♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Lun 28 Déc 2015 - 12:02

- Mais, capitaine, si vous nous suivez, qu’allez-vous faire du reste de votre famille ? On ne peut les laisser au Temple seuls. Imaginez que l’assassin revienne ici. Il pourrait s’en prendre à des innocents. Nous pourrions les emmener, mais ce serait dangereux, et je ne pense pas que ce soit très moral pour le jeune.

- C'est vrai que... Je n'avais pas pensé...

- Ne t'en fait pas, mon amour, dit Abyssa en se rapprochant de moi, je vais rester ici pour garder Notad. Et si quelqu'un vient, je vais leur montrer qu'il ne faut pas titiller une ancienne reine guerrière de trop près. Après tout, un dragon est moins difficile à gérer qu'un démon.

Elle disait cela pour me rassurer, je le voyais bien...

- Mais je...

- Je sais. Je m'étais promis d'arrêter de me battre, mais pour protéger le petit, je veux bien le faire.

Elle m'embrassa amoureusement avant de continuer :

- Aller... Va sans peur attraper les bandit comme le fait le Igniis que j'aime.

- Mais...

Je soupira... Mais j'étais amusé. Je lui dit avec un sourire :

- Bon... Très bien.

Je me tourna vers les trois Gardiens et je leur dit :

- Bon... Maintenant que l'histoire de "qui reste ici" est réglé et que je viens avec vous... Je pense que nous pouvons y aller...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 29 Déc 2015 - 15:51

Un léger débat s’entama pour résoudre la question de la famille d’Igniis. Je fus surpris d’apprendre que la dragonne comptait bien rester ici avec le jeune Notad, attendre notre retour. Cela ne me rassurait que bien peu, mais des paroles que je parvins à percevoir, je compris qu’Abyssa n’en était pas à son premier combat, et qu’elle avait de l’expérience en la matière. Oh, les dragonnes de nos jours ne sont pas douillettes, je tiens cela pour acquis. Cela me tira dans le passé, vers des dragonnes que j’avais connu au cours de ma vie.
 
Je ne sais si c’était à cause de mon caractère électrique, mais je m’attirais toujours la compagnie des femelles avec le plus de caractère. Toutes avaient un tempérament à ne pas se laisser guider, parfois même le contraire. Et, alors que beaucoup de dragons répugnaient cela, moi, j’appréciais cette force de caractère. J’ai moi-même toujours été un mâle désinvolte. Cela ne m’a jamais empêché d’étudier avec assiduité, de m’adonner à beaucoup de lectures et d’apprentissage, et même de devenir un des Gardiens. Mais il est vrai que j’ai toujours aimé désobéir à des orbes de ci de là. Je crois que c’était un moyen pour moi de sortir un peu de toute cette solennité, car elle m’ennuyait, et il me fallait montrer qu’il était possible d’être un génie tout en gardant cet aspect un peu provocateur, un peu moins sérieux. Je m’aimais ainsi, et le combat était toujours le même. Cyril était un peu pour moi l’image de mes éducateurs, toujours droits, venant de grandes familles, dont l’aspect et la forme était primordiale. J’appréciais beaucoup ce Gardien, et m’enquiquiner avec n’était pas un moyen de me le mettre à dos, mais de m’en rapprocher davantage.
 
Encore une fois, je divaguais dans mes pensées… On m’avait dit un jour qu’être coincé dans mon esprit devait être une torture je ris intérieurement à cela. Etait-ce vrai ? Je me portais très bien, moi.
 
Mais peu importait. Abyssa restait avec son enfant, et nous étions prêt à partir, c’est tout ce qui comptait.
 
—Soit, nous pouvons quitter le temple. Allons-y, camarades !
—Ne donne pas des ordres, Volteer, prévint Terrador.
—Oh oui, mille excuses ! Dis-je en souriant, cachant ainsi une certaine tristesse qui me fit repenser à Ignitus.
 
Et nous partîmes ainsi. Notre groupe avait tout de même une assez fière allure. J’en avais déjà fait l’observation, mais on aurait vraiment dit que les quatre Gardiens se déplaçaient ensemble, à la différence près que le Gardien du Feu était quelque peu plus jeune que ses congénères… Mais peu importait, l’image était là. Je souriais, profitant tranquillement de cette « promenade », si je puis me permettre de l’appeler ainsi. La grande forêt à côté de laquelle le temple avait été bâti était assez joyeuse, avec des arbres plutôt écartés, parfois même munis de petits espaces dégagés. Oui, j’adorais vraiment cet endroit le jour, plus que la nuit où quelques créatures décidaient de s’en prendre à d’autres.
 
Je décidai de me rapprocher d’Igniis. Autant faire davantage connaissance tant que l’on ne faisait que marcher. J’étais certain que nous avions tous les deux des choses à apprendre à l’autre… Ah, apprendre, que j’aimais ce mot, inconsciemment. Je l’employais tellement.
 
—Cette promenade m’égaye profondément, et je tiens à partager cette humeur ! Ne trouvez-vous pas l’endroit magnifique ? Oh, certes, il y a bien mieux, mais j’ai toujours su apprécier les choses les plus simples. Cela me rend aussi curieux, je veux m’enquérir de nouvelles choses, ainsi vous demanderais-je de me conter votre histoire, cher capitaine de la garde. Êtes-vous né à Warfang ? Quels étaient vos rêves de jeunes dragonnets, comment ont-ils évolués au fil de péripéties plus ou moins nombreuses ? Comment êtes-vous devenu garde ? Qu’avez-vous vécu jusqu’à maintenant. J’ai l’envie de tout savoir, et de donner en retour. J’ai aussi quelques histoires sur ma personne en échange des vôtres.
 

Je lui souris pour le mettre en confiance. Je savais que ce genre de demande pouvait être incommodante pour certains. Je ne comprenais pas pourquoi. La Nature nous a bien donné une langue, alors autant s’en servir jusqu’à ce que mort s’en suive !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mer 30 Déc 2015 - 11:10

Nous commençâmes à partir du temple, à travers la magnifique forêt qui l'entourait. Nous pouvions entendre tout ce qu'une forêt pouvait nous donner en son le matin. Nous pouvions sentir la terre humide, accompagné de celle du bois. La terre mouillait nos pattes à chaque pas. J'étais silencieux. Ce n'était pas tout les jours qu'on était en "mission" avec les trois Gardiens... Et qu'on était seul avec eux pour une "ballade". Je regardais un peu sur mes côtés. Je voyais quelques animaux par-ci, par là. Une sorte de cochon sauvage venait vers nous mais fuyait dès que mon regard était posé sur lui. Puis, Volteer retint mon intention en disant :

- Cette promenade m’égaye profondément, et je tiens à partager cette humeur ! Ne trouvez-vous pas l’endroit magnifique ? Oh, certes, il y a bien mieux, mais j’ai toujours su apprécier les choses les plus simples. Cela me rend aussi curieux, je veux m’enquérir de nouvelles choses, ainsi vous demanderais-je de me conter votre histoire, cher capitaine de la garde. Êtes-vous né à Warfang ? Quels étaient vos rêves de jeunes dragonnets, comment ont-ils évolués au fil de péripéties plus ou moins nombreuses ? Comment êtes-vous devenu garde ? Qu’avez-vous vécu jusqu’à maintenant. J’ai l’envie de tout savoir, et de donner en retour. J’ai aussi quelques histoires sur ma personne en échange des vôtres.


Je soupirai un peu, tout en continuant d'avancer. Puis, je dis :

- Je suis bien né à Warfang... Mais pas sous le nom d'Igniis. Le reste... Disons que je n'aimerais pas déprimer votre humeur... Et disons aussi que, si mon passé était su, je ne sais comment vous réagirez. Mais bon, puisque vous voulez savoir un peu de mon passé, je vais un peu vous en parler. Ce que je peux vous dire, c'est que j'ai grandis presque sans aucune famille... J'ai grandi parmi la mort, la guerre, les batailles... Pendant dix ans, j'ai aussi fait la guerre... J'ai perdu beaucoup de choses, là-bas. Mais j'ai appris à me battre... Et mes actes guerriers m'avaient valus louanges. J'avais, comme par exemple, été le seul à avoir blessé Gaul... Je fus celui qui lui a donné ses cicatrices au visage et l'a rendu borgne au prix d'une énorme cicatrice au torse. Ensuite, pour la garde... Haaaa, ce Gaul était, pour moi, un grand guerrier. Et je regrette qu'il ne fut pas un de nos alliés. Nous nous serions bien entendus... Beaucoup de gens disent qu'il est extrêmement cruel, mais ces actes, le seul immoral étant l'attaque du temple pour détruire les oeufs, étaient militaire, guerriers et ceux d'un roi pour protéger son peuple. Et je le prend aussi pour un guerrier plein d'honneur. Il avait accepté, quand je l'affronta, ressuscité par le Nécromancien de Malefor, la défaite et la mort, comme le font les plus grands... Et puis, pour la garde... Je ne pouvait faire aucun autre métier, et il fallait bien vivre... Enfin bref, c'est ce que je peux vous dire à propos de mon passé, qui ne met pas en danger ma famille et moi.*

Je vis Cyril me regarder bizarrement... M'avait-il reconnu ? Je crois que j'en avais trop dit à propos de Gaul... Je me tourna alors vers Volteer et je lui dit, essayant d'ignorer ce regard :

- Et... Et vous, Volteer. Vous disiez que vous voulez raconter quelque chose. Ha, et... Désolé si ce que je vous ai dit vous déprime un peu...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Jeu 7 Jan 2016 - 14:29

Le capitaine m’expliqua son passé, pour mon plaisir qui fut, tout de même, rapidement effiloché. Ce qui a fait ce qu’il est à présent n’était pas très… Enviable. Pour en faire un court résumé, je compris qu’Igniis n’était qu’une sorte de pseudonyme, ou, tout du moins, de  prénom de soutien. Il tenait à garder sous scellé sa réelle identité, ce qui ne manqua as d’attiser la foudre de ma curiosité. Outre cela, il est né sans parents, n’a vécu que pour devenir guerrier, aurait rendu Gaul borgne… prétendant qu’il était un guerrier exemplaire. Je voulais bien être d’accord avec ce point, mais admettre que ce maudit macaque avait de l’honneur, je n’en étais pas convaincu.
 
—Et… Et vous, Volteer ? Vous disiez que vous voulez raconter quelque chose. Ah, et… Désolé si ce que je vous ai dit vous déprime un peu…
—Oh non, je suis passé par bien pire. Je suis juste désolé pour toi d’avoir ouvert u sujet qui te semble sensible. Ton identité peut rester secrète, je ne veux pas savoir qui tu étais avant. Sûrement as-tu eu besoin de changer de nom pour un acte qui n’aurait été pardonné. Tu te caches, mais… Ce qui compte le plus sont les actes présents et futurs. Le passé n’est pas là pour nous faire tomber. Il est là pour nous édifier, apprendre pour que l’on ne perpétue pas les erreurs. Le passé nous rend meilleur dans le présent.
 
Je lui souris, tout en continuant à marcher, prendre une bonne inspiration pour engouffrer dans mes poumons tout cet air frais. Je remuai la tête, en repensant à un son que j’avais entendu d’un groupe de troubadours qui étaient venus faire leurs concerts dans la cité de Warfang, je pouffai légèrement sans raisons en repensant à cela. Oui, j’étais joyeux, peut-être trop aux vues des circonstances.
 
—Mes excuses, ne pense pas que je  prends ta situation à la légère, mais je me sens… Bien. En tout cas, oui, il est vrai que j’ai promis de parler à mon tour de mon passé. La renommée des Gardiens est immense, mais peu sont les êtres à prétendre nous connaître très bien. Pour ma part, mon passé a toujours été tenu au secret, sans réelles raisons particulières. Je peux tout de même un peu vous en parler. Je ne suis pas né dans les environs. J’ai vécu pendant un peu moins d’une décennie dans un petit village composé d’une poignée de mes congénères, de tous âges, de tous éléments. Cette diversité, je m’en souviens, m’amusais beaucoup, et je m’étais fait beaucoup d’amis. Puis un jour, l’ancien Gardien de la Foudre lui-même est venu, prétendant rechercher un successeur à son ouvrage. Il organisa plusieurs tests, et c’est moi qui les passai avec succès. Il me prit sous son aile avec quelques autres et c’est ainsi qu’à mes 10 ans environ, assez inopinément, j’ai démarré mon entrainement pour devenir Gardien. Oh, ce ne fut pas de tout repos. C’est que cela demande beaucoup d’entrainement, autant physique que mental. Et j’étais si jeune. Bien souvent j’ai cru que c’était impossible pour un jeune comme moi de parvenir à une telle puissance. Pourtant, mon tempérament électrique m’a toujours refusé la capitulation, et c’est ainsi que je suis devenu ce que je suis. J’élude moulte événements pendant cet apprentissage. Au départ, je ne voulais pas vraiment devenir un Gardien. J’avais peur de perdre tous mes amis, et c’est ce qui est arrivé, mais c’était mon devoir. C’est ce qu’il disait toujours, mon prédécesseur. Heureusement, je me suis fait de nouveaux amis par la suite, et j’ai même eu la chance d’en croiser d’anciens. Ensuite, donc…
—Volteer, appela Cyril. Je peux te parler une minute ?
—Mais j’étais au beau milieu de mon histoire !
—Je sais, mais c’est important.
 
Pas de quolibets, un ton solennel. Oui, Cyril semblait perturber par quelque chose. Je m’inclinai légèrement devant Igniis.
 
—Pardonne-moi, je reviens pour finir mon histoire après !
 
Je rejoignis donc Cyril, qui était en arrière par rapport à moi et le capitaine, légèrement porté sur la droite. Il n’arrêtait pas de regarder Igniis. Cela m’intriguait. I se mit à ralentir, laissant passer aussi Terrador devant nous. Sûrement ne voulait-il pas être entendu.
 
—Qu’y a-t-il ? Demandai-je en baissant le ton.
—Je crois que je connais ce dragon.
—Comment ça ? M’enquis-je, interloqué.
—Enfin, pas que je le connaisse personnellement, mais son histoire me fait penser à quelqu’un.
—Eh bien, raconte-moi donc !
—Je crois que son vrai nom est… Kasaï, ou une association proche. Peu importe, il s’agissait d’un dragon rouge qui avait déserté le champ de bataille par couardise, laissant un groupe de soldats sans supérieurs, car il était un très bon maître de guerre.
—Quelle bataille cela concernait ?
—Je ne sais plus, ça remonte à trop longtemps. Je veux juste te dire qu’il te faudrait t’en méfier un peu. Il n’est pas celui qu’il prétend être.
—Oui, oui, dis-je en roulant des yeux.
—Je ne plaisante pas.
—Moi non plus.
 
Je le laissai retourner avec Terrador. Quant à moi, je pressai un peu le pas pour retourner auprès d’Igniis que j’avais laissé en plan pour entendre Cyril. Je voulais bien croire à son histoire de dragon déserteur, mais cela ne changeait en rien mon jugement, et puis si la bataille était un échec total, il aurait sûrement bien fait. J’hésitais à lui demander… Mais je me ravisai.
 
—Ahlàlà, Cyril et sa paranoïa, dis-je en regardant devant moi, un sourire bien porté sur mon visage.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Ven 8 Jan 2016 - 18:05

Volteer semblait être surpris lorsque je dis que Gaul était un grand guerrier. J'avais mes raisons et mes exemples de bien aimer ce personnage. Mais bon, comme on dit, tout le monde n'est pas du même avis. Puis, Volteer raconta aussi un peu sa vie et me dit comment il était devenu le Gardien de la Foudre. Et après, il dit qu'il est passé par bien pire que pour moi. Pour cela, je voudrais répondre par un reniflement hautain car, ce qu'il a vécu, était même largement mieux que moi. Surtout qu'il ne sait pas l’entièreté de mon histoire.

Puis, soudainement, Cyril vint voir Volteer pour lui parler seul à seul. Terrador et moi nous arrêtions pour les laisser discuter. Cela pris quelques secondes. Une minutes peut-être. Nous n'entendions rien, mais ce que je peux vous dire, c'est que Cyril me regardais avec un de ces regards... Indescriptible ! Remplie d'une haine étrangère, mais pourtant d'une méfiance assez effrayante. Pourquoi me regardait-il comme cela ? Je n'avais rien fait de mal dans ma vie... Enin, de ce que j'avais raconté... Sauf... Pour moi, il n'y avait qu'une seule réponse à cette question : Cyril connaissait mon histoire. Ou, du moins, avait-il entendu parler des légendes...

Puis, Volteer dit en regardant devant lui et avec un sourire assez... Hypocrite :

- Ahlàlà, Cyril et sa paranoïa !

Après cela, nous continuions à avancer. Mais je restai assis et je dis :

- Je voudrais d'abord une petite explication avant que l'on continu notre route.

Je tourna ma tête vers Cyril, qui dit :

- Qu'y a-t-il ?

Je soupira et le regarda dans les yeux avant de dire :

- Je remarque, mon chers Cyril, que depuis un petit moment, votre regard sur moi ne m'inspire guère... On dirait un regard de haine. Connaissez-vous ma véritable histoire, par un simple hasard ? Ou, du moins, les légendes de Warfang qui déforment énormément les vérités ? Vu le ton assez hypocrite que Volteer a pris en parlant de votre paranoïa, je pari que vous avez parlé de moi. Est-ce cela ? Ou est-ce autre chose ? Pourquoi votre regard est-il aussi haineux ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 12 Jan 2016 - 13:45

Alors que nous nous apprêtions à repartir, Igniis s’assit et resta dans cette position, forçant l’entièreté du groupe à s’arrêter et l’attendre. Tous les regards étaient portés sur lui. Avais-je dit quelque chose qu’il ne fallait pas ?
 
—Je voudrais d’abord une petite explication avant que l’on continu notre route.
 
J’étais à moitié intrigué. Je me doutais qu’il avait remarqué les yeux accusateurs de mon camarade de Glace. Ce dernier semblait déjà agacé. Il avait tout autant compris à l’avance.
 
—Qu’y a-t-il ?
 
Et le capitaine parla, demandant à Cyril s’il connaissait sa véritable histoire. Alors ce dragon avait vraiment le passé qu’avait compté Cyril. Si je mettais les deux versions des faits ensembles… Ça pouvait facilement coller.  Donc ce dragon s’était exilé de son propre chef lors d’une bataille ? Il fallait apparemment s’en méfier, puisqu’il y avait une histoire de légendes, de bruits qui avaient couru, comme toujours. On ne pouvait jamais tenir une information sûre dans ces conditions-là. Cyril soupira à son tour.
 
—Vous avez raison. Suite à ce que vous avez dit à Volteer, je me méfie un peu, car j’ai déjà entendu des histoires sur votre cas.
—Cyril, ce ne sont que des histoires ; on ne sait pas tout…
—Peut-être, Volteer, néanmoins, cela ne m’empêche pas de me méfier, si ce dragon est un couard.
—J’ai pu le regarder pendant un entrainement, et il n’adopte pas le style de combat d’un couard.
 
Je le regardai et me permit même de sourire.
 
—J’y ai vu un dragon prétentieux et trop sûr de soi, à la limite, mais pas de lâcheté. Je crois qu’il possède le même esprit de guerrier que Terrador, pour te dire la vérité. Un code d’honneur à respecter.
—Si tu le dis, rétorqua Cyril avec un léger soupir d’indignation. En tout cas, je vais rester sur mes gardes. Ne serait-ce qu’un peu.
—Terrador ?
—Je ne sais vraiment pas quoi penser de tout cela.
—Il y a des choses plus importantes dans l’instant, dis-je, bien plus importantes que nous. Les Gardiens sont en dangers, et nous devons remédier à ce problème en premier lieu. D’accord ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 12 Jan 2016 - 19:43

Suite aux dires de Cyril, je soupira, comme si ce qu'il disait était digne des personnes les plus ignorantes qui soit.

-Tssssss... Je pensais que vous essayerez d'écouter les vérités, et pas qu les légendes. C'est normalement ce qui fait la sagesse des Gardiens, de ne pas se laisser duper par les mensonges et chercher la vérité.

Puis, Volteer soutint que je n'étais un couard. Que j'étais prétentieux et trop sûr de moi, mais pas un couard. Il voyait bien que ce n'était que des histoires. Puis, il dit que j'avais un code d'honneur. C'est vrai que je juge tout les guerrier sur le code d'honneur, quel que soit le camp. Un peu pour ça que je disais que Gaul était honorable... Dans mon caractère... Terrador, lui, ne savait pas quoi penser de tout cela. Puis, Volteer dit :

- Il y a des choses plus importantes dans l’instant, dis-je, bien plus importantes que nous. Les Gardiens sont en dangers, et nous devons remédier à ce problème en premier lieu. D’accord ?

- Je suis d'accord... Nous avons des assassins à attraper. Mais, laissez-moi vous résumer juste une chose pour que vous sachez la vérité : J'ai déserté, certes, mais pas en pleine bataille, mais quand celle-ci fut terminé, en aidant durant la bataille le maximum de mes gars d'une mort impitoyable des forces ennemis supérieures en force et en nombre. J'allais mourir de la patte de mes supérieurs juste pour avoir demandé une journée de pause pour mes gars, fatigué de toute cette guerre. Et, même si cela vous parait fou, de tuer juste pour demander une pause, mais l'armée de Warfang est ainsi... J'espère que cela vous fera réfléchir. Enfin bref, allons-y et retrouvons ces assassins, puisque le temps presse.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 19 Jan 2016 - 18:25

Le dragon de feu, Igniis, ne put se retenir d’émettre un commentaire que je trouvai peut-être moi-même un peu déplacé venant de sa part. Il jugeait les Gardiens sans réels préavis. Certes ? Cyril avait probablement diffamé un peu sur son compte, et certes il devait s’en méfier un peu à tort, mais tout de même… Il prétendait qu’il était indigne de ce rôle du fait d’un hypothétique manque de sagesse ?
 
—Cher capitaine, je ne veux pas vous accabler davantage, mais vous ne pouvez pas non plus vous permettre d’ainsi juger la sagesse de mon camarade. S’il est Gardien, c’est qu’il en a les qualités. Si vous pensez qu’un Gardien ne devrait pas se méfier plus que de raison, c’est une erreur. Pour l’instant, Cyril n’en sait pas plus que qui a été rapporté, et croyez bien que s’il le pouvait, il irait chercher d’autres justifications. Il ne l’a pas fait, alors il réagit en conséquence. La prudence est, selon lui, la meilleure posture a adopté, grand bien lui fasse. Bien que je ne sois pas d’accord sur sa manière de t’appréhender, Igniis, il n’empêche que je peux lui donner raison. Tes propos peuvent paraître déplacés ; n’oubliez pas ceci… Sur ceux, nous pouvons continuer.
 
Il expliqua la vérité peu après mes propos, afin de clarifier le tout et qu’on ait plus à y revenir. Moi et mes confrères l’écoutâmes avec une grande attention. En tout cas, c’était mon cas. Il n’avait pas fui la bataille, mais juste après, de peur de se retrouver à la potence pour avoir refusé d’écouter ses supérieurs. Il semblait critiquer l’armée de Warfang, ce que je trouvais étrange. Les supérieurs avaient dû changer entre temps, car jamais je n’avais entendu de telles affaires quand je rendais visite à la cité. En tout cas, cela avait suffi pour calmer Cyril.
 
—Très bien, je m’excuse de ma méfiance. J’irai me renseigner davantage, mais si ce que vous dite est vrai, alors je comprends.
—Des soldats fatigués sont d’aucune utilité ; même sur un plans stratégique, c’était pure stupidité. A quoi pensaient-ils ?
—Nul ne le sait, mais nous devons continuer.
 
Nous nous enfonçâmes un peu plus dans la forêt, jusqu’à trouver un endroit asse propice pour tendre un piège. Nous arrivâmes dans une petite clairière en bordure de forêt. Je souris et sortit de ma sacoche l’un des parchemins.
 
—L’endroit est très bien. Commençons à placer les runes, puis cachez-vous.
 

Sur ces paroles, je commençai à creuser la terre pour dessiner le symbole de la rune que je possédais. Je connaissais les dessins par cœur, alors il ne me fallut pas plus d’une minute pour terminer. Ma rune faisait un mètre, assez grande pour que l’on tomber facilement dedans. Je rassemblai ensuite un tas de feuille pour cacher ma rune. Puis je me tournai vers les autres qui en étaient au même labeur.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mer 20 Jan 2016 - 20:04

- Très bien, je m’excuse de ma méfiance. J’irai me renseigner davantage, mais si ce que vous dite est vrai, alors je comprends, dit Cyril

- Merci, répondis-je. Et désolé d'avoir insulté la sagesse des Gardiens. Disons que je réagit au quart de tour et que je serait propice à faire pareil aux autres pour faire comprendre ce que cela fait lorsque ceux-là nous font une chose...

Puis, Terrador, à son tour, parlait :

- Des soldats fatigués sont d’aucune utilité ; même sur un plans stratégique, c’était pure stupidité. A quoi pensaient-ils ?

- Nul ne le sait, mais nous devons continuer, répondit Volteer.

Il avait raison et nous devions nous dépêcher. Puis, lorsque nous arrivions dans un endroit parfait pour tendre le piège, le dragon électrique nous que c'était ici et qu'il fallait mettre nos runes. Tout le monde trima. Moi, j'utilisais l'une des deux runes, la plus puissante, et la cachai sous terre.

- J'en ferais une juste devant moi, quand je serais caché, au cas où.

C'est, en effet, ce que je fis quand je me cachai derrière une multitude de buisson, quelques mètre plus loin. Tout le monde avait fini sa rune et s'était caché, sauf, bien sûr, Volteer, qui faisait l'appât.

Dès lors, nous commencions à attendre... Et attendre... Et attendre... Jusqu'à ce qu'un bruit de pas à proximité. Cyril, Terrador et moi nous tûmes soudainement. Volteer, quand à lui, je ne sais pas puisque j'étais concentré sur ce bruit de pas. Le bruit augmentait petit à petit, montrant que celui qui marchait se rapprochait. Ou, devrais-je plutôt dire CEUX qui marchaient. En effet, le bruit venait de derrière nous. Deux dragons, au loin, discutaient, un blanc et un noir :

- On aura bientôt fini le boulot, tu penses ?

- Je sais pas. Et toi, t'en pense quoi ?

- Je dis que je n'aimerais pas que ça dure longtemps.

- Moi aussi. Surtout, t'as vu ce que nous demande le boss ?

- Ouai... Dur tâche d'empoisonner des Gardiens...

- Je confirme. C'était quand même idiot que le chef aille lui-même attaquer le vert... C'était même lui qui avait dit que les quatre Gardiens étaient dangereux...

- Trois, l'un était mort lors de l'affaire du Destructeur... Enfin bref, finissons notre ronde et rentrons au camps !

Les bruits de pas se rapprochèrent petit à petit vers Volteer. Je me tourna vers lui et lui fit un signe de tête pour lui dire que le gros poisson allait mordre à l'hameçon...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Jeu 21 Jan 2016 - 16:13

Lorsque tout fut prêt, Cyril, Terrador et Igniis allèrent se cacher dans différent endroits. Quant à moi, je décidai sereinement d’aller me coucher sur le tas de feuille que j’avais préparé. Il fallait donner l’opportunité aux assassins de s’approcher assez près, et ils auraient une surprise pour le moins… Eclairante. Ils apprendraient ainsi qu’il ne faut pas s’en prendre aux Gardiens. Rares furent ceux qui osèrent lever la patte sur nous ainsi que nos prédécesseurs. Ce n’était pas pour rien que nous étions Gardien de notre élément, après tout. Nous étions sages, mais aussi forts.
 
Je fermai les yeux dans cette position et j’attendis, ma tête posée au sol, ma queue immobile pour mimer mon sommeil. Mon impatience d’antan aurait pris le dessus depuis longtemps, et je devais avouer que ce silence constant m’irriter quelque peu, surtout en sachant que j’avais mes compagnons à portée de parole, mais je devais garder mon sérieux. Que j’étais bête de penser à parler en de telles circonstances… En tout cas, après un temps que je ne plus compter, je pus percevoir des voix. Mon oie se concentra sur ces nouveaux sons et je pus ainsi découper les paroles d’un dialogue entre deux personnages qui n’étaient pas mes camarades.
 
Je parvins à comprendre qu’il s’agissait des assassins que l’on cherchait, puisqu’ils parlaient d’empoisonner les Gardiens, mais il y avait autre chose, de plus troublant : la mention d’un « boss » et d’un « camp ». Qu’est-ce que cela signifiait ? Il ne s’agissait donc pas d’un assassin isolé, mais bien d’une organisation plus complexe. Il nous fallait des réponses. J’entendis les pattes de ces tueurs dépasser les fourrés qui séparaient la clairière où je me tenais du reste. Ils me repérèrent, puisque je perçus des exclamations de surprise.
 
—Je rêve ? chuchota l’un des deux.
—C’est un des Gardiens. Vite, on doit en profiter. Le boss nous donnera une si gracieuse récompense si on…
—Ohlala ! Je n’imagine même pas…
 
Je ne pus m’empêcher de sourire intérieurement, amusé de leur stupidité. Je les entendis s’approcher davantage, et je pus commencer à sentir leur odeur. Ils se trouvaient juste devant moi.
 
—C’est beaucoup trop facile…
—Tu ne sais pas à quel point tu as raison !

 
Je me concentrai et enclenchai la rune qui se trouvait sous moi, tout en ouvrant mes yeux dorés, et en me relevant. Le sol s’illumina d’une étincelante lueur jaune, puis la foudre sortit du sol, formant un arc de cercle, comme une sorte de cage. Avec la puissance de mon esprit, je fis bouger les éclairs et les déplaçai un peu partout dans l’espace. Je parvins aisément à frapper à plusieurs reprises de ma foudre celui qui se trouvait juste devant mon museau. Il était complétement paralysé, et même brûlé à plusieurs endroits. Hélas, le deuxième était moins proche que je ne le pensais et ne fut que légèrement paralysé. Il se trouvait à plusieurs mètres derrière moi. Je décidai de ne pas lui laisser le temps de reprendre ses esprits face à la surprise de ce coup et le chargea. Il n’eut le temps de riposter et je l’envoyai droit vers la rune qu’avait posée Igniis. Au moins, il pourrait aussi s’amuser.
 

Je retournai auprès de celui qui était par terre, de la fumée sortant de son corps partiellement brûlé. Ma rune n’était pas létale, et c’était le but. Je m’allongeai sur lui et mis toute ma patte autour de sa queue pour le bloquer, enroulant aussi ma queue autour de la sienne et forçant pour la garder au sol. Il était maîtrisé, et je comptais lui poser les questions une fois que l’autre serait aussi neutralisé.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Sam 23 Jan 2016 - 15:01

Les deux dragons arrivèrent. Puis, ils virent Volteer, qui faisait semblant de dormir.

- Je rêve ? chuchota l'un d'eux, le blanc.

- C’est un des Gardiens. Vite, on doit en profiter. Le boss nous donnera une si gracieuse récompense si on… répondit l'autre avant d'être coupé.

- Ohlala ! Je n’imagine même pas…

Ils commencèrent à se rapprocher de Volteer. Les imbéciles, ils fonçaient droit dans le piège. Puis, quand ils furent assez prêt...

- C’est beaucoup trop facile…

- Tu ne sais pas à quel point tu as raison ! répondit alors Volteer.

Il enclencha sa rune. Le plan pouvait dors et déjà commencer ! Avec la foudre sortie de la terre, le dragon d'électricité frappa à plusieurs reprises les deux attaquants. Il frappa le noir, le plus proche et contre-attaqua contre le blanc qui essaya de l'attaquer, me l'envoyant dans ma rune. Parfait ! Mon esprit était prêt et je l'activa, lui mettant de le feu aux fesses et aux pattes. Il lâcha un soudain cri de douleur et je sauta, tel un tigre sur sa proie ainsi qu'une ombre matériel rapide fondant sur un autre, et bloqua le blanc au sol pour lui dire avec mon ton de garde et de guerrier en colère :

- Pour qui travailles-tu !?

Il me regarda avec un regard haineux et me cracha au visage. Je le regarda vraiment dans les yeux et fit un sourire agacé. J'avais ma patte droite sur sa gorge. Il me dit :

- Je ne te le dirais jamais !

Je le leva d'une seule patte, par la gorge, et le plaqua contre un arbre. Mon esprit se concentra pour que le feu de ma rune vienne vers lui et fasse comme une forme de lance. Elle se rapprocha  de son front.

- Sache qu'il ne faut surtout pas me mettre en colère... Alors, parles !

- Jamais !

Ma lance lui toucha le front et lui fit pousser un horrible cri de douleur.

- Je peux encore plus t'enfoncer cette info dans le crâne, si tu veux...

- Igniis ! dit soudainement Cyril, voyant un peu mes techniques et n'en consentant pas vraiment.

- Parle, j'ai dit !

Le blanc, sous la douleur, dit :

- Très bien, je parlerais... JE VAIS PARLER MAIS ARRÊTEZ !!!

J'arrêta le feu et lui dit :

- Merci de votre coopération, chers empoisonneur... Maintenant, parles ! Pour qui travailles-tu !?

- Je... Je travaille pour...

- Pour qui ?

- Pour... Pour un dragon rouge nommé Nussbio...

Ce nom... Non ! Lui ? C'était cet enfoiré ?! Bien... Très bien même. Il va avoir la monnaie de sa pièce pour ce qu'il avait fait. Vous vous demandez qui est-ce ? Vous le saurez bien assez tôt.

- Merci !

Je lui donna un gros coup de patte gauche avec une grande puissance, telle qu'il tomba dans les pommes ! Je le lâcha et me retourna. Cyril vint vers moi et me dit :

- Igniis ! Je consens que nous devons les faire parler mais nous ne devons pas utiliser la torture.

- C'est vrai. Je ne suis pas non plus du genre à utiliser la torture, mais il fallait faire vite. Et puis, j'ai eu une très grande information. Mais, nous attendons d'abord que Volteer ai fini, je propose.

- Oui.

- Mais, au fait... Où est Terrador ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Dim 24 Jan 2016 - 20:03

Tandis que je gardais mon étreinte sur le dragon noir, un très léger combat s’engagea entre le blanc ainsi qu’Igniis. Il s’en tira avec brio, mais fit quelque chose qui ne plut pas trop à Cyril, ni à moi, à vrai dire. Une fois à sa merci, il commença à le menacer de lui planter une lance ardente dans la tête. Jusque-là je n’avais rien à redire ; causer la peur pouvait susciter l’adversaire à révéler des informations importantes. Non, ce qui me surpris, c’est que le capitaine aille plus loin en commençant à enfoncer légèrement la lance dans le front du dragon. Les hurlements de douleur me firent frémir, et à ma place, Cyril se révolta. Je dus admettre qu’il avait raison, mais je n’avais pas besoin d’en prononcer davantage. Finalement, il n’eut pas besoin d’aller plus loin, et ils purent commencer l’interrogatoire. Je fis de même, pouvant peut-être en apprendre un peu plus qu’eux.
 
—Alors, qui fut pris qui croyait prendre. Qui vous envois faire vos rondes ? Répond, sinon tu risques de ressentir toute l’électricité de mon corps, et ça fait très mal. Oh, une telle douleur parcourra ton corps lorsque mes centaine d’éclair glisseront lentement sur tes écailles pour venir se plonger au plus profond de ta chair, faire réagir chacun de tes nerfs, te faire trembler tant la douleur sera insupportable ! Et puis tu voudras que ça cesse, mais il n’en sera rien, tu sentiras de nouvelles zones de ton corps se faire toucher, électrocuter, la douleur sera alors présente partout, et non pas à un seul endroit, et tu crieras, tellement fort qu’on t’entendra mais tu seras déjà un corps fumant car tu auras pris trop de temps à répondre à mes questions !
—Oui oui d’accord ! D’accord !
—Parle, dans ce cas !
—Mon employeur est Nussbio !
—Et qu’est-ce qu’il veut, ce Nussbio ?
—Je ne sais pas, je le jure ! Tout ce que je fais, c’est qu’il a demandé à plusieurs volontaires de tuer les Gardiens pour des recherches dans l’endroit.
—Des recherches à propos de quoi ?
—Je ne sais pas !
 
Je lui grognai dessus, puis l’assommai d’un coup de patte. Je me relevai et me dirigeai vers Igniis et Cyril.
 
—Mais au fait… Où est Terrador ?
—Plaît-il ?
 
Je regardai autour de moi, nulle trace de lui.
 

—Ne me dite pas qu’on a réussi à l’attraper ? Peut-être est-il tombé dans cette espèce de mort artificielle…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 26 Jan 2016 - 20:31

- Ne me dite pas qu’on a réussi à l’attraper ? Peut-être est-il tombé dans cette espèce de mort artificielle…

- Je ne sais pas... Je vais voir pour essayer de le chercher... Ensuite, je propose que nous devrions parler de nos trouvaille avec notre interrogations...

Je savait où était allé se cacher Terrador car je l'avais vu faire. Je me dirigea donc vers l'endroit où il devait normalement se cacher, des épais buisson, et je ne le vis pas. Par contre, sur la terre humide, des grosses traces de pas. Celle-ci allaient assez loin. Les empruntes montraient que celui qui les avait fait titubaient comme s'il était bourré ou qu'il allait tomber dans les pommes. Puis, plus je remontais la piste... Plus je me rapprochait du dragon qui avait fait les trace. Et, au bout de celles-ci...

- Venez voir ! dis-je soudainement.

Devant moi, il y avait Terrador, couché sur le flanc, et dont la plaie, où était le poison qui coulait, était ouverte et saignait d'un sang mélangé du liquide qui le mit dans cet état. Il ne semblait plus respirer. Le poison venait d'agir.

- Je pense que le poison dans notre Gardien de Terre a été versé en grande quantité... D'où ce "décès" prématuré.

Je regardais le sang dans la blessure, il circulait. C'était bien le bon poison. On m'avait appris qu'il fallait voir, quand le poison agi, si le sang du "mourant" coulait durant sa "mort", cela voulait dire que son cerveau lui disait de respirer pour que le sang puisse continuer à circuler correctement et donc faire continuer la vie de l'empoisonné. C'était ce qu'on m'avait expliqué.

- Bon, pour Terrador, c'est fait. Par contre, il dormira deux fois plus longtemps, c'est à dire environs six jours... Je vais dire deux choses.

Je me retourna et dit :

- La première est qu'il faudrait garder Terrador pendant un petit moment... La seconde, qui va rejoindre la première, est que, je vais dire les informations que j'ai trouvé, le dragon à l'origine des empoisonnement est un dragon que je connais personnellement sous le nom de Nussbio. C'est un dragon rouge, de la même teinte que Terrador avait décrit. Je l'avais connu lors de la guerre. C'était un gars assez avide de pouvoir, avec de grandes ambitions et extrêmement prétentieux sur ses talents. On était jeune, il convoitait la place de chef de guerre mais je lui la pris. Il devint fou et il commit un acte de trahison avant de s'exiler lui-même je ne sais où. Et, à ce qui je vois, il est à la tête de quelques dragons maintenant... Il a eu ce qu'il voulait. Donc j'aimerais aller dans ce camps pour aller en face de ce dragon et l'arrêter en lui faisant comprendre ce qu'il avait tenté de faire... Mais, j'aurais d'abord une ou deux questions... Volteer, qu'as-tu trouvé en interrogeant l'autre dragon ? Et qui voudra m'accompagner ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Dim 7 Fév 2016 - 15:46

Moi, Cyril et Igniis commençâmes alors à chercher Terrador, qui, pour une raison qui m’échappait au départ, manquait à l’appel. Mes craintes furent confirmées lorsque le capitaine retrouva le corps « sans vie » de mon camarade. Jamais je n’avais réellement vu opérer les effets de ce poison, et c’était plutôt impressionnant. On pouvait réellement penser que le Gardien de la Terre était mort, et pourtant, il ne s’agissait que d’une illusion… Cela me troubla légèrement, de penser que mon compagnon était « mort ». Au moins ne semblait-il pas souffrir dans cet état.
 
Peu après cette découverte, Igniis prit la parole pour s’adresser aux deux Gardiens restants. Il expliqua que la dose de poison injectait risquait de garder Terrador dans le coma pour une période plus étendue que ce qui était prévu initialement. J’acquiesçai. De toute manière, j’aurais attendu le temps qu’il aurait fallu, dussé-je patienter des années. Suite à cela, Igniis dévoila une légère partie de son passé. Il prononça le nom de Nussbio, qui, à présent, m’était familier. Apparemment, il s’agissait d’un dragon avide de pouvoir qui longtemps avait convoité le rang d’Igniis. Ce dernier semblait animé à l’idée de pouvoir lui faire « entendre raison ».
 
—Volteer, qu’as-tu trouvé en interrogeant l’autre dragon ?
—Rien que tu ne saches déjà, je le crains, avouai-je en remuant la tête. Il m’a parlé de recherches, mais j’ignore à quoi il faisait occurrence. Je pense que nous aurions davantage de chance de le savoir en progressant.
—Je suis d’accord.
—Et qui voudra m’accompagner ?
 
Moi et Cyril nous regardâmes dans les yeux. Quelqu’un devait rester auprès de Terrador pour s’enquérir de son état de santé, et, plus important que tout, le ramener au temple. Encore une fois, un choix devait être fait.
 
—Cyril peut partir avec toi, je me chargerai de…
—Non, toi, vas-y.
—Plaît-il ?
 
Cyril hocha la tête ; il avait l’air convaincu. J’haussai les épaules et lui répondit par un regard approbateur.
 

—Bien capitaine, le choix semble être fait. Je me demande sincèrement si vous n’êtes pas trop impliqué personnellement dans cette affaire pour potentiellement pouvoir continuer, jugeant plus judicieux d’écarter les Gardiens, mais soit…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 9 Fév 2016 - 20:55

Après que Cyril et Volteer se soit vite mis d'accord, le Gardien électrique se tourna vers moi et dit :

- Bien capitaine, le choix semble être fait. Je me demande sincèrement si vous n’êtes pas trop impliqué personnellement dans cette affaire pour potentiellement pouvoir continuer, jugeant plus judicieux d’écarter les Gardiens, mais soit…

- Je suis désolé si je prend cette affaire un peu trop... Personnellement, maintenant. Mais dès que je sus que Nussbio préparait un mauvais coup... Et que je connais personnellement celui-là et que nous avions de vieux comptes à régler... Et puis, disons que des événements imprévisibles comme la "mort" prématuré de Terrador est survenue et, connaissant Nussbio et sa façon de "gouverner" et de voir les choses, si lui ou un de ses soldats l'aurait trouvé là, ils l'auraient achevé sans remords. Et, vous avez parlé de "recherches"... Ce qui fait que nous devrions même nous dépêcher car s'il a voulu vous empoisonner, vous les Gardiens, pour faire des "recherches"... Ho non... Je viens de comprendre... S'ils veulent se débarrasser de vous pour leurs recherchent, c'est que vous êtes un "obstacle"... Et vous êtes un "obstacle" qui si vous "protéger" quelque chose...

Je me retourna vers l'endroit où Cyril était partit et je dis :

- Ils veulent aller au temple pour trouver quelque chose...

Je me retourna vers Volteer et je lui dit finalement :

- Nous avons alors affaire à un choix... Soit nous retournons au temple et nous les attendons pour le défendre... Soit nous choisissons la méthode la plus rapide et nous allons directement au camps et nous nous jetons droit dans la gueule du loup, même si nous avons une chance minime, car connaissant Nussbio, il ne fait pas tout à la légère et il aura sûrement un grand nombre de dragons à son ordres. Alors, quel est votre choix ? Je suivrait selon ce que vous choisirez...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Jeu 18 Fév 2016 - 14:06

Le capitaine s’excusa de con son portement trop personnel à la vue de cette affaire. Je comprenais hélas que trop bien ses motivations, mais cela le rendait trop exposé à un jugement rapide et, la plupart du temps, bien inefficace. L’inclure dans cette affaire se révélait ne pas être le meilleur des choix. Il suivrait plutôt son instinct vengeur que la raison la plus sensée. Je pensais sérieusement à le renvoyer au temple, mais, pour sa défense, il dit quelque chose qui n’était pas inintelligent.
 
De toute évidence, ce Nussbio cherchait en effet quelque chose dans les environs, et Igniis avançait l’hypothèse que s’il choisissait de nous tuer, c’était parce que nous étions susceptibles de garder ce qu’il chercher. Cela me semblait un peu trop vite amené, bien que ce ne soit pas impossible.
 
—Peut-être avez-vous raison, mais peut-être avez-vous tort. S’ils recherchent en effet quelque chose, il n’est pas exclu que ce ne soit pas dans le Temple lui-même, mais simplement dans les parages. S’il cherche à nous tuer, c’est probablement car nous sommes trop dangereux pour eux, oui, mais il se peut que nous soyons en présence de quelque chose dont nous-mêmes, Gardiens, n’avons idée.  Cependant, les risques qu’ils s’attaquent au Temple sont grands, surtout maintenant que nous savons qu’ils ont un camp. Cela signifie probablement des dragons prêts à combattre, et il y a de fortes chances qu’ils préparent un assaut sur l’édifice.
 
Cela me ramena loin en arrière, à l’épisode où les singes décidèrent d’attaquer le Temple par surprise, de nuit, et parvinrent à commettre le plus atroce des massacres que les dragons eurent connus. Je serai légèrement les crocs en ressassant ce carnage. Cela ne devait pas recommencer. J’hochai la tête en direction d’Igniis.
 
—Partir de l’avant est inutile. La meilleure attaque est la défense, surtout qu’ils ont perdu leur effet de surprise, et nous avons l’avantage d’avoir des « remparts » pour nous protéger. Foncer dans le camp nous conduirait moins bien à la victoire, alors reculons et retrouvons les autres. Je refuse que ce Temple tombe une seconde fois.
 

Sur ces paroles, je commençai à marcher en direction du Temple. Cyril nous avait devancé, nous laissant donc seuls tous les deux sur ce chemin sinueux. Finalement, cette expédition fut inutile… Non, pas complètement. Nous rentrons encore mieux préparés, et cela était un bon point.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Sam 20 Fév 2016 - 12:19

- Peut-être avez-vous raison, mais peut-être avez-vous tort. S’ils recherchent en effet quelque chose, il n’est pas exclu que ce ne soit pas dans le Temple lui-même, mais simplement dans les parages. S’il cherche à nous tuer, c’est probablement car nous sommes trop dangereux pour eux, oui, mais il se peut que nous soyons en présence de quelque chose dont nous-mêmes, Gardiens, n’avons idée.  Cependant, les risques qu’ils s’attaquent au Temple sont grands, surtout maintenant que nous savons qu’ils ont un camp. Cela signifie probablement des dragons prêts à combattre, et il y a de fortes chances qu’ils préparent un assaut sur l’édifice. Partir de l’avant est inutile. La meilleure attaque est la défense, surtout qu’ils ont perdu leur effet de surprise, et nous avons l’avantage d’avoir des « remparts » pour nous protéger. Foncer dans le camp nous conduirait moins bien à la victoire, alors reculons et retrouvons les autres. Je refuse que ce Temple tombe une seconde fois.

- Je pense que vous avez fait le meilleur choix, lui dis-je tandis qu'il reparti en direction du temple.

Je commençai à le suivre. Puis, en passant devant les deux corps inertes que nous avons interrogés tout à l'heure. Je soupirai un peu avant de dire :

- Le problème, c'est qu'ils savent maintenant que nous sommes quatre... Enfin, trois, maintenant que Terrador est dans le coma. En tout cas, il faudra s'attendre à deux choses, venant de la part de Nussbio, s'il attaque directement le temple : Soit il fait une attaque massive avec toute ses forces... Soit il va faire en sorte que nous affrontions des vagues d'ennemis... Par contre, avec lui, il faudra s'attendre à ce qu'il encercle le Temple... Et à une attaque de nuit... Ou à tout moment maintenant qu'il sait que nous savons... Nous devrions faire un plan avec Cyril, une fois au Temple, vous ne trouvez pas ?

Nous continuions à travers le bois pour revenir au Temple. Pendant que nous marchions, j'attendais sa réponse...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 15 Mar 2016 - 15:05

—Le problème, c’est qu’ils savent maintenant que nous sommes quatre… Enfin, trois, maintenant que Terrador est dans le coma. En tout cas, il faudra s’attendre à deux choses, venant de la part de Nussbio, s’il attaque directement le temple : soit il fait une attaque massive avec toutes ses forces, soit il va faire en sorte que nous affrontions des vagues d’ennemis… Par contre, avec lui, il faudra s’attendre à ce qu’il encercle le Temple… Et à une attaque de nuit… Ou a tout moment maintenant qu’il sait que nous savons… Nous devrions faire un plan avec Cyril, une fois au temple, vous ne trouvez pas ?
 
Je gardai une légère pause, préférant réfléchir d’abord à tout cela. Je soupirai, m’arrêtai un instant et contempla le ciel en tapant le sol d’une de mes griffes. La présence d’Ignitus me manquait tellement. Lui était tellement plus sage que ma personne, et aurait probablement su comment réagir en cet instant. Il était indéniablement le meilleur dragon prédisposé à nous guider, mais à présent…
 

— Il ne sait pas encore, mais cela viendra plutôt rapidement. Je ne peux pas prévoir la réaction d’un adversaire qui m’est inconnu, alors je vais prendre toutes les hypothèses en considération. De nombreux pièges participent à la défense du Temple, alors je doute qu’il soit capable de vraiment nous encercler sans perdre une bonne partie de son… Groupe. La nuit nous sera favorable, car nous connaissons mieux les environs, même de nuit, et ma foudre peut servir de lumière. De nombreuses pièces du Temple nous permettrons de surmonter cela, mais malgré tout, leur nombre reste inconnu. Sont-ils dix, vingt, cinquante, plus ? Il vaut mieux prévoir des renforts au cas où nous serions surpassés en nombre, car un Gardien peut valoir 20 dragons, nous tomberons tout de même s’ils sont en trop grand nombre. Je pense que l’un de nous devra se retirer et aller trouver de l’aide auprès de Warfang. Je suis bien conscient que cela prendra du temps, et il faudra se montrer rapide, mais je préfère m’assurer de l’aide au cas où nous connaîtrions la débandade. Vous qui êtes second du capitaine de la Garde, doublé de quelques talents de stratège, que  me proposez-vous de plus ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 15 Mar 2016 - 21:09

Après ce que je venais de dire, Volteer pris une légère pause et soupira avant de regarder vers le ciel. Une sorte de regret et d'amertume se lisait dans ses yeux. Puis, il dit :

- Il ne sait pas encore, mais cela viendra plutôt rapidement. Je ne peux pas prévoir la réaction d’un adversaire qui m’est inconnu, alors je vais prendre toutes les hypothèses en considération. De nombreux pièges participent à la défense du Temple, alors je doute qu’il soit capable de vraiment nous encercler sans perdre une bonne partie de son… Groupe. La nuit nous sera favorable, car nous connaissons mieux les environs, même de nuit, et ma foudre peut servir de lumière. De nombreuses pièces du Temple nous permettrons de surmonter cela, mais malgré tout, leur nombre reste inconnu. Sont-ils dix, vingt, cinquante, plus ? Il vaut mieux prévoir des renforts au cas où nous serions surpassés en nombre, car un Gardien peut valoir 20 dragons, nous tomberons tout de même s’ils sont en trop grand nombre. Je pense que l’un de nous devra se retirer et aller trouver de l’aide auprès de Warfang. Je suis bien conscient que cela prendra du temps, et il faudra se montrer rapide, mais je préfère m’assurer de l’aide au cas où nous connaîtrions la débandade. Vous qui êtes second du capitaine de la Garde, doublé de quelques talents de stratège, que  me proposez-vous de plus ?

Je baissai la tête, fermai les yeux et réfléchis. Un soupire s'extirpa de mes narines.

- Non, il ne sait pas encore, mais cela ne saurait tarder... dis-je.

Je relevai la tête et continuai :

- Nussbio vous est peut-être inconnu mais je pense pouvoir le connaître suffisamment pour prévoire certaines choses venant de sa part. Je veux bien me fier aux pièges du Temple... Mais celui-ci ne recule devant rien lorsqu'il veut accomplir son objectif. Cent trente deux. C'était le nombre de morts inutiles, il y a dix ans, lorsqu'il a feint d'envoyer un assault à l'ennemis, juste pour tuer un seul de ces ennemis, sa soeur... Il y est malheureusement arrivé. Celle-ci fuyait son frère pour empêcher... L'irréparable venant de lui. Elle était donc innocente. Et elle avait trouvé refuge chez l'ennemi... Nussbio maquilla ce meurtre en service pour la partie, en faisant croire que sa soeur était une traitre... Ce dragon-là est fou. Leur nombre m'est aussi inconnu, mais, comme je l'ai dit, il se fichera du nombre de victimes tant qu'il obtient ce qu'il veut.

Puis, j'esquissai un sourire avant de dire :

- Votre idée d'aide est très bien. Je demanderais à ma compagne d'aller chercher en vitesse Jorth, le capitaine de la garde, et qu'elle mette aussi mon fils à l'abris. Et, pour ce qui est de tactique... Je crois que j'ai une idée...

Je m'approchai et dis avec une voix plus basse :

- Il faudra se cacher, être hors de vue. Et, pour cela, il faudra peut-être être en dehors du Temple. Lorsqu'il enverra ses sbires, ceux-là ne verront que des pièges... Mais aucun Gardien. Il commencerons alors à fouiller sans aucune crainte. Alors, là, il faudra frapper. Et, si nous avons des soldats de Warfang en plus, une attaque massive sur eux les prendra par surprise et nous pourrons les vaincre. Et, si nous avons de la chance, nous pourrons peut-être même voir Nussbio dans le Temple et le châtier de ses crimes. Qu'en dites-vous ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Ven 25 Mar 2016 - 19:55

De toute évidence, une tactique commençait petit à petit à se dessiner. Igniis approuva ma demande de renforts, ce qui, de toute manière, me semblait être la chose la plus logique à faire. Toutefois, il aborda un aspect tactique qui ne me convint pas, m’irritai, même. Non, son plan ne pouvait fonctionner, et présentait, à mon goût, trop de défauts qui risquaient de nous faire perdre. Je baissai légèrement la tête et la remuai, signe de ma réprobation.
 
—Ce plan se retournerait contre nous. Tout d’abord, ce temple est précieux à mes yeux et à ceux des autres Gardiens, il recèle des secrets dont tu n’as pas idée, et je refuse catégoriquement de le laisser aux pattes de vulgaires bandits, même pour gagner un aspect tactique. De plus, votre plan présente quelques problèmes délicats. Dans le meilleur des cas, il se saisira de l’endroit et aura un avantage défensif. On ne pourra pas non plus se permettre d’attendre les renforts. Tu crois qu’ils vont se téléporter ? On devra tenir, les repousser, et le Temple est notre meilleure option. De surcroit, si nous leur laissons la place libre, la vitesse de leurs recherches en sera accentuée, et je doute que ce soit notre souhait. Enfin, on ne peut pas se permettre de transporter Terrador en dehors du Temple. Ce serait peu commode pour lui. Non, on ne peut pas abandonner le Temple.
 

Je me tus, cas nous arrivâmes rapidement devant le Temple. J’ouvris moi-même les portes et nous entrâmes. Je gardai mon ouïe à l’attention du capitaine qui, sûrement, allait me répondre, que ce soit dans mon sens ou le contraire. 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Sam 26 Mar 2016 - 8:22

Apparament, Volteer n'apprécia pas vraiment la stratégie que j'avais ommise. Pour preuve, il me dit, après un signe de tête :

- Ce plan se retournerait contre nous. Tout d’abord, ce temple est précieux à mes yeux et à ceux des autres Gardiens, il recèle des secrets dont tu n’as pas idée, et je refuse catégoriquement de le laisser aux pattes de vulgaires bandits, même pour gagner un aspect tactique. De plus, votre plan présente quelques problèmes délicats. Dans le meilleur des cas, il se saisira de l’endroit et aura un avantage défensif. On ne pourra pas non plus se permettre d’attendre les renforts. Tu crois qu’ils vont se téléporter ? On devra tenir, les repousser, et le Temple est notre meilleure option. De surcroit, si nous leur laissons la place libre, la vitesse de leurs recherches en sera accentuée, et je doute que ce soit notre souhait. Enfin, on ne peut pas se permettre de transporter Terrador en dehors du Temple. Ce serait peu commode pour lui. Non, on ne peut pas abandonner le Temple.

En parlant de Temple, nous étions arrivé devant celui-ci. Volteer allât ouvrir les portes et nous entrâmes. Pendant qu'il faisait cela, je lui répondit :

- Je peux très bien concevoir que ce Temple vous est chèrs, ainsi qu'aux autres Gardiens. Surtout depuis, je pense, la prise de Malefor de celui-ci. Mais, n'oubliez pas cette citation : "Sans Sacrifice, il n'y a pas de Victoire. Sans Victoire, il n'y a plus Rien. Avec Rien, il y a plus de Guerre. Avec la Guerre, il y a toujours trop de Sacrifices inutiles." Vous dites qu'ils aurons un avantage défensif. Mais, au contraire. Ils ne maîtrisent pas le terrain alors que nous, si. Et, si nous sommes en extérieur, avec les rebforts, c'est nous qui pourrons les encercler et les faire tomber dans leur propres techniques. Mais bon, puisque vous ne voulez pas de cette technique, soit ! Je comprends. Cherchons -en une autre. Et celle-ci pourra être très efficace. Nous aurons aussi Cyril pour nous aider. Et je pense qu'il pourra donner de bonnes tactiques aussi.

Nous arrivions près de la salle du "Bassin". Il y avait Cyril dans celle-ci, ainsi que Terrador qui était couché dans un coin. Je dis :

- Volteer, pourriez-vous expliquer un peu tout à Cyril. Je vais pendant ce temps prévenir ma compagne des choses à faire.

- Ta famille est dans la salle où vous aviez dormi, me dit-il.

- Merci, lui répondis-je pendant que je me dirigea vers cette salle.

Les portes s'ouvrit avec le bruit habituel et, derrière, Notad vînt se jeter sur moi en disant :

- Papa !

- Coucou, mon grand. Tu vas bien, aujourd'hui ?

- Oui, me répondit-il avec sa joie habituelle.

Je leva ma tête vers Abyssa et je lui dit :

- Chérie, est-ce que je peux te demander une faveur ?

- Qu'y a-t-il, mon amour ?

- Il faut que tu retourne à Warfang.

- Que se passe-t-il ?

- Un ancien "ami" va venir ici, dans la nuit, sûrement, pour chercher quelque chose dans le Temple. Et, connaissant la folie de celui-ci, il sera prêt à tout. C'est aussi lui qui a "endormi" Terrador.

- Je ne peux pas t'aider en une quelconque manière ?

- Justement, j'allais y venir. Met Notad en sécurité à la maison. Et va chercher Jorth pour lui demander des renforts au Temple. Dis-lui, après lui avoir demandé des renforts : "Nussbio est de retour, et il cherche quelque chose." Il comprendra, vu qu'il a lu mes mémoires.

- Très bien. Autre chose ?

Je m'approcha d'elle et l'embrassai amoureusement avant de lui dire :

- Prends soin de toi et de Notad.

- Compte sur moi, mon amour. J'ai su diriger un Royaume, je saurais me gérer et surtout gérer Notad, me fit-elle avec un rire après avoir terminé le baisé. Notad !

- Qu'est-ce qu'il y a, maman ? demanda-t-il.

- On rentre tous les deux à la maison.

- Mais, pourquoi pas papa aussi ?

- Parce que, mon grand, papa va être occupé à combattre des méchants ici. Et papa veut aussi que vous soyez tous les deux en sécurié avec maman.

- Mais, papa...

- Notad, mon grand. Je te promet que j'irais bien. Comme toujours.

Sur ce, je lui fit un baiser paternel. Abyssa le prit par la peau du cou. Nous échangeâmes un regard qui voulait tout dire de notre confiance mutuelle. Et elle commença à s'envoler vers Warfang. Je me retourna et allai vers la salle du "Bassin". En ouvrant les portes, je dis :

- Les renforts vont arriver. Ma compagne est allé les chercher...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mer 6 Avr 2016 - 15:01

Malgré mes objections, le capitaine continuait à prétendre que l’extérieure restait la meilleure solution sur un plan tactique. Je n’étais toujours pas d’accord, et je le montrai lorsque nous entrâmes dans le Temple.
 
—Peut-être ne connaissent-ils pas aussi bien le terrain, mais le Temple est une structure. Même sans une connaissance du lieu, il leur est possible de mieux le défendre qu’une place bien ouverte. Votre citation, je la connais, et je l’ai lu trop de fois. Voulez-vous mon avis ? J’ai accumulé assez d’expérience pour pouvoir prétendre que ceci est faux. La victoire ne s’applique pas que dans un contexte de guerre. Non, la victoire se plait à différent niveaux, et le but d’une victoire, c’est d’y parvenir avec le plus d’avantages possible. Le sacrifice n’a qu’un rôle optionnel, car il peut ne pas en avoir. Vous me croirez idyllique, mais il serait possible de gagner une guerre sans aucune perte, puisque vous semblez tant vous référer aux batailles, Igniis. En tout cas, je vous remercie de votre compréhension à mon égard, et je vous promets que tout se passera mieux tel que le je le conçois. Allez donc voir votre compagne, je vais toucher un mot avec mon collègue.
 
J’arrivai donc près de Cyril qui regardait Terrador, une lueur préoccupée dans son regard, et davantage lorsqu’il me vit l’approcher.
 
—Tu es fatigué.
—Oui… Que s’est-il passé ?
—Moi et Igniis avons jugé préférable de ne pas partir à l’assaut dudit camp. La meilleure attaque reste la défense, et ce ne peut être que la vérité dans ce cas-là.
—Alors il faudra nous attendre à une attaque.
—Certes. Hélas, j’ignore tout du nombre d’opposants, et du temps d’exécution de l’attaque. Peut-être que ce sera demain, dans une semaine… Qui sait ?
—Que ça nous avance bien, ironisa Cyril.
—On ne peut pas toujours être parfaitement préparés. Igniis renverra sa famille, qui devrait parvenir à nous envoyer de l’aide de Warfang. En attendant, il nous faudra repousser le possible envahisseur, ici, au Temple.
 
Il se releva difficilement et hocha la tête devant Volteer.
 
—Je ferai de mon mieux.
—Je n’en attendais pas moins de toi. Après tout, tu es l’un des Gardien ! Celui de glace, qui plus est. Tu es un grand combattant, capable de garder le plus grand sang-froid. Eh, tu as compris ? Avoue que c’était tout de même plutôt fin. Non ? Tu es un dragon de glace, sang-froid, sang-froid, glace ?
—Ne va pas plus loin.
—D’accord.
 
Puis les portes de la pièce d’à côté s’ouvrirent. Igniis en sortit.
 
—Les renforts vont arriver. Ma compagne est allé les chercher.
—Fort bien. Il n’y a plus qu’à attendre.
—J’espère que ce ne sera pas trop long, grogna Cyril. J’ai besoin de me reposer, moi.

—Nous en avons tous besoin.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Lun 11 Avr 2016 - 12:50

- Nous en avons tous besoin.

Oui... Nous avions tous besoin de repos. Moi, personnellement, j'avais besoin de me reposer du passé ressurgissant chaque fois pour, peut-être, enfoncer en moi cette épine, cette épée de Damoclès, qui me rend encore plus triste que le passé, encore plus sanguinaire et guerrier, parfois...

Je lâchai un soupir et opinai de la tête avant de dire :

- Je vais vous laisser ici et je vais me reposer aussi dans la salle de la statue... Et, en même temps, j'irais scruter le ciel pour voir si les renforts arrivent.

Et, sur ceci, je me tournai vers la porte et je me dirigeai vers la salle. La porte s'ouvrit, faisant toujours son bruit de grincement, et se referma quand je fus passé. Je traversai la salle et allai ainsi vers l'extérieur, sur la plate-forme. Je me coucha au milieu du rond et scrutai le ciel, ainsi que les paysages aux alentours. Cela étaient merveilleux avec ce Soleil de Midi. La chaleur des rayons était réconfortante, douce... Elle donnait envie de dormir. Mon ventre grogna... Mais je n'y faisait pas attention. Je ne voulait pas abuser de l'hospitalité des Gardiens. Ils m'avaient donné asile pour la nuit, pour nous mettre à l'abri de la tempête... En plus de ça, on m'apprend à maîtriser une ou deux runes. Enfin, je me sentais un peu coupable de ce qui arrivait... Je me disais que j'aurais dû le faire... Que j'aurais dû le tuer, il y a des années. Je me disais que j'aurais dû mettre un terme à la folie de Nussbio... Mais non ! Je ne l'avais car je pensais que tout le monde avait droit à une seconde chance et que tout le monde pouvais changer... Et il se passa ensuite les événements actuels... Je me sentais terriblement coupable ! C'est aussi un peu pour cela que je m’investissais autant dans cette affaire... Pour essayer de trouver une sorte de pardon à cette erreur du passé... Pour essayer de chercher cette sorte de rédemption...

Je regardais toujours les merveilleux paysages... J'étais dans une sorte de transe, je ne voyais pas le temps passer... J'étais, en même temps, dans ces pensées horrible. J'avais l'air triste, à ce moment là... Mais, il fallait que j'arrête Nussbio, et il ne fallait pas que je me décourage. Alors je scrutais... Encore... Et encore... Toujours en faisant attention à ce qui m'entourait...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Jeu 28 Avr 2016 - 12:02

 Le dragon de feu soupira, et nous dis ceci :
 
—Je vais vous laisser ici et je vais me reposer aussi dans la salle de la statue… Et, en même temps, j’irai scruter le ciel pour voir si les renforts arrivent.
—Fort bien, capitaine. Puissiez-vous ne rien voir d’alarmant pour nous.
 
Lorsqu’il partit, Cyril lança à son tour un puissant soupire auquel je répondis par un regard intrigué. Il semblait décontenancé, et il m’en apprit promptement la raison.
 
—Nous ne sommes plus que deux Gardiens, maintenant.
—Ce n’est qu’un manque provisoire. Si nous tenons, alors Terrador sera à nouveau parmi nous. Quand j’y réfléchis, le choix de ce poison était une solution totalement stupide pour l’adversaire. S’il avait usé d’un vrai poison, il aurait eu à coup sûr notre ami de terre, mais que nenni. Il y a une part de sadisme dans cet acte qui risque de se retourner contre lui, et c’est bien heureux pour nous.
—Si tu le dis… Qu’est-ce qu’il nous manque, Volteer ? Pourquoi cette déchéance ? J’ai l’impression que l’on faibli, depuis qu’Ignitus n’est plus parmi nous…
 
Ces mots me frustrèrent. Mais la frustration ne provenait pas de Cyril, bien au contraire. Je sentais une bonne part de vérité dans ses dires, et c’est bien ce qui ne m’enchantait point. La majeure partie de notre cohésion, de notre organisation, provenait d’Ignitus, qui avait le charisme et l’intelligence nécessaire pour être notre chef. Maintenant, il semblerait qu’il y ait un pouvoir vaquant chez nous, et cela ne plaisait pas. Il fallait que l’un de nous assure une bonne cohésion avec le groupe.
 
—Je sais que la perte d’Ignitus t’afflige, Cyril ; elle nous afflige tous, moi le premier. Cependant, notre force ne doit pas résider en un seul Gardien, mais bien en tous. Nous sommes capable de nous sortir de cette mauvaise passe, avec notre volonté, et notre sagesse. Pour ma part, je sais que les Gardiens ne sont peut-être pas aussi fort qu’avant, mais c’est parce que nous n’avons plus le feu, mais ce n’est pas ce qui me fera reculer, et que le premier qui pense que nous sommes faible à cause de cette perte vienne se frotter à moi ! Nous ne sommes pas une unité, Cyril, mais un groupe, et en tant que groupe, nous gardons notre grande force. Il faut maintenant continuer sans Ignitus, et continuer sur son chemin, pas se baisser parce qu’il est parti.
 
Il réfléchit un moment, laissant ainsi un instant de silence que je m’apprêtais à combler par plus de mes opinions, mes pensées, mes avis… Il fut un peu plus rapide que moi, pour le coup.
 
—Oui, tu as raison, dit-il en se relevant. Il faut continuer, et ne pas s’arrêter.

—Oui, c’est à peu près ce que j’ai dit, rétorquai-je avec un sourire.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 89
Crédit : 2044
Date d'inscription : 09/11/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer] Mar 3 Mai 2016 - 21:37

Cela faisait quelques heures que je patientais. Je savais au fond de moi que cette attente était inutile... Le soleil ne s'était pas encore couché et Abyssa venait sûrement à peine d'arriver à Warfang. Et le temps que Jorth arrive avec les renforts est encore long. Le soleil était à son troisième quart de son cycle journalier et les rayons de celui-ci brillèrent à travers une larme de tristesse et de culpabilité coulant de mon oeil droit. Il ne fallait pas que je pense à tout cela ! Il ne fallait pas me sentir aussi coupable de tout cela ! C'est fou comme un choix peut être si important dans la vie d'une personne ou d'une autre. Si je n'avais pas déserté, je n'aurais jamais eu cette famille, ce travail et ces rencontres. De ce mal fut donc né un bien, tout comme les origines du théâtre. Et, si j'aurais tué Nussbio, Terrador ne serait pas dans cet état et ce sadique n'aurait pas fait ces recherches dans ce Temple. Je n'aurait jamais dû avoir cette pitié... Je n'aurais jamais dû lui donner cette seconde chance. De ce bien fut alors né un mal... Mais, ce qui est sûr, c'est que, si je le revois, je ne lui laisserais aucunement une troisième chance !

Je serrais mes dents avant de reprendre entièrement contrôle de moi-même et de mes émotions. Je me mis alors à regarder aux alentours : rien. Enfin, pour le moment. Je me craquai un peu les os avant de rentrer dans la salle de la statue. Je me couchai alors sur le côté de la pièce et regardai le sol. Puis, avec une griffe de ma patte avant droite, je dessinais la rune élémentaire. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que ces runes allaient jouer un rôle important...

Je me concentrai en fermant les yeux et me préparait à user un peu de mon énergie. J'imaginais alors une flamme, volant tout autour de moi. J'ouvris les yeux, elle était là. Puis, je me concentrai encore plus... Et usai de plus d'énergie. Un souvenir remonta en moi et la flamme, devant moi, commença à changer de forme. Mais pas n'importe quelle forme, non ! C'était une forme qui s'était enfouie dans mon visage dès mon plus jeune âge : celle de mon père...

Mon père était grand, musclé et avait un air autoritaire, militaire, paternel... Mais dur aussi. Extrêmement dur. Je le voyais, devant moi, faire des mouvements de combats, comme s'il s'entraînait. Je ne faisais plus attention de ce qui se passai autour de moi. J'étais dans mon souvenir, j'étais en face de mon père, depuis trop longtemps disparu ou mort...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 842
Crédit : 3935
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Repos, repos fortuit [Privé Igniis / Volteer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Repos après un long voyage
» Un repos bien mérité [NEUTRE]
» Repos bien mérité dans une taverne.
» L'Auberge du Repos Eternel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: