♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
MessageSujet: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 29 Jan 2017 - 18:20

Et les flammes de Warfang scintillaient de toutes les couleurs, de toutes les lueurs que l’on pouvait imaginer. Lorsque Strenth fut envoyé dans cette cité par Malefor, il ne pensait pas qu’autant de bouleversement opérerait en si peu de temps pendant son séjour. Il était dur de faire un sommaire concis des événements, alors autant passer par ce qui semblait le plus important. C’était un jour où il scrutait un peu le terrain, qu’il faisait le tour des grands bâtiments de Warfang (et qu’il établissait lesquels seraient les plus facile à détruire pour démarrer un feu dans la ville), et qu’il réfléchissait en même temps à sa prochaine opération pour affaiblir Warfang, qu’il entendit le « désastre » qui venait de se produire.
 
Cela se produisit quelques jours après l’explosion d’un des entrepôts de Warfang, bourré d’armes et d’équipement en tout genre pour l’armée. Un grand « boom » avait retenti en fin de journée, alors que le soleil commençait à se coucher doucement, laissant place à la lune, et, symboliquement, au désastre qui allait suivre. L’explosion avait détonné à des lieux de Warfang, mais elle était d’une telle ampleur que tout le monde put voir, pour peu qu’il regarde dans la bonne direction, le grand flash blanc suivi d’une sorte d’aura de flammes et de fumée, secondée par une onde de choc assez puissante pour que Strenth puisse en ressentir la puissance sous ses pattes. Même lui qui était assez dur à troubler, fut à ce moment bouche bée.
 
« Ceci est l’œuvre de Malefor… »
 
Il n’était pas certain des objectifs de Malefor, mais il ne pouvait pas avoir de doutes : c’était lui qui avait provoqué une telle explosion. Il comprit bien plus tard de quoi il s’agissait exactement. Malefor semblait avoir combattu les Hybrides et avait littéralement annihilé la majeure partie de leur effectif. Il n’y avait plus d’armée d’hybrider pour contester le continent à présent. Cela terminait une guerre, mais en ouvrait une nouvelle, un conflit dans lequel le dragon gris était déjà engagé. Son but était d’affaiblir au maximum Warfang et d’accumuler des informations précieuses pour Malefor. Il devait avoir encore du temps, mais devait tout de même se hâter pour faire le plus possible.
 
Il se souvenait que, lorsque l’expmosion retentit, il avait sauvé une taupe qui était tombée du toit d’une maison suite à la secousse de l’explosion. « Il serait stupide de mourir maintenant. Warfang aura besoin de toute l’aide disponible, il semblerait. » Voilà ce qu’il avait dit à la taupe avant de partir. Pourquoi se souvenait-il de cette anecdote ? Tandis qu’il méditait sur la suite des événements, le flot de ses pensées divaguaient.
 
En tout cas, un autre événement important avait marqué les derniers jours, et c’était sur cela que réfléchissait Strenth dans la chambre de l’auberge. Le roi était mort récemment, et avait désigné dans une sorte de hâte inexpliquée le tout nouveau chef de la Garde : Igniis.
 
Strenth, suite à cela, avait recueilli quelques informations à son sujet, auprès d’habitués, puis de gardes, car on lui avait appris qu’il s’agissait d’un étranger recruté par l’ancien chef de la Garde comme Second. Mais Jorth se serait désisté, léguant le titre à Igniis, qui était devenu roi très rapidement après.  Le roi ne semblait pas avoir fait n’importe quel choix. Il s’agissait d’un guerrier très aguerri, ayant vécu de nombreuses batailles. Un très bon chef de guerre avec l’expérience du terrain en somme. Mais la brièveté du choix montrait que le système était instable, et qu’une petite pierre lancée suffirait à faire tomber tout l’édifice.
 
Il ne restait plus à Strenth qu’à trouver la bonne pierre.
 
Depuis que le roi de fer (nom donné à cause de son masque qu’il arborait souvent) était au pouvoir, la sécurité avait été grandement renforcée. Moins de gens passaient facilement les portes de la cité, et les gardes patrouillaient davantage. Strenth spécula que, vu le nombre grandissant d’effectif, ils auraient besoin de nouvelles personnes à recruter.
 
Il se leva et sortit de son auberge, prétendant qu’il serait de retour dans la soirée, puis marcha dans les rues, sans sa cape, avec seulement une petite sacoche qui pendait au flanc droit.
 
Les gens semblaient tranquilles, à l’extérieur. Le soleil avait dépassé midi. L’opinion du peuple, Strenth l’avait à peu près cernée. Beaucoup se sentaient plus en sécurité et confiant quant à la guerre qui approchait. Le fait d’avoir un soldat semblait les rasséréner. D’autres, mais la communauté était plus restreinte, pensaient qu’il n’était pas assez expérimenté et sage pour pouvoir être sur le trône, et que chef de la Garde lui suffisait amplement.
 
Il se présenta au palais de Warfang. Toutefois, il ne put en voir que le seuil, le seuil de ce grand palais grand et opulent de luxe. Trois gardes le stoppèrent.
 
— Bonjour. Je souhaite avoir une audience avec le roi Igniis.
— Impossible. Il faut avoir pris rendez-vous au préalable. Il est occupé en ce moment.
— Mais c’est important ! Je veux postuler pour être garde, protéger la cité de Warfang, défendre tous ces gens… !
 
Il était bouche bée, comme s’il ne comprenait pas pourquoi on lui refusait l’accès au palais.
 
— Alors allez à la caserne. Quelqu’un pourra mieux vous renseigner à ce sujet.
— Non. Je sais qu’Igniis était chef de la garde. C’est à lui de me dire si je suis capable d’intégrer les rangs de la Garde ou non !
— Je vous dis de prendre un rendez-vous. Je ne vous laisserais pas passer.
 
Strenth grogna de frustration et baissa la tête en soupirant.
 
— Très bien, j’ai compris ! Dit-il en haussant le ton.
 

Il fit volte-face et commença à quitter le domaine, soupirant une nouvelle fois, la tête basse.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 30 Jan 2017 - 21:28

- Je vous le dis et je vous le répète... Non !

J'étais sur mon trône, la couronne et mon masque étant sur ma tête, et j'étais en face de quelqu'un qui insistait sa demande.

- Mais, Sire, nous devons gardez les traditions !

- Eh bien, si nous gardions toujours nos tradition, je suis sûr que vous feriez un bon sacrifice au Dieu Soleil.

- Ne confondez pas Traditions et Barbaries, Sire...

- Eh bien, justement, je ne confond aucunement. Vous savez très bien que "barbaros" veut dire "étranger" et il me semble que cette tradition était pratiquée à Warfang, donc ce n'était pas une tradition étrangère.

- Mais c'était un acte violent qui méritait d'être annihilé ! Là, ce n'est pas le cas.

- Vous voulez qu'on respecte toujours les traditions ? Très bien, je vais rallier la Religion et l’État. Comme ça, je suis sûr que les sages fanatiques nous aiderons en disant simplement que Malefor est le diable.

-Mais...

- Monsieur Grear, regardez l'Histoire entière, ne vous a-t-elle pas donné de leçon ? Ne voyez-vous pas que les traditions sont faites pour êtres changées comme elles l'ont étées faites des centaines de fois ? Ne voyez donc vous pas POURQUOI je demande impérativement à faire cela ?

- Toujours pas, Sire...

- Très bien... Je vais alors faire simple. Donc... Si moi mourir, moi pas avoir d'héritier donc nous être dans la merde ! Et donc, si moi mourir et que Warfang sans chef alors que guerre toujours là, alors entièreté du système de Warfang s'effondrer ! Voilà, vous comprenez, maintenant pourquoi je demande qu'on prenne plusieurs personnes et qu'on leur donne un peu de pouvoir et la totalité à cette assemblée si jamais je mourais en bataille, surtout pendant qu'il y a une guerre cotre quelqu'un comme Malefor ? Warfang a peut-être toujours été vainqueur, pour le moment, mais, comme on dit, toute chose a son commencement. Je vous ordonne donc de briser la tradition du Roi tout puissant, si je mourrais, pour plutôt mettre plusieurs personnes au pouvoir et ne pas briser Warfang, tout simplement.

- D'accord, Sire...

- Ah ! Et, au faite, dites aux garde devant la porte que personne ne vienne me déranger, et ce sous aucun prétexte. J'ai besoin de calme absolu pour penser à tous ces événements et ne pas choisir quelque chose qui pourrait nous mener droit dans le mur.

- Vos désirs sont des ordres.

Alors il sortit et ferma la porte derrière lui. Un grand silence silence s'installa. J'étais seul. Depuis que j'étais au pouvoir, j'avais réussi, pour le moment, à donner autant de pouvoirs à Abyssa (qui était justement en train de dormir au moment où j'étais seul) qu'à moi ; à augmenter la sécurité de la cité, comme l'avait conseillé Voleer à l'ancien Roi et j'avais rapatrié ici les dragons des cités qui pouvaient être attaquées à tout moment par Malefor.

Maintenant que j'étais seul, j'enlevais mon masque et ma couronne pour les poser sur le trône et poussa ce dernier. Cela libéra un passage secret. Je l'avais découvert lorsque, tout seul, encore une fois, je m'étais assis sur le côté du trône lourdement à cause d'une grande fatigue et je poussai par inadvertance dans un bruit ce trône qui me délivra ce tunnel. Bref ! Je pénétrai dans ce long couloir éclairé par de multiples  (que j'allumais au fur et à mesure). Mais, avant de continuer, je bougeai, par le biais d'une poignée, le trône pour le remettre à sa place. Puis, en plein milieu du chemin, là où je l'avais laissé, il y avait un ample habit marron foncé doté d'une capuche qui cachait l'entièreté de mon corps ainsi que mon visage. Je le mis sur moi, pris dans sa poche un trousseau de grandes clés et poursuivis ma route sur le chemin.

Pourquoi est-ce que je faisais cela ? Oh, ça, c'est une surprise. Mais, en tout cas, ce que je peux vous dire, c'est que je profitais du fait que personne ne me reconnaissait sous cet habit.

Je passais à traverse plusieurs portes fermées que j'ouvris grâce aux clés et qu je refermai après avoir passé pour finalement sortir dehors, derrière le palais et par ct issu que presque personne ne surveillait et dont presque tout le monde se demandait où menait ce chemin (mais ils ne pouvaient vérifier car ils avaient pas la clé). Le Soleil était presque entièrement couché. Je remis le trousseau dans ma poche et commençai à me déplacer à travers la ville.

Je fnis par entrer dans une auberge. J'allai m'asseoir à une table. Le barman vint me voir et je lui commandai de l'Hydromel avec une voix raillée. Il m'apporta la boisson et je l'en remerciai avant d'écouter tout ce qui se disait autour tout en sirotant mon alcool.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 1 Fév 2017 - 0:56

Le dragon gris ne comptait pas partir tout de suite. Il s’installa sur un petit parc non loin de la propriété royale et regarda un peu les alentours, espérant dans un espoir flou que quelque chose se produise. Après tout, les gardes étaient parfois peu compétents et informés. Strenth guettait ainsi une sortie fortuite du roi. Si Igniis était un guerrier, et tout nouveau roi, alors le maître-espion pouvait facilement en déduire qu’il serait difficile à ce dragon de sortir de ses habitudes qui ne sont pas celle d’un roi usuel. Bien entendu, il y avait des exceptions qui se distinguaient par des coutumes peu appropriées, voire déviante de la norme royale. En tout cas, le roi n’allait certainement pas oublier ses petits plaisirs du jour au lendemain.
 
Toutefois, le dragon gris comprit rapidement que cela ne servait à rien. Une insistance pourrait être perçue comme un acte suspect. Il décida de quitter la place immédiatement après cette pensée. Chaque geste devait être méticuleusement réfléchi, chaque action, pensé. Il n’avait qu’une très légère marge d’erreur, et chaque coup devait se prévoir à l’avance. Comme aux échecs.
 
Il décida d’occuper son temps en récupération d’informations. Il se détourna des quartiers marchands de la ville, bondé de monde et d’étals très variés, allant des poissons aux bijoux d’une opulence parfois trop belle, pour se retrouver au milieu de petits quartiers résidentiels, nombreux en la cité. Il s’arrêta devant une maison carrée dans sa forme, avec un toit plat. Les murs étaient blancs, parfois décorés de quelques stries de couleurs sur la façade avant.
 
Il s’agissait de la maison d’un ami, ainsi que d’un contact de la cité. Il travaillait comme recenseur. C’était lui qui apportait des sondages et quelques informations sur la population warfangienne. Un métier de peu d’importance en apparence, mais pourtant crucial dans les prévisions alimentaires et économiques des années.
 
Le dragon vert qui en sortit se nommait Lorn. Il était vêtu d’une courte carte à la couleur de l’ivoire et sourit en voyant son compagnon. Ce dernier lui rendit la même expression. Il était assez courtaud, peu musclé, mais ce n’était pas le plus important pour Strenth. Il s’agissait d’une vieille connaissance, du temps où il avait arpenté les rues de Warfang à ses 18 ans. Une aventure cocasse avait lié les deux.
 
— Je suis surpris de te trouver ici.
— Il est bien rare que je sois d’humeur à parler, tu me connais. Souhaites-tu manger un morceaux avec moi ?
 
Ils se retrouvèrent alors dans l’auberge dans laquelle il logeait, autour d’une petite table, avec deux belles choppes remplies : l’un de bière, l’autre d’hypocras.
 
— Alors, qu’en penses-tu ?
— Je dois dire que je ne te vois pas dragon d’arme.
— Pourtant, je sais me défendre.
— Oui, tu me l’as montré maintes fois. Tu es un dur à cuire, doublé d’un dragon intelligent et fin tacticien. Tu mériterais d’intégrer l’armée.
— C’est bien le souci, mon ami. On refuse de représenter auprès du roi, et on préfère me renvoyer à la caserne, mais ce qui m’irrite, c’est que j’ai peur que les procédures soient bien trop longues… Je comprends bien sûr que le roi doit être bien occupé, mais tout de même, il devrait se préparer à recevoir son peuple, non ?
— Les audiences populaires n’ont pas toujours été une coutume ici, à Warfang. Il faut laisser le temps passer pour prédire le comportement de notre nouveau monarque.
— Que penses-tu de lui, au fait ?
 
Il se recala sur son siège, trouvant une position plus confortable pour aborder ce sujet. Il baissa un peu la voix.
 
— J’ai des raisons pour avoir peur et être content. Il a fréquenté Spyro, les Gardiens, a vécu mille et une batailles. Je pense qu’il peut gouverner un royaume. Mais il doit se modérer. Pour l’instant, la sécurité maximale protège, mais combien de temps ? A un moment, il va y avoir des paranoïaque, et puis… J’ai peur qu’il change d’un seul coup toutes les lois pour les tirer à son profit.
— Il est encore bien tôt pour le dire.
— Qu’en penses-tu, toi ?
— Il est encore bien tôt pour le dire. Au roi !
— Que tu puisses avoir ce foutu poste au sein de la Garde.
 

Les choppes se percutèrent, et les deux burent quelques gorgées de leur liquide respectif.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 2 Fév 2017 - 13:47

Tout en sirotant l'Hydromel, je réfléchissais à mes devoirs en tant que Roi... Tant que j'étais "occupé", la totalité des pouvoirs revenaient à Abyssa (et il faudrait que tous ces pouvoirs lui reviennent avant tout si je meurs et qu'elle reste vivante...). Bien sûr, avant de prendre toute décision importante, nous en discutions ensemble. Et, en parlant de décision importante, lorsque Grear me présentera ces personnes qui auront peut-être un peu de pouvoir et lorsque je le leur autoriserais, il faudra que tout ce qu'ils veulent faire me soit proposé et il faudra que je leur donne mon avis avant qu'ils n'agissent. Je ne suis pas Roi pour rien, après tout ! Je n'étais pas encore mort, en plus ! Mais, avant de divaguer dans des sujets et choix politique, revenons à l'action car, soudainement...

Je sentis que, derrière moi, on s'installa. Oui, deux Dragons, dont je ne pouvais pas voir la couleur, s'assirent et commandèrent des boissons avant de commencer à discuter. Je prêtai alors l'oreille : toute discussion, toute parole, toute information pouvait être le plus grand des trésors ! Surtout en ces temps. Cela me fit alors penser qu'il faudrait peut-être ce qu'on appelle une "araignée" ou un "maître des chuchotements", qui a, à son service, plusieurs petits oiseaux qui viendraient lui chuchoter toutes les informations pour que celui-ci m'informe de tout (ce qui se retrouverais diablement efficace face à certains complots !). Et j'avoue que cela me ferait gagner beaucoup de temps au lieu de venir moi-même dehors (et oui ! Je pense que vous avez deviné pourquoi je sortais !).

Donc, l'un des deux parla... Et ses mots étaient assez intéressants... En effet, l'un des deux voulait se présenter à moi pour intégrer l'armée... Intéressant. Il  se plaignait que, même si j'étais occupé, j'aurais pu prévoir pour recevoir mon peuple. Alors, pour le moment, disons qu'il y avait certaines choses à prendre en patte d'urgence. Je pouvais accueillir... Mais seulement quand je le pouvais dans la journée et dans la soirée ! Son interlocuteur lui rappela que les audiences populaires n'étaient pas vraiment légions dans Warfang et qu'il fallait du temps pour... "prédire mon comportement ?" Vous savez, dans une discussion dans ce genre d'endroit, chaque mot a son propre poids. Il aurait pu dire "connaitre"... Mais il utilisa le mot "prédire", comme si c'était un jeu de stratégie. Hmmm... Mais il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives car, en effet, certains ne connaissent pas vraiment la valeur de certains mots et l'utilisent comme ça !

Ensuite, celui qui voulait être garde demanda à son interlocuteur que pensait-il de moi... C'est assez drôle de se retrouver dans cette situation où quelqu'un peut ouvertement te critiquer en ne sachant pas que tu es là à écouter toutes ses paroles. Cela m'étais déjà arrivé une fois où deux, lorsque certains parlèrent de "Kasaï" en face de moi car ils me connaissaient en tant "qu'Igniis". Les paroles dites ? Je vous les retranscris tels qu'elles furent, car ce gars-là répondis après avoir sûrement changé de position pour se avoir un peu plus de confort ou pour autre chose, tout en baissant sa voix (mais c'était tout de même assez audible pour que j'entende) :

- J’ai des raisons pour avoir peur et être content. Il a fréquenté Spyro, les Gardiens, a vécu mille et une batailles. Je pense qu’il peut gouverner un royaume. Mais il doit se modérer. Pour l’instant, la sécurité maximale protège, mais combien de temps ? A un moment, il va y avoir des paranoïaque, et puis… J’ai peur qu’il change d’un seul coup toutes les lois pour les tirer à son profit.

Le ferais-je vraiment à mon profit ? Cette phrase pouvait avoir deux sens mais je n'en dirais pas plus. Pour l'instant, il y avait la sécurité maximale... Mais j'avais certaines choses de prévues pour le futur. Et j'essayais de prévoir quoi faire lorsque la paix pourrait être de retour (temporairement, bien sûr, car, tout le monde le sait, la paix n'est pas éternelle malgré le rêve des utopistes). J'essayais de prévoir mes coups.

Enfin, ils trinquèrent. Je pris une gorgée de mon alcool avant de parler, avec ma voix raillée (et qu'elle était diablement efficace pour un certain anonymat... C'est comme porter des lunettes ou non pour tromper : ça a pas l'air comme ça, cela a même l'air débile que quelqu'un qui enlève ses lunettes passe inaperçu, pourtant la psychologie des gens sur leur habitude fait que cela marche presque à merveille !), ne me retournant pas et restant dos :

- Excusez-moi d'avoir écouté l'entièreté de votre discussion... Mais, je crois avoir entendu que vous vouliez devenir Garde... Pourquoi donc ? Pourquoi donc défendre toute la pourriture de cette cité rongée par tout le monde, et surtout les hauts placés ?

Comme je l'ai dis, les informations peuvent être le plus grand des trésors... Dans ma voix, malgré le fait que je sois Roi et que j'aimais cette cité car j'y étais né, il y avait tout de même une grande sincérité... Depuis le temps que je vis ici, et surtout en tant que garde, j'ai vu presque tous les forfaits possibles, des plus "gentils" aux plus horribles (et certains s'en sortaient car ils étaient du côté de l'ancien Roi (et, ceux-là, je crois que je n'allais pas les rater. J'allais d'abord les garder, parce qu'ils pouvaient m'être utiles, mais, après, la Justice s'abattra sur eux !))... Sans compter que, au fond d'Igniis, il y avait encore une certaine part de Kasaï,qui n'avait plus de famille de sang à cause de la cité elle-même, condamné à mort par Warfang elle-même parce qu'il a voulu offrir un peu de repos à ses gars... Déserteur pour ne pas mourir et ainsi essayer de sauver d'autres vies après la longue bataille qui devait précéder son exécution... Oui, au fond de moi, il y avait encore une certaine rancœur envers la cité... Et pourtant, j'essayais de la protéger du mieux que je pouvais ! Cette sincérité de mes paroles était presque indigne des mots d'un Roi ! Et peut-être que cela n'allait élever aucun soupçon...

Mais voilà que je divague vraiment trop ! Revenons à l'action principale car, sans me retourner et en prenant une gorgée d'Hydromel (il allait bientôt falloir que je demande une deuxième et dernière choppe), j'attendais une éventuelle réponse de la part de celui qui voulait être garde...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 2 Fév 2017 - 21:41

Le liquide, doux liquide, glissait dans la gorge du dragon gris lorsqu’il entendit quelqu’un parler dans son dos. Son ami était capable de le voir, mais lui dû se retourner légèrement, ne daignant montrer totalement son visage, observant l’intervenant impoli d’un œil, d’un seul de ses yeux bruns dont la pupille était légèrement arrondie ici, signe d’un soudain intérêt.
 
— Excusez-moi d'avoir écouté l'entièreté de votre discussion... Mais, je crois avoir entendu que vous vouliez devenir Garde... Pourquoi donc ? Pourquoi donc défendre toute la pourriture de cette cité rongée par tout le monde, et surtout les hauts placés ?
— Ce n’est bien poli de…
— Vous avez bien entendu, coupa Strenth en détournant le regard, voyant que son interlocuteur préférait montrait sa magnifique cape brune.
 
Pour le peu qu’il avait pu parler, l’inconnu s’exprimait avec une voix mature, légèrement éraillée, grave. Un peu forcée. Du moins, c’était ainsi que l’espion le sentait. Son ami Lorn, lui, regardait d’un air surpris, même scandalisé, l’inconnu. Il n’avait pas entendu de mouvement ; il ne s’était pas tourné. Strenth se demanda si c’était l’impolitesse de l’étranger ou la réponse qui l’avait le plus interloqué. Le dragon gris sourit légèrement pour rassurer et calmer l’autre, et l’intima plus explicitement d’un geste de la patte vers le bas.
 
— Vous avez raison, et ce n’est pas que Warfang qui est pourrie.
— Quoi ? S’offusqua Lorn.
— Le monde a changé. La corruption, l’hypocrisie et l’égoïsme sont les maîtres mots de cette société. Je le sais, et cette vérité m’accable.
 
Il prit une pause, regardant si d’autres l’écoutait. Heureusement, il portait sa voix assez basse pour qu’on ne vienne pas s’offusquer de son petit numéro. Le but n’était surtout pas d’attirer l’attention sur lui. Simplement de répondre à l’intéressé.
 
— Mais malgré tout ça, je veux me battre pour eux. Parce que je sens que si l’on y met tout un chacun, nous pouvons faire une différence. Je peux faire une différence. Mais que vous importe mes paroles. Vous n’êtes qu’un de ces nombreux ivrognes dégoûtés de la vie et qui ont cessé de voir une étincelle.
 
Il se leva et invita son ami à faire de même. Il obéit sans un mot, et tout deux partirent de l’auberge. Toutefois, alors qu’ils venaient de franchir la porte, Strenth longea un peu le mur et resta là, non loin de l’entrée.
 
— Qu’est-ce que tu fais ?
— J’attends.
— Pourquoi cela ?
— Tu verras bien… Désolé de t’avoir mis mal à l’aise.
— Est-ce que tu pensais vraiment ce que tu as dit sur la société actuelle ?
— Oui. Je préfère être réaliste qu’idéaliste. Fermer ses yeux ne nous aidera pas. En souhaitant être Garde, je me fais violence pour les ouvrir.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 3 Fév 2017 - 20:25

Je vois que mon interruption ne fus pas considérée comme polie et je m'en fichais ! En tout cas, le dragon voulant devenir garde confirma mes paroles, et dit même que ce n'était pas que Warfang qui était pourri. Ô comme il avait raison... J'avais eu le temps de voir presque toutes les horreurs du mondes et en avais fait suffisemment aussi pour que j'arrive à confirmer sans aucun problème ses dires. Mais il dit ensuite qu'il voulait tout de même se battre pour les protéger. Ah ! Que de belles paroles... Que de belles convictions... Quelque chose dans cela me rappelait... Moi. Oui, quelque chose en cela me rappelais mes pensées et mes convictions il y a dix ans, lorsque je revenais à la cité, et même avant. Et puis, même maintenant car, au dela de la soif du pouvoir, je voulais être Roi pour protéger la cité avant tout ! Ensuite ? Eh bien, il ne se géna pas pour me traiter de simple ivrogne pessimiste. Très bien, ils ne savaient pas que j'étais le Roi, et cela me rassura encore. Enfin, les deux sortirent et je pus les voir enfin en détail. L'un était vert

Je ne dis aucun mot et ne recommandais pas de verre. Un sourire s'étais dessiné sur mon visage : la Garde allait probablement avoir un nouveau membre, vu comme il avait l'air déterminé à protéger. Ce gars-là avait réussi comme un... "test". Et il avait l'air d'avoir réussi. Mais loin de là à ce que je le crois sur parole. Après tout, le masque de l'hypocrisie pouvait prendre tout le monde... Tout comme il avait pris le mien lors de l'empoisonnement de Joudray.

Je me relevai alors et allai donner les quelques pièces que j'avais pris sur moi. Il y avait en gros le double de ce que je lui devait. Sans qu'il ai le temps de me remercier ou me dire qu'il y avait trop, je commençai à partir en lui disant avec ma voix raillée :

- Gardez la monnaie...

Ce gars-là méritais bien sa prime pour son boulot. Lorsque je fus tout près de la porte, j'augmentai mon attention, par expérience. Durant le court trajet pour aller du barman jusque là où j'étais, une pensée traversa mon esprit : l'idée de "l'araignée" était vraiment nécessaire... Et j'allais essayer de la mettre en place le lendemain. Plus de sorties à la taverne pour essayer d'écouter par moi-même les infos. Alors, en poussant la porte, je ne me retournai pas et laissai ainsi derrière moi une partie de mon passé, lorsque j'allai de temps en temps à la taverne. Enfin, je sortis dans le froid de la nuit fraichement tombée et entrepris de me diriger jusqu'à l'entrée secrète du palais royal tout en gardant mon attention bien ouverte...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 4 Fév 2017 - 14:47

— Je ne savais pas que tu avais cette conception du monde.
— Désolé si ça t’a vexé, rajouta-t-il sur un ton qui ne paraissait pas s’excuser pour autant.
— Ça va… Tu as peut-être un peu raison.
— De toute manière, nous ne sommes pas obligés d’avoir la même vision de choses. Que cela n’aille pas entacher notre amitié.
— Non, jamais !
 
Strenth sourit à Lorn, et Lorn sourit à Strenth. Puis tous deux regardèrent la porte de l’auberge qui venait de s’ouvrir. Le dragon qui les avait accostés en sortait, blotti sous sa cape marron comme s’il avait peur que l’on découvre son identité. Le dragon gris le regarda, légèrement intrigué, puis détourna le regard, le laissant partir. Les rues étaient toujours pleines d’étranges personnes.
 
— Est-ce que tu as quelque chose de prévu ce soir ?
— Non, mais demain, je compte bien retourner voir le roi. Si c’est encore un échec, eh bien soit ! Je me mènerai à la Caserne, mais bon…
— Tu devras y aller à un moment ou à un autre.
— Je sais, mais je veux intéresser le souverain, et je crois que c’est ce qui me permettra d’être Garde plus rapidement. Je ne peux pas attendre que le feu de ma passion disparaisse petit à petit. Peut-être que demain j’aurais alors peur ! Je dois saisir cette occasion maintenant, et seulement maintenant !
— Je peux au moins louer ta détermination… Souhaites-tu loger chez moi pour ce soir ? Ma compagne doit certainement préparer le dîner, et tu ne veux certainement pas le manquer.
— Certainement pas.
 

Les deux dragons quittèrent alors la place et se rendirent dans les quartiers résidentiels précédemment visité. Ils s’installèrent dans la maison de Lorn et mangèrent sublimement bien. La cuisine de la compagne de son ami était exquise. Roti bien cuit, quelques fruits caramélisés, et quelques bonbons pour accompagner tout ça. Il fut ensuite facile pour lui de s’endormir dans la chambre d’ami, se préparant à une longue journée, qu’il espérait pleine de rebondissements.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 4 Fév 2017 - 17:56

Je continuais mon chemin, faisant parfois quelques détours, et j'arrivai enfin à l'entrée secrete du palais lorsqu'elle ne fut plus surveillée. J'ouvris vite la porte et la refermai à la même vitesse avant de continuer à travers le tunnel et ses portes tout en étaignant au fur et à mesure les torches. Lorsque j'arrivis enfin derrière le trône, j'enlevais ma cape marron avec les clés dans ses poches et bougeait le lourd siège, me libérant ainsi le passage jusqu'à sa salle avec un bruit assez faible pour ne pas être entendu en dehors de la salle. Je pénétrai ainsi dans la pièce où personne n'étais venu depuis que je l'avais ordonné.

Je remis ensuite le trône à sa place normale, remis la couronne sur ma tête et mon masque sur mon visage avant de sortir. Là, quelqu'un vint me voir pour me dire :

- Majesté, on vient de m'informer que quelqu'un est venu demander une audience.

- Et donc ?

- Eh bien, la personne à l'entrée l'a refusé puisqu'il n'avait pas de rendez-vous et parce que vous étiez occupés. Il voulait devenir garde.

- De quelle couleur était-il ?

- D'après les dires de celui à l'entrée, il éait gris.

Serait-ce le dragon que j'ai "vu" à l'auberge tout à l'heure ? Peut-être, c'était fort possible.

- Je vois. S'il revient demain dans les mêmes conditions, amenez-le à moi, alors.

- Vos désirs seront des ordres, Majesté. Je vais tout de suite en informer celui en charge de l'entrée du palais.

- Merci.

Je m'en allais alors retrouver ma femme (elle seule connaissait avec moi l'existence de ce passage et pourquoi je sortais parfois), qui s'était réveillée. Je lui explicai les projets auxquels j'avais pensé et elle me donna son avis...


Le lendemain, la couronne et mon masque sur moi, j'étais dans la salle du trône, comme d'habitude, et, là, il y a le même dragon qui, la veille, était venu me prévenir qu'un dragon gris voulait me voir pour devenir garde, qui me dit :

- Majesté, le même dragon qu'hier est revenu pour les mêmes raisons. Dois-je le faire rentrer ?

- Oui, faites et ammenez-le ici.

- D'accord, à vos ordres.

Et il fit demi-tour. J'attendis un peu avant que les portes se rouvrent avec le dragon en question (qui était bel et bien celui que j'avais vu à l'auberge hier). Lorsqu'ils commencèrent à entrer, je dis de ma grande voix, pour qu'ils m'entende de l'autre bout de la salle :

- Bienvenue dans le palais royal. Alors c'est toi qui, hier, voulait me voir pour devenir garde ? Très bien, présentes-toi, tout d'abord.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 5 Fév 2017 - 14:51

Il se leva tôt le matin. La chambre dans laquelle il dormait se trouvait en face de celle de ses hôtes. Le soleil n’était même pas encore levé. Il ne désira pas les réveiller, prit un morceau de papyrus dans un tiroir du garde-manger, et tailla les lettres dans le papier à l’aide de ses griffes, à défaut d’utiliser une plume qu’il ne trouvât point. Le message, dans une tentative de résumé concis, demandez à Lorn de ne pas s’alarmer de l’absence de son compagnon, qu’il avait quelques affaires à régler à l’auberge, puis qu’il irait directement porter conseil au monarque. Aujourd’hui, Strenth était encore plus déterminé que la veille, pour une raison que lui-même ignorait, mais cela était le courant de la vie. Il y avait des jours ou certains étaient plus inspirés tandis que d’autres maugréaient une mauvaise journée où il ne fallut jamais se lever. Certains savants donnaient à la place des étoiles, liés avec la saison de naissance d’un individu, une importante place dans cette détermination journalière. Strenth y accordait peu d’importance, faisant des réflexions cyniques sur le fait que si l’on pouvait déterminer l’humeur avec le ciel, la manière dont nous marchions pouvait très certainement montrer notre personnalité. Etrangement, cela n’avait jamais marché ; pas pour lui, en tout cas.
 
Il retourna dans l’auberge, s’assura qu’aucune de ses affaires n’avaient été volé. Bien entendu, il y avait sa cape noire, légèrement déchirée à cause de l’usure, sa grande besace qui venait compléter la petite sacoche qu’il portait au flanc. Il alla sous le lit et retira une planche déjà enlevée au préalable pour sortir son argent et le remettre dans sa petite sacoche. Il n’avait pas tout pris hier, et de peur du vol, l’avait caché dans ce trou. Personne ne remarquerait qu’il avait « modifié » le plancher sous le lit, et si c’était le cas, il aurait déjà changé d’auberge.
 
Il redescendit avec la sacoche et la cape sur le dos, puis sortit. Il avait prévu le coup, car il y avait de fortes rafales de vent qui soulevaient son vêtement et le violentait de coups de froids. Il garda le vêtement contre lui et avança dans les rues moins fréquentées que d’habitude, jusqu’à arriver devant les mêmes gardes qui gardaient l’entrée du palais royal.
 
— Bonjour.
— Encore vous ? Si c’est une nouvelle fois pour cette histoire de garde, je vous ai dit d’aller à la caserne.
— Attend une minute, Dior.
 
L’un des deux gardes entra, et l’autre intima au dragon gris de patienter. Finalement, il revint.
 
— Vous pouvez entrer. Un conseiller vous guidera.
— Oh, enfin ! Merci beaucoup.
 
Le dragon gris remarqua que celui qui lui avait barré la route jusqu’à maintenant grimaçait. Cela ne lui plaisait guère. Comme pour se moquer de sa bêtise,  Strenth lui sourit directement. Il n’avait qu’à s’en prendre à lui-même. Pourquoi se voulait-il tant obstacles ? Quelle méchanceté gratuite ; cela le dépassait.
 
Il entra donc, et un dragon vert le mena jusqu’aux grandes portes. Derrière elles se trouvait Igniis, le roi masqué, le roi de fer. Ce qui surprit Strenth, ce fut ces grandes portes… Elles ressemblaient beaucoup à celle de chez Malefor, c’était étrange, et amusant en même temps.
 
Lorsqu’il entra, la première chose qu’il vit fut le roi, sur son trône opulent, avec sa couronne et son masque qui cachait tout de son visage, sauf ses yeux verts qui brillaient légèrement. Strenth se demandait si beaucoup auraient apprécié un souverain se baladant masqué comme cela.
 
— Bienvenue dans le palais royal. Alors c'est toi qui, hier, voulais me voir pour devenir garde ? Très bien, présentes-toi, tout d'abord.
 
On voyait directement qu’il ne venait pas de la haute-aristocratie, ni même d’aucune aristocratie. Un dragon naît pour les champs de bataille, qui n’avait cure des commodités et conventions en vigueur d’habitude. Il n’y avait pas de tutoiement, de politesse quelconque. Non, il fallait directement en venir au sujet, sans tourner autour du pot. Il y avait un tact que Strenth dépréciait légèrement, mais il comprenait que cela pouvait plaire au plus grand nombre. Il s’inclina u point d’avoir son museau qui touchait le sol, puis se releva pour répondre au roi.
 
— Mes salutations, roi Igniis. C’est un honneur de fouler ce sol de mes pattes. Mon nom est Strenth. Je ne porte aucun nom de famille, car je suis orphelin. Je suis âgé de 24 ans. Originaire d’un domaine proche de la cité d’Arthar, j’ai ensuite entrepris un voyage jusqu’ici où je loge dans une auberge et chez des amis. La guerre approche, et elle me répugne. Je souhaite combattre à vos côtés pour éviter la ruine des terres d’où je viens, et prétendre à une nouvelle paix du royaume.
 

Il se tut, attendant d’autres questions, ou autre chose de la part du souverain. Il respirait tranquillement, était droit, les pattes bien tendues, le regard calme et posé ne fixant pas le roi, mais plutôt le sol juste en-dessous de lui. Regarder droit dans les yeux pouvant être pris comme un manque de respect, il préférait procéder ainsi.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 5 Fév 2017 - 18:29

Il s'inclina avant de répondre, droit et calme, les yeux regardant mes pattes comme s'il avait peur de me manquer de respect :

- Mes salutations, roi Igniis. C’est un honneur de fouler ce sol de mes pattes. Mon nom est Strenth. Je ne porte aucun nom de famille, car je suis orphelin. Je suis âgé de 24 ans. Originaire d’un domaine proche de la cité d’Arthar, j’ai ensuite entrepris un voyage jusqu’ici où je loge dans une auberge et chez des amis. La guerre approche, et elle me répugne. Je souhaite combattre à vos côtés pour éviter la ruine des terres d’où je viens, et prétendre à une nouvelle paix du royaume.

- Je vois que nous avons une certaine vision des choses en commun, mon cher Strenth. Je connais le fait de ne pas avoir de nom de famille, aussi. Tu veux protéger ton Royaume ? Eh bien, si tu deviens garde ici, tu aidera à protéger le monde entier lui-même, que ce soit dans ses grandes qualités, comme ses horribles défauts. Mais, pour cela, il va falloir combattre dur, mais je pense que cela tu le sais si tu es venu te présenter pour faire partie de la Garde. Je mettrais alors une certaine confiance en toi et tu devra jurer de ne pas la trahir car, sinon, ce sera à moi de choisir le châtiment approrié pour cette trahison. Le jures-tu ?

Bien sûr, je n'allais pas me fier sur de simples paroles. Je eraisquelques recherches sur cet individu et jverrais aussi les actes qu'il a fait et qu'il fera. Je m'avançais alors et m'arrêtai devant lui en disant :

- Au faite, pas besoin de baisser les yeux devant moi. Cette sorte de politesse a été inventée pour donner plus de pouvoir factice à ceux qui l'ordonnent alors que ceux-là ne sont que de simples Dragons, peut-être beaucoup moins puissants que leurs interlocuteurs.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mar 7 Fév 2017 - 9:30

Cet épisode de sa vie était pour le moins surprenant. Jamais il n’avait assisté à une discussion comme cela. En tout cas, pas dans les hautes sphères qu’il avait pu visiter. Arthar, Malefor, et Warfang, un peu, par le passé. Il y avait, chez ce nouveau souverain, une sorte de relâchement, une rigueur perdue ou plutôt oubliée. Il y avait une familiarité à laquelle il ne s’attendait pas exactement ici.
 
Les preuves en étaient nombreuses. Le « cher » mettait en confiance alors qu’il ne le connaissait pas, le discours perdait tout en cérémonie. En fait, Strenth aurait presque juré que le dragon orange était las et ne souhaitait qu’une chose : en finir au plus vite. Mais cette facette-là pouvait être une illusion feinte par un monarque débutant. En fait, il était possible qu’Igniis ne sache pas trop comment s’y prendre, alors il le faisait à sa manière, sans instructions particulières. Bien évidemment, il y a une codification de la Cour, car on respecte ce qui est droit, mais le dragon ne l’était absolument pas. Strenth s’habitua à ce comportement tandis qu’il lui parlait, ayant eu le temps d’analyser les paroles, de les interpréter, d’en comprendre l’origine et de réagir en conséquence, et tout cela sans hausser un trait de son visage, un membre de son corps.
 
Il ne bougea que pour répondre : il baissa légèrement la tête, un léger sourire au visage.
 
— Je connais les risques, et je sais que j’ai la force pour endurer cela. Je loue votre confiance et jure de ne jamais la trahir, et je serais prêt à renouveler ce serment devant la Garde, et à tous ceux que vous souhaiterez que je me présente.
— Au fait, pas besoin de baisser les yeux devant moi. Cette sorte de politesse a été inventée pour donner plus de pouvoir factice à ceux qui l'ordonnent alors que ceux-là ne sont que de simples Dragons, peut-être beaucoup moins puissants que leurs interlocuteurs.
 
Strenth leva les yeux, et il eut une impression de déjà-vu. Il fut surpris et fit un pas en arrière, mesuré, mais tout de même. Tassé sur son trône, le souverain n’avait pas l’air si imposant. Il était grand, plus grand que Strenth, et on voyait qu’il était plus âgé. Si jamais il lui sautait dessus un jour, le dragon gris n’était pas certain s’il survivrait à son poids. Il avait un regard vert légèrement envoûtant. On avait envie de plonger ses yeux et essayer de les comprendre, car ces derniers cachaient quelque chose d’énigmatique, une lueur mystérieuse animait cette âme. En fait, en se trouvant ici, il avait l’impression de se trouver devant Malefor.
 
Pourtant, tout était si différent.
 
Il le regarda dans les yeux, une légère lueur de défi dans ses yeux.
 
— Il s’agit d’une codification précise pour respecter le souverain, messire. Si l’on est égal au roi, alors pourquoi celui en face ne peut-il pas être roi, à son tour ? Je ne suis pas là pour vous donner des conseils, monseigneur, mais je pense qu’il vaut mieux que je baisse les yeux. Et puis… Désolé de vous le dire ainsi, mais pensez-vous réellement que je suis plus puissant que vous ?
 

Et il baissa à nouveau les yeux, comme pour s’excuser de son soudain comportement, changeant d’attitude, repassant de la confiance au doute, au remord d’avoir prononcé de telles paroles pouvant être injurieuses devant le souverain.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 8 Fév 2017 - 19:29

Il jura. Oui, c'était prévisible et facile de dire "je le jure", mais fallait pas oublier les choses officielles. Il ne restait plus qu'à voir comment il allait être dans le futur. Après que je lui dis qu'il n'y avait pas besoin de baisser les yeux, il leva les siens et recula d'un pas avec une certaine surprise. Est-ce que j'étais si impressionant que cela ? Non que je me trouve impressionant, mais j'avais entendu certains dire que je l'étais. Bha ! Je n'y faisais pas attention et préférais en blaguer. Ensuite, dans ses yeux, il y avait quelque chose... Du défi ? Oui. Et, en même temps qu'il me regardait dans les globes occulaires, il fit :

- Il s’agit d’une codification précise pour respecter le souverain, messire. Si l’on est égal au roi, alors pourquoi celui en face ne peut-il pas être roi, à son tour ? Je ne suis pas là pour vous donner des conseils, monseigneur, mais je pense qu’il vaut mieux que je baisse les yeux. Et puis… Désolé de vous le dire ainsi, mais pensez-vous réellement que je suis plus puissant que vous ?

Puis, soudainement, il baissa les yeux, comme pour s'excuser. Cela me fit assez sourire. On pouvait voir qu'il avait prit sur lui pour "oser" me dire cela bien en me regardant dans les yeux. Tout en le scrutant bien en détail, puisque j'étais près de lui, je lui répondis :

- Je suis certes Roi, et je sais qu'une certaine forme de respect m'est dûe (tout comme à baucoup d'autres qui ne sont pas Roi mais qui méritent ce respect, voir plus), mais je n'en suis pas un moins un Dragon. Et donc, tout comme Spyro, Malefor, les Gardiens ou tout autre personne, je suis mortel, pas un Dieu. Le respect est une bonne chose... Mais faut-il vraiment s'abaisser, se rabaisser, s'humilier même, juste pour donner une petite preuve de respect  ? Et surtout un respect qui peut, parfois, être hypocrite ? Et puis, toi, plus puissant que moi ? Oh, cela, je ne peux pour le moment pas le savoir. Je ne t'ai jamais combattu, après tout. Mais il se peut que tu le sois, tout comme il se peut que tu ne le sois pas. Allez, ta remarque ne m'a pas outré et je n'y trouve aucun manque de repect, tu peux relever les yeux pour me parler de face. Mais, si tu ne veux pas le faire, tant pis, c'est ton choix et je le respecte entièrement.

Pile à ce moment-là, un dragon toca et ouvris en disant :

- Mon Roi, quelqu'un veut vous voir !

- Qui donc ?

- Un noble qui veut vous demander quelque chose, mais je ne sais quoi... Et il veutle dire seulement à vous. Nous l'avons fait entrer et il attend.

- Eh bien, qu'il attende ! Au faite, pourquoi l'avez-vous laissé entrer si facilement et êtes venus me prévenir alors que, hier, vous avez fait le contraire pour ce cher Strenth ?

- Eh bien... Parce que... Il est noble, et donc...

- Il y a vraiment des choses à revoir... Bon ! Dites-lui qu'il attende !

- Très bien, mon Roi...

Et il referma la porte, nous relaissant, Strenth et moi.

- Désolé de cette interruption. Donc...

Je m'en retournais vers mon trône et fini, une fois arrivé :

- En parlant de puissance, je suis assez curieux à propos de la tienne. Dis-moi, qu'as-tu comme élément ou autre pouvoir spécial ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 9 Fév 2017 - 0:10

Oh, que cette discussion devenait intéressante. Il était fort dommage qu’elle fut interrompue rapidement après les paroles de ce nouveau souverain. Il n’était pas le plus malin, mais possédait quand même un peu d’esprit, chose louable, que l’on ne pouvait reprocher à ce dragon. Si seulement il pouvait avoir plus de points positifs… Mais il était comme les autres, un naïf convaincu que le monde serait bien mieux avec sa « vertu », et qu’en continuant de le faire tourner, tout se porterait bien. Un autre dragon qui n’était pas assez ambitieux pour comprendre ce qu’il fallait vraiment faire. Peut-être pensait-il faire la bonne chose, mais Strenth le savait, il se trompait. De ce fait, il n’était qu’un obstacle à Malefor, et à lui.
 
Il prétendait que, étant un dragon mortel, il ne méritait pas plus de respect qu’un autre. Que cela semblait faux pour Strenth. Il n’en dit rien,  mais pensait déjà à une faiblesse exploitable plus tard, possiblement.
 
Il releva la tête, sous la demande du roi, et plongea à nouveau ses yeux bruns dans cet océan vert de l’âme. Il s’apprêtait à prononcer une nouvelle parole lorsque, aussi soudain qu’un éclair frappant, les battants de la porte retentirent, envoyant un dragon qui servit de messager au roi, puisqu’il approcha en déclarant ceci :
 
— Mon Roi, quelqu'un veut vous voir !

— Qui donc ?

— Un noble qui veut vous demander quelque chose, mais je ne sais quoi... Et il veutle dire seulement à vous. Nous l'avons fait entrer et il attend.

— Eh bien, qu'il attende ! Au faite, pourquoi l'avez-vous laissé entrer si facilement et êtes venus me prévenir alors que, hier, vous avez fait le contraire pour ce cher Strenth ?


— Eh bien... Parce que... Il est noble, et donc...

— Il y a vraiment des choses à revoir... Bon ! Dites-lui qu'il attende !

— Très bien, mon Roi...

 
Et comme s’il voulait le montrer, Igniis prétendit se soucier des égalités sociales. Oui, c’était intéressant, car ce roi se pensait être juste à refuser l’accès à quelqu’un qui pourrait penser avoir plus de droits par son grade. Peut-être que les rumeurs sur son incapacité à gouverner étaient véraces, mais c’était un roi qui semblait tout de même avoir des principes de nature à cœur. C’était une bonne chose, mais il était trop tard pour ces sentiments-là, ou trop tôt, selon Strenth.
 
Il resta silencieux durant toute cette agitation soudaine, et hésita même à partir, ce sentant presque de trop avec ce noble qui arrivait comme un cheveu sur la soupe. Pourtant, le roi ne semblait pas encore en avoir fini, puisqu’il continua en posant une question.
 
— En parlant de puissance, je suis assez curieux à propos de la tienne. Dis-moi, qu'as-tu comme élément ou autre pouvoir spécial ?
 
Strenth réfléchit un instant. Il n’avait pas à lui dire la véritable origine de ses capacités. Cela pourrait toujours jouer un rôle important de surprise dans les opérations à venir, et puis il n’aimait pas, pour certaines raisons personnelles, en parler. Il regarda Igniis avec un sourire et leva légèrement sa patte avant gauche. Il se concentra, cherchant la puissance magique dans son corps. Il la bloqua en un point de son corps, puis la dirigea vers la seule partie de son corps par laquelle il savait manipuler cette essence qui traversait chaque dragon. Alors une sorte d’aura légèrement bleutée naquit à la pointe des griffes et s’allongèrent, formant comme une sorte d’allongement d’une vingtaine de centimètres de ses doigts qui se regroupèrent pour former une lame. Il fit quelques tours de son poignet et trancha dans le vide, la lame produisant un étrange sifflement au contact du vent. Satisfait de sa démonstration, il coupa le flux de magie, qui libéra sa patte.
 
— Je ne saurais trouver un vrai nom à mes capacités. J’ignore aussi si c’est à cause de mes parents, mais je n’ai aucun élément. En fait, j’ai appris que je pouvais faire affluer mon essence magique à mes pattes, me permettant de créer une arme de mêlé, ou un projectile, matérialisé sous la forme d’un javelot. Je ne peux pas matérialiser d’autres formes, et j’ai beau avoir demandé à des mages, même eux ignorent pourquoi. Ainsi, mes capacités magiques sont très limitées, monseigneur. Pourtant, cela m’a toujours rendu service. Comme me l’a dit un ami, ce n’est pas l’arme qui compte, mais bien son possesseur.
 
A vrai dire, il s’agissait bien d’un ami qui lui avait sorti cette phrase… Avant que Strenth ne lui plante une dague dans le dos pour récolter les trésors accumulés par ce bandit pour son propre compte.
 

— Avez-vous d’autres questions ? Est-ce que je suis officiellement Garde ? Que dois-je faire, si c’est bien le cas ? Demanda-t-il, la voix toujours posée. Je ne voudrais pas interférer avec un aristocrate qui, sûrement, a davantage besoin de vos conseils que moi.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 11 Fév 2017 - 11:23

Après ma demande, il me montra son pouvoir. Premièrement, il se concentra... Puis, de sa patte avant, des ses grifffes, plus précisemment,  une aura bleue se mit à brilloter... Pour finalement créer des sortes de lames d'énergie. Intéressant. Ce pouvoir était très intéressant, même. J'imaginais beaucoup de choses que ce pouvoir ouvrait. Les traits d'un sourire commencèrent à se dessiner sur mon visage en face de cela. Il fit quelques mouvements avec ses armes avant de les enlever. Puis, il me dit :

- Je ne saurais trouver un vrai nom à mes capacités. J’ignore aussi si c’est à cause de mes parents, mais je n’ai aucun élément. En fait, j’ai appris que je pouvais faire affluer mon essence magique à mes pattes, me permettant de créer une arme de mêlé, ou un projectile, matérialisé sous la forme d’un javelot. Je ne peux pas matérialiser d’autres formes, et j’ai beau avoir demandé à des mages, même eux ignorent pourquoi. Ainsi, mes capacités magiques sont très limitées, monseigneur. Pourtant, cela m’a toujours rendu service. Comme me l’a dit un ami, ce n’est pas l’arme qui compte, mais bien son possesseur. Avez-vous d’autres questions ? Est-ce que je suis officiellement Garde ? Que dois-je faire, si c’est bien le cas ? Je ne voudrais pas interférer avec un aristocrate qui, sûrement, a davantage besoin de vos conseils que moi.

Ses pouvoirs étaient limités, d'après ses dires. Mais, comme je n'en avais pas la certitude, je gardai toujours l'hypothèse d'une puissance ou d'un pouvoir autre que celui-là en lui aussi. Ensuite, il avait l'air bien pressé d'en finir avec ses questions ainsi que sa remarque à la fin de son laïus. Eh bien, soit ! Je lui répondis alors :

- Ton pouvoir est intéressant, je dois dire. En effet, ton ami avait raison, l'arme ne sert à rien si son porteur ne sait pas la manier un minimum, que le coup soit traître ou non. Pour ce qui est du statut de garde, non, tu ne l'es pas encore. Être venu me voir pour le devenir est une bonne chose, mais cela n'empêche pas que tu devras être formé avant. Et, cette formation, tu pourras la commencer dés demain, je pense. Il suffira de dire que tu viens de ma part... Ou, non, tu diras juste ton nom, je les préviendrais ce soir. Par contre, je dois te prévenir, pas tout le monde réussit cette formation. Et, même si tu es venu me voir pour devenir garde et que je me charge de cette formation, tu auras autant de chance que les autres de réussir. Ce qu'il te reste à faire est de patienter, alors. Enfin... Puisque tu semble être impatient de partir pour laisser la place à cet aristocrate, soit ! Tu peux disposer, car nous en avons fini et tu as les informations suffisantes pour continuer.

Pour ce qui est de ces choses à changer, avec l'histoire de ce noble, mieux valait le faire lorsque la guerre sera terminée. Pour l'instant, il y avait d'autres priorités... Beaucoup d'autres. Et valait mieux que les temps soient calmes avant de se pencher sur cela pour bien pévoir les réactions du peuple. Il est vrai qu'il ne faut pas lui donner trop de pouvoir... Sinon son ego mènera à la révolte. Cela, l'Histoire nous l'a démontré plusieurs fois. Bon, cessons de divaguer encore une fois... Et revenons à l'action principale. En effet, Strenth, après que je lui ai fait à mon tour un laïus...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 11 Fév 2017 - 22:20

Strenth fut pour le moins surpris que l’on s’intéresse, et qu’on éprouve de l’intérêt pour sa capacité de base. D’habitude, on se fichait de son pouvoir, car il ne semblait rien avoir de spectaculaire, et c’est bien le cas. Il n’y avait rien qui était incroyable. Strenth était incapable de cracher du feu, geler la terre autour de lui, empoissonner avec ses morsures, manipuler le vent. Il n’était capable que de ce dont un dragonnet était capable. Un dragonnet plus grand et plus intelligent, et comme la nature fait palier un manque par une force, le peu qu’il avait, le dragon gris avait réussi à le développer et à en faire sa force.
 
Bien évidemment, son pouvoir cachait autre chose ; la nature ne l’avait pas laissé sans défense, loin de là. Ce don que lui avait offert sa résurrection était inopiné. N’importe qui y aurait vu une faiblesse, mais Strenth savait s’en servir mieux que quiconque, il était confiant dans sa puissance, et savait qu’il s’en servait pour le meilleur.
 
Mais, oui, il était surpris. Quel intérêt pouvait-il trouver à son pouvoir, de dragon qui languissait sur son trône ? Peu importait pour l’instant… Apparemment, lui aussi considérait que la discussion était terminée. Toutefois, quelques détails interloquèrent Strenth, et avant qu’il ne s’en aille :
 
— Dois-je me présenter demain à la caserne ? Oh, aussi, vous avez dit « je me charge de cette formation ». Insinuez-vous par-là que c’est vous qui me formerez, messire ? N’avez-vous pas trouvé de remplaçants en tant que chef de la Garde ?
 

Il se tenait toujours droit, et eut un bref regard vers la porte. Tant pis, ce rat devrait attendre un peu plus. A vrai dire, Strenth prenait un malin plaisir à rester là et le faire attendre un peu plus.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 12 Fév 2017 - 11:09

En effet, Strenth, après mon laïus, me répondit :

- Dois-je me présenter demain à la caserne ? Oh, aussi, vous avez dit « je me charge de cette formation ». Insinuez-vous par-là que c’est vous qui me formerez, messire ? N’avez-vous pas trouvé de remplaçants en tant que chef de la Garde ?

Tandis qu'il jetais un regard vers la porte, j'esquissai un sourire et lui dis :

- Oui, tu devras te présenter demain à la caserne et je prend bien en charge la formation de tous les nouveaux gardes. Pourquoi donc ? Disons que j'ai fait certains choix.

Oui, j'ai délibéremment gardé ce grade de Capitaine des Gardes ainsi que de formateur des nouveaux pour certaines raisons. Premièrement, cela me permettait de bien savoir qui était à mes côtés. Deuxièmement, cela me permettait aussi de former par moi-même ces gardes et ainsi de contrôler cette formation. Cela peut paraître comme digne d'un dictateur... Mais il y a certaines choses que je sais et que les autres non... Et celles-ci peuvent être importantes. Donc je décide de certaines choses qu'ils peuvent savoir grâce à moi et d'autres dont je décide qu'ils ne devrais pas trop savoir. Même si je suis un peu combattant pour la vérité, certaines doivent être cachés... Car, si elles se savaient, cela mettrait en danger trop de vies. Troisièmement, il y a aussi l'image. En effet, le Roi s'entrainant avec ses gardes au lieu de rester pavané sur son trône toute la journée... Cela créait un sacré contraste avec Joudray. Cela montrait aussi que j'étais, comme les autres, prêt à donner ma vie pour Warfang. Une bonne image de ma personne pouvait éviter bien des ennuis. Quatrièmement, comme je ne reste pas pavané sur mon trône... Eh bien, je gardais toujours la forme pour combattre, tel le guerrier que je suis.

Après avoir répondu au dragon gris, j'ajoutai :

- As-tu d'autres questions ?


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mar 14 Fév 2017 - 1:59

De toute évidence, les mots prononcés n’étaient pas un simple lapsus de l’ancien second de la Garde. Strenth trouva cette situation intéressante. Très intéressante, même ! Il serait encore plus proche du roi qu’il ne le pensait, sans faire grand-chose. A vrai dire, c’était au-delà de ses espérances. Il avait déjà en tête quelques projets qui pourraient s’avérer efficace pour sa quête. Malefor serait comblé. Ça, il en était certain…
 
Par une question rhétorique, le dragon de feu laissait entendre que ce choix de conserver son titre de chef de la Garde était tout à fait intentionnel, et qu’il ne prévoyait aucunement de chercher un remplaçant pour cette fonction. Strenth affichait un sourire.
 
— As-tu d’autres questions ?
— Non, aucune. A vrai dire, je serai honoré d’être sous votre tutorat. J’ai déjà hâte d’être à demain, messire ! Le feu de l’enthousiasme brûle en moi. J’espère que vous pouvez en voir la lueur. Je me retire à présent, et vous dit à demain.
 
Il se retourna et marcha d’un pas feutré en direction de la porte qu’il franchit rapidement. Derrière, tapant de la patte d’une manière frénétique, se trouvait un dragon aux écailles parfaitement blanches, bien polies et arrangées, avec quelques écailles peintes en bleu au niveau des yeux pour soulever un regard azur. Il s’exclama en voyant arriver le dragon gris.
 
— Ah, parfait. Puis-je entrer ?
— Allez-y, messire.
 
Il regarda le dragon entrer dans la salle du roi, fermant les portes qui claquèrent.
***
**
**
***
Strenth se réveilla dans l’auberge. Il paressa un peu dans son lit avant de finalement se décider à se lever. Il s’essuya un œil et regarda par sa fenêtre. La rue semblait bien peu peuplée, ce matin où le soleil brillait au plus fort. Cela lui procura de l’énergie,  et il en aurait besoin pour progresser dans cette journée qui nécessiterait bien plus que sa réflexion. D’un pas léger, il sortit de la chambre, chantonnant un petit air qu’il avait entendu auprès de bardes qui avaient décidé d’animer un peu la soirée de l’auberge, dans le hall qu’il rejoignait.
 
Ce dernier était vide. Soit les clients dormaient, soit ils étaient déjà partis. Il demanda au serveur un petit-déjeuner bien gras et bourré d’énergie, ce qu’il eut. Il le mangea sans grande faim, mais il savait qu’il devait se ressourcer, d’autant plus que la nourriture était très bonne.
 
— Dites-moi, je suis dans le coin depuis bien peu de temps, et je me rends bien compte qu’il ya quelques instabilités.
— Avec le roi ? Oh, si vous saviez. Un vrai bordel en ce moment, j’ai l’impression qu’on change de monde ! Tout est si différent par rapport au règne du roi Joudray, et pourtant, ça ne fait que quelques jours qu’il est au pouvoir !
— Comment est mort l’ancien souverain, exactement ? Il ne semblait pas encore au bord de sa vie.
— Non, c’est vrai, pourtant il est mort naturellement. Enfin… On dit qu’il était atteint d’une grave maladie qui l’a emporté.
 
Ça, Strenth le savait déjà, mais cette conversation lui permettait justement d’enquêter avec une bonne transition.
 
— C’est tout de même curieux. Il se portait si bien, le jour avant qu’il ne tombe.
— A quoi pensez-vous ?
— Moi ? Oh, rien, je ne suis pas assez bien placé pour juger de ces choses-là.
 
Pourtant, l’assassinat était bien une des spécialités du dragon, et il lui semblait évident que ce n’était pas une mort naturelle. Sûrement avait-il été empoisonné, et cette information était à prendre en compte, sur l’aspect politique, mais aussi social. S’il y avait empoisonnement, il y avait un coupable, probablement très haut placé, pour avoir accès aux salles du palais.
 
— Avait-il organisé un repas au préalable ?
— La veille de la déclaration de sa maladie, oui.
 
Oh, intéressant. Malheureusement, cela n’aidait pas Strenth, puisque les cibles potentielles se multipliaient drastiquement. Toutefois, il pouvait se douter que l’empoisonnement avait eu lieu à ce moment-là. Bien sûr, ces suppositions étaient fragiles, mais étant lui-même un tueur silencieux, il aurait profité de ce moment pour frapper.
 
Il savait ce qu’il lui restait à faire pour commencer vraiment ses recherches. Trouver cet assassin pouvait être intéressant, tout d’abord pour lui demander de rejoindre son complot, si le pouvoir semblait autant l’embêter, et s’il n’était pas d’accord, il pourrait faire du chantage pour obtenir des informations, ou autres choses. Enfin, s’il était réticent… Il le tuerait, et si même cela ne marchait pas, il aurait toujours l’option de la fuite, et tant qu’il n’était pas trop connu des services de Warfang, tout se passerait bien.
 
Il avait beaucoup de choses à faire dans cette ville, mais pour l’instant, il valait mieux se concentrer sur son intégration au sein de la Garde.
 
— Savez-vous si le roi a été enterré ou brûlé ?
— Brûlé, je crois, mais je n’en suis pas sûr.
— S’il est enterré, j’aurais bien aimé déposer une fleur auprès de sa tombe.
— Vous le regrettez ?
 
Il se leva et se dirigea vers la porte.
 
— Non, mais je respecte les souverains, car je pense qu’il faut beaucoup de force pour diriger un pays et affronter les critiques.
 
Il arpenta les rues de la ville et retrouva facilement son chemin jusqu’à la caserne. Il fallait dire que le bâtiment n’était pas bien dur à repérer. Il dépassait en hauteur la plupart des bâtiments et était très carrée, lui donnant une impression de rigueur et de droiture qui devait correspondre à l’idée de la justice qu’avait Warfang. A la base, tout du moins. Le bâtiment avait peut-être était rénové plus tard. Il passa un grand portail et se retrouva dans une grande cour avec des mannequins de bois sur lesquels certains dragons s’entrainaient, des terrains de jeux collectifs, et même un petit parcours. Il passa de lourdes portes en métal et se trouva à la réception.
 
— Que puis-je pour vous ? Demanda un dragon de couleur verte.
— Bonjour ! Je suis venu me présenter en tant que garde.
 
Il sembla l’examiner d’un œil plus attentif et sourit.
 
— Oh, oui ! Strenth, si je me souviens bien ? Le roi nous a informé, oui, veuillez patienter un instant.
 

Strenth s’assied sur un coussin disposé exprès pour attendre, et patienta, la queue remuant légèrement. Il était excité que cela commence, pour de multiples raisons.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 16 Fév 2017 - 22:40

Non, il n'eut rien à rajouter. Il sortit alors, après avoir dit des politesses et laissé rentré le noble, qui était d'une couleur assez laiteuse. Nous fûmes alors seuls, l'aristocrate et moi. Et sa demande fut si... Comment dire... Exaspérante ? Oui, c'était le mot. Le gars demandais juste d'avoir plus de confort tandis qu'il ne foutait rien ! Je vous passe donc la conversation... Mais je lui ai bien fait comprendre que tout travail méritait salaire et qu'il devrait être content de ce qu'il avait déjà !

Après, je profitais que personne ne venu dans la journée pour mettre un place un de mes projets après avoir informé que Strenth sera à la caserne demain. J'appelais l'un de mes conseillers et celui-ci me dit le nom de Dragon parfait pour la tâche...


Vyars était dans la salle du trône. Le Soleil, dehors, commençait à se coucher. C'était celui choisi et il était parfait pour le rôle. Il était de couleur assez... Olive ? Oui. Nous avions discuté quelques heures à propos de ce que je voulais mettre en place et il accepta de faire son travail à condition d'être bien payé.

- Oh ! Mais, bien sûr que tu seras bien payé. Mais, bien sûr, il faudra que le travail soit fait si tu veux que ce soit le cas.

- Pour cela, mon Roi, ne vous en faites point, me répondit-il de sa voix flûtée tout en faisant un petit rire venant de son museau et de sa gorge en même temps. Lorsque je fais le travail, je le fais correctement. Je n'engage pas de pies !

- Très bien.

- Oh ! Mon Roi, je vous apprécie de plus en plus. Non seulement vous faites des bonnes choses pour la Cité... Mais en plus vous en faites une à mon grand avantage.

- Pas la peine d'être hypocrite.

- Je ne suis pas que cela. Je suis sincèrement hypocrite car tout cela va en mon avantage.

- Au mien aussi, mon cher.

- Bien ! Je m'en vais commencer à faire le travail que vous m'avez demandé.

- Soit ! Alors, à demain, très cher Vyars.

- Au revoir, cher ami.

Il sortit alors de la salle. Ce gars-là me plaisait déjà...


Le matin était encore frais lorsque je me levai. Abyssa était déjà réveillée. Ce fut un matin habituel. Il était entre 10 heure et 11 heure lorsque j'allais pour partir de la caserne. J'étais dans la salle du trône, seul, devant les deux portes pour sortir. Je les poussai... Et Vyars fut juste devant moi, calme, l’œil et le sourire presque pervers.

- Bonjour, mon Roi. Avez-vous passé une bonne nuit ? La mienne fut fructueuse... De même que ce matin.

J'eus un sourire. La courte et discrète discutions allait commencer et j'avais assez de temps pour arriver à l'heure à la caserne. Je lui répondis alors avec ma voix grave, une sorte de satisfaction pouvant se faire entendre dans ma voix :

- Bonjour, Araignée...


- Sire... Strenth est arrivé et il vous attend à la réception.

- Très bien, je m'y rend.

J'étais arrivé à la caserne environs 5-10 minute après la discussion. Je me rendis à la réception. Mon entrée se fit remarquer par un bruit de porte s'ouvrant. Là, il y avait Strenth, installé sur un coussin. Mon masque était sur moi, comme à mon habitude, et mes griffes d'acier, d'Infernum, faisaient un bruit métallique en heurtant parfois le sol. Je me mis devant le futur apprenti-garde et dis, avec un sourire :

- Bien le bonjour, mon cher Strenth. J'espère que cette attente ne fut pas trop longue pour toi et que la nuit fut bonne. Et j’espère aussi que tu es impatient pour commencer ton apprentissage.

J'attendis ainsi sa réponse, mon oreille scrutant un certain nombre de choses et, surtout, les paroles que pouvaient me dire mon interlocuteur.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 17 Fév 2017 - 11:43

Cette attente lui permit de réfléchir un peu. Sur la suite des événements, notamment. Il devrait mettre beaucoup de précautions pour les jours à venir. Chaque chose demandait la plus grande minutie. Rien ne pouvait être laissé au hasard. Il savait déjà plus ou moins quoi faire, il ne lui manquait plus qu’à y réfléchir à tête reposée.
 
Ce ne serait pas pour tout de suite, étant donné que les portes s’ouvrirent, rapidement accompagnée de crissements du métal contre la pierre. Le dragon gris tourna immédiatement son regard vers le dragon orange qui venait d’entrer. Comme la dernière fois, il portait ce masque de fer qui couvrait tout son visage sauf ses yeux, miroir de l’âme. Une réflexion prit alors l’espion.
 
La chose qui ripait contre le sol n’était autre que des sortes de prolongement de griffes en métal, un métal qui semblait particulier ; sa couleur était rouge-vif, comme si elle venait à peine de sortir de la forge. Ce n’était pas bien esthétique, mais cela avait au moins le mérite d’aller à peu près aux écailles du roi. D’autant plus qu’il ne devait pas s’agir d’un ornement. Les lames fines semblaient extrêmement tranchantes.
 
La paranoïa de Strenth se mit alors en marche. Pourquoi portait-il une telle arme ici ? Il devait se méfier et bien mesurer chacune de ses paroles, car peut-être comptait-il lui faire quelque chose. Il n’aimait pas trop voir ces lames vermeilles, mais n’en montra rien.
 
Il vint se poster devant Strenth, le contemplant de toute sa hauteur. Le dragon gris se leva avec une brève révérence tandis qu’il lui adressait quelques mots.
 
— Bien le bonjour, mon cher Strenth. J'espère que cette attente ne fut pas trop longue pour toi et que la nuit fut bonne. Et j’espère aussi que tu es impatient pour commencer ton apprentissage.
— Sachez que, malgré mon impatience d’être ici, j’ai su attendre, mon esprit en ébullition. Je suis vraiment curieux et un peu stressé par ce qu’il va advenir. C’est la première fois que je m’engage, mon roi. La nuit fut moyenne, je dois l’avouer. Le lit de l’auberge dans laquelle je me trouve n’est pas à ma convenance, je pense en changer dès que possible. Et je suis impatient de démarrer, oui. Mais pourquoi suis-je le seul à attendre ici, monseigneur ? N’y a-t-il pas d’autres apprentis comme moi ?
 

En effet, cela perturbait un peu Strenth. Peut-être attendaient-ils quelque part et, qu’aujourd’hui, personne ne s’était présenté comme lui l’avait fait. Il attendit, prêt à suivre le roi, son esprit restant tout de même en alerte.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 19 Fév 2017 - 10:57

- Sachez que, malgré mon impatience d’être ici, j’ai su attendre, mon esprit en ébullition. Je suis vraiment curieux et un peu stressé par ce qu’il va advenir. C’est la première fois que je m’engage, mon roi. La nuit fut moyenne, je dois l’avouer. Le lit de l’auberge dans laquelle je me trouve n’est pas à ma convenance, je pense en changer dès que possible. Et je suis impatient de démarrer, oui. Mais pourquoi suis-je le seul à attendre ici, monseigneur ? N’y a-t-il pas d’autres apprentis comme moi ?

- Eh bien, il se trouve qu'à cette heure, tous les gardes et apprentis sont en train de s'entraîner ainsi que de patrouiller... Et, à cette l'heure, beaucoup ont fini de s'entraîner. C'est pour cela que tu en vois peu dans la cours d'entraînement. Ensuite, pour l'instant, tu es le seul à te présenter pour devenir garde, aujourd'hui... Il est donc normal que tu sois resté seul dans cette pièce un moment. Mais ne perdons pas plus de temps, si tu es tout de même impatient. Suis-moi.

Je fis alors demi-tour et, tout en vérifiant qu'il me suivait bien, nous repassions la porte pour attérir dans la cour d'entraînement, où plusieurs dragons s'entrainaient. Je continuais :

- Bien ! Je suppose que, vu ton entousiasme, tu ne reculeras devant rien ni personne pour devenir garde. Et tu m'en vois satisfait car cette qualité habite en trop peu de gens en cette époque : ne pas abandonner pour devenir ce que l'on veut. Donc, ici, je penseque tu l'a deviné, tu devra t'entrainer au moins une fois par jour et... Attend.

Je voyais l'un des apprentis qui se "battait" contre un mannequin en bois... Mais, dans sa position, quelque chose n'était pas bon. Je m'avançai vers lui et je lui fit ombre. Il tourna la tête et je lui dis :

- Ne bouge pas.

- Oui, Capitaine.

Il n'vait pas encore l'habitude que je sois Roi et m'appelais toujours "Capitaine". Bha ! De tout façon, j'étais aussi bien Roi que Capitaine de toute la Garde. Bref ! Il obéit et je le poussai d'une légère pulsion de la patte... Il bougea, un peu déséquilibré.

- Ta position des pattes n'est pas bonne. Regarde, met tes pattes comme ça.

Je lui montrai et il fit de même. Je recommençais et, cette fois, il ne fut pas déstabilisé par la pulsion.

- Voilà, très bien. Tu peux continuer. Tu fais du bon boulot.

- Merci, Capitaine.

Je retournai ensuite vers Strenth et lui fis :

- Donc, avant que j'aille corriger la position decet apprentit, je disais... Tu devras venir ici t'entrainer au moins une fois par jour après être venu à l'accueil pour te présenter et montrer que tu n'es pas absent. Avant de continuer plus en avant, il me faut savoir certaines choses.

Nous pûmes aller dans une lice, où deux dragons avaient finis de s'entraîner au corps-à-corps, et je finis, lorsque je fus en plein milieu, en me mettant en position de combat :

- Il faut que je sache, pour ce qui est du combat, à quel niveau tu es. Attaques-moi !


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 19 Fév 2017 - 11:44

Le roi expliqua à Strenth de quoi il retournait vraiment : à cette heure, déjà beaucoup de gardes avaient finis de s’entrainer. Cela souleva, bien évidemment, beaucoup de questions chez l’espion. Qu’est-ce qu’ils faisaient, après ? Patrouiller, probablement, et Strenth avait raison : il était le seul à s’être présenté aujourd’hui. Cela le surprenait un peu. Il pensait que, avec ce nouveau roi, il y aurait un renouvellement de la Garde, et donc plus d’entrées dans les premiers jours. Hélas, ce n’était pas le cas, et n’arrangeait aucunement Strenth, qui comptait sur le nombre de recrues pour pouvoir se fondre dans la masse et ne pas être étudié au cas par cas, comme ça risquait d’être le cas. S’il était seul, on voudrait sûrement voir de quoi il était capable, et il redoutait cela.
 
— Mais ne perdons pas plus de temps, si tu es tout de même impatient. Suis-moi.
— Oui, monseigneur, répondit-il avec une sorte de vivacité.
 
Il était incertain de ce qui allait se passer, mais il ne devait pas s’en inquiéter, il y avait toujours des solutions aux problèmes, et il y réfléchissait tandis que lui et le roi arpentaient de nouveau cette grande cour ou de nombreux dragons s’entrainaient. Il parla au dragon gris, lui montrant à quel point une telle ambition était belle et rare, s’il savait à quel point il avait raison. Strenth en sourit. Igniis s’arrêta en voyant particulièrement l’un de ses élèves s’entrainer, dictant que sa posture n’était pas la meilleure pour être stable. C’était vrai. Strenth n’était pas un guerrier, mais il connaissait assez les rudiments du combat pour lui aussi voir les failles. Cela le rendit fier, d’avoir le même niveau de vision qu’un vétéran, sans jamais avoir participé à une guerre… Pas de nations, tout du moins. Mais les guerres entre clans d’une ville pouvaient être bien plus violents, ça, Strenth l’avait appris, non pas à ses dépens, mais tout de même.
 
Une fois la posture du garde réglée, ils allèrent dans un petit enclos qui servait aux affrontements, le monarque donnant les consignes de présence et d’entrainement. Le terrain, assez grand, était clôturé avec des petites palissades en métal. Quelques marques faisaient penser à Strenth que plusieurs fois des clôtures avaient été arrachées, sans doute à cause d’un dragon vacillant dessus, ou à cause de la puissance d’un combat. Il se demandait si des dragons avaient déjà été grièvement blessés lors d’entrainements.
 
Et, là, le moment qu’il redoutait tant arriva.
 
— Il faut que je sache, pour ce qui est du combat, à quel niveau tu es. Attaque-moi !
 
Alors il voulait combattre Strenth. Ce dernier en était certain. Il se mit dans une posture défensive, légèrement brusquée, et donna un regard hésitant vers le dragon orange.
 
— Je ne suis pas certain de comprendre, monseigneur. Vous voulez juste que je vous donne un coup ? Est-ce bien raisonnable ? Je ne voudrais pas vous blesser.
 
L’idée de combattre ne dérangeait pas vraiment Strenth. Il savait se défendre plutôt bien et était capable d’affronter de grands adversaires. Non, son soucis, c’est qu’il devrait sans doute montrer son pouvoir, et cela l’embêtait un peu. Cela aurait pu être une surprise de plus si jamais quelque chose tournait mal. L’inconnu fait davantage peur à quelqu’un que ceux qui sont connu. Il mit une patte à la pochette qui tenait à son flanc.
 
— Oh, et combien de temps faut-il s’entrainer ? Y’a-t-il des instructeurs pour superviser tout cela ? Doit-on faire quelque chose après notre entrainement ?
 

Il comptait bien lui faire perdre un peu de temps avec ces questions inutile, ou même lui faire oublier le combat. Sinon, eh bien il serait obligé de combattre, pour le meilleur ou pour le pire. Il gardait une mine concentrée, montrant un peu d’interrogations, pour forcer un peu le dragon à lui répondre.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 19 Fév 2017 - 16:13

Il se mit brusquement en position défensive assez brusquée et hésitante. Ah ? Aurait-il peur ? Mauvais point, ça... Puis, il me dit :

- Je ne suis pas certain de comprendre, monseigneur. Vous voulez juste que je vous donne un coup ? Est-ce bien raisonnable ? Je ne voudrais pas vous blesser. Oh, et combien de temps faut-il s’entrainer ? Y’a-t-il des instructeurs pour superviser tout cela ? Doit-on faire quelque chose après notre entrainement ?

Je lui répondis, un sourire s'étant esquissé sur mon visage :

- Oui, je suis sûr de cela. Je veux voir ton niveau. Et le combat durera autant de temps qu'il faudra. Alors, attaque, je te prie ! Mais... Aurais-tu peur de le faire ?

Je commençai, dans le même moment, à lui tourner autour. Mes yeux verts brillaient d'une lueur de défi qui voulait dire "Vas-y... Attaque-moi, met-toi en rage ! Montre-moi tout ce que tu as !". Mais, s'était-il dégonflé ? Me serais-je trompé sur son ambition ? Aurait-il vraiment peur ? Ou était-ce autre-chose ? La vie m'avait appris que les gens pouvaient nous cacher bien des choses... Et les informations que m'avaient donné "l'Araignée", l'un de ses "moineaux"ayant entendu sa conversation de ce matin sur le Roi, avait réveillés en moi un certain intérêt en ce Dragon. Pourquoi s'intéressait-il comme cela à la mort de l'ancien Roi ? Et que se passerait-il si, même si cela va être extrêmement dur car je suis l'une des deux seules personnes à savoir cela (l'autre ayant fermé sa gueule quant à cette histoire d'empoisonnement pour s'attirer mes bonnes manières) (et, en même temps, ce serait un peu bête que je ne sache pas que c'est moi qui ai empoisonné Joudray...), il découvrait la vérité ? Oh, si cela arrivait, je n'ose même pas imaginer comment pourrait-il finir si je savais qu'il sait... Mais il n'avait pas l'air de savoir, pour le moment donc il ne fallait pas vraiment trop s'inquiéter, seulement le surveiller... Et attendre de nouvelles informations sur lui de la part de mon Maître Chuchotteur.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 19 Fév 2017 - 17:26

Strenth se rendit compte que ses questions s’étaient retournées contre lui. Etait-ce parce qu’il avait formulé trop vite et hasardeusement ? Ou bien du fait de la mauvaise instruction du monarque ? Ou tout simplement le langage lui-même, si imprécis qu’il peut-être un dangereux ennemi, pire qu’une lame elle-même. Strenth avait bien conscience de cela. En somme, Igniis répondit comme si les questions étaient adressées au combat même, et non au long terme. Il avait vraiment envie de se battre.
 
Puis il commença à tourner autour de Strenth, forçant ce dernier à se mettre au milieu du terrain. Les yeux verts, recroquevillés derrière ce masque de métal, le toisaient, une lueur étrange en sortant. Le bruit des griffes de métal frottant la terre gardait Strenth aux aguets. Ses yeux s’étrécirent davantage, donnant un côté plus sauvage à l’espion. Il prit une mine beaucoup plus certaine et solennelle.
 
—Je n’ai pas peur. Si tel est vraiment votre souhait… Attendez.
 
Il mit à nouveau une patte dans sa pochette et en sortit quatre mitaines de couleur brunes, en cuir assez solide de vache. Elles étaient personnalisées pour couvrir l’ensemble de la patte de Strenth, excepté ses griffes. Il les enfila, avec plus de facilité pour les pattes antérieures que postérieures ; seules ses griffes noires apparaissaient. En effet, après des années à étudier son pouvoir, il avait compris que le toucher était important, mais ne s’étendait pas jusqu’aux griffes. Ainsi, il avait plus de chance d’éviter d’activer inopinément son « don ». Il contracta les muscles de ses pattes pour bien mettre en place les mitaines, jeta son petit sac à la bordure de l’enclot, puis se remit en position, le dos droit, les pattes légèrement courbées, parfaitement sur ses appuis.
 
— Je vous souhaite bonne chance, monseigneur.
 

Il souffla trois fois, puis s’élança. Strenth commença par contourner par de petits bonds le monarque jusqu’à trouver une possible ouverture sur le flanc gauche. A ce moment-là, il se propulsa d’un pas en avant aidé de ses ailes pour accroître la rapidité à laquelle il put parvenir jusqu’à Igniis. Ensuite il donna un bon coup de patte dans le flanc gauche, suivit d’un rapide coup de son autre patte, tout en se tournant légèrement. Ainsi pivoté, il frappa d’une ruade avec ses pattes postérieures, en profitant en même temps pour se propulser et se mettre ainsi hors de portée d’une attaque physique du souverain qui, certainement, devait être destructrice, à voir le gabarit du dragon.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 19 Fév 2017 - 23:34

Ah ! Il n'avait pas peur ! Ah ! Il allait combattre ! En plus, sa position était bonne, cette fois. Bien sûr, il mit des gants qui laissaient néanmoins sortir ses griffes avant de commencer et dire :

- Je vous souhaite bonne chance, monseigneur.

- Bonne chance... Même si, dans un combat, la chance n'est pas en question.

Des gants alors qu'il allait combattre au corps-à-corps sans arme ? Hmmmmm... Ceci était assez étrange, pour moi. Mais bon, cela pouvait être une de ses manières de se battre (même toutes mes connaissances d'Arthar ne s'étaient jamais battues comme cela). Je pourrais dire "raison de plus pour enquêter sur lui", mais bon, juste pour porter des gants en combat... Même si c'est très peu habituel, c'est son style. Bref ! Maintenant que le combat avait commencé et que lui avait pris des gants, personnellement, je n'allais pas en prendre ! Il avança soudainement vers moi par petits bonds. Il accéléra la cadance d'un coup d'ailes lorsqu'il fut sur ma gauche. Près de moi, il se retourna pour essayer de me donner des coups de pattes arrière et ainsi s'éloigner de moi. Hmmmm... Une bonne technique si on veut temporiser le combat en mode "doucement mais sûrement". Malheureusement, les pattes arrières ne font pas vraiment de dégâts par rapport à celles de devant... C'est comme si on demandait à un droitier loin d'être ambidextre de frapper de la patte avant gauche.

Bref ! Pour éviter ce coup, je fis un rapide petit bond en arrière. Puis, je lui dis :

- Ah, tu te bats sans arme blanche... Très bien, je vais faire de même.

J'enlevais mes griffes d'acier et les jetais sur le côté de la lice avant de m'avancer doucement vers Strenth tout en lui tournant autour. Il pourrait croire que, en faisant cela, je cherche à attaquer ses flancs... Mais, lorsque je fus bien droit devant lui, je bondis, la patte avant droite fermée, pour lui donner un bon coup de poing dans la face. Je donnai moi aussi un coup d'aile pour accélérer. Bien sûr, je n'y mettais pas toute ma force... Je n'allais pas briser son crâne, tout de même ! Mais j'y mettais suffisemment pour sécher quelqu'un. J'espérais qu'il esquive, que le combat dure tout de même plus longtemps... En plus, ce coup était assez facile à esquiver : une roulade sur le côté et, hop ! Pas de dégâts !


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 20 Fév 2017 - 21:27

Alors qu’il avait frappé de ses pattes arrière, ses membres ne rencontrèrent que le vide, mais le dragon gris était vif. Là où plusieurs auraient été déstabilisés, son regard s’illumina légèrement et i utilisa son corps pour tomber plus vite en arrière, pour se propulser à nouveau une fois que ses pattes postérieures rencontrèrent le sol, lui permettant ainsi de tout de même garder ses distances malgré le coup qui n’avait pas porté ses fruits.
 
Il se retourna promptement tout en étant à quelques centimètres au-dessus du sol et glissa légèrement sur la terre, enduisant ses mitaines d’un peu de poussière. Il sourit, une lueur de défi et d’amusement dans ses yeux étrécis. Comme il s’y attendait, il prenait plaisir à se battre, mais l’instinct ne devait pas l’emporter sur la raison. Il devait faire attention à chacun de ses mouvements, encore plus que son adversaire. Il n’avait touché qu’avec les mitaines ; son pouvoir n’était donc pas encore actif, et s’il pouvait faire en sorte que cela reste ainsi, il l’apprécierait grandement.
 
— Ah, tu te bats sans armes blanches… Très bien, je vais faire de même.
 
Cette réflexion intrigua Strenth, et, comme pour donner une réponse plus précise encore, le dragon orange lança l’excroissance de ses griffes vers le bord. Alors il pensait que l’espion se servirait d’une arme ? Qu’il devait être déçu. Strenth était un dragon qui pensait que sa race n’avait pas besoin d’arme : IL était l’arme. Les taupes avaient besoin d’épées et d’autres artifices pour se protéger, car leurs griffes courtes et fragiles n’étaient pas suffisantes, mais les dragons étaient dangereux par leur nature-même, alors pourquoi s’embarrasser de morceaux de métal ? Des crocs et des griffes suffisaient amplement. Ce n’étaient que des accessoires futiles, qui ne donnaient au possesseur qu’une apparence d’être mieux paré. Mais un combat ne se joue pas là, non. Il aurait aimé qu’il gardât ses armes pour lui montrer qu’il aurait pu le désarmer facilement, fussent-elles plantées dans ses pattes !
 
Il se mit à tourner alors autour de Strenth, et, au moment où ce dernier s’apprêtait à se défendre face à une attaque sur son flanc, le dragon bondit directement face à lui. Il était vrai que, vu son gabarit, même si ce n’était pas la meilleure attaque, il pouvait se le permettre. Sa patte était tendue, le poing serré, souhaitant assommer d’un bon coup l’espion, mais ce dernier avait vu le coup venir.
 
Au lieu de rouler, il décida de prendre des risques. Il se décala légèrement sur la gauche en se baissant, passant ainsi par-dessus le coup de son adversaire, et suffisamment sur le côté pour ne pas prendre le corps dessus. Puis tout s’enchaina rapidement. Il haussa sa patte et frappa l’articulation qui liait le bras à l’avant-bras depuis en bas. Les articulations étaient le point faible du squelette ; cela laisserait des traces, car le coup était assez fort.
 

Etant légèrement décalé, tandis qu’Igniis avançait toujours, le dragon gris fit une roulade pour s’écarter rapidement, fit un bon en suspension une fois sa roulade terminée et atterrit de nouveau sur ses pattes, toujours prêt.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau sang
» Nouveau Sang |PV : Petite Flamme|
» Chez Léo : Un nouveau compagnon { Privé & En cours.
» Monture sang-froid et homme lézard
» (privé) Les premiers pas d'un nouveau dresseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: Territoire des Dragons de Warfang : :: Warfang-
Sauter vers: