volât littéralement hors de ses gonds sous l'impulsion d'un jet de flamme à haute pression pour atterrir à l'autre bout de la pièce. Suivis d'une déclaration faussement accusatrice d'un complice à l'autre.

Ouais enfin bon, c'est pas parce qu'il est à la caserne depuis deux jours qu'il faut démolir sa maison.

Le capitaine ne se fit pas prier pour entrer.

Qui c'est lui?

Jorth et Reynard connaissait la dorée, ne serait-ce que de description, mais le type louche était parfaitement inconnue au bataillon.

Y'as pas à dire, tes repérages sont vraiment infaillible!

Gaums ne voulait pas en arriver là mais il se voyait obliger de dévoiler l'une de ses bottes secrète, la situation tournait vraiment trop au vinaigre.

Messieurs, j’aurai été ravit de faire votre connaissance, mais des affaires m'attendent!

D'un geste, il mobilisât sa magie et envoyât sa patte vers une direction connu de lui seul. Ses griffes touchèrent l'artéfact, lui permettant de le retirer de sa cachette. Une petite pyramide noir stylisé parût sortir de nulle part, sans perdre de temps, il établit le contact avec l'étrange objet et disparut corps et bien avec la dragonne...

... Pour ré-atterrir dans leur repaire en surprenant leurs subordonné plus qu'étonnés de voir surgir leurs commandants de cette façon.

C'était quoi ça? tu à lever la patte et elle est devenue... bizarre... on aurait dit... bha rien du tout en fait, puis ce... truc... est apparu

Il venait de griller cette cartouche, autant aller jusqu'au bout.

A vrai dire j'ai juste récupérer une de mes deux pyramides de téléportation, c'est bien plus utile qu'il n'y parait.

Effectivement, l'objet pyramidal gisait non loin de sa parfaite copie, où diable Gaums avait il dénicher ce genre de matériel.

Ça d'accord, mais elle était où avant cette pyramide?

A la fois très loin et très près, la prendre est tout simple, il suffit juste d'aller dans une direction inconcevable.

Elle voyait clairement qu'il la prenait de haut.

Ne te fous pas de ma gueule! d'où tu tiens ces machins!

Chacun ses secrets très cher.



Dans la résidence que les deux émissaires venaient juste de quitter, Reynard clignât plusieurs fois des yeux, pas bien sur de ce qu'il avait vu, il était pourtant à jeun!

Qu'est ce que c'est que ce bordel encore!


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 25 Mai 2016 - 19:20

Je savais que quelque chose n'allait pas ! Je savait que ce n'était pas Saared ! Ce dernier n'est pas le genre à parler seul et, connaissant ce bon vieu Reynard, celui-ci n'est pas du genre lève-tôt. Non, c'était pas des gens qui venaient chez Saared prendre le café avec lui... Mais plutôt des gens qui le lui balançait bouillant à la gueule pour ensuite le capturer et peut-être le tuer. Ce qui confirma mes dires, c'est mon vieu compagnon de bataille qui se leva et qui hurla pour demander qu'est-ce que c'était que ce bordel. Alors, je réagi, malgré ce que me disait Jorth !

La porta vola en éclat et, là, je ne vis pas Saared... Mais un dragon noir et La dragonne jaune. Puis, Reynard apparu derrière et, avec Jorth, ils demandèrent qui était-ils. Alors, soudainement, le noir déplaça sa patte dans je ne sais quelle direction et, après avoir sortit un objet de forme pyramidale, les deux visiteurs... Disparurent ! Je restai bouche bée devant ça... Mon viel ami, ainsi que mon supèrieur, clignèrent plusieur fois des yeux... Et ce premier dit :

- Qu'est ce que c'est que ce bordel encore !

- Ce... Bordel... Est la présence d'ennemis chez toi... Et c'est pas bon signe. Bref... Nous ne sommes pas venu à la base pour désennemiser ta maison mais plutôt pour continuer l'enquête sur le Cercle d'Or. Et, vu ce qui s'est passé, je pense que ça devient vraiment une priorité !

- Et puis, ce matin, plusieurs personnes ont été retrouvées mortes, égorgées, dans leur lits. Il y avait un ou deux de nos gardes et il y eu meurtres chez les civils. Du moins, c'est ce je nous pensons. En effet, les deux gardes assassinés commençaient à beaucoup mettre le nez dans cette affaire... Et ils avaient commencés à mener l'enquête seuls. Et puis, certaines personnes avaient été des activistes contre le Cercle d'Or... Au point de parfois user de la violence extrême. Et chacune des victime a un point commun avec cette putain d'organisation criminelle. Pour continuer, donc, nous aurions besoins de toi et de Saared, Reynard.

- Pour quoi faire ?

- Nous deux, Reynard, nous irons voir où nous mènent les indices que l'on nous approtera, s'il y en a bien sûr. Sinon, nous irons interroger, et vu que tu es un mercenaire tu pourrais facilement intimider. Et, j'aimerais envoyer Igniis et Saared interroger une taupe qui pourrais nous être d'une très grande importance. En effet, cette taupe, du nom de Ragnhilde Karlberg, parait innocente, à première vue, un honnête travailleur dans tout ce qui est technologies commerciales... Mais, en ayant fait des recherches sur lui, il se trouve que, attention la liste est un peu longue, ce dernier est fabriquant d'arme au corps-à-corps et à distance, vendeur au marché noir, fabriquant de drogue en tout genre, dealer de drogue en tout genre, voleur, fabriquant de poison... Et j'en passe ! Cette taupe a donc put avoir affaire au Cercle d'Or pour un commerce qui pourrait être des armes, de la drogue ou même le poison qui avait servi pour notre otage. Sacanht que ton fils a réussi à faire parler l'otage, et sachant qu'Igniis est le meilleur de mes hommes, pour le moments, ces deux-là pourraient être capables de le faire parler. Et Igniis pourrait peut-être calmer Saared si celui-ci va trop loin... Donc ?

Bon ! Maintenant que tout était expliqué... Reynard soupira avant de dire :

- Très bien. Je vais chercher Saared et je vais lui expliquer tout ça. Donc, à tout de suite.

Sur ce, il fit demi-tour et alla chercher Saared...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Jeu 2 Juin 2016 - 12:58

Et donc? je devrai gentiment allez "interroger soigneusement" un individu à domicile sous prétexte de faire avancer l'enquête? Je ne pensai pas avoir fait si bonne impression...

Je rajoute néanmoins que ce n'est aucunement mon idée, et qu si il n'en dépendait que de moi, je t'interdirai formellement de toucher un seul poil de cette taupe. Même pour l'interroger.

A la guerre comme à la guerre comme dit le proverbe, il faudra bien t'y faire.

Rester là à tourner comme un lion en cage pendant que tu va peut être risquer ta vie pour torturer un parfait inconnu tu veut dire?

Oui c'est sûr que dit comme cela ça, l'affaire ne paraissait pas très moral.

Dit toi que c'est pour le bien commun, il y a pire comme mission que d'attendre ici avec un capitaine de la garde non?

N'ayant pas l'attention de trainer plus longtemps, j'embarquai une sacoche et y fourrait ma récente découverte à l'intérieur, j’entendis Reynard marmonner entre ses crocs alors que je sortais.

Pour ce que j'en ai à foutre du bien commun...


Je rejoignit le dernière position connu d'Igniis, c'est à dire devant chez moi, et n'attendit pas plus longtemps pour me mettre véritablement en route accompagné de l'ex-capitaine. J'insistai pour prendre la voie terrestre et non pas aérienne, car j'avais quelque chose à partager avec Igniis. nous nous mîmes en route tandis que j’acceptai d'expliquer les raisons de mon insistance.

Je ne sait ce que tu en pense Igniis, mais tu doit savoir qu'il y à eut récemment deux vagues d’assassinat dans la cité, enfin quand je dit vague, c'était assez limité, mais les noms de ces morts sont étrangement familier.

Je tandis le parchemin ou les noms des récentes victimes s'affichaient

Certains étaient plus ou moins liées au cercle d'or d'une manière ou d'une autre, mais la plupart ne l'était pas du tout. De plus à première vue les victimes n'ont pas de lien direct entre elles outre le fait qu'elles fassent parties de l'aristocratie de la cité, mais je pense que tu à déjà deviner.

Le temps de tourner à l'angle d'un rue et je reprit mon discours.

Quand je passait mon service militaire chez les partisans ténébreux, on nous àfait apprendre par cœur les noms des hauts-gradé warfangien, histoire de le très improbable cas ou on leur tomberait sur le râble. Et toute les victimes font ou ont fait parti de cet l'état major, grâce à leur statut de noble, ils ont pût directement être nommé officier dans l'armée régulière, mais il y a encore plus dingue.

Le temps de reprendre mon souffle et j'étais reparti

Mais il y a toujours plus drôle voit-tu, tout l'ancien état-major n'as pas été liquidé, seulement une minorité qui est déjà assez impressionnante d’ailleurs.

Ces crimes n'avaient donc pas pour but d'affaiblir l'armée, sinon beaucoup plus de gens seraient mort. Du moins c'était mes déductions.

Le problème c'est pourquoi eux? qu'est ce que ces gens savait ou avaient fait durant la guerre pour tous mourir à cause, sans doute, d'une basse vengeance, car je ne voit que cela pour expliquer des morts aussi ciblé. Et vu que tu à fait la guerre, je me demandait si peut être tu reconnaissait des noms.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 8 Juin 2016 - 14:17

J'étais avec Saared, à patte, en train de me diriger vers la maison de la taupe que nous devions interroger. Celui qui m'accompagnait me dit quelque chose qui était extrêmement intéressant :

- Je ne sait ce que tu en pense Igniis, mais tu doit savoir qu'il y à eut récemment deux vagues d’assassinat dans la cité, enfin quand je dit vague, c'était assez limité, mais les noms de ces morts sont étrangement familier. Certains étaient plus ou moins liées au cercle d'or d'une manière ou d'une autre, mais la plupart ne l'était pas du tout. De plus à première vue les victimes n'ont pas de lien direct entre elles outre le fait qu'elles fassent parties de l'aristocratie de la cité, mais je pense que tu à déjà deviner. Quand je passait mon service militaire chez les partisans ténébreux, on nous à fait apprendre par cœur les noms des hauts-gradé warfangien, histoire de le très improbable cas ou on leur tomberait sur le râble. Et toute les victimes font ou ont fait parti de cet l'état major, grâce à leur statut de noble, ils ont pût directement être nommé officier dans l'armée régulière, mais il y a encore plus dingue. Le problème c'est pourquoi eux? qu'est ce que ces gens savait ou avaient fait durant la guerre pour tous mourir à cause, sans doute, d'une basse vengeance, car je ne voit que cela pour expliquer des morts aussi ciblé. Et vu que tu à fait la guerre, je me demandait si peut être tu reconnaissait des noms.

- Si tu as appris les hauts gradés à Warfang... Tu as sûrement dû connaître le nom de Kasaï ! dis-je avec un ricanement.

Je re-regardai le parchemin où étaient inscrits les noms. Tous des aristocrates... Et des hauts gradés militairement. Puis, soudainement... Je me rappelai de quelque chose. Je m'arrêtai soudainement ! Je m'étais rendu compte de quelque chose...

- Ho putain ! Je crois avoir compris...

Je pris le parchemin à Saared avant de dire :

- Regarde ces noms... Droul, Faor, Hert, Yorg... Ils ont tous été réunis lors d'une grande bataille... Contre un groupe anonyme... Ces adversaires étaient composés de partisans de Malefor... Ainsi que des pires criminels de Warfang. Peut-être était-ce une sorte de Cercle d'Or... Tous ceux qui sont sur ce parchemin, ces morts, ont participé dans le même temps. Tous étaient haut gradés militairement... Tous ! Deux vagues, tu dis ? La bataille a duré 3 jours...

Je montrais certains nom à Saared avant de continuer :

- Ceux-là ont combattu lors du premier jour...

Ensuite, je montrais tous les autres noms :

- Ceux-là, par contre, ont rejoint le second jour... Il ne manque plus que... Ho putain ! Plus que ceux qui ont rejoint le troisième jour... Il y en a eu 40, le reste de l'état-major... Et j'en faisais partie. Ils veulent, on dirait, une sorte de vengeance car c'est Warfang qui remporta la bataille... Ils veulent, on dirait, éliminer les éléments dangereux pour eux... En plus, si les éléments forts sont éliminés... C'est Warfang servi sur un plateau d'argent serti de lingots d'or et de multiples pierres précieuse. Je pense que, demain matin, ils vont faire de multiples assassinats, comme ce matin. Après notre interrogatoire... Il faudra envoyer des gardes pour protéger ces gars-là...

Il nous restait quelques rue à prendre avant de tomber dans le quartier des taupes.

- Avant de continuer, toi qui a un peu connu le Cercle d'Or, peux-tu me dire ton avis ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Lun 26 Sep 2016 - 22:07

Bah... déjà qu'ils n'ont pas liquidé tout l'état-major en une seule fois justement, le cercle d'or ne s’embarrasse pas de tel mise en scène quand ils veulent tuer, ils sont une peu superstitieux quand ça les arranges ou quand ils ne courent aucun risque, mais sur un coup de cet ampleur, je les voit très mal se donner en spectacle, et puis de plus tu oublie une chose importante à leur propos, ils ont beaucoup d'agent, mais pas d'armée.

Mais malgré tout, un détails avait échapper à Igniis, un détails très important, j'avais passer beaucoup de temps dans les archives pour faire ma liste et approfondir mes mon dossier.

Mais je peux te rassurer sur un point, tu n'aura aucun garde à envoyer, ces types de la troisième vague, ça fait longtemps qu'ils sont aussi tous mort peu après la bataille dans des circonstance assez suspecte, sauf toi.

Nous étions arriver devant la porte de l'individu que nous recherchions, mais avant d'entrer j’eus un flash! mais c'est bien sur!

Mais je n'ai pas juste chercher des noms quand j'ai fait mes recherches, j'ai aussi enquêter sur ce qu'ils auraient put faire pour provoquer une telle vendetta, et avec ce que tu viens de me dire ça vient de me sauter aux yeux! tout ces gradés qui sont mort maintenant, ce sont ceux qui t'ont condamné à mort Igniis! tu ne t'en rappel peut être pas, mais cette bataille, c'était celle ou tu à déserté! dans un rapport postérieur, ils avaient signaler que la décision de t’exécuter avait été approuver à l'unanimité par tout l'état major présent.

Je posait la patte sur la porte, prêt à pousser.

Si tu à un dernier commentaire à faire sur mes déductions c'est maintenant.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 27 Sep 2016 - 20:11

Nous arrivâmes devant la maison de la taupe. Mais avant de rentrer chez lui, Saared, me dit quelque chose de très important : Tous ceux qui étaient morts, et ils étaient tous sur la liste, faisaient parti de l'état major mais étaient ceux qui m'avaient condamné à mort lors de cette bataille où j'avais déserté... Je reregardais la liste et des noms me sautèrent aux yeux...

- Si tu à un dernier commentaire à faire sur mes déductions c'est maintenant, me dit Saared.

- Oui, j'ai un commentaire ! Il semblerais que certains noms ne soient pas parmis leurs victimes... Et l'un d'eux ne t'as pas sauté aux yeux...

Je lui montrai la liste et pointai un nom spécial.

- Dans cet état-major, il n'y en a que trois qui n'ont pas voté pour que je meurs : Hur, qui est mort peu de temps après dans la bataille, Dert, qui est toujours vivant et à Warfang... Et, enfin, celui qui m'a dit ceux qui ne voulaient pas me condamner et qui m'a donné les noms...

Je tapotais le nom que je pointais.

- Jorth.

Je laissais planer le silence une ou deux secondes. Puis, je repris :

- Quelle que ce soit cette personne qui ai planifié cela, peut-être cette dragonne jaune, elle tient à moi et cherche à me "venger". Cette personne a pu voir certaines archives, et surtout les notres, puisque Jorth et Dert sont toujours vivant... Peut-être devrons-nous le voir, qui sait... Bref ! Quelqu'un a fait ça pour moi, certes, mais cela me met extrêmement en rogne de ne pas savoir qui et/ou pourquoi ! Saared, laisse-moi faire cet... "interrogatoire", je sais comment faire...

J'ouvris alors la porte, ne me souciant de ce qu'il dirait. Après que nous fûmmes passé et que l'on a fermé la porte, je me dirigeais dans ce couloir sombre au bout duquel une lumière émanait du bout. Nous avançâmes (je pense très fortement que Saared me suivait, même si je le devançais).

Après que le couloir était entièrement traversé, nous tombâmes sur une énorme salle : un laboratoire. Il y avait de tous : drogues, poisons, armes même, ainsi que d'autres composants chimiques et physique... Et des animaux et insectes en tout genre, parfois morts, parfois vivant. Au milieu, il y avait une taupe, en haut d'une échelle, devant une énorme fourmillière en verre, et en train de jeter un morceau de viande, que les fourmis dévorèrent en un rien de temps.

- Bien... dit-il. Bien... Mangez chères petites Fourmis Tchekoviennes, mangez jusqu'à satiété ! Ah ! Et vous derrière, qui vous a permis d'entrer, je vous ai entendu...

- Le cercle d'Or nous envois, Karlberg, dis-je avant que Saared pus dire un mot et en m'avançant vers lui.

- Oh ! Vous voulez des nouveaux poisons ? Une nouvelle "dent", peut-être ? Je peux même améliorer cette dernière en y rajoutant un gaz mortel qui tuerais qui le respire, si vous voulez ! Heheh... Aaaaaaaah ! fit-il en se retournant.

Mais à peine m'eu-t-il vu que je le pris par la gorge avec la patte avant gauche.

- Merci pour cette info gratuite. Maintenant, parle ! Dis-nous ce que tu sais à propos du Cercle d'Or !

- Ja... Jamais ! fit-il de sa voix étouffée !

Il avait seringue sur lui. Il l'a pris et tenta de se piquer.

- Jamais je ne parlerais !

Mais je pris sa seringue au dernier moment et l'envoyai balader et se briser à l'autre coin de la pièce !

- Parle ! Parle ou meurt !

- Dans les deux cas je suis mort !

- Très bien... Si tu ne tient pas à ta vie...

Je le pris avec moi et, le trainant à travers la pièce, je fis :

- Une oie, deux oies, trois oies, cinq oies, six oies, C'est toi !

Je m'arrêtai juste devant certains de ces travaux et, avec la patte libre, la droite, je balançai tout par terre ! Les fiolles se brisèrent, les réactions coulaient dans le sol... Son travail était réduit à néant.

- Mais qu... Qu'est-ce que vous faites !

Je me dirigeai vers un autre endroit et, en prenant un marteau sur la table, et brisai tout ! Tout !!!

- NOOOOOOON !!! hurla la taupe ! NOOOOOOOOON !!! Tout ! Tout mais ne détruisez pas mes années de travail !

- Alors parle ! Parle !

- Non... Non...

Là, je pris un bidon de liquide inflammable qu'il y avait dans la pièce et vers un peu de son contenu dans cette énorme fourmillère prisonnière dans un aquarium.

- J'ai vu que tu aimais aussi ces fourmis. Je suis sûr que je saurais retranscrir toute la chaleur de l'amour que tu as pour elles...

- NON ! NON !!! Je vais parler ! Je vais parler !!!

- Je t'attend...

- Je ne sais pratiquement rien d'eux ! Je le jure ! Tout ce que je sais, c'est qu'ils se réunissent entre le quartier militaire et le quartier bourgeois ! Voilà ! J'ai parlé ! Maintenant, arrêtez de briser mes années de travail !

- Tu sais quoi, avant que l'on parte...

Je pris une pièce de monnaie qui se trouvais sur la table à côté.

- On va tirer à pile ou face... Pile, je te tue, face, je ne te tue pas...

- Quoi ? Hein ? Mais...

Je lançais la pièce en l'air et retomba sur le sol, en montrant le côté...

- Face...

Il parut presque soulagé... Jusqu'à ce que je le mette au dessus de ces Fourmies Tchekoviennes.

- Mais vous m'avez dit que vous ne me turiez pas !!! Vous m'aviez dit...

- C'est ce que j'ai dit. En effet, ce n'est pas moi qui vais te tuer... Mais tes très chères amis les fourmies.

Nous nous regardâmes droit dans les yeux. Une ordure de moins dans cette ville... Puis, je le lachai dans la fourmillière infernale en disant d'un ton monstreux :

- Bon appétit.

Je ne pris même pas le plaisir de le voir mourir. Par contre, je l'entendais hurler et hurler et hurler de plus belle ! Sa mort était douloureuse. Je pris le bison plein du liquide inflammable et aspergeai tout le labo. Puis, en me dirigeant vers la sortie, je dis à Saared :

- Sortons. Il allait crever, de toute manière ! Et puis cette orudure mérite son sort ! Cette fois, à toi de décider quoi faire... Je te suis.

Je mis le feu au liquide... Pendant ce temps, pedant que le labo brûlait, la taupe criais encore et encore toute sa souffrance que lui infligeaient ses fourmies en train de le dévorer, en ayant d'abord fait des trous dans sa peau et sa chaire pour passer dans son corps, en passant par l'anus et par tous les trous possible... Pour finir le travail de l'intérieur.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mar 8 Nov 2016 - 10:12

Tu te rend bien compte que ça ne prouve rien? et qu'au passage tu risque de foutre le feu à tout le quartier?

Nous étions sur le chemins ud retour, après tout il n'y avait guère plus à faire pour le moment et l'interrogatoire avait été... bref, pour être polis.

Je veut dire, ça nous avance pas à grand chose qu'on sache qu'il ait fournit la capsule de poison à l'assassin, puisqu'elle ne faisait très probablement pas parti du cercle d'or et qu'il était certain d'avoir reçu une commande de leur part, on tourne juste en rond. Et franchement, les infos sur leur localisation sont plus que très vague. On ignore encore pratiquement tout de ces mystérieuse ténébreux qui veulent nous tuer.

Il faut croire que la marche m'aidais à réfléchir, car un détail me revint à l'esprit

Et à propos du cercle d'or, leur émissaire vous à bien dit qu'ils étaient là pour éliminer ces ténébreux il me semble? si c'est le cas on peut s'attendre à un genre de guerre de gang prochainement non?

Igniis me répondit par l'affirmative. dans ce cas...

J'ignore ce que la garde compte faire à ce sujet mais peut être peut tu tirer ton épingle du jeux, un grand nombre de cadavres risquent d'être découvert sous peu dans les caniveaux au petit matin, peut être qu'avec un peu de chance tu peux essayer d'en pêcher un avant qu'il ne puisse plus parler?



La dragonne tournait encore et encore comme une lionne en cage. Sa position était on ne peut plus précaire, entre les premiers affrontements qui auront lieux ce soir et son collègue qui la tenait entre ses griffes. Sa position devenait de plus en plus instable, peut être était il temps de...

Non, sa position était certes précaire, mais pas désespérer, après tout, elle ne comptait pas passer le prochain siècle dans le cercle d'or, elle avait d'autre plan pour l'avenir, mais pour l'instant il fallait qu'elle joue le jeux.

Tu en meurt d'envie pas vrai?

Toujours ce même ton débordant d'assurance, elle l'aurait bien fait fermer définitivement, mais sa mort risquait de compromettre encore plus sa situation, et puis elle n'avait pas survécut près d'un siécle en assassinant tout ceux qui la poussait à bout, du moins pas sur le moment.

Tu tourne en rond depuis quoi? plusieurs heures? tu à un plan en tête, et je parie que ça concerne tu-sait-qui.

Il jouait avec elle, il pouvait bien ne pas être maléfique, son attitude ne le rendait pas plus sympatique pour autant, c'était juste un magnifique enfoiré qui s'assumait. Mais il avait tord sur un point.

Si ça peut te rassurer tu à ma parole que je sortirais pas de cette maison avant ce soir.

En effet, pourquoi aurait-elle besoin de sortir à nouveau? elle avait déjà tout arranger bien avant qu'il ne demande.



Alors? il parait qu'on fait la ronde cette nuit?

Reynard ne pouvait s'empêcher de faire des entrées tonitruante, ça l'amusait beaucoup, mais pas fou qu'il était, le dragon avait bien entendu que son petit numéro ne serait remarquer par personne d'autre que Kasaï.

Il avait bien une vague idée de pourquoi l'ex-capitaine avait requit sa présence, mais Saared avait été assez vague à ce sujet.

Si j'ai à peut-près saisi ce que Saared m'a dit, tu à des projets pour cette nuit?

Alors que le dragon de feu terminait ses explications, un de ses subalternes vint promptement l'interrompre

heum, capitaine-adjugeant, un message pour vous, le dragon qui nous l'a amener affirme avoir été payer pour le livrer et qu'il ne connait pas l'identité de son client.

Le message passât d'une patte à l'autre avant que le porteur de nouvelle ne s'éclipse, le mercenaire ne vit strictement aucune expression s'afficher sur le museau d'Igniis tandis qu'il lisait la dépêche, ayant très probablement finit, Reynard se vit proposer la lecture par un dragon toujours sans le moindre état d'âme visible.

Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas lu quelque sorte de document que ce soit, a lui ferait un petit exercice.

Cette affaire te dépasse, nul se saurait en prévoir l'issue pour le moment, mais du sang va couler, dernier conseil pour ton propre bien sans arrière pensé quelconque reste en dehors de ça!

Rare était les dragons capable de maitriser le délicat et sensible art de l'écriture sans membre opposable, à peine une poignée probablement, ce devait être vraiment sérieux. Il huma le papier délicatement, les fragrances se confondait et s’entremêlait, là il y avait Kasaï, le porteur, puis le messager probablement, et si son célèbre flair ne le trompait pas, il restait une infime trace de...

Tu à une admiratrice mon vieux, quoique tu est fait tu lui à manifestement taper dans l'oeil pour qu'elle te tourne autours comme ça, qu'est ce qu'elle peut bien te vouloir? vous ne vous connaissiez même pas il y a 4 jours!


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 620
Crédit : 3402
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 18
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared) Mer 9 Nov 2016 - 16:13

Saared, lorsque nous fûmes sortis, me demanda :

- Tu te rend bien compte que ça ne prouve rien ? Et qu'au passage tu risque de foutre le feu à tout le quartier ?

Je restais silencieux. Mais, oh que oui je m'en rendais compte. Et ce feu passerait un message au Cercle d'Or. Il reprit :

- Je veut dire, ça nous avance pas à grand chose qu'on sache qu'il ait fournit la capsule de poison à l'assassin, puisqu'elle ne faisait très probablement pas parti du cercle d'or et qu'il était certain d'avoir reçu une commande de leur part, on tourne juste en rond. Et franchement, les infos sur leur localisation sont plus que très vague. On ignore encore pratiquement tout de ces mystérieuse ténébreux qui veulent nous tuer. Et à propos du cercle d'or, leur émissaire vous à bien dit qu'ils étaient là pour éliminer ces ténébreux il me semble? si c'est le cas on peut s'attendre à un genre de guerre de gang prochainement non?

- Oui, c'est bien cela, répondis-je.

D'un côté, je me sentais obligé d'agir pour éviter ce massacre, mais, d'un autre, celui-ci pourrais nous aider car cette guerre affaiblirait grandement l'ennemi, nous facilitant la tâche pour tous les arrêter.

- J'ignore ce que la garde compte faire à ce sujet mais peut être peut tu tirer ton épingle du jeux, un grand nombre de cadavres risquent d'être découvert sous peu dans les caniveaux au petit matin, peut être qu'avec un peu de chance tu peux essayer d'en pêcher un avant qu'il ne puisse plus parler ?

Ce soir, je savais ce que j'allais faire...

- Je vais faire plus que pêcher, ce soir, je pense. Je vais pécher en tuant, s'il le faut... Et, la Garde sera mobilisée à certains endroits stratégiques.

Nous rentrâmes ainsi.


J'envoyai un message à Abyssa, lui disant que, ce soir, j'allais agir. J'étais dans le bâtiment principal de la Garde. Après avoir donné le papier à un messager, je me dirigeai vers une porte extrêmement gardée. J'avais informé Jorth que j'y allais et m'avais donné un mot que je donnerais aux gardes de la porte ainsi que le mot de passe.

Là, il y avait une taupe et un dragon, ainsi que d'autres autour pour refermer tout accès de sortie au cas où. Je donnai à la taupe le mot et chuchotai au dragon le mot de passe. Les deux se regardèrent et acquiescèrent de la tête pour, finalement, me laisser passer. Ils ouvrirent et je passai dans un tunnel qui descendait pour aller chercher le dernier préparatif de la fête de ce soir.

Ce couloir était long et sombre, il s'enfonçait assez profondément sous terre. Il y avait beaucoup de virages. J'utilisai mes écailles pour faire de la lumière. Puis, en tournant finalement à droite, je tombai finalement sur une salle sombre où était exposé au centre une arme, pour le moment unique.

Ce n'était encore qu'un prototype, inventé par une équipe de plusieurs taupes. Qu'était-ce donc ? Un condensé de technologie taupe et d'arme blanche... Une épée équipé au niveau du début de la lame d'un petit canon "pistolet" (c'était le mot qu'ils utilisaient) qui marchait grâce à de la poudre à canon et dont le bout du pommeau était rétractable pour avoir une meilleur prise en patte pour appuyer sur la détente et ainsi faire feu. Il y avait, à côté, des munitions. L'arme avait déjà été testée et marchait, on comptait donc en fabriquer plusieurs, les plans étant chez les fabricants. C'est un peu pour cela qu'on a accepté que je prenne l'arme pour la fête de ce soir.

Après l'avoir pris, je la mis dans son étuis pour que je puisse marcher normalement avec. Puis, je fis demi-tour, remontant à la surface. On ferma la porte derrière moi...


J'étais sur le chemin lorsqu'une voix, celle de Reynard, s'adressa à moi :

- Alors? il parait qu'on fait la ronde cette nuit? Si j'ai à peut-près saisi ce que Saared m'a dit, tu à des projets pour cette nuit?

Je me tournai vers lui et lui dis :

- Oui, j'ai certains projets pour cette nuit... Je compte remonter à la source de ce problème et y mettre un terme, seul, si jamais...

Je fus coupé par un messager qui m'apporta un papier sur lequel était écrit "Cette affaire te dépasse, nul se saurait en prévoir l'issue pour le moment, mais du sang va couler, dernier conseil pour ton propre bien sans arrière pensé quelconque reste en dehors de ça!". Il ne connaissait pas l'identité de celui qui lui avait passé. Je lus silencieusement et gravement. Je le passai ensuite à Reynard, qui le lut à voix haute. Grâce à son flair, il put trouver quelques indices sur celui... Ou plutôt celle qui l'a écrit. En effet, il me dit :

- Tu à une admiratrice mon vieux, quoique tu est fait tu lui à manifestement taper dans l'oeil pour qu'elle te tourne autours comme ça, qu'est ce qu'elle peut bien te vouloir? vous ne vous connaissiez même pas il y a 4 jours!

Je dégainai et regardai l'intérieur de l'arme. Elle était déchargée. Alors je mis une munition dedans en disant, à l'intention du père de Saared :

- 4 jours ? Moi, oui, je la connais que depuis même pas 4 jours. Mais elle... Non, elle me connait depuis bien plus longtemps que cela. Elle me connait depuis Kasaï. Elle a fait assassiner tous ceux qui m'avaient condamné lors de cette journée fatidique. Je ne sais pas qui elle est vraiment, mais je compte bien avoir des réponses...

Je remis l'arme dans son étuis avant de reprendre :

- Héhé ! Elle qui a dit que nous étions des électrons libres, elle pense vraiment qu'un simple message comme cela me fera retourner chez moi ? En tout cas, elle a raison... Le sang va couler ce soir. Et je compte bien m'inviter à la fête ! C'est presque un rendez-vous qu'elle me donne, entre le quartier bourgeois et militaire.

Je commençai à aller en direction de l'endroit où allait se passer la réunion.

- Des gardes seront postés un peu partout autour, au cas où. Au faite, Reynard, tu veux m'accompagner là-bas ? Comme au bon vieux temps ?

J'attendis sa réponse. Qu'il réponde affirmativement ou négativement, j'allais quand même aller à ce "rendez-vous" !


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 837
Crédit : 3682
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Au mauvais endroit, au mauvais moment (Pv Saared)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: Territoire des Dragons de Warfang : :: Warfang-
Sauter vers: