♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Dim 15 Mai 2016 - 5:43

L'idée de ma douce sœur avait du bon sens, ça c'était du Keeper tout cracher! Bon, mon oncle fait apparemment trop d'intrusion envers ce mercenaire et il me fait un regard de: empêche le sinon je travail plus... Ça commence a bien faire, tout le monde qui pense que je contrôle les esprits de mes ancêtre, si ça continue comme ça... évidement cette folle de belle mère en rajoute, là s'en est asser! Je laisse cette bande de fou tourner en rond a me reprocher tout et n'importe quoi! Mon ange me regarda inquiète, mais savait pourquoi mes babine commença a se retrousser. J'explosai dans une rage renfermer que j'avais très rarement.

- Tu sais quoi?, en fait VOUS savez quoi? Je n'ai pas besoin de vous, je vais aller les débusquer et tuer moi même! J'en ai ras le bol que l'on met toute la faute de nimporte quoi sur moi! Je peux pas contrôle cette abrutie qui me sert d'oncle, je ne peux pas contrôler les envie sexuel de ma soeur et de saared, je ne peux pas contrôler le monde, alors laissez-moi la paix et rester ici, je vais rasez chaque arbre, roche, montagne des îles sans votre aide. Allez vous faire voir!!!

Dis-je en passant tel une mur au travers de la mini foule. Associa me suivait dans mon sillage de rage. rien ne passa dans mes oreilles, je claqua la porte violemment en déboîtant le cadre et en défonçant la pogner dans mon élan. Associa ouvra la porte doucement pour ne pas l,endommager plus et la referma tranquillement.

J'en avais asser, pas besoin d'eux pour égorger une centaine d'animaux! Mes pas se faisant silencieux, mais bien déterminer a partir de Warfang. mon amour me suivait un mètre en arrière avec toujours le visage inquiet.


HO MY GOD! LE CAP DES 2000 postes viens d'être atteint!!!

''L'entente entre tous est une chose possible, il faut seulement faire un effort pour comprendre les autres''
- Chaosdraco-liche

Chaosdraco-liche...
Spoiler:
 


Moi quadrupède
Spoiler:
 
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 27
Détestable Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://covectide-tracker.deviantart.com/
Messages : 2092
Crédit : 6064
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 20
Localisation : chercher...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Lun 16 Mai 2016 - 8:56

La demi-soeur de Jyvro proposa les amulettes, comme celle que portait Abyssa pour être sous une forme quadrupède, et je fus surpirs ! C'est vrai que je n'avais pas pensé à cela ! C'était une bonne idée. Mais, malgré tout cela, certains regardèrent Jyvro pour lui demander de stoper la présence de son oncle. Ses babines se retroussa pendant qu'Associa le regarda avec un air inquiet. Celui-ci, alors, hurla de rage :

- Tu sais quoi ? En fait VOUS savez quoi? Je n'ai pas besoin de vous, je vais aller les débusquer et tuer moi même! J'en ai ras le bol que l'on met toute la faute de nimporte quoi sur moi! Je peux pas contrôle cette abrutie qui me sert d'oncle, je ne peux pas contrôler les envie sexuel de ma soeur et de saared, je ne peux pas contrôler le monde, alors laissez-moi la paix et rester ici, je vais rasez chaque arbre, roche, montagne des îles sans votre aide. Allez vous faire voir!!!

Il se dirigea vers la sortie et sorta du manoir en claquant la porte, la défonçant presque ! Et sa compagne, elle, le suivit mais sorta plus... Calmement. Un grand silence s'installa. Je regardai tout le monde autour de moi avant de dire, après un soupir :

- Bon... On fait quoi, maintenant ? Personnellement, je vais essayer de lui parler.

- Je viens avec toi, me dit ma compagne.

- Très bien.

Elle prit Notad dans sa gueule avant de me faire signe qu'elle était prête. Je lui répondit par un signe de la tête et je sortai à mon tour après avoir dit :

- Je reviendrais après lui avoir parlé...

Je suivi Jyvro pendant tout le long en courant ! Je l'appelais, j'essayai d'attirer son attention ! Puis, quand je fus assez proche de lui, je lui dit, qu'il mécoute ou non :

- Jyvro, écoute-moi ! Ce que tu veux faire n'est que pure foli ! Si tu y vas comme cela, tu va te retrouver tout seul... Enfin, presque. Mais, ne l'oublie pas, eux peuvent avoir une armée. Et tu ne peux pas survivre à une armée entière. Surtout si certains contrôle la magie, d'après ce que j'en ai entendu. Et s'il te contrôlaient ? As-tu pensé à cela ? En plus, je te rappelle que tu es roi ! Et, ce que tu viens de faire n'est pas digne d'un roi ! En faisant comme cela, tu ne tueras plus de vie que tu en auras sauvé ! Et encore, si tu arrive à en sauver ! Je suis bien d'accord, on t'accuse à tord et tu ne veux pas payer pour les fautes commises par les autres. Je connais extrêmement bien cela. Mais, ne vas pas piquer une crise de nerf et te lancer dans une attaque suicidaire dont tu n'es même pas sûr du succès, bordel ! Tu as peut-être terrasé le Destructeur ton oncle, mais n'oublis pas que, ausssi haut que l'on soit, on tombe toujours à un moment donné ! Réfléchit bien à cela, si tu m'écoute !


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3937
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Lun 23 Mai 2016 - 7:35

-Ma porte bordel ! Pas ma porte ! M’écriais-je en voyant le destructeur littéralement bousiller l’entrée de ma demeure. Pas touche au mobilier sacrebleu ! Putain de lézard à deux pattes de mes deux !

Bon, bon, bon. Il semblerait que le patron avait choisi son moment pour piquer une colère. Mieux encore, cet aristo prétendait qu’il pouvait mener à bien sa quête seul. Eh ben, grand bien lui fasse ! Son oncle et lui commençaient sérieusement à me gonfler. Toutefois, le départ soudain et quelque peu précipité de Jyvro n’eut pas l’effet que j’escomptais. Bien que le destructeur ait créé une belle commotion avec sa longue tirade, seul lui et sa compagne quittèrent les lieux. Le fantôme de son oncle, quant à lui, resta planté là. S’il cherchait un nouvel endroit à hanter, il pouvait aller se faire voir, mais disons que je n’étais pas expert en matière de bannir des esprits indiscrets…

Toutefois, bien que je fusse plutôt content de devoir m’occuper de moins de monde, il fallait que je pense affaires. En tant que bon professionnel, je ne pouvais laisser ce contrat me glisser entre les griffes. L’argent ne coulait pas à flot ces derniers temps et Jyvro consisterait pour moi en une bonne façon d’en faire un sacré paquet.

C’est en voyant Igniis, sa compagne et Notad se lancer derrière le destructeur que je me décidai d’en faire de même. Oh non Jyvro, je n’allais pas te laisser te faire buter ! Qui me paierait sinon ? J’avais toutefois quelques trucs à faire avant de me lancer dans un complexe échange diplomatique visant à rétablir la situation.

-Eh ben, dis-je aux dragons (et fantôme) encore présents, personne ne touche plus à rien ! Je vais essayer de calmer le patron et je ne veux pas qu’on démolisse d’avantage notre planque ! Et toi, t’as intérêt à te tenir à carreaux. Ajoutais-je d’un air mauvais alors que je passais devant Esgora.

Pas le temps d’accommoder les copains (pardon à Saared, Reynard et Tin), mais j’avais un sacré butin à sauver !

C’est en émergeant dans une rue plutôt achalandée que je pu apercevoir Abyssa et Notad au loin. Ils n’étaient pas si éloignés, suggérant qu’Igniis et Jyvro seraient toujours dans les parages. Je m’élançai donc à la poursuite de ces derniers.


-Scuzé mamzelle ! Grommelais-je alors que je dépassais Abyssa en trombe.

En effet, les deux comparses ne furent pas non plus trop difficiles à retrouver. Je pouvais même entendre Igniis tenter de convaincre le destructeur de revenir sur sa décision. Il fallait tout de même donner au capitaine des points pour l’effort, sa fonction première n’était pas celle de négociateur. Selon moi, un support n’allait pas être de trop.

-Pardonnez l’intrusion, dis-je en m’introduisant dans la conversation, mais je crois que le cap’t dit vrai. S’attaquer seul à toute cette bande ne serait pas l’action la plus avisée. Et puis, seule la mort vous attendra là-bas. Une mort glorieuse digne d’un roi, mais une mort tout de même. Kaput ! Alors, que dîtes vous qu’on en termine avec ce petit malentendu, qu’on prépare notre équipe et qu’on fiche le camp de Warfang. Qui sait, peut-être est-ce l’air de la ville qui vous brouille les neurones ?

J’espérais bien qu’Igniis et moi avions pu faire entendre raison au destructeur, mais il est universel de croire que les aristocrates peuvent parfois être particulièrement entêtés. Avec un peu de chance, cela n’allait pas être le cas avec Jyvro. Sinon, je pouvais dire adieu à la facture salée que j’allais lui remettre si je me sortais vivant de ce contrat...

Je voulais surtout que l'on quitte la cité, car dans le cas contraire, tout indiquait que cette histoire allait rapidement me coûter cher en réparation domestiques...
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 28
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Crédit : 3494
Date d'inscription : 02/04/2014
Localisation : Où l'on demande des soldats de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Ven 24 Juin 2016 - 11:53

Alors là Braaaavo, si je pouvais applaudir sans me casser le museau je ne m'en priverai pas. Rappel moi juste de ne PAS compter sur toi pour faire preuve de diplomatie la prochaine fois

C'était la réplique la plus sarcastique et la plus approprier qui m'était venu à l'esprit, Tintaglia déjà bien énerver avait cédé à ses impulsions un peu trop facilement à mon goût et avait réussi à mettre en rogne Jyvro, tout cela n'allait pas faire beaucoup avancer nos affaires...

La dragonne se contenta d'un Humph renfrogner. Et connaissant cette tête de mule, elle n'était clairement pas prête à s'excuser ou à reconnaitre une quelconque erreur. Je sent que cette histoire vas être tout sauf une partie de plaisir. Il restait néanmoins un statut à clarifier

Et toi Papa? tu est de la partie?

Absolument... pas, j'ai des affaires à régler moi aussi, et les commanditaires ne sont pas du genre à tolérer les ruptures de contrats. Je pense qu'avec Kasaï, Arbo et Jyvro à tes cotés, tu à la puissance de feu d'une petite armée, alors je ne m'inquiéterai pas outre mesure si j’étais toi.

Ça se tenait, nous allions déjà être bien nombreux et avec les frictions déjà présente ça ne sera pas une partie de plaisir de mener toute notre expédition à bon port.

Bon et bien, il y a peu de chance qu'on repasse ici avant un moment, bonne chance pour tes "affaires à régler".

A vous aussi, bonne route et essayer de revenir entier, si possible.

On s’arrangera pour ça t’inquiète, allez maman on y va, et pas de scandale cette fois.

Nous sortîmes bon dernier de la maison, il fallait maintenant retrouver tout ces exaltés avant qu'ils ne se fassent la malle sans nous, mais point positif, ma bravade réussit enfin à sortir Tintaglia de son mutisme boudeur

Au fait, depuis quand donne tu des ordres à ta mère jeune dragonneau?

Dragonneau? ça fait bien 6 ans que tu ne m'a plus appeler ainsi.

Tu sais bien que pour ta chère génitrice tu sera toujours son petit dragonneau, je suis même sûr que si je cherche bien je trouverai un ou deux bout de coquille derrière tes cornes.

Si il y a deux choses qui ne me manqueront jamais chez ma mère, c'est bien son caractère lunatique et son inimitable ton moqueur. Mais au moins retrouver la troupe ne fût pas bien compliquer, au vu du tintamarre qu'ils faisaient à (encore) tous parler en même temps.

Au moins ça nous évitera d'avoir à les chercher.


Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3629
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Sam 25 Juin 2016 - 1:57

Je me retourna dans mon élan de rage vers Igniis quand il tenta de me faire la moral. Ce qui me foutait le plus en colère n'est pas sa tentative de me faire prendre conscience de ma folie, non... c'est son commentaire sur ma royauté, ce que je ne suis pas... Je ne suis qu'un "chevalier" barbare tuant parce que lui on ordonne...

- Je NE SUIS PAS ROI! JE N'AI JAMAIS ÉTÉ DIGNE DE L'ÊTRE ET JE N'AI JAMAIS VOULU L'ÊTRE!!! Devine pourquoi je suis devenu roi! Je le suis devenu car mon meilleur ami, camarade de combat, générale, et frère de nation est mort! IL ÉTAIT LE ROI! Il m'a nommé car il me faisait confiance et non au autre! Je ne suis juste qu'un putain de guerrier prêt a mourir sur le front!?! Tu comprend? Je m'en fou de se titre! Je le donnerai a n'importe qui et je referai tranquillement ma vie comme je l'entend! Ah, mais le sais tu pourquoi je ne la refait pas ma vie? Parce que je lui es promis... J'ai promis a mon défunt camarade de veiller sur sa ville et son royaume pour garantir une paix...

Je pris une pose de quelque seconde pour prendre un peu de calme face au émotion qui me traverse.

- Je me fou de ce que tu pense de moi, ou de ce que j'ai l'air. Je ne raserai pas les iles tout seul, au non. j'aurai une armée, une très grosse armées et j'en aura fini avec les hybrides, Je fermerai les frontière avec se sous monde et nous resterons en hauteur a vivre paisiblement, POINT FINAL!

Esgora réapparu a mes cotés en me disant mentalement que l'autre guignole de mercenaire se ramenait et il avait l'air très avare d'argent. Je me tournai vers Arboryx Déjà qu'il m'avait fait porter le chapeau, en plus il m'avait insulter et maintenant il veut que l'on règle ça... On va régler ça, tu vas voir sac de crocodile.

- Toi tu te la ferme, je ne suis pas un roi! Je ne suis pas un de ses aristocrate à la con incapable de se battre, j'ai surement plus d'expérience en guerre et combat que toi, tu n'es juste qu'un mercenaire! Ta seul motivation est de te taper ma belle mère et de gagner de l'argent! Tu m'insulte sur mon honneur et ma bâtardise! Tu veux que l'on règle ça? et Bien viens, nous allons régler cela ici et maintenant!

Dis-je en faisant apparaître deux cimeterres, mais pas n'importe quels cimeterres, ses cimeterres ont deux yeux regardant Arboryx sur leurs gardes. L'un avait l'inscription "sang" inscrit sur la lame et l'autre avait "fluide". Mes yeux devinrent d'un rouge sang qui bougeait dans ma pupille et mon aura de destructeur devint completement différente... Abyssa reconnu cette aura et se cacha derrière Igniis... C'était l'aura de mon père, Fytrox le coaguler...


HO MY GOD! LE CAP DES 2000 postes viens d'être atteint!!!

''L'entente entre tous est une chose possible, il faut seulement faire un effort pour comprendre les autres''
- Chaosdraco-liche

Chaosdraco-liche...
Spoiler:
 


Moi quadrupède
Spoiler:
 
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 27
Détestable Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://covectide-tracker.deviantart.com/
Messages : 2092
Crédit : 6064
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 20
Localisation : chercher...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Sam 25 Juin 2016 - 11:37

Jyvro était extrêmement en colère. Impossible de le résonner. Au moins, ce qui était bien, c'est que personne d'autre entendait tout cela. On n'attira pas l'attention, au moins c'est déjà ça ! Je le regardai dans les yeux pendant tout le long, en restant de marbre. Puis, il se tourna vers Arboryx et lui gueula toute sorte d'insulte. Et, à ce moment-là, il sortit deux cimeterres, ses yeux devinrent rouge et Abyssa vint se cacher derrière moi, par peur. Elle, peur ? Il fallait vraiment le faire, alors. Elle me dit :

- Je reconnais cette aura... C'est celle de son père : Fytrox le coagulé... Ne t'en mêle pas, je t'en pris...

Je soupirai, à ce moment-là. Je dis à ma compagne :

- Je suis désolé...

Puis, j'avançai. Je poussai Arboryx sur le côté pour l'écarter un peu en lui disant clairement de ne pas trop s'en mêler et d'empirer la situation, me mis droit devant Jyvro, lui arrachai ses deux cimetteres des mains (une dans chaque patte) au prix de de coupure, les envoyai au loin. Puis, je pris soudainement son museau dans ma patte avant droite et serrai pour le fermer pour qu'il ne parle plus et, en même temps, je le poussai et le bloquait contre un mur. En le regardant droit dans les yeux et avec un ton montrant un peu de colère, je lui dis :

- Maintenant, écoute-moi bien ! Tu ne veux pas que je te traîte en roi ? Soit ! Si tel est ton choix ! Je vais alors te traiter en guerrier insouciant ! Je vais te traiter en ami ! Ta colère te mènera à ta perte, si tu continu ! Nous sommes en guerre contre les Hybrides et nous sommes en alliance avec vous, mais en plus les armées noires ! Cette armée Hybride a su démonté celle de Malefor ! Alors je ne donnerai pas chèrs de la tienne si tu y va comme cela ! Tu dois agir comme il faut si tu ne veux pas crever comme une pauvre merde, bordel à queue !

Abyssa mit les main sur les oreilles de Notad pour ne pas que celui-ci entende tout. Quand je devenais vulgaire comme ça, c'est qu'on m'avait bien énervé ! Et ma colère grandissait comme les paroles continuaient ! Je continuai :

- Tu te plains de ta vie ? EST-CE QUE JE ME PLAIN DE LA MIENNE !?! Pendant dix ans, j'ai été seul, caché du monde, loin de ma maison ! Pendant dix, je fus Capitaine de Guerre, voyant crever autour de moi mes hommes, mes amis, ma famille ! Est-ce que tu crois que ça m'a plus de changer d'identitée ? Est-ce que tu crois que j'ai pas voulu être autre chose que guerrier ? Est-ce que tu crois que j'avais voulu abandonner ma grand-mère, ma seule famille restante, à 16 ans pour aller me battre sur le champs de bataille et ne plus avoir de nouvelles d'elle ? Est-ce que je me plain d'être qu'une vulgaire bête sanguinaire, un cauchemar qui tue d'autres cauchemars ? EST-CE QUE TU CROIS TOUT CELA !?! Tu ne sais rien, Jyvro ! Tu ne sais rien des autres ! Tu ne sais pas ce que les autres ont vécu d'horrible ! Tu ne sais rien de rien ! Alors, avant de te plaindre du petit confort qu'on t'a donné, avant de te plaindre de ta place politique ! Avant de te plaindre de la confiance que t'a donné UN ROI ! Avant de te plaindre tel un personnage tragique ! Regarde le monde ! Regarde ses habitants ! Regarde leur histoire ! Regarde ceux qui sont dans la merde et qui ne se plaignent pas ! Regarde-les !

Je le repoussai encore un peu vers le mur, pour être bien sûr qu'il soit bien bloqué, et je fini :

- Maintenant, parlons de ta promesse ! Tu dis que tu veux tenir ta promesse ? Bravo ! Tu es complètement en train de la gâcher ! Bravo ! Je te félicite ! Tu dis que tu veux que la paix prospère, mais tu amènes directement la guerre, en faisant tout cela, bordel de merde !!! En fermant tes frontières, en refusant toute alliance et en partant dans une croisade seul avec ton armée contre les Hybrides, tu ne mèneras ton Royaume qu'au chaos, qu'à la discorde, qu'au feu, qu'au sang !!! En n'écoutant que tes passions meurtrières, tu ne créra que ta perte et celle des autres !!! Tes alliés se retourneront contre toi, la guerre civile se déclanchera, ta famille elle-même pourrais souffrir ! Est-ce que tu veux aussi que ceux qui te sont chèrs souffrent et meurent à cause de ton arrogance, de ton orgueil, de ta fureur et de tes autres passions !?! Est-ce comme cela que tu essayes de tenir tes promesses !?! Comment t'appellera-t-on, dans ce Royaume, après ? Le Roi Fou, Le Destructeur Guerrier Menteur sans aucun Honneur ? Est-ce comme cela que tu veux qu'on t'appelle, après, putain de bordel à queue de merde !?!

Je le lâchai enfin et lui tournai le dos. Ma colère s'était un peu calmé. Je commençai à avancer et je dis dans le même temps :

- Maintenant, je te laisse avec ton honneur et orgueuil. Je te laisse avec mes conseils, en espérant que tu ai au moins écouté. Je te laisse et je te laisse le choix entre la Raison ou ta fureur... Soit tu restes seul, soit tu as des alliés et des amis...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3937
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Lun 4 Juil 2016 - 5:40

En arrivant sur les lieux, je pu constater que la conversation était déjà très animée. Bien que mon capitaine préféré et sa copine tentaient tant bien que mal de raisonner le destructeur (qui semblait encore plus furieux qu’avant d’ailleurs), ce dernier ne souhaitait pas en rester là. Dès que j’aperçu dans son champ de vision, j’eu droit à un discours très enflammé (voir émouvant et quelque peu ennuyant par endroits…) concernant les mérites guerriers de mon interlocuteur et quelques critiques (peu constructives il va s’en dire) de mon emploi du temps.

-Eh ! On juge pas ! me dis-je.

Bien que j’aurais voulu que Jyvro continue de m’illuminer sur ma vie ô terrible et mal guidée soit-elle, le destructeur semblait plutôt vouloir opter pour hausser les hostilités d’un cran. Dommage, j’aurais bien voulu qu’il m’explique à quel moment j’avais offensé son honneur, mais bon, au point où j’en suit mon existence seule peut être perçue comme une insulte à certains. Toutefois, le fait que l’on me critiquait sur ma vie privée me chicotait un peu. J’veux dire, on était quand même au beau milieu d’un endroit public à Warfang ! Même que quelques passants commençaient à s’arrêter pour regarder le spectacle. J’espérais que personne n’appelle la garde… Pour en revenir au confit en cours, Jyvro avait décidé que le moment était bien choisi pour que l’on se trucide mutuellement.

-Oh super… Grommelais-je en le voyant dégainer de nulle part des armes plutôt originales (j’aurais juré que l’une d’elle me faisait de l’œil…).

C’était confirmé, même si Igniis était là, on risquait d’avoir la garde sur le dos. En parlant de ça, le cap’t allait probablement perdre son boulot…

Décidément, la belle- famille allait vraiment être chiante. Saared bordel ! T’avais vraiment besoin de traîner le beau-frère ici ? Je savais bien que ce genre- là pouvaient parfois être susceptibles, mais il y a quand même des limites…

Bon, Jyvro semblait bel et bien décidé à me faire la peau. Grand bien lui fasse. Toutefois, quelques éléments de la situation semblaient se tourner en ma défaveur. Mes griffes n’agrippèrent que de l’air où à l’habitude se serait retrouvé ma lame

-Merde…de mieux en mieux… Me dis-je en constatant l’absence de mon arme.

Il fallait s’en dire que je ne m’attendais pas à ce que la situation dégénère à ce point. Les astres ne s’alignaient jamais vraiment pour moi on dirait. De plus, même si une petite bagarre de temps en temps ne faisait de mal à personne (la plupart du temps du moins) je doutais fortement que j’aurais fait bonne impression sur la copine de Saared en tapant sur son frangin. Je souhaitais garder de bonnes relations avec mon patron alors…

Nah, j’allais devoir éviter cette vulgaire bagarre de rue (chose à laquelle Jyvro semblait étrangement tenir mordicus) pour plutôt utiliser la meilleure arme du mercenaire : Sa cervelle (hum…vous semblez déçus…).

Toutefois, Igniis ne semblait pas en avoir finis avec ses interventions. Bonne nouvelle pour moi, le cap’t s’attirerait les foudres du destructeur à ma place. Le dragon s’avança et ferma le clapet de Jyvro d’un coup de façon peu cavalière tout en écartant ses armes. Suivit un autre long discours pour tenter de calmer le jeu. Semblait-il que tous avaient du plaisir à se la jouer philosophe aujourd’hui…  Toutefois, dans mon cas, je croyais avoir mon mot à dire.

-S’il te plaît Jyvro, garde tes injures pour lorsque l’on aura foutu le camp d’ici. On aura qu’à se chamailler en chemin, mais Warfang n’est pas le meilleur des endroits pour régler nos petits différents enfantins. Au fait, peut-être l’aurais-tu oublié, mais ma relation avec Tintaglia, ta soi-disant belle-mère (QUE JE CONNAIS DEPUIS UN BAIL !!!) ne me regarde que moi et elle. Tu la laisse en dehors de ça. Et oui, mon cher, quelle surprise fut cette réalisation pour toi qu’un mercenaire est toujours là pour l’argent ! Bordel ! Personne ne la vue venir cette là hein ?

Sur ces mots, je tournai le dos au destructeur, Associa et Igniis pour surveiller l’arrivée imminente de Saared et du reste de la bande.

-Alors, continuais-je, que vas-tu donc faire ? Souhaites-tu toujours me tuer ? Libre à toi. Je n’aie aucune arme et je n’aie pas l’intention de me battre. Toutefois, serais-tu prêt à payer le prix de tes actions ? Il va s’en dire que de tuer un type désarmé et de dos devant sa sœur, beau-frère, beau-père, belle-mère (et j’en passe) ne serait pas un geste, hum, comment dire déjà ? Ah oui, chevaleresque et digne de toi ? J'ose à peine imaginer quel impact ce petit meurtre aurait sur Saared et ta soeur, hum ? Te laisseront-ils seulement voir leurs petits après tout cela ?

Je n’avais aucune idée si mon petit bluff allait fonctionner (je l’espérais GRANDEMENT !) et me sauver la peau. Toutefois, je savais bien que je n’allais pas combattre Jyvro. Quelle aurait été la finalité d’un fiasco pareil ?

Enfin, mon patron et les autres arrivèrent au galop. Il était temps !

-Eh bien, eh bien. Déclarais-je malicieusement à ces chers dragons. On vous attendait dîtes-donc ! Maintenant, est-ce que quelqu’un peut se décider à finalement mettre fin à ce malentendu ? Parce qu’on dirait qu’Igniis et moi y arriverons pas seuls…

Il était grand temps que nous mettions de côté cet étrange dispute. Nous avions du pain sur la planche et surtout, je commençais à être fichtrement mal-à l’aise que l’on expose en pleine place publique nos problèmes. En tant que bon professionnel, j’avais une réputation à protéger moi !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 28
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 171
Crédit : 3494
Date d'inscription : 02/04/2014
Localisation : Où l'on demande des soldats de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Ven 22 Juil 2016 - 18:35

Apparemment tout ce petit monde était bon pour s'engueuler, on risquait pas d'aller bien loin. Je ne pu m'empêcher de placer la remarque sarcastiques adéquate.

J'ai bien l'impression que les Badlands sont condamné avec des sauveurs qui se gueulent dessus à tout bout de champs.

Tintaglia soupira d'agacement

Et en plus ils s'appliquent bien à tous en remettre une couche... bougez pas vous deux, je m'en charge.

Alors que ma mère s'éloignait vers le petit groupe fauteur de trouble, Amélia, n'étant pas un grande connaisseuse de la personnalité de Tintaglia, posât la question.

Elle est sûr de ce qu’elle fait ta mère? parce qu'ils ont l'air un peu tous très remonté.

Si jamais un jour je devait choisir entre Spyro et Tintaglia pour calmer une foule enragée, je la prendrai elle sans hésiter une seule seconde. Regarde et écoute.

La dragonne assez courtaude s’avançât juste à cotè des différents protagoniste de la dispute et rugit par dessus les reproches qui fusait.

FERMEZ LA!

Le silence se fit, je n'entendait pas souvent son ton de commandement si particulier qui donnait tout sauf envie d'aller contre sa volonté, et encore moins de la forcer à se répéter.

Je me moque de savoir qui à commencer, pourquoi et comment mais vous allez TOUS vous CALMER, TOUT DE SUITE.

Voyant qu'on suivait ces instructions, elle continuât.

Bien, vous réglerez tout vos petits différends une fois que tout les connards qui cherche à plonger tout un royaume dans le chaos seront mort et enterrer, d'ici là, j’espère que vous cesserez de vous comportez comme des dragonnets chamailleur et qu'on pourra ENFIN partir régler ce problème! Et si quelqu'un décide d'en rajouter ENCORE par dessus pour le plaisir de nous retarder, je l'invite à s'exprimer maintenant!

Tintaglia laissât deux trois seconde s'écouler, aucun des trois participants n’osèrent bouger une griffe.

Parfait, puisque nous sommes enfin tous tomber d'accord, je propose qu'on se mette en route, les Badlands c'est pas la porte à coté, passe devant Jyvro, tu connait la direction.

C'est ainsi que les trois couples plus ou moins désunis décollèrent sans dire un mot, toujours souffler par le choc Tintagliesque, Jyvro passant effectivement en premier, les autres le suivant.

Et voilà!

Et tu à été élevé par ça pendant 10 ans? Je suis étonné et bien surprise de te voir encore en vie.



Mon dieu que cet avatar est génial, un grand merci à Jyvro pour ça!
avatar

Personnage
Recherche: Déjà trouvé
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: entre 17 et 18 ans
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 621
Crédit : 3629
Date d'inscription : 31/10/2014
Age : 19
Localisation : quantiquement partout à la fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Sam 23 Juil 2016 - 6:20

Les deux commencèrent à me taper sur le système extrêmement violemment, j’avais perdu mon sang froid avec ses deux abruties me collant au cul et empirant leur situation. SURTOUT Arboryx, ce connard niait même ses faits qu’il avait sortie de sa propre bouche, mais je ne pouvais rien faire. Non parce que Igniis me tenait, lui je l’aurai fait volée depuis le premier pas qu’il avait fait vers moi. Non c’est à cause de l’enflure qui me sers d’oncle, Esgora ce connard finit me tenais d’une poigne de fer, m’empêchant un seul mouvement. Igniis me hurlait dessus comme s’il connaissait ma vie, mon cerveau et mes plans. Voir que j’irai me faire tout ça seul, j’ai beaucoup plus de ressource de ce qu’il pense. Abyssa le savait et après son monologue qui me mouillait le visage, elle parlait calmement :

- Igniis, Jyvro est, même dans un aspect de colère ou il a l’air tellement en colère qu’il irait seul là-bas, ça ne serai jamais le cas. Pour les années que j’ai vécu avec lui, il ne part jamais sans un plan bien structurer ou sans plan secours dans une guerre ou un combat.

Igniis finit par me lâcher et me fit une petite morale a la con que je n’écoutai que par bout. Je ne lui répondit pas, car je me tourna vers ce salopard de mercenaire qui allait voir sa prime en découdre et il aura peut-être une mise à prix sur sa tête… Je fis disparaitre mes armes et regarda Arboryx et alla à côté de ses oreilles.

- Moi je suis un guerrier, pas un paladin. Je tue quand j’en ai l’occasion et si tu te met de dos devant un type avec des armes c’est ton problème. Hé puis, ce que ma famille ou belle-famille pense de moi je m’en bat complètement, je suis seul dans ce monde… Puis parlant de Tintaglia, je ne la laisserai pas en dehors de ça, car c’est elle qui a commencer cette merde et tu as continué alors c’est plus à toi de payer le prix de tes actions pour ta langue boueuse.

Je le laissai baigner dans son lot d’incompréhension et me retournai vers Igniis. En le fixant pour lui dire qu’il dégage si il est pour tenter de me faire la moral et aussi un regard pour lui dire de pas en rajouter… Un Esgora Surprise apparu devant ce cher Mercenaire de mes deux.

- Mon cher… Arboryx, tu me dois quelques services, sans moi tu n’aurais plus de tête et Igniis serait surement la tête coincé dans un mur. Contrôler le corps de ce cher Jyvro quand il ne s’attend pas à une telle manœuvre est plaisant pour mon morale… Mais, je l’ai fait pour qu’il ne cause pas trop de soucis et juste pour information, je ne suis pas matériel, alors je peux pas avoir ta cher Tintaglia et même si je le serai, je ne voudrais pas d’une folle comme elle. Alors ne joue pas au "dominant" car tu perds automatiquement contre moi…

Il commençait à partir vers moi et se retournait encore vers Arboryx.

- J’allais oublier, apprécie la diminution de ta prime de moitié mon cher mercenaire!

Il avait été connard quelque minute au pare avant contre moi, mais il se rachetait en balançant une baffe mental a ce connard d’arboryx. Il n’avait surement pas apprécier les attaque personnel dirigé contre moi. La famille c’est étrange parfois…

- FERMEZ LA!

Boom, une folle qui hurle pour que tout le monde ce la ferme personne ne parlais pendant son discours sur les engeulade( comme si elle pouvait parler) sauf Associa qui me chuchotait quelque chose à l’oreille. Il n’y avait que moi qui entendait ses paroles.

- Tu es sur de toi qu’il faut emporter tout le monde..? Et puis, ça ne doit pas être si gros comme cellule ennemi, sinon nous les aurions  aperçu ses hybrides, non?

Je secoua de la tête seulement pour la deuxième question et je commençai a marcher devant comme Tintaglia l’avait si gentiment demander… Je vous le dis, j’aime pas cette femelle…


HO MY GOD! LE CAP DES 2000 postes viens d'être atteint!!!

''L'entente entre tous est une chose possible, il faut seulement faire un effort pour comprendre les autres''
- Chaosdraco-liche

Chaosdraco-liche...
Spoiler:
 


Moi quadrupède
Spoiler:
 
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: 27
Détestable Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://covectide-tracker.deviantart.com/
Messages : 2092
Crédit : 6064
Date d'inscription : 26/02/2013
Age : 20
Localisation : chercher...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx) Sam 23 Juil 2016 - 14:15

Bon ! Tout partais en couille ! Jyvro était encore... Comment dire gentiment... Grognont. Voilà ! C'est le bon mot. Abyssa me dit qu'il savait ce qu'il faisait. Après que j'avais fini de parler, Arboryx avait quand même dit des mots... Intelligents ? Oui, car j'étais entièrement d'accord avec lui. Et ce sera, je pense, une des rares fois où je le serais entièrement (je l'étais, bien sûr, quand il avait dit qu'il fallait se barrer lorsque de la lave avançait dangereusement vers nous deux...). Puis, le "fantôme" apparu pour nous sermoner, moi et Arboryx (surtout lui), en me disant très gentiment que s'il n'aurait pas retenu le dragon bipède, j'aurais fini coincé la tête dans le mur. Ce à quoi je répliquai avec un rire :

- Je pense que ça n'aurait pas été la première et dernière fois que je finisse dans ce genre de situation, vu ma chance.

Puis... La mère de Saared arrivi et hurla comme pas possible. Nous nous tornâmes tous vers elle. Elle nous sermona tous comme si elle était notre mère. Personnellement, j'avais juste un sorurire aux lèvres, voir un rire, et je la regardait dans les yeux. Puis, elle dit que nous devrions partir et les autres commencèrent à s'envoler. Sauf Abyssa, Notad et moi.

- Un petit instant. Il faut d'abbord que je fasse un truc important. C'est à dire poser Notad et, enfin, prendre mon masque et les griffes que Saared m'a forgé. Vous pouvez avancer, nous connaissons le chemis pour aller à Sky Badland, Abyssa et moi. Ah et... Tintaglia, si ne me trompe pas. Je ne ferais pas de sermons comme ça, à votre place... Surtout lorsqu'on a décenché un problème et quand on laisse les autres essayer de le résoudre. Mais vous avez raison sur un seul point : Nous devons avancer. Donc, à tout à l'heure.

Je sentais qu'elle tentais de faire quelque chose avec mes yeux. Qu'elle tentait de me les faire baisser. Mais je continuais à affronter son regard avec le sourire, même. J'ai vécu bieeeeeeeeen pire que ça dans ma vie. Et c'est pas un simple regard d'une "inconnue" (qui est quand même la femme d'un ancien ami retrouvé) qui me fera peur. Et puis, ce qui surprenait des fois des gens, c'est le flegme effrayant que je pouvait présenter, des fois.

Je fis demi-tour, avec ma compagne et min fils et fit ce que j'avais dit ce que j'allais faire. Ce fut rapide. Puis, avec Abyssa, nous profitâmes de ce petit moment tous les deux en rejoignant les autres... L'ancienne reine d'un royaume aérien puissant et le "héros" masqué du masque de son ancien amour et armé de griffes dangereuses (cinq lames tranchantes à chaque pattes aux deux pattes avant), résistant aux flammes... Quel duo... Mais, bref ! Nous ne tardâmes pas à bientôt rejoindre les autres...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3937
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le ralliement (PV Saared-Jyvro-Igniis-Arboryx)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Outil ralliement
» Rallier
» Ralliement "Automatique"
» Bug sur espionnage/ralliement/attaque
» Bonus Ralliement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: Territoire des Dragons de Warfang : :: Warfang-
Sauter vers: