♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mar 4 Avr 2017 - 9:49

En une phrase, la présentation du nouveau de la Garde, Strenth, fut faite. Il dépréciait grandement  le ton de voix qu’employait la dragonne. Il sentait un air supérieur et suffisant qu’il ne pouvait tolérer, surtout chez une femelle. Sa force ne lui donnait pas le droit d’agir de la sorte. Un excès de confiance. Il espérait qu’un jour quelque chose lui tomberait dessus pour qu’elle se souvienne de sa place initiale.
 
En tout cas, le Maître-espion eut droit à une nouvelle vague de regard, mais assez brefs, grâce au respect profond que provoquait la femelle.
 
— Mais ne perdons pas plus de temps et commençons. Une bonne idée, n'est-ce pas ?
 
Alors là… Strenth ne put s’empêcher de glousser à cette phrase. Discrètement, bien entendu. Elle se ridiculisait un peu elle-même, et passait certainement pour plus bête qu’elle ne l’était réellement. Le dragon gris trouvait cela indécent.
 
Suite à cela, le premier exercice commença, qui semblait être un test de compétence… Par combats. Intérieurement, Strenth soupira. Avait-on toujours besoin de combattre un autre pour devenir garde ? Lorsque le maître-espion s’entrainait pour parfaire sa technique, il utilisait surtout des mannequins, même un mur suffisait ! Il s’était bien peu entraîner avec quelqu’un d’autre… Il fallait dur que la chose était compliquée quand l’on aimait beaucoup être seul, hors des regards, et que les seuls possibles compagnons étaient des bandits qui n’hésitaient pas à vous briser une patte si vous n’étiez pas encore à la hauteur. Cassaient-ils des os pendant les entraînements, ici ?
 
Le premier combat se fit entre l’instructrice et un élève un peu indiscipliné, visiblement. Enfin, le mot combat était un peu fort, puisqu’il consista en un coup. Non, ils ne brisaient pas d’os.
 
Et, bien évidemment, ce fut au tour de Strenth de sortir du rang, la dragonne l’interpellant pour voir ses capacités. Il soupira en s’avançant. Être nouveau était toujours un fardeau. On était toujours celui qui avait des choses à prouver, celui dont on se souvient le mieux car il est le sang le plus neuf.
 
— Je ne sais pas si ce serait injuste, mademoiselle. Je n’ai rien de spécial, et je n’aime pas frapper les dragonnes, mais soit.
 

Il se mit devant elle, à une distance raisonnable pour ne pas se prendre un coup rapide par surprise. Il espérait que sa cape et ses gants le protégerait assez d’un quelconque désagrément. Il se demandait, en passant, quel était l’élément de la dragonne.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 9 Avr 2017 - 10:28

Strenth s'avança et dit, avant de se mettre devant elle à une distance assez raisonnable :

- Je ne sais pas si ce serait injuste, mademoiselle. Je n’ai rien de spécial, et je n’aime pas frapper les dragonnes, mais soit.

Innocence ne put réprimander un sourire et même un rire ! Elle répondit après un rire court mais sec et sincère :

- Ah ! Mon gars, si tu veux pas frapper les dragonnes, tu as de grandes chances de te faire rétamer... Surtout si tu t’entraînes ici. N'est-ce pas les vrais filles ?

Il y eu un "ouais !" général de la part des dragonnes dans le rang. Il y avait moins de la moitié des personnes d'ici qui étaient des dragonnes mais le nombre n'était quand même pas négligeable et, en bataille, celle-ci pouvaient être dangereuses... Très dangereuses. Elles pouvaient même être encore plus meurtrières que des dragons, des fois. Tout cela me rappelait Lyra lorsqu'elle combattait à mes côtés... Mais je devrais laisser le passé derrière moi, même si celui-ci m'a construit... Et que je voulais me venger sur certains. Mais revenons à l'action principale car Innocence, après que cela se soit passé, reprit :

- Si tes principes te retiennent de frapper une dragonne, surtout en pleine bataille, tu es mort. Si tu ne peut le faire en entraînement, tu te fera rétamer par elle et tu feras ton boulot de garde comme un bleu. Ce que tu n'es pas, je me trompe ?

La dragonne jaune d'électricité commença à lui tourner autour, tout en gardant la distance que le gris avait élaboré ainsi qu'en gardant une bonne position pour faire face aux éventualités de coups qui s'offraient à son adversaire, avant de continuer :

- Alors, maintenant que tu sais cela, ne te gêne pas et n'attend pas... Frappe ! Frappe-moi !Rapproche-toi donc... à moins que tu ne sois qu'une mauviette...

Lorsqu'elle dit les derniers mots, il y eut un certain malin sourire sur son visage. C'était dans la mentalité militaire de la Garde, ce genre de chose : la provoque. Elle voulait le forcer à attaquer en premier pour voir ce qu'il avait dans le ventre et comment il réagissait face à ce genre "d'insulte".


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 12 Avr 2017 - 15:21

Strenth sourit doucement durant toute la durée de l’intervention de l’instructrice. Elle pensait que, par sa déclaration, il était incapable de frapper une femme, mais c’était loin d’être le cas. Le maître-espion était de ceux qui considéraient le corps de la femelle comme quelque chose d’exquis, qu’il fait mal de toucher, et de blesser. Toutefois, il n’hésitait pas à frapper, torturer, même les dragons du sexe opposés. Aucun souci. Il l’avait déjà fait par le passé, et parfois avec un grand plaisir. Mais s’il pouvait s’en abstenir, oui, ce ne serait que du gâchis.
 
— Oh, madame. Je frapperai une femelle s’il est nécessaire de le faire. Quant à savoir si je suis un bleu, ce sera à vous de me répondre.
 
Il s’inclina, puis se releva. Suite à cela, elle l’invita avec une hâte que Strenth jugea guerrière, à venir la frapper. Il y avait quelque chose de vraiment dérangeant pour le dragon dans cette posture, digne d’un mâle. Cela ne faisait pas très gracieux, mais plutôt massif et imposant, ce qui, à son sens, ne correspondait pas à une femelle. Et pourtant, elle avait une musculature qui venait elle-même contredire cette grâce. Finalement, elle s’était bien mélangée à la masse des mâles, et c’est ce qui faisait d’elle le Mal.
 
Il nota la provocation de la dragonne, mais Strenth n’y répondit même pas. Il était plutôt calme au combat, et très peu de choses parvenaient à le prendre de cours. Ce n’était pas un quolibet qui allait lui faire faire une erreur.
 
Strenth courba ses pattes, montrant qu’il allait s’élancer, mais une aura bleue apparue au niveau de sa patte avant droite. Il sourit.
 
— Bonne chance.
 
Il fondit sur elle, au même moment ou une lance se forma dans sa patte. Il freina un peu, visant la dragonne, puis lance le javelot… Au sol.
 
Il garda le javelot en main tandis qu’il en plongeait la pointe dans la terre, permettant ainsi à l’arme spirituelle de se planter. Il changea ainsi par son utilisation la lance en perche et déploya ses ailes, pour s’élever bien plus haut qu’il n’aurait pu le faire avec un bond normal. Cela lui permettrait de surprendre son adversaire et d’éviter de se faire attraper la patte s’il sautait trop bas. La lance se dématérialisa dès qu’il arrêta de la toucher.
 

Cette propulsion lui permit d’atterrir sur la queue de son ennemi qu’il piétina (ce qui, de bas, n’était pas voulu, mais peu importait). Il se décala sur sa gauche et frappa en faisant volte-face dans le mollet de la patte arrière-droite, pour la faire au moins chavirer un peu, espérant que cela lui donne une bonne ouverture par la suite.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 14 Avr 2017 - 20:25

Il restait calme face à la provocation. C'était le minimum... Mais bon, cela faisit toujours un point, pour elle. Ensuite, il lui dit :

- Bonne chance.

De la chance ? Non, dans un combat, la chance n'avait rien à voir. Toutefois, il rayonnait d'une aura bleutée. Sûrement ce talent dont on lui avait parlé, pensait Innocence. Là, il fondit sur elle avec une... Lance créée par ce talent. Pour elle, elle n'avait toujours pas touché à cette arme donc elle ne savait si un simple contact avec provocait des blessures comme des brûlures. Mais bon, comme on dit, qui ne tente rien n'a rien donc, au cas où, elle prendrait son arme des pattes.

Puis, il freina et changea l'utilisation du javelot en perche en plantant la pointe dans le sol et ainsi en sautant jusqu'à une certaine hauteur, ce aidé par un ou deux coup d'ailes ! Elle soupira. Il allait sûrement lui foncer dessus à toute vitesse, comme elle a déjà vu de pareille maintes et maintes fois. Mais il fallait tout de même se méfier car ce genre d'attaque pouvait marcher et même être très létal.

Et... Il lui fonça bel et bien dessus. Toutefois, elle put voir qu'il volait trop haut tout en volant droit pour l'atteindre à des endroits comme au torse ou même l'entre-deux-ailles. Mais l'endroit de la queue était tout de même très atteignable. C'était peut-être même la cible de son advrsaire. Il fallait alors qu'elle bouge pour avoir un avantage majeur... Quoique...

Non ! Elle allait rester immobile. Cela fera soit son adversaire se méfier soit prendre un excès de confiance. En plus, elle allait pas bouger très loin vu la vitesse à laquelle il allait. Puis, elle put voir que sa lance disparu.

Et il atterrit sur sa queue en la piétinnant. Elle le laissa faire, elle avait déjà vécu bien pire (comme, par exemple, un pierre... Une grosse pierre qui lui est tombé sur cette partie). Mais, en tournant rapidement et légèrement la tête, assez légèrement pour le voir comme il faut, elle put voir qu'il allait lui mettre un coup à la patte arrière après s'être un peu décalé sur la gauche, dégageant toute sa queue. Strenth, si tu pensais vraiment qu'un  coup à cet endroit allait la déstabiliser ?

Le temps qu'il porte le coup, qui fit comme un caillou contre un roc (c'est qu'elle était forte des pattes arrières !), elle enroula les deux pattes arrières pour la tenir fortement avant de tirertout aussi fortement ! Elle espérait que cela allait le déstabiliser suffisemment pour tomber. Que cela ai marché ou non (et, vu la force qu'elle met quand elle fait ça, ça marchait généralement), cela n'empêcha pas qu'elle se retourna ainsi presque complétement vers Strenth pour lui foutre une bonne droite dans les dents ! Elle espérait que cela allait l'aider à voler assez vite... Mais bon, elle ne pouvait pas prédire le futur, même la ou les secondes qui séparaient sa patte des dents de son adversaire.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 23 Avr 2017 - 22:58

Il ne s’attendait vraiment pas à ce que son coup n’eut aucun effet. Il en fut tellement surpris qu’il recula légèrement, étonné : son coup n’avait pas réussi. Pourtant il était certain d’avoir frappé dans la jonction entre les deux parties qui séparent la patte. Aussi résistante pouvait être cette dragonne, la pression exercée aurait dû la faire au moins se courber un peu, mais rien de tout cela. Avait-il frappé au mauvais point ? Non, cela lui paraissait impossible. Quelque chose n’allait pas.
 
En tout cas, la dragonne, bien évidemment, en profita pour contre-attaquer. Elle parvint à attraper ses deux pattes avant et les lier entre elle avec sa grande queue dont il aurait dû prendre bien plus de précaution. Il eut toutefois le temps de voir l’autre coup qui venait droit sur lui. Un coup de poing terrible se présentait en direction de sa mâchoire, tandis que l’instructrice se retournait complètement en affermant sa prise. Bien évidemment, il fut tiré en avant, en direction du poing adverse, et il ne pourrait esquiver l’attaque.
 
Seulement la parer.
 
Il positionna sa queue assez longue devant lui, faisant en sorte que le plus de longueur possible recouvre son visage pour amortir le choc. Lorsqu’elle frappa, le terrible coup fit partir Strenth en arrière qui atterrit rapidement au sol et roula sur au moins deux mètres. Lorsqu’il fut enfin arrêter, il resta à terre un petit moment, puis bougea à nouveau, se relevant, la tête baissée, une grimace de douleur parcourant son expression. Lorsqu’il releva la tête, ses yeux étaient devenus cyans.
 
Il avait un peu mal au niveau du bout de museau, mais rien de bien grave ; c’était sa queue qui avait pris la plus grande partie de l’attaque, et étant donné qu’il s’agissait d’une partie flexible, elle n’avait rien de cassé. Il sentait juste une vive brûlure sur sa queue qui le peinait. Il balança sa queue de droite à gauche pour chercher l’air qui soulageait un peu l’affliction.
 
Des exclamations parcoururent les rangs des apprentis. A cause de la puissance de coup, et que ce dernier ai réussi ? A cause de ses yeux ? Peut-être encore autre chose, voire même tout à la fois. Strenth l’ignorait, et ce ne devait pas être sa principale préoccupation. Il savait que cela serait rapporté au roi, et il avait déjà imaginé trois coups à l’avance ce qui allait se passer. Il n’avait pas trop de soucis à se faire, d’autant plus que cette ardeur du combat s’emparait de lui. Il essuya un peu de bave sur son museau et sourit à sa supérieure.
 
— C’est tout ? Tu frappes vraiment comme une fille. Comment est-ce que tu peux t’identifier comme une menace en frappant ainsi ?
 
Il se remit en position de combat. Ce comportement emporté et vulgaire… Dégoûtant, et si imprévisible que cela était susceptible de lui faire peur ; mais il garderait le contrôle. Il le ferait coûte que coûte.
 

— Allez, viens donc essayer encore.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 3 Mai 2017 - 22:43

Strenth para le coup... Enfin, il le fit moins puissant en mettant, comme bouclier pour sa machoire, sa queue. De toute façon, qu'il se le soit prit ou non à pleine puissance (du coup présent, bien sûr), il n'aurait presque rien eu puisqu'Innocence s'était tout de même retenu. C'était un entraînement, pas une bataille sanglante ! Elle allait quand même pas lui arracher la machoire inférieur ! Toujours était-il que Strenth remua la queue pour visiblement faire partir une certaine douleur tandis que la dragonne enleva la sienne des pattes arrières du dragon sans bouger de sa position. Elle était néanmoins curieuse de voir si la même attaque allait marcher deux fois sur lui... Surtout qu'il avait l'air de ne pas avoir fait attention que la queue était toujours autours de lui après qu'il se soit prit le coup. Mais bon, elle le laissait continuer car elle voulait voir de quoi il étai à peu près capable en plus des infos qu'elle avait déjà grâce à la bataille que le jeune dragon avait eu avec moi la veille.

Puis, après que, dans le groupe de specteur, certains se soient exclamé car Strenth avait paré le coup (bon, il y en avait même pas la moitié car les autres, plus entraînés, savaient cette chose, en soi, assez basique) et que ce dernier se soit essuyé un peu de bave qui avait coulé sur son museau, il se remit en position de combat et rétorca à la dragonne adversaire :

- C’est tout ? Tu frappes vraiment comme une fille. Comment est-ce que tu peux t’identifier comme une menace en frappant ainsi ? Allez, viens donc essayer encore.

Face à ces paroles, Innocence soupira. Encore un qui pète plus haut que son cul, pensa-t-elle. En plus, ses propos étaient d'une stupidité affligeante. Ici, c'est à elle de provoquer comme ça. C'est son job, pas celui du nouveau. Elle se devait de hurler des insanités aux oreilles de tous ceux qui entraînaient, ça entrainait leur mental. Bon, au fond, elle était un peu comme ça au naturel, à des moments mais c'était vraiment quand elle s'emportait. Et ça, c'était assez rare car elle avait un mental d'acier (bon, ça, c'est moi qui le sais car, elle, elle ne reconnaitra jamais ça. On connait plus les autres que sois-même, après tout). Elle restait alors calme. Mais bon, cela n'allait pas empêcher l'autre de ramasser pour son insolence !

En effet, elle savait comment le faire rapidement. Cette fois, pas question de voir de quoi d'autre il était capable. Ce gars-là voulait faire partie de la Garde alors il allait devoir respecter les règles. Mais comment elle allait faire cela ? Oh ! C'était pas de façon extrêmement originale mais c'était ad'une façon rapide et efficace. Elle profita que Strenth soit encore près d'elle pour faire ce qu'elle avait prévu de faire. En plus, il semblait encore moins sur ses gardes !

Elle allait alors l'attraper avec une seule patte (la patte avant droite) par la gorge et, une fois que cela aurait été fait, elle le soulèverait pour le "jeter" au sol la tête la première. Bien sûr, fallait pas casser le crâne du nouveau alors elle allait devoir contrôler sa force encore une fois pour que cela ne fasse que le sonner un petit moment, pour qu'il apprenne une petite partie de la leçon (et il était chanceux qu'il n'était pas plus ancien dans la Garde car elle aurait été plus sévère avec lui, sinon).


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 4 Mai 2017 - 19:08

Strenth était las, vraiment las. Il devrait faire quelque chose pour en finir avec ce combat et se mit en position au même moment où la dragonne choisi de s’avancer, pour tenter de l’agripper avec sa patte antérieure droite. Le dragon gris s’apprêtait à esquiver lorsqu’une étrange idée lui traversa la tête. Ce soudain mouvement  de la pensée lui interdit tout mouvement, et il se fit attraper au coup par la puissante poigne de la dragonne jaune.
 
Il eut le souffle partiellement coupé lorsque son cou rencontra la patte de la dragonne. En moins d’une seconde, il put sentir toute la force qui l’agitait. Cette force était bien plus terrible qu’il ne le pensait et le refroidit un peu. Il fut rapidement soulevé, et ses pattes ne rencontrèrent rapidement plus que le vent tandis qu’il se débattait pour sortir de cette étreinte. Il posa ses pattes sur celle qui l’empoignait et griffa, y plantant bien les griffes.
 
Puis, la dragonne eut le souhait de terminer et lança Strenth en visant bien à le faire atterrir sur la tête. C’est ce qu’il fit, son crâne percutant une première fois le sol, remuant la terre et la poussière autour de lui, donc plusieurs particules qui se déposèrent sur ses écailles et sa cape. Ce ne fut pas ce coup qui lui fut fatal, mais le rebond qu’il fit au sol, et donc le deuxième coup qu’il prit à la tête. Suite à cela, sa vision se troubla rapidement pour passer au noir complet. Les sons devinrent murmures, puis néant, et il ne ressentit plus rien.
 
*
***
*
 
Lorsqu’il put enfin rouvrir ses yeux, ils étaient bruns, marque du temps qui avait passé. Il ne se leva pas immédiatement. Sa tête tournait un peu. Il gronda légèrement. A y réfléchir, le prix à payer pour s’éclipser de ce combat était un peu cher.
 
Si Strenth avait souhaité sortir de cette étreinte, il aurait pu le faire, plus ou moins, mais il avait choisi d’encaisser l’attaque pour « donner raison » à cette femelle et pouvoir fuir un combat qu’il serait inutile de rallonger et de gagner. A vrai dire, son plan avait mieux marché que prévu puisqu’il avait visiblement était transporté. La perte de connaissance n’était pas comprise dans le plan, mais cela ne semblait pas trop le déranger. Du moment qu’elle ne venait pas lui faire une leçon ou s’en vanter…
 
Il était allongé sur le flanc, sur un matelas un peu trop dur à son goût, et avait devant lui d’autres lits : il se trouvait sans nulle doute dans les baraquements qui lui avaient été assignées.
 
Il diagnostiqua les conséquences de ce combat : à part sa tête qui tournait légèrement, et sa mâchoire qui lui faisait mal quand il la déplaçait dans une certaine position, il n’avait pas de soucis. Quant à cette instructrice… La foudre était son élément. Pas vraiment une surprise. Il devrait se souvenir de cela. Peut-être que l’information lui sera utile à un moment ou à un autre.
 

Il se leva à moitié, regardant autour de lui, pour vérifier s’il était seul ou non.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 15 Mai 2017 - 15:21

Strenth perdit connaissance face au coup d'Innocence. En le voyant tomber ainsi dans les pommes, elle soupira car ça faisait la deuxième fois ce mois-ci et alla vérifier le pouls de sa... "victime".

- Il est vivant, vous inquiétez pas, dit-elle à l'adresse des autres (enfin, surtout à ceux qui ne sont pas habitués à ce genre de spectacle). Et heureusement pour lui s'il veut vraiment être un bon combattant et garde, d'ailleurs, rajouta-t-elle, comme pour elle-même.

Elle se retourna vers tous les gardes qui étaient avec elle avant de leur demander haut et fort :

- Bon... Un volontaire pour aller chercher le médecin ?

Si elle demandait un volontaire, ça, tout le monde l'avait compris. Pour l'efficacité, comme cela l'entrainement pourra continuer sans souci.

- Moi, dit Iavel.

Évidemment, pour fuir le combat, c'était le premier. Bah ! Tant qu'il ne le faisait pas en plein combat ou en pleine bataille. En même temps, Innocence s'y attendait un peu : c'était l'occasion rêvée de ne pas se battre, pour ce pacifiste. Mais, le problème, c'est que son pacifisme était trop extrême et utopiste... Il voulait à tout prix que les dragons arrêtent de se faire la guerre (ce qui est une conviction louable). Mais la guerre... Justement, elle est éternelle, peut importe ce que l'on fait, elle est naturelle. Alors il faut s'en protéger un maximum : les gardes et les soldats, ainsi que tous les autres combattants et guerriers, étaient donc entraînés pour s'attendre au pire... Surtout avec des ennemis comme Malefor. Et c'est ce que ne voulait pas comprendre Iavel, même quand on lui expliquait cela très clairement.

Innocence, après au autre soupire, lui répondit :

- D'accord. Vas-y. Par contre, juste après, je te veux ici pour la suite de l'entraînement. C'est un ordre.

- Très bien, à vos ordres.

Tandis que la dragonne jaune déplaça un peu le corps sans connaissance de Strenth, le pacifiste alla chercher le médecin.

Et tout ceci remonta aux oreilles de Vyars... et, donc, aux miennes. En entendant cela la première fois, je fus surpris par le comportement du nouveau, lui qui vouait presque un culte au respect de la hiérarchie... Mais je me souvint ensuite qu'il empruntait des traits de la personnalité quand il touchait quelqu'un. Bien sûr, ce ne fut pas la seule information que j'eus. En effet, l'on me dit aussi qu'il y avait eu un complot à un endroit dans la ville, deux ou trois personnes assez nobles n'hésitant pas à user de la violence qui n'appréciaient pas que ce soit un militaire à la tête de Warfang et qui auraient voulu un dragon qui géraient des finances (à leur avantage, bien sûr) tout ça sous fonds d'horribles sophismes. Ils furent arrêtés et emprisonnés le soir-même. Ils ne furent pas condamnés à mort pour tentative de régicide... Mais ils prirent tout de même quelques années ainsi qu'une grosse somme à payer. Ils voulaient quelque chose à leur avantage en utilisant la violence ? Ironiquement, ils eurent pire que leur situation actuelle. En espérant qu'ils retiennent la leçon.

Bref ! Après ces évènements, l'entraînement put se finir assez rapidement. Et Strenth, quelques bandages sur la tête (fallait dire que, même quand elle se retenait, elle faisait mal, Innocence !), était sur son lit après que le médecin ai analysé sa situation physique. Et le Soleil commençait à se coucher lorsque le "blessé" ouvrit les yeux.

Iavel était dans le baraquement au même moment, de même qu'Ylj-Kel. Ils avaient pu finir assez tôt, ce jour-ci. Ils bavardaient un peu de tout et n'importe quoi lorsqu'ils le virent se réveiller. Ils se tournèrent vers lui... et ce fut le petit fil de marchand, avec son accent karzakais, qui lui dit :

- Alors, mon gars, bien dormi ? Faudra t'habituer à tomber dans les pommes si tu te comportes toujours comme ça en combat face à Inno.

- Au fait, Strenth, voici Ylj-Kel. Il est pas originaire de Warfang, d'où son accent.

- Yep ! fit-il, comme pour confirmer.

- J'espère que la douleur est pas trop grande.

- Bah ! On peut prendre ça pour un baptême de bienvenue, haha !

Iavel soupira face à cette remarque. Mais, au fait, vous devez sûrement vous demander comment est-ce que je sais tout cela ? Eh bien, soit il y avait un des "oiseaux" qui espionnait discrètement (trop discrètement...), soit Iavel ou Ylj-Kel était un des chuchoteurs de Vyars. Et, si vous voulez mon avis, je penchais sur le fait que c'était le dragon jaune...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 20 Mai 2017 - 1:20

Quel fut sa surprise de voir qu’il n’était pas seul. Cela le fit désespérer. C’était une évidence, qu’à présent il devrait s’habituer à être rarement seul tant qu’il serait dans l’enceinte de cette caserne, cerné par des « camarades », cerné par sa hiérarchie. Cerné par ces barreaux vivants d’une cage que le dragon gris avait lui-même choisi pour s’y enfermer. Le défi était de tester la serrure, et d’y enfermer un serrurier pour totalement détraquer le but premier de cette rigide cage.
 
Il soupira face aux remarques du dragon jaune, ce fameux fils du marchand.
 
— Ce n’est pas vraiment de mon fait. C’est de sa faute si je fus ainsi, mais peu importe.
— Au fait, Strenth, voici Ylj-Kel. Il est pas originaire de Warfang, d'où son accent.
— Yep.
— D’où son nom aussi, répondit le Maître-espion d’un geste nonchalant. Je t’appellerai Kel, si ça ne te dérange pas. Enchanté, en tout cas.
— J’espère que la douleur est pas trop grande.
— Bah ! On peut prendre ça pour un baptême de bienvenue.
— Je ne sens plus vraiment de douleur. Si elle avait voulu vraiment me faire très mal, elle aurait frappé ailleurs. Je vais partir du principe qu’elle le savait. Quant à cette idée de baptême… (Il haussa les épaules). Oui, un baptême n’a lieu qu’une seule fois dans la vie, alors oui, c’était un baptême. Je ne retomberais pas dans cet élan de vulgarité. Mais, que faites-vous ici ? Quel heure est-il… ? Où sont les autres ?
 
Il écouta les réponses tout en réfléchissant longuement. Manifestement, la journée avait déjà bien avancé. Peut-être était-ce déjà le crépuscule qui s’annonçait. Il ne pouvait pas se permettre de trop traîner, d’autant plus que la journée de demain ne serait pas de tout repos non plus. Strenth avait vaincu la mort, cela ne l’empêchait pas d’être sujet à la fatigue. Il se leva, une  soudaine expression effarée sur son visage.
 
— Oh, non… Commença-t-il. Je viens de me rendre compte que je n’ai pas prévenu l’aubergiste chez lequel je logeais de mon départ. Si je ne le fais pas, je risque de payer une nuit de plus. Je n’ai pas l’argent pour me permettre de gaspiller ainsi… Il faut absolument que j’y retourne.
 
Il regarda de ses yeux bruns les deux autres dragons qui se trouvaient devant lui.
 
— Ce n’est pas contre vous, mais je dois absolument régler ce désagrément avant de revenir. Excusez-moi.
 

Et sur ces mots, il fit volte-face et se dirigea vers la porte qui menait à la sortie des baraquements, prêt à retourner dans les rues de la ville en quête de l’auberge.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 22 Mai 2017 - 14:50

Le dragon gris voulait appeler le petit-fils de marchand Kel, simplement, ce qui fit hausser les épaules à ce dragon jaune car il s'en foutait un peu qu'on l'appelle comme ça par un diminutif. Il avait, en même temps, l'habitude que les gens aient des complications à dire son nom : ils étaient pas vraiment habitués. Ensuite, après les dires des deux dragons, le rouge et le jaune (et non le noir... puisqu'il n'était pas là), Strenth leur répondit :

- Je ne sens plus vraiment de douleur. Si elle avait voulu vraiment me faire très mal, elle aurait frappé ailleurs. Je vais partir du principe qu’elle le savait. Quant à cette idée de baptême… Oui, un baptême n’a lieu qu’une seule fois dans la vie, alors oui, c’était un baptême. Je ne retomberais pas dans cet élan de vulgarité. Mais, que faites-vous ici ? Quel heure est-il… ? Où sont les autres ?

Ce fut Ylj-Kel qui répondit à ses question, avec son ton de camaraderie habituelle :

- Ce qu'on fait ici ? On se repose, pardi ! Et on discute, Iav et moi, tandis qu'on te surveillait dans le même temps puisqu'on est dans nos baraquements. Sinon, l'heure... J'ai pas de montre, sur moi. Iav ?

- Quoi ? répondit l'intéressé.

- L'heure ?

Et le dragon rouge secoua la tête de gauche à droite pour lui faire comprendre qu'il ne l'avait pas non plus. Alors, le petit-fils de marchand rétorqua :

- Bah ! Le Soleil est en train de se coucher, c'est tout ce que je peux te dire, pour le moment.

Mais, à peine eut-il finit de parler que Strenth, avec une expression effaré, fit, avant de partir en trombe :

- Oh, non… Je viens de me rendre compte que je n’ai pas prévenu l’aubergiste chez lequel je logeais de mon départ. Si je ne le fais pas, je risque de payer une nuit de plus. Je n’ai pas l’argent pour me permettre de gaspiller ainsi… Il faut absolument que j’y retourne. Ce n’est pas contre vous, mais je dois absolument régler ce désagrément avant de revenir. Excusez-moi.

Et tandis qu'il courait, le silence s'installa un moment à l'endroit où se trouvaient les deux dragons. L'un des deux renifla, le jaune (encore), et il fit en direction de son ami :

- Bon... On va boire un verre ?

- Ouais.

- Ne perdons pas de temps, alors ! L'alcool n'attend pas !

- En effet, il fermente.

- Ah ah ! T'as pigé le truc ! Dommage que les deux autres étaient pas là pour te l'entendre dire.

Ainsi, il s'en allèrent, discutant sur le nouveau en chemin par la même occasion, trouver la taverne la plus proche pour faire ce qu'ils avaient planifié de faire.

Quant à moi, je demandai à être seul dans la salle du trône. Je pense que vous devez sûrement savoir pourquoi. Même si j'avais Vyars à mon service, maintenant, le mieux était d'entendre les infos par soi-même. Alors j'enfilais le manteau et parti incognito dans la cité pour jouer le rôle de moineau est "d'espion"... à ma manière. En chemin, je pus voir défiler les gars qui avaient complotés contre moi et je ris intérieurement en repensant à l'ironie de leur situation. L'oreille attentive à toutes les paroles autour de moi, allant de préférences dans les ruelles sombres pour écouter les dialogues secrets, et allant m'arrêter à une taverne (peut-être auberge) au hasard, sans regarder le nom de celui/celle-ci. Bien sûr, je n'avais pas encore eu les informations de mon Araignée concernant la discussion qui avait précédé entre les trois dragons et le départ précipité du gris. Imaginez que je me retrouve dans le même bâtiment que lui ! Mais bon, il y avait tout de même très peu de chances, même si celles-ci n'étaient aucunement inexistantes.

Ainsi, ayant commandé une boisson au hasard, j'allai m'asseoir tête baissé pour que l'on ne puisse me reconnaitre à une place au hasard tandis que mes oreilles hasardaient d'attraper une ou deux informations utiles aux alentours.


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 25 Mai 2017 - 16:22

Il était maintenant temps de cesser d’échafauder et de passer à l’action, prendre des risques pour en tirer une récompense plus prenante encore. Si Strenth avait une caractéristique forte, c’était celle d’être un parieur : le risque était devenu son métier, et même s’il était un dragon méticuleux, il savait bien que le risque zéro n’existait pas. Alors il fallait en quelque sorte accepter cette présence de risque, et en faire son adrénaline, au même titre que la rage qui peut prendre possession du corps lors d’un combat. Ses stratégies étaient des combats, prévus sur de biens plus longs plans, ourdis dans l’esprit, et affinés jusqu’à exécution.
 
Il se rendit comme prévu dans l’auberge dans laquelle il avait choisi de loger pendant quelque temps et annula sa réservation, donnant l’argent qui correspondait exactement à la dernière nuit qu’il avait passé ici, la veille. Maintenant, tout allait changer, et d’autres perspectives s’offraient au dragon gris. Il sortit de l’auberge, satisfait de ces affaires conclues, sans rien, ses affaires étant déjà à la caserne.
 
Mais la nuit ne faisait que commencer pour le Maître-espion.
 
Il se permit de prendre un verre dans une taverne voisine et concurrente à l’auberge qu’il venait de quitter, histoire de prendre un peu de bon temps. Après tout, il n’avait pas encore lu le manuel, et si celui-ci indiquait un quelconque couvre-feu, eh bien il pourrait trouver un prétexte, étant donné qu’il était encore une jeune recrue fraichement acquise par Warfang.
 
Suite à ces quelques verres consommés, il sortit dans les rues de Warfang et les traversa, se frayant intuitivement un chemin dans ce dédale de la civilisation. On aurait dit, à le voir se mouvoir dans le noir de la nuit, qu’il était guidé, et c’était la vérité, il était guidé. Par son instinct, par ses convictions.
 
Ce fut ainsi qu’il put aisément retrouver la hutte dans laquelle se trouvait cette dragonne brune qui s’était improvisée diseuse de bonne aventure grâce à ses pouvoirs de mimétismes morphologiques. Strenth sourit en voyant cette toile de tente mauve parmi les autres étals étalés sur le bord des rues. Il souleva le drap épais et entra.
 
Selon les impressions que son « métier » devait lui donner, la dragonne ne fut absolument pas surprise de le trouver. Elle ne s’en targua pas vraiment, se contentant d’introduire par un « Bienvenue, étranger de l’avenir ! »
 
— Vous ais-je manqué ?
— Non, parce que je savais que vous reviendriez. Je n’avais qu’hâte que l’événement vienne.
 
Il sourit et vint poser une patte sur celle de la dragonne.
 
— Est-ce que c’est le cas de tous vos clients ? Demanda-t-il, l’air taquin.
— A vous de voir ! Répondit-elle en riant, rétractant immédiatement sa patte.
— Peut-être que je risque de prendre  la prochaine consultation, dans ce cas.
 
Lorsque Strenth sortit, il se sentait plus léger, à cause des quelques pièces qu’il avait gardé bien soigneusement entre ses écailles. A défaut d’avoir des poches, il ne pouvait faire autrement. Il s’éclipsa dans une ruelle, évitant de peu un dragon bleu qui allait un peu trop vite, pour une raison que le Maître-espion ignorait. Il fit un quelques pas, puis leva la tête, comme frappé par une idée, ou une pensée. Il rebroussa chemin et entra de nouveau dans la tente.
 
Le mâle bleu qu’avait aperçu Strenth se trouvait à présent à l’intérieur. Ce dernier approcha de la dragonne marron. Cette dernière lui sourit.
 
— Bienvenue, étranger ! Vous entrez dans un monde de mystère ce soir, mais je vous garantis que vous sortirez avec plus de certitudes. Posez-moi votre question, et je vous y répondrez, car j’ai le pouvoir de lire dans l’avenir.
— Bonsoir… C’est donc vrai, vous lisez l’avenir ?
 
Un sourire malin naquit sur son visage.
 
— Fermez les yeux, et vous verrez bien.
 
Surprit, l’interlocuteur s’exécuta tout de même. Il fallut attendre un peu avant que la diseuse de bonne aventure  ne lui annonce qu’il pouvait enfin voir de nouveau. Ce dernier fut très surpris de se retrouver en face de lui-même, comme si jamais il n’avait vu de telles choses. Il en était bouche bée.
 
— Ahah ! Pouvons-nous commencer, maintenant ?
— J’aimerais vérifier à court terme que vous n’êtes pas une bluffeuse.
— Moi ? Jamais !
— Très bien, alors, prenez la forme de celui qui sera le client après moi. Je resterais dans le coin pour voir si c’est vraiment lui ! Et n’allez pas me faire des descriptions un peu floues. Je veux le voir devant mes yeux.
— Oh, d’autres ont déjà essayé de déjouer mes secrets, mais sachez-le, mon art est mystique, et pas trucage. Fermez à nouveaux les yeux.
 
Et il s’exécuta de nouveau. Alors apparut devant lui un dragon gris, avec des cornes un peu plus claires, de la fourrure noire, tenant bien droite le long de la colonne vertébrale, et des yeux bruns. Devant lui se trouvait en effet la copie parfaite de Strenth. Le sourire narquois était toujours présent sur son visage.
 
— Souvenez-vous bien de lui !
— Eh bien, je vais sortir, maintenant, et je vais guetter votre prochain invité. Ensuite alors je daignerais écouter vos paroles.
— Vous êtes bizarre, mais soit. A bientôt alors.
 
Et il sortit. A partir de ce moment-là, personne ne revint. Longtemps elle attendit le retour de Strenth, mais celui-ci semblait vouloir se faire désirer. Peut-être était-ce une ruse pour qu’elle s’endorme ici ? Elle était peut-être un peu folle, mais pas au point d’attendre une personne qui peut-être avait joué avec elle. Et pourtant, il était là, dans la tente.
 
Encore un peu d’attente, et Strenth sortit, et s’enfonça dans quelques rues. Puis la voyante sortit aussi, peu après lui. Elle souriait de cette rencontre vraiment fortuite. Strenth ne semblait plus faire attention à elle. Peut-être avait-il totalement oublié qu’elle était là. Sur le chemin, la voyante trouva une très jolie dragonne rose dont elle appréciait les traits. Elle sourit. Si elle pouvait avoir un si joli corps… Oh, mais elle pouvait !
 
Il était très tard dans la nuit. Une silhouette portant une grande cape bleue et un capuchon se précipitait silencieusement dans la cour principale de la caserne de Warfang. L’individu avait réussi à échapper aux premiers postes de sécurité assez facilement. Il entra et tomba museau à museau avec un des gardes. Ce dernier s’apprêtait à crier, mais, dans un gémissement aigu, l’intrus le plaqua au sol et lui donna un bon coup dans le crâne qui le fit tomber inconscient. Il soupira, il s’en était apparemment fallut de peu. Il prit le corps inconscient et le cacha dans une petite pièce, sûrement prévue pour y ranger tout et n’importe quoi.
 

Il continua dans les couloirs jusqu’à tomber sur ce qui semblait être la cible de son infiltration : le bureau du capitaine de la Garde. Il n’avait pas beaucoup de temps et devait donc se presser. Il passa un fin fil de fer assez souple ainsi qu’une de ses griffes dans la serrure et, patiemment, bougea les deux outils jusqu’à entendre un « clic ». La porte s’ouvrir toute seule, et l’individu entra, prenant bien soin de fermer la porte derrière lui.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 2 Juin 2017 - 10:58

Après plusieurs longues minutes passées, dans lesquelles je ne faisais que me concentrer sur ce qui m'entourait, je décidais de rentrer puisque rien ne se passait. Ainsi s'acheva ma soirée... Enfin, c'était ce que je croyais...


Il était assez tard. Oui, la nuit était pleinement tombée et l'obscurité avait sa couronne plus brillante, grâce à ces terribles ténèbres, et voyante que la mienne. On pouvait distinguer certaines forme, même si cela était assez difficile quand on avait pas l'habitude d'ouvrir pleinement les yeux pour observer le moindre détail dans le noir.

Dyeh se baladait dans les environs de la caserne. Il avait rejoint ses compagnons pour boire un peu d'alcool une fois qu'il avait terminé son service... Et, maintenant, il voulait juste prendre l'air à cause de la boisson et marcher. Enfin... voulait... Non, disons qu'il était obligé car c'était son tour de garde. C'était souvent lui qu'on choisissait pour faire cela. Il ne savait aucunement pourquoi... Peut-être était-ce à cause de sa sombre couleur d'écaille qui le permettait d'être invisible pour certains !

Ainsi, ses pas silencieux et son ouïe aux aguets, il longea un mur dans l'ombre près de la cour principal de la caserne. Mais, à un moment, il entendis des bruits... Infimes, certes, mais des bruits ! Il se tourna vers eux. Il ne vit rien. Il se rapprocha... mais toujours rien. Alors, il repris son chemin... Mais, dans cette cour privée de lumière, une ombre se faufila... Et il put la voir.

Il la suivit, celle-ci se dirigeait vers l'entrée. Il n'allait pas crier à la garde... pas, tout de suite. La forme ouvrit la porte et tomba museau à museau avec un garde, Ghoe, qui faisait aussi sa ronde... Et cette forme, qui était capuchonnée et qui avait une cape bleue, le frappa pour le faire tomber inconscient et pour ensuite le trainer quelque part. Cette fois, c'était sûr... C'était un ennemi en plus d'un intrus.

Mais, pourquoi n'a-t-il aucunement crié "à la Garde" lorsqu'il vit cela se produire ? Cela est simple : il ne l'aurait fait que s'il se trouvait en réel danger, c'est-à-dire devant l'intrus. Celui-ci sait, de toute façon, qu'il a été repéré. Mais pourquoi ne l'a-t-il pas fait alors qu'il a très clairement vu ce qu'il s'est passé. Car crier n'aurait fait que confirmer à l'intrus qu'il était repéré. Non, il fallait le laisser dans cette illusion de victoire pour pouvoir plus facilement lui tomber dessus. Par contre, il alla vite prévenir les autres gardes qui faisaient leur tournée. Il leur demanda de faire passer le message... Et l'on demanda de me faire prévenir pour que j'arrive donner une petite surprise à notre invité mystère.


Quelqu'un, une ou deux minutes après l'incident décrit plus haut, entra précipitamment dans ma chambre.

- On ne vous a jamais dit qu'il fallait frapper avant d'entrer ?! râlai-je.

- Sire... commença le jeune dragon essoufflé. Urgence à la caserne ! Intrus !

Je regardais Abyssa, qui soupira face à cette situation, puis je mis la couronne sur mon chef, le masque sur mon visage et j'accrochais mes griffes aussi écarlates que le sang et faites d'infernium avant de me diriger vers ledit endroit du plus vite que je pouvais et aussi silencieusement que possible.


J'étais dans le bâtiment, accompagné d'autres gardes, qui étaient silencieux et aux aguets. Nous nous séparâmes à un moment pour nous diriger dans plusieurs couloir, aucune lumière avec nous. Mais, arrivé près d'une pièce particulière, du bruit attira mon attention. Je me postai alors devant la porte de la pièce qui était mon bureau. Il y avait quelque chose qui se passait, dedans. Je restais immobile, attendant que notre invité sorte. Mon bureau était fermé à clé, normalement, alors il a fallu crocheter pour y entrer. De plus, la pièce ne contient qu'une fenêtre... Mais celle-ci a été vérouillée le temps que j'étais absent (comme à chaque fois) et donc aucun autre accès que cette porte... Alors, j'attendais que la porte s'ouvre pour faire une petite surprise à notre invité...

J'attendis patiemment... Personne ne m'avait encore rejoint...

Puis, la porte s'ouvrit... Et j'enflammai mes écailles pour voir le visage de l'inconnu, prêt à toute éventualité. Oh ! Quelle surprise j'eus lorsque je vis que j'étais en face de ni plus ni moins que...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 2 Juin 2017 - 20:11

L’individu n’était aucunement là pour ranger un peu le bureau  déjà désorganisé du chef de toute la Garde. Il attrapait les papiers qu’il avait à portée, lisait en diagonale, vérifiant qu’il s’agissait de quelque chose qui l’intéressait, puis les jetait en déterminant qu’ils lui étaient inutile, mettant au passage un bon coup de griffe pour que les possibles informations qu’il y avait dessus soient impossibles à lire. Il mit plusieurs longues minutes à fouiller ainsi, évitant de faire trop de bruit. Il dut tirer les tiroirs, car rien de ce qui apparaissait ne le satisfaisait. Et ce fut en fouillant l’un d’eux qu’il tomba sur plusieurs feuilles grossièrement rangées dans un dossier. Il le posa sur la table et sourit. Cela concernait l’affaire du roi.
 
En s’y attardant, il lut que le roi avait été victime d’une terrible maladie. Il était vieux et était devenu rabougri, d’autant plus qu’il ne pratiquait plus aucune activité lui permettant d’évacuer le mauvais sang. La maladie semblait être la cause naturelle la plus probable. En voyant ce certificat de décès, l’intrus eut un doute : peut-être que finalement ce bougre était bien mort sans que personne ne l’ai cherché. Pourtant, le dragon gris était un expert du complot : pour lui, la mort du roi à un intervalle si proche de la destruction des Hybrides ne pouvait être une coïncidence. Quelqu’un avait souhaité que cela change. Peut-être qu’il s’agissait de risques inutiles, mais il avait confiance en lui.
 
Il faillit refermer le dossier, et c’est ce qu’il aurait fait s’il n’avait pas lu le mot « tentative » sur une feuille qui dépassait un peu derrière celle qu’il lisait. Il tourna la page et regarda plus attentivement. Quelques heures avant sa mort, une tentative d’assassinat avait été arrêtée. Une dragonne aux écailles cramoisies du nom de Tircé aurait été soupçonnée de ce crime. Mais l’interrogatoire n’avait abouti à rien, et la dragonne avait pu prouver son innocence. Elle avait été relâchée le lendemain. C’était ce cher Igniis qui avait mené les interrogatoires. Hélas, aucune autre information sur cette Tircé n’était présente dans ce dossier.
 
Il entendit un léger grincement, au niveau de la porte, et regarda l’objet. D’un pas lent et précautionneux, il s’avança tout en rangeant le papier mentionnant la tentative d’assassinat dans la poche intérieure de son capuchon. Il ouvrit la porte et fit un bond en arrière.
 
Devant lui se trouvait maintenant le roi lui-même, qui enflamma ses écailles en voyant l’intrus. Ce dernier masquait son visage en tirant le bout de son capuchon pour qu’on ne puisse pas voir son visage. Il bloquait la porte de son corps imposant, empêchant le dragon de pouvoir sortir par ici. Toutefois, il sourit , se retourna et sprinta en direction de la fenêtre à travers de laquelle il se jeta. Le bris de glace fit un grand fracas, mais il était repéré, rien ne servait à présent d’être discret.
 
En retombant dans le jardin arrière de la caserne, une paire de griffes l’accueillirent, s’accrochant au capuchon et le déchirant. L’espion avait réussi à esquiver l’attaque, mais à présent, ce qui cachait son visage n’était plus, et seul restait ce manteau-cape. Alors l’intrus fit tomber le masque.
 

C’était une dragonne rose aux yeux orangés qui se trouvait devant eux. Elle eut un bref regard pour la vitre à travers de laquelle elle était passée, puis regarda les gardes qui se trouvaient devant elle. Le temps d’un grognement, et elle s’élança vers eux. Elle dut esquiver un premier coup de griffe, puis elle sourit et prit l’apparence du dragon bleu qu’elle avait en face. Ce changement de forme soudain surpris assez l’adversaire pour laisser au métamorphe le temps de lui faucher les pattes avec sa queue et de lui asséner un bon coup qui l’assomma. Puis elle se remit en garde face aux deux autres gardes devant elle, faisant aussi attention au gros tas qui ne devrait pas tarder à intervenir…
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mar 6 Juin 2017 - 11:50

Quelle surprise j'eus lorsque je vis que j'étais en face de ni plus ni moins qu'une dragonne métamorphe ! Mais, je ne pus voir son visage, ni sa transformation tout de suite ! En effet, elle était capuchonnée et je ne pouvais rien voir de son identité ! Ce qu'elle fit alors, en m’apercevant, c'est premièrement un bond en arrière et fonça vers la vitre. Elle sauta et brisa le verre. J'ai tenté de lui courir après mais ce fut vain ! J'avais failli l'attraper, elle avait échappée in extremis à ma poigne ! Mais des griffes l'attendaient à l'extérieur et ils réussirent à la décapuchonner. C'est là que je pus voir que cet intrus était plutôt une intruse... Elle était rose, mais n'était en aucun cas Abyssa... Pas le temps de dire ouf ! Elle commençait déjà à se battre contre ses "agresseurs" ! Alors, je hurlai :

- INTRUSE ! ALERTE ! COUVREZ LES CIEUX ! ATTRAPEZ-LA ! JE LA VEUX VIVANTE !!!

Un dragon alla tirer un levier, ce qui activa un mécanisme mit en place par les Taupes qui se déplaçait à travers tous les baraquements et toute la caserne et qui activait une alarme en frappant plusieurs fois des petites cloches, faisant ainsi des bruits aiguës qui réveilleraient n'importe qui qui les entendrait ! Je dois avouer que je devais remercier Mason, celui qui a conçut les canon qui bordent la muraille, pour avoir confectionné ceci.

Ainsi, tandis que plusieurs dragons étaient déjà debout qu'ils se dirigeaient elle, tout le monde se leva et se mit à son post ! La moitié au sol... Et l'autre en vol ! Toi, satanée intruse, si tu contait aller loin, tu as rêvée ! Ainsi, j'allais aussi sauter par la fenêtre... Lorsque je vis un dossier encore ouvert sur la table. C'était celle qui concernait l'affaire du Roi Joudray. Alors comme ça on veut s'intéresser à la politique, hein ? Bien, tu vas voir ce qu'il en coûte de se mettre en travers de mon chemin ! Il allait falloir que je regarde s'il y a des feuilles manquante après... Pourquoi juste après ? Car on avait une intruse à attraper, pardi ! Alors, je passais par le passage ouvert par cette dragonne !

Là, j'eus aussi une grande surprise lorsque je vis la dragonne rose se battre contre les gardes et en mettre quelques uns au sol avant de se... métamorphoser ? Oui, c'est bien ça, comme je vous l'avais dit plus haut : une dragonne métamorphe ! Elle s'est métamorphosée en un dragon bleu, la même apparence que le dragon qu'elle avait en face, juste après ! Mais qui était-elle ? Tant pis ! Mais comment comptait-elle s'échapper d'ici ? Pas grave ! Les gardes, ou moi, allions l'attraper, de toute manière ! Oui... Il fallait l'attraper, coûte que coûte ! Que ce soit moi qui le fasse... Ou mes gardes !

Alors, tandis que le dragon qui avait arraché sa capuche fouilla dans celle-ci pour dénicher un certain papier plié, je commençai à foncer sur cette dragonne métamorphe. Dans le même temps, je criai :

- ATTRAPEZ-LA !

Et je me fichais si la dragonne métamorphe savait se battre ! Je savais me défendre ! Je devais l'attraper, le capturer, l'enfermer pour l'interroger sur tout ceci... Qu'importe si j'utilise la violence ! De toute façon, elle avait commencé à frapper en première, la légitimité allait ainsi à nous. On était des dizaines contre seulement une... Surtout que tout le monde venait d'arriver ! Elle n'avait aucune chance si nous nous mettions tous sur elle... Ainsi, je fonçai sur le bleu (qui n'était autre que la dragonne métamorphe, si vous avez suivi) et j'approchai, moi ainsi que mes gardes, dangereusement, vraiment dangereusement, d'elle...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 16 Juin 2017 - 0:22

Le dragon qui se trouvait dans le bureau que l’intruse venait de quitter savait s’époumoner comme il le fallait lorsqu’il s’agissait d’un cambriolage. C’était une qualité bien vaine en l’occurrence. Il pouvait hurler ses ordres à ses chiens de garde tant qu’il le voulait, la détermination du dragon bleu métamorphosé était plus grande encore, puis puissante que l’air projeté par cette voix où l’on sentait l’indignation et la colère. Déjà il savait ce qu’il allait faire, un plan naquit bien avant qu’il ne vienne ici.

En se retournant, il remarqua que l’orange le suivait de très près et s’apprêtait à tenter de le plaquer au sol. D’autres gardes arrivaient devant lui pour la piéger, la prendre en tenaille. En cet instant qui n’y était pas propice, l’imposteur se demanda ce qu’il se passerait si jamais on venait à l’attraper. Serait-il torturer ? Que voudrait-on savoir de lui ? Cela ne le mit que davantage en colère, de penser qu’on se donnait tout ce mal pour avoir la vérité, amener Justice, alors qu’elle avait disparu depuis déjà bien longtemps. Il se retourna vers l’individu masqué et hurla.

— Tueur de roi !

Bien entendu, il voulait vexer, blesser, mettre l’indécision partout autour de lui. Il ne savait pas si Igniis avait tué le roi. Ce qu’il savait, c’est qu’il tuait bien quelque chose.

Et c’était cette ville, ce royaume, ce monde.

Tous étaient assez proches de l’intrus qui sortit d’une des poches de sa cape une petite sphère qui se révélait être une bombe à fumée. Il la lança violemment contre le sol, déclenchant le sulfure contenu à l’intérieur qui se mit à dégager beaucoup de fumée, happant ainsi dans cette aura grise et blanche, légère de toucher et lourde de vue, l’individu et tous les gardes se trouvant dans un rayon de quelques mètres. On put d’abord entendre un grand silence dans ce nuage soudain et artificiel, puis des bruits de rixes. Avant que le nuage ne se disperse complètement, un des gardes put en sortir, muni d’une armure légère, avec des écailles rouges. Il gronda, se tenant le flanc.

— Elle a bien failli m’avoir ! Je crois qu’elle utilise du poison ! Restez sur vos gardes.
— Est-ce que ça va ? Demanda l’un de ses équipiers.
— O-oui, je crois… Répondit-il en reculant, chancelant légèrement.

Il se mit en retrait, préférant se reposer, gagnant rapidement l’arrière des rangs. Puis il se dirigea vers la sortie, tout doucement, tandis que le nuage de fumée se dissipait, libérant ceux qui s’y trouvaient possiblement captifs. Il n’y avait plus trace du dragon bleu, si ce n’était celui qui gisait par terre, à côté d’un dragon rouge en armure légère.

Ce fut à ce moment que le « blessé » se mit à courir jusqu’à une ruelle, priant pour sa supercherie suffise à les distraire assez pour qu’il puisse trouver un endroit ou se cacher, voire les semer.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 18 Juin 2017 - 18:01

- Tueur de roi ! s'écria l'intruse (je ne savais toujours pas si c'était un dragonne ou une dragonne vu qu'elle pouvait se transformer dans les deux sexes... Alors, pour l'instant, je vais continuer à dire "elle") alors que nous étions tout proche d'elle.

Puis, juste après qu'elle ait fini sa sentence, elle sortit de la poche de sa cape un objet spérique qu'elle balança violemment au sol... C'était une bombe à fumée : j'étais déjà tombé en face d'individus qui savait utiliser correctement cette objet. Alors, un grand nuage de fumée l'entoura, la rendant invisible...

Mais, quant à ce qu'elle avait dit, savait-elle vraiment que j'avais tué Joudray ? S'était-elle renseignée ? Ou le soupçonnait seulement-elle car elle avait lu ce papier qui était maintenant de nouveau en notre possession ? Toutefois, dans ma vie, Joudray n'était pas le seul roi que j'avais tué...

- Je vois que vous vous êtes renseignée sur ce duel gagné contre Gaul ressuscité par ce nécromancien que j'ai aussi tué ! m'exclamais-je, car, je le rappelle, Gaul aussi était un roi, alors que nous reculions tous un peu pour ne pas être pris dans cet écran du fumée et pour, dans le même temps, continuer à l'encercler.

Toutefois, quelques-uns s'étaient aventurés à l'intérieur... Ils avaient ruiné certains de nos avantages stratégiques.

Puis, après un certain moment de silence, un dragon rouge sortit de cette fumée, boitant et se tenant le flanc disant qu'elle utilisait sûrement du poison avant de s'éloigner en répondant que ça allait à celui qui s'inquiétait de sa santé.

Je gardais un oeil sur lui, suspicieux, de même qu'un ou deux dragons dans le rangs, et je m'élognais de quelques pas en marche arrière pour le tenir dans mon visuel. Pourquoi, vous allez dire ? Elle s'était déjà métamorphosée une fois devant moi en la réplique exacte de celui qu'elle avait en face d'elle, elle pouvait très bien le refaire. De toute façon, les autres gardaient toujours ce qui se passait dans le brouillard à l'oeil... Et s'il n'y avait plus de dragon bleu, alors c'est que c'était le rouge qui pouvait être cette intruse (même si elle avait très bien pu se métamorphoser en quelqu'un d'autre mais il y avait plus de chance qu'elle ai essayé de jouer avec notre esprit en sortant de ce qu'elle avait créé comme cela).

Alors, je le suivit jusqu'à la sortie, prêt à faire demi-tour au cas où, tout en disant de garder tout de même un oeil dans la fumée aux autres jusqu'à nouvel ordre. Toutefois, il y avait aussi des chances pour que ce ne soit pas ce dragon avec un facteur important : ce dragon rouge était en armure légère et je doutais qu'elle pouvait reproduire cela... Mais bon, on ne savait jamais, j'ai déjà vu tant de magies puissantes dans ma vie, après tout...

Je le regardais assez discrètement, j'étais concentré sur lui, malgré ces doutes qui venaient de germer dans mon esprit : il fallait garder tous les avantages, savoir le plus de choses possibles... Et je ne voulais pas me faire piéger. Soudainement, derrière, j'entendis des cris :

- C'EST LUI ! ATTRAPEZ-LE !

Je commençais à me retourner lorsque, sur le côté, un mouvement me parut étrange... Alors je repointais mon visage vers ça et je vis le blessé... commencer à courir. Cette histoire de poison était aussi peut-être une supercherie, avec ce que je découvris ainsi. Bien joué... Mais la partie n'était toujours pas terminée, de même que cette bataille... Je hurlai alors de pleins poumons :

- NON ! PAS LUI ! ELLE S'EST TRANSFORME ! SUIVEZ-MOI !!!

Après ma sentence, je commençai à foncer et même à m'envoler vers ce dragon rouge qui fuyait et dont le magie était puissante puisqu'elle pouvait même répliquer les armures ! J'avais l'intention de la neutraliser et de la capturer pour voir ce qu'elle voulait vraiment et ce qu'elle était réellement... Et, si je le faisais, c'était moi qui allait tenir les rênes de l'interrogatoire...

Je donnai ainsi un coup d'ailes... Deux coups d'ailes... Trois coups d'ailes... Quatre coup d'ailes ! Tout ça pour me rapprocher d'elle !

Et, d'elle, dangereusement, je me rapprochais...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 21 Juin 2017 - 16:49

Ah, cet Igniis. Il était vraiment le plus futé des dragons. Un intellect à applaudir ! Le bougre avait remarqué qu’un dragon rouge s’enfuyait et était suspicieux. Vraiment… Il devait se sentir fort, supérieur, mais pourquoi ? Parce qu’il avait toute une caserne à son fessier, très probablement. Cette idée répugnait le dragon qui fuyait en ce moment dans les rues de la ville. Il remarqua que l’orange le poursuivait avec d’autres chiens derrière lui. Pour couronner le tout, le fuyard put apercevoir au-dessus de lui des dragons qui commençaient à dangereusement descendre. Mais il avait un plan pour s’en sortir. L’imposteur n’était pas du tout pris au dépourvu, bien au contraire. Tout était prévu.
 
Il repéra une maison dont la fenêtre semblait peu épaisse et se jeta desus, la traversant dans un fracas qui réveilla les gens habitant à l’intérieur puisque le vandale put percevoir des exclamations affolées. Il se dirigea vers une autre fenêtre et passa à travers. Il fit ainsi à travers plusieurs maisons, manquant de se faire attraper dans l’une d’entre elles par l’un des habitants qui ne semblait pas vraiment content qu’un dragon en armure saute soudainement dans la maison qu’il avait battit.
 
Il arriva devant une auberge et y entra, cette fois en passant par la porte qui se trouvait ouverte, attirant les insectes à cause de la lueur d’une lampe qui brillait à l’intérieur.  Lorsqu’il fut à l’intérieur, il vit les clients se tenant à des tables ainsi que le serveur qui le regardaient, surpris de cette soudaine irruption. Il sourit et monta l’escalier. Une fois à l’étage supérieur, il vit en bas ses poursuivants et lâcha une bombe de fumée qu’i avait réussi à garder accrochée à sa queue, enveloppant l’étage entier de fumée. Il se dirigea ensuite vers une chambre et défonça une nouvelle vitre.
 

Strenth était dos à la vitre et la traversa, son corps trébuchant sur la rambarde. Il tomba violemment sur le flanc. Des éclats de verre se plantèrent dans son corps et il hurla de douleur. Il avait du mal à respirer tandis qu’un peu de sang semblait couler au sol. Pas une marre, mais quelques gouttes. Il avait mal partout : la chute ne lui avait aucunement fait du bien. Il essaya de se relever mais retomba immédiatement, à bout de souffle et ses pattes l’empêchant de se tenir correctement debout. Cela passerait… Il gémit, et regardait devant lui. Il avait vu les gardes entrer après l’inconnu. Peut-être allaient-ils l’aider…
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Sam 24 Juin 2017 - 14:21

Elle arriva près d'une maison... et, plus précisemment, près d'une fenêtre. Nous étions tous proches d'elle lorsqu'elle sauta pour que cette matière faite de sable de brise et créé un trou, marque de son passage au travers. Et l'un des dragons à mes ordres failli l'attraper. Il y eu des cris de surprise venant de l'intérieur. Face à cela, un mécanisme en moi se déclencha, venant de mon expérience sur le menage de dragons en pleine bataille ou en pleine fuite, et je fis deux ou trois signes rapides de la patte : j'ordonnai à la moitié des gars qui ne sont pas resté pour garder la caserne d'aller à gauche et à l'autre d'aller à droite. Il fallait être de tous les côté.

Quant à moi, je sautai alors et batti des ailes pour attérir sur un toit... Et je couru à son bord, essayant de garder en visuel les bâtiments par lesquels elle passait. Les ? Oui... En effet, elle sauta d'une autre fenêtre du bâtiment pour bondir et briser celle d'un autre. Ainsi, en courant, je la vis avec des espaces dans le temps et je ne la voyais que peu de temps car elle était rapide, la bougre ! Ainsi, lorsque je vis que j'étais en avance avec une vitre non brisée, je sautai du toit pile où celle-ci se brisa !

Je m'approchais d'elle en vol... Mais je la ratai de très peu ! Alors, mon attérissage fut sur le toit de l'autre côté et je continuai ainsi ma traque !

Puis, à un moment, elle entra dans une auberge qui m'était assez famillière mais je ne savais plus pourquoi car j'avais autre chose en tête. Mais, quand j'y pense, je crois que j'y avais déjà passé une nuit ou deux, là-dedans. Bref, il y avait des cris à l'intérieur et quelques uns de mes gars entrèrent à sa suite !

Alors, je contournais le bâtiment depuis le toit pour aller de l'autre côté par lequel elle rentra ! Ainsi, je pouvais avoir un visuel sur toutes les fenêtres par lesquelles elle pouvait sortir...

Et, à ce moment-là, il y en avait un qui crut que c'était le bon moment pour essayer de me tuer ! Quelqu'un sauta sur moi par derrière, habillé de sombre, une dague à la patte. Mais j'avais vu l'ombre grandir grâce aux rayons des deux Lunes et je me retournai précipitemment, donnant un puissant revers de la patte, ce qui me valut une petite coupure, et le fis alors tomber du toit sans qu'il ne puisse rien faire. Vu le sang qui s'écoulait de derrière lui, la chute a dû être mortelle. En effet, elle le fut. Amateur... Il a tenté de faire un régicide mais n'avait pas prévu de la faire à la fine : une dague même pas empoisonnée (la preuve, je vous raconte cela au passé) et une ambition trop forte qui lui a fait croire que juste attendre que je sois seul pour me tuer sois suffisant. Et pour parler de régicide, j'ai de l'expérience ! Gaul en combat singulier et Joudray en empoisonnement très discret ! Par contre, il allait falloir que je sache qui il était et pourquoi il a voulut me tuer, qu'est-ce que je lui avait fait de mal...

Toutefois, je maudis cette tentative de régicide car tandis que mon regard était détourné, la vitre se brisa et un dragon sortit violemment de dos à l'extérieur ! Quel était ce dragon ? Ce n'était autre que...

Strenth...? Mais que faisait-il ici ? Il devait normalement dormir dans les baraquements cette nuit !

Le corps du nouveau garde tomba à la renverse et atterrit lourdement au sol au sol des éclats de vitre. Il essaya ensuite de se relever mais ce fut, d'après ce que je pouvais voir, vain. Et ce fut le seul qui sortit. Mais où était l'intruse ? Est-ce qu'elle était toujours en haut ? Cela était fortement possible, celui d'en bas ne pouvais être un faux : ce serait trop facile, sinon. Deplus, on ne tombe pas en se faisant projeter dans le dos comme cela ! Avait-elle alors disparue comme par enchantement ? Est-ce qu'elle était toujours métamorphosé en dragon rouge ou... Ou est-ce qu'elle s'était tranformée en Strenth ?

Oh non, je pensais avoir compris ce qu'elle voulait faire...

Je hurlai alors, après être descendu près du corps encore animé du gris :

- Occupez vous de Strenth en bas et emmenez-le à l'infirmerie ! Et envoyez le corps derrière moi à la morgue ! S'il y a un Strenth en haut, faites attention, ce n'est pas le vrai ! Alors, sus à l'intruse ! Sus !

Trois s'occupèrent de Strenth au sol et deux du corps. Nous étions plus que treize parmis ceux qui sont partis à la poursuite de cette dragonne aux pouvoirs si particuliers, moi inclut. Espérons que cela va nous porter chance ! Bah ! De toute façon, je ne suis aucunement superstitieux alors...

Bref, tout en faisant cela, je faisais attention à la fenêtre, en haut, voir si personne n'en sortait, pas même un autre garde. Puis, à ceux qui était encore à l'extérieur, parmis les douze sous mes ordres, je leur dis :

- Faites attention aux autres fenêtres et aux portes ! Cernez le bâtiment ! Et je ne veux en aucun cas qu'un dragon sorte ! Alors ouvrez bien grand vos yeux et vos oreilles et ne cédez à aucune supplication ! Le dernier, dehors, qui ne surveille pas, suit donc le cortège de Strenth ! On ne sait jamais !

L'intruse était forcemment dans cette auberge... Il allait falloir l'attraper en utilisant l'esprit plutôt que la force pour trouver la bonne personne.

Nous étions six à l'extérieur, dont moi. Ainsi, il y en avait un de chaque côté du bâtiment et deux devant la porte ainsi qu'un qui allait suivre ceux qui emmenait Strenth. J'étais dans ce dernier côté. Mais plus pour longtemps.

D'un coup de tête en direction de celui qui était à côté de moi, je lui fis comprendre que je rentrais dans le bâtiment. Ainsi, je me dirigeais vers la porte, l'ouvris et entrai en refermant juste derrière moi. Puis, je regardai l'état des lieux et des personnes présentes, cherchant désespéremment un double de quelqu'un... Ou bien un sosie de Strenth.

- Je veux que, à part les gardes déjà présents à l'intérieur, personne ne bouge.

Où étais-tu, intruse, où étais-tu... Viens vers moi... Approche... Je donnais, tout en avançant doucement, des coups d'oeil de droite à gauche. Puis, en cherchant dans pratiquement toute l'auberge avec mes gardes, qui n'avaient aucun double, je ne la trouvais aucunement. Je jurai ainsi entre mes dents à cause de la colère de l'avoir pour le moment perdu. Mais elle était sûrement dans l'auberge ! Comme pouvait-elle avoir disparu comme cela !? Oh ! Mais si c'était comme cela, que tu veux jouer, je pouvais rester toute la nuit, si tu veux ! Mais je devais te trouver !

Oh non ! La traque n'était pas encore terminée, pour moi...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 26 Juin 2017 - 14:49

— Est-ce que tu ne t’es pas perdu dans le flot incessant de tes ambitions ?
 
Un long silence vint. Strenth réfléchissait à la question, en abordait tous les aspects, y trouvaient des problématiques variées. Pourtant, malgré la complexité de la question, il parvenait toujours à revenir à la même conclusion. La même réponse qui lui assurait le « moi » qui contrôlait sa vie. Tout avait été choisi par lui, et lui seul.
 
— Non, répondit-il à l’attention de son démon.
— Quelle est ton ambition ultime ?
— Changer le monde.
— Pourquoi ?
— Je veux être fier d’un monde sans heurt. Je ne veux pas que le monde parfait, dépouillé de toute cette corruption. Je veux être certain que tout cela perdurera. J’en serais l’instigateur, le maître, et la figure. Je dépasserais ma propre vie pour asseoir mon pouvoir sur ce monde parfait.
— Quelle est ton ambition ultime ?
— Être leur Dieu.
 
Lorsque le Maître-espion reprit « connaissance », il se trouvait dans l’infirmerie que possédait la Caserne de la Garde de Warfang. Il sourit. Ce petit somme lui avait fait beaucoup de bien, et, de toute évidence, tout semblait avoir fonctionné selon le plan. L’opération n’avait pas été simple à planifiée et accueillait son lot de bonnes surprises, mais au final, il avait réussi à recueillir quelques informations sans que l’on comprenne que, depuis le début, c’était lui, cette dragonne métamorphe.
 
Les premiers rouages de stratégies avaient déjà commencé à se mettre en place plusieurs jours auparavant. Il avait travaillé à trouver d’abord le bureau du chef de la Garde, puis appuyer ses idées de quelques trouvailles extérieures : la première fois qu’il vit cette diseuse de bonnes aventures capable de modifier son apparence selon la personne qu’elle avait en face. Ces éléments étaient les prémices, ce qui avait permis de monter un stratagème cohérent et difficile à comprendre.
 
Le soir de cette petite intrusion, voilà ce qu’il s’était passé : Strenth était d’abord rapidement passée voir la voyante, et lui avait assuré qu’il reviendrait très vite. Pendant qu’il parlait avec elle, il s’était assuré de pouvoir la toucher, afin de copier ses pouvoirs. Ensuite, il était parti, et avait discrètement pris l’apparence d’un dragon bleu qui était alors rentré à nouveau dans la tente de la voyante, en lui demandant, pour qu’elle puisse lui prouver qu’elle était une bonne voyante, de prendre l’apparence de la personne qui viendrait après le bleu : naturellement, la dragonne s’était transformée pour ressembler à Strenth, car il lui avait assuré qu’il reviendrait vite. Suite à cela, le maître-espion, toujours caché sous les écailles du dragon bleu, avait trouvé dans la tente un petit sas dans lequel il prit cette fois l’apparence de la voyante sans qu’on puisse le voir. Puis il était sorti sous cette forme-là. La chose inespérée, c’était que la voyante, pour une raison que le Maître-espion ignorait, était sorti de la tente avec l’apparence de Strenth. Ce dernier avait ensuite pris l’apparence d’une personne au hasard, qui se révélait être une dragonne rose. Il avait ensuite acheté une cape, fabriqué des bombes à fumée avec des matériaux récoltés dans l’entrepôt qu’il avait détruit quelques jours plus tôt, et s’était infiltré dans le bâtiment. La suite, vous la connaissez, à un détail près : à la fin de la poursuite, lorsque Strenth (en dragonne rose) était entré dans l’auberge, il avait lâcha une ombe fumigène dans laquelle il reprit son apparence. Le Maître-espion ne pouvait garder un pouvoir copié que pendant 30 minutes, et il le savait très bien : il l’avait utilisé à son avantage puisqu’il put se disculper d’être coupable en sautant par la fenêtre de sa chambre, mimant de s’y être fait jeté. Il s’était plutôt bien blessé, mais c’était le prix qu’il en coûtait.
 
Strenth avait tout prévu. A présent, la Garde chercherait une dragonne rose, et ils la trouveraient. Au mieux elle serait accusée et jetée en prison, au pire ils comprendraient qu’elle a été bernée, et avec sa petite manipulation, toutes les accusations se tourneraient vers cette voyante. Cette dernière n’avait aucune raison d’accuser le Maître-espion, il était passé très peu de temps et n’avait rien fait de suspect. En ce qui concernerait sa personne, on lui demanderait probablement de compléter un rapport, car il était le dernier témoin à avoir théoriquement vu la dragonne, mais rien de bien incroyable.
 
Le seul bémol qui le dérangeait un peu, c’était son dos. Il lui faisait assez mal lorsqu’il bougeait un peu trop, et tenir en place, sa colonne vertébrale parfaitement sur le matelas, rendait la position rapidement inconfortable. Il craignait de devoir se remettre quelques jours avant de pouvoir de nouveau bouger efficacement. Au moins, il pouvait toujours bouger un peu, enfin, il pensait… Il n’avait toujours pas essayé de marcher et préférait attendre sagement qu’un médecin le lui demande.
 
Pour revenir au sujet de son infiltration : Strenth n’avait trouvé qu’un seul élément, mais ce devait être un bon élément. Au moins une piste : quelques heures avant que le roi meurt, il y avait déjà eu une tentative d’assassinat, par une jeune dragonne. Celui qui avait procédé à l’interrogatoire n’était autre que l’ancien Second de la Garde Igniis, à présent roi. C’était une drôle de coïncidence, et peut-être y avait-il bien plus… Hélas, le Maître-espion avait laissé ce papier aux Warfangiens. La réaction logique, s’ils comprenaient que ce morceau de papier pouvait intéresser, serait de protéger immédiatement l’assassin, puisque celui-ci a été disculpé pour des raisons obscures. La plus sage décision serait de laisser cette affaire refroidir un peu avant d’aller voir cette charmante dragonne.
 

Son sourire cessa, et il se laissa bercer par d’autres douces pensées, parfois interrompues par un soudain mal de son dos bandé.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Lun 26 Juin 2017 - 18:20

Nous la cherchâmes toute la nuit... Mais rien ! Elle avait disparue ! DISPARUE ! Ma frustration était grande quant à cela. Très grande. Nous l'avions perdu, merde ! Ainsi, je dus renoncer à sa recherche dans la taverne, pour le moment. Il faisait encore nuit. Je dédommageai le tavernier pour le dérangement ainsi que pour la fenêtre brisée et il me remercia grandement, tout cela accompagné de louanges tellement grosses que l'on voyait l'hypocrisie à des kilomètres ! Mais bon, je n'en tins aucunement compte et sorti du bâtiment. Je dis à l'un des mes gars les instructions à suivre.

Ils allaient devoir faire attention à n'importe quel dragon, surtout à la Garde. Ils allaient devoir demander à chaque personne qui entrerait dans la caserne de décliner son identité ET de raconter une chose que seulement lui sait. Ils allaient devoir rechercher un dragon métamorphe alors qu'ils ne se jettent pas sur la première personne venue ! En effet, l'intruse pouvait être rose, rouge, bleue ou n'importe quelle autre couleur ! Enfin... L'intruse, peut-être était-ce aussi un dragon et non une dragonne puisque la métamorphose avait atteint succès dans les deux sexes.

Quant à moi, j'allais repartir pour mon palais quand l'un des dragons qui devait garer la caserne arriva vers moi, tout essoufflé, avec un papier dans la patte.

- Qu'y a-t-il, Ghers ? lui demandais-je le temps qu'il reprenne son souffle.

- L'in... répondit-il, toujours essoufflé. L'intruse avait prit ce papier... Mais... Mais lorsqu'elle est sortie de votre bureau, Sire, nous avons... réussi à le ré... récupérer.

Je regardais le papier et c'était celui qui concernait la tentative de meurtre sur Joudray par la jeune dragonne aux poisons. Ainsi, elle connaissait le nom de celle qui a fait la tentative de régicide... Il allait falloir l'éloigner. Pour cela, je ne voyais que deux solutions... Mais, pour celles-là, il allait falloir que je retourne au palais d'abord et que je m'enferme dans la salle du trône.

- Bien. Allez ranger ce papier dans le dossier où est normalement sa place. Je rentre à mon palais : je vais avoir besoin d'être seul pour réfléchir à tout cela...

- Très bien, à... à vos ordres, Sire...

Et il repartit, avec les autres, en direction de la caserne. En parlant de régicide, cela me faisait penser qu'il allait falloir que je vois pour celui qui a fait cette tentative, cette nuit...


De retour à mon palais, quelques minutes plus tard, je donnai l'ordre de ne pas être dérangé jusqu'à ce que je dise que c'est bon. Et je ne souhaitais être dérangé même par Vyars ! Il allait devoir me voir pour me dire les informations, comme à son habitude, mais, cette fois, il allait devoir attendre  un peu. Ainsi, je suppose que vous savez ce que j'allais faire...

Ainsi, je me retrouvai quelques minutes après sous mon habit qui couvrait mon identité, à la sortie du tunnel qui allait de mon trône à l'extérieur. Et je me déplaçai à travers la ville, tandis que le Soleil commençait peu à peu à prendre la place des deux Lunes dans le ciel, et me dirigeais vers l'habitation de Tircé, "l'empoisonneuse". Elle habitait encore avec sa mère... Et elles étaient les deux seules restantes de leur famille.

J’arrivai devant la porte de leur habitation et je frappai à leur porte. J'attendis quelques secondes durant lesquelles il y eut le silence absolu... Et je le fis encore une fois. Là, des bruits de pas se firent entendre par mes oreilles et ceux-là se rapprochèrent de la porte jusqu'à... ce que celle-ci s'ouvre, faisant ainsi place à Tircé, devant moi.

- Oui ? Que voulez-vous ? fit-elle à voix basse, comme pour ne pas réveiller quelqu'un.

Je relevai ma tête, lui faisant voir mon visage et mon identité, avant de lui faire le signe de se taire sur ça et de lui dire aussi à voix basse :

- Réveillez votre mère... J'ai quelque chose de très important à vous dire.

Ainsi, j'entrai et elle ferma la porte avant de venir près de moi pour me chuchoter à l'oreille :

- Est-ce que c'est parce que vous vous ennuyez ? Si c'est cela, je dois avouer que je vous aimerais à moi toute seule...

Je tournais la tête vers elle et mis deux doigts de patte droite des deux côté des lèvres de sa gueule avant de dire à voix basse :

- Je suis désolé mais je n'ai pas le temps de m'ennuyer, en ce moment. Et vous non plus, d'ailleurs, avec ce que je vais vous dire. De plus, il ne faudrait pas que j'ai l'odeur d'une dragonne sur moi alors que je suis normalement seul sur mon trône...

Elle avait l'air déçue. Alors je rajoutai, avec un certain sourire :

- Toutefois, soyez patiente, votre temps viendra. Peut-être même que vous ferez partie de la haute société et de mes proches. Et je sais comment faire. Mais, avant, allez cherchez votre mère.

Elle acquiesça et monta à l'étage. J'entendis quelques paroles avant d'aller m'asseoir, mon habit toujours sur moi et cachant mon identité.

Ainsi, une ou deux minutes plus tard, je pus voir pour la première fois la mère de Tircé, Talypso (qui était fille de la tendre Tausicaa). Celle-ci était rouge et, surtout, elle était fatiguée. Elles allèrent s'asseoir devant moi et je pus ainsi leur parler :

- Bien... Je ne vous rappelle pas ce qui s'est passé la veille de la mort de Joudray...

Elle firent "non" de la tête.

- Ni ce qu'il s'en suit. Toutefois, cette nuit, quelqu'un s'est introduit dans la caserne de la Garde et a vu votre nom, Tircé, sur le papier de la "tentative". Ainsi, ce dragon ou cette dragonne, puisque son pouvoir est la parfaite métamorphose, va essayer de venir vous voir pour vous poser des questions sur tout cela. Alors, il ne me reste d'autre choix, pour pas qu'il ne vous voit pour vous poser les questions, de vous tuer...

Je pus voir sur leur visage un arrêt de la respiration. La mère sembla soudainement réveillée et même pâle. Alors, j'ajoutais avec un sourire :

- Ou bien de vous faire partir de la cité.

Et, là, un soulagement immense se fit voir. Il allait y avoir plus de chance pour qu'elles acceptent : c'était grâce à son qu'on appelle la manipulation des sentiments, héhé ! Après cette ascension émotionnelle, elles allaient être un peu plus obéissantes.

- Ainsi, je vais vous demander de quitter tout de suite Warfang pour aller vous intaller ailleurs, loin d'ici.

- Mais comment allons-nous faire pour vivre ! Tout ce qui faisait notre survie se trouve ici !

La fille, Tircé, restait, quant à elle, silencieuse tout du long avec un air triste, comme si un rêve venait de se briser sous ses yeux.

- Je sais. C'est pour cela que je vous ai ramené ceci... répondis-je en sortant des poches de mon habit deux bourses pleines de pierres précieuses. Dedans, il y a de quoi survivre pendant un bout de temps, vous pourrez en profiter pour trouver un petit boulot. Toutefois, votre départ devra se faire savoir... Mais pas de n'importe quelle manière.

- Laquelle ?

- Cette tentative de régicide sera avéré, même si je vous ai "trouvé" innocente, Tircé, lors de notre discussion. Et, pour cela, vous aller avouer, dans une lettre que vous m'enverrez juste avant de partir et que je veux lire avant de moi-même partir d'ici, que vous avez bel et bien tenté d'empoisonner Joudray à cause des récents événements et à cause des choix qui allaient finir par vous tuer mais que vous avez échoué et que vous avez réussit à me mentir tellement bien que j'ai cru à votre mensonge.

- Mais on va nous poursuivre ! On va nous tuer !

- Oh que non ! En effet, lorsque cette lettre m'arrivera, je ferais en sorte que l'on ne vous pourchasse pas en proclamant que ceci ne sera qu'un exil de la cité de Warfang pendant un an ou deux, moins si je l'ordonne en cours de votre exil. Toutefois, cet exil pourra s'écourter si, Tircé, vous essayez de venir me voir une fois que certains événements seront terminés et me supplier de vous prendre à mes ordres... Ainsi, ce que vous semblez rêver sera réalisé.

Un sourire se fit soudainement voir sur son visage si triste et ses yeux qui montraient une joie immense croisèrent les miens, satisfaits. Il y eut alors quelques secondes de silence, pendant lesquelles la mère faisait une énorme étreinte à sa fille, que je coupai en disant :

- Bah alors ! Qu'est-ce que vous faites encore ici ! Faites votre lettre et préparez-vous !

Ainsi, la mère prit une plume et une feuille et, dix minutes plus tard, avait écrit très vite une petite lettre que je lus. Elle était parfaite, pour moi, et elle allait grandement m'aider.

Alors, avant de partir pour retourner à ma salle du trône, j'allai voir Tircé et lui chuchota à l'oreille :

- Il se peut que vous soyez exilés assez de temps pour que l'ennuie vous prenne. Alors, quand vous reviendrez me voir, vous apprécierez encore plus la réalisation de, à ce que j'ai compris, rêve.

- Oh ! Merci... Merci, mon Roi, vous ne savez pas comme vous rendez heureuse... fit-elle en chuchotant aussi, visiblement au bord des larmes.

Coucher avec un Roi-guerrier comme grand rêve... Bah ! Je ne pouvais expliquer les désirs et les passions des uns et des autres alors autant faire avec ! Alors, je partis, le Soleil étant presque entièrement dévoilé dans le ciel...


De retour sur mon trône, mon masque et ma couronne de nouveau sur moi, j'ouvris la porte de la salle et je tombais museau à museau avec Vyars, souriant comme à son habitude. Il entra en disant :

- Enfin, vous vous décidez à m'ouvrir !

- Oh ! Mais j'étais occupé à penser à tout ce qui s'était passé la nuit ainsi qu'au futur.

- Justement, en parlant de cette nuit...

- Quoi ?

Il poussa un petit rire avant de continuer :

- Il semblerait que mes oiseaux de nuit et de matin ont récolté les graines qui feront pousser une information, ma foi, très intéressante !

- Et quelle est donc cette information ?

- Oh ! Elle concerne votre bienheureux dans ses rêves Strenth.

- Ah ? Vous savez pourquoi il était dans cette taverne cette nuit au lieu que dans les baraquements ?

- Il semblerait... Mais j'ai surtout des choses bien croustillantes...

- Ah ah ?

- Oui. Vous vous souvenez quand je vous disais qu'il était allé vir une voyante ?

- Oui.

- Eh bien, quand Strenth est sortit, il est allé dans un petit appartement qu'il a ouvert... Avec la clé, bien sûr.

- Ah ?

- Oui ! Et il semblerait qu'il y soit resté toute la nuit ! Enfin... S'il n'était pas ressortit de cet appartement une autre personne... C'est-à-dire la voyante.

- Quoi ?

- Oui oui ! Il semblerait que ce Strenth se soit métamorphosé en la voyante puisque, en regardant par toutes les fenêtre, mon curieux moineau ne vit personne d'autre. Mais peut-être que c'est cette voyante que s'est transformée en Strenth... Et ce n'est pas fini !

- Ah ? Allez-y, racontez, vous avez conquis ma curiosité !

- En fait, quand est sortit Strenth de chez la voyante... La voyante est sortie quelques minutes plus tard du lieu de son travail et elle sembla se déplacer jusqu'à une boutique d'habit qui contenait celui qui vous semblez avoir prit à la caserne... Et, ce, en ayant prit l'apparence d'une passante, une dragonne rose.

Là, il se tut et me regarda bien droit dans les yeux. Ma gueule était ouverte... J'avais compris !

La soit-disant intruse qui avait disparu de la taverne... N'était autre que Strenth... Et il s'était échappé de sorte à ce que l'on croit que l'intruse l'ai poussé. Il m'avait caché qu'il avait des pouvoirs de métamorphose... Un grand sourire illumina mon visage : cela expliquait en même temps tant de choses ! En effet, Strenth savait où était mon bureau, pour ça qu'il s'est aussi rapidement repéré pour aller à cette pièce en particulier parmi les labyrinthes que constituaient les couloirs de la caserne ! De plus, c'est pour cela cet intérêt à la mort du Roi... J'avais, en effet, remarqué qu'il s'intéressait à comment était mort Joudray, ces temps-ci. Ah ah ! La situation était à mon avantage puisqu'il était, pour le moment, coincé à l'infirmerie ! Il était coincé ! J'avais toutes les preuves contre lui, le traître ! Ah ! Le traître ! Et moi qui commençait à lui faire confiance !

Puis, c'est à ce moment-là que La lettre arriva. Mon sourire s'élargit. Tout allait selon mon avantage ! Tout ! Je remerciai le messager et Vyars vint alors vers moi avant de me dire, à voix basse :

- Au fait, une ou deux heures avant qu'elles partent et envoient cette lettre, quelqu'un est allé les voir...

Son sourire s’élargit avant de finir :

- Quelqu'un que je n'ai aucunement reconnu, n'est-ce pas, Sire ?

- En effet, vous devriez faire vos recherches. On ne sait jamais, répondis-je avec le même sourire. Leur départ sera considéré comme un exil. Elles ne pourront revenir que quand je leur donnerais l'autorisation.

- En effet, on connaît, sinon, le sort de ceux poussés à l'exil, mon Roi... Nous le connaissons tous les deux.

Dans ses yeux et dans son ton, je compris qu'il connaissait mon passé... Mais qu'il ne disait rien. C'était son rôle, après tout, de savoir. Vyars était dangereux rien que par ce fait et était donc un allié considérable dans toute cette bataille et dans toute cette guerre... Toutefois, il fallait faire attention à lui... J'étais devenu comme son esclave avec ses informations, et lui était aussi le mien : la belle affaire, n'est-ce pas ? Mais, il rajouta juste ensuite :

- Au fait, Sire, j'ai quelques informations intéressantes sur ce qui se passe à Garius, vu vos plans pour là-bas.

- Ah ?

- Oui... Un certain dragon d'une puissance grande, celui que certains appellent l'Invincible et qui n'a rien à voir avec Malefor, sème la discorde sur Arthias.

- Alors, c'est le temps parfait pour intervenir... Oui, nous pouvons leur donner du renfort par nous-même et nous pourrons ainsi avoir plus de facilité pour leur demander une alliance grâce à l'aide apporté.

- Tout à fait, Sire... D'autant plus qu'il vont d'abord demander de l'aide à la Reine Sélame.

- Encore mieux ! m'exclamais-je. Ainsi, cela nous fera gagner du temps considérable avec cette double alliance d'un coup !

- Oui, comme vous le dites : d'un pierre deux coups. Bon, je vous ai donné les informations suffisantes, aujourd'hui... Puis-je vous demander de m'en aller ?

- Oh mais oui ! Allez vous reposer, vous l'avez mérité pour ces information, mon ami.

- Oh ! Parce que nous sommes amis, maintenant ? fit-il avec un petit rire avant de partir et de me laisser seul.

Et sa réplique me fit en partie sourire. Puis, je pensais à Strenth... Qu'allais-je faire de lui... Mais, attendez... Une pensée traversa mon esprit ! Il allait encore m'être utile. Pourquoi ? Il allait pouvoir m'aider à Arthias, puisqu'il en était originaire ! Il allait m'accompagner là-bas... Ainsi, j'aurais même quelques informations supplémentaires sur lui, si jamais ! Et, après, je verrais pour son sort...

Puis, il y a une chose que vous vous demandez sûrement : et celui qui a essayé de me tuer cette nuit, qui est à la morgue ? Oh ! J'allais envoyer enquêter quelques personnes et mon araignée allait aussi faire le boulot... J'étais tranquille à ce niveau-là.

Bon, il allait falloir annoncer la nouvelle à Strenth du prochain départ vers sa ville originaire. Ainsi, je partis en direction de l'infirmerie après avoir souhaité le bonjour à ma femme (et lui avoir prévenu du voyage... dont elle allait faire partie. Oui, quelqu'un d'autre sera sur le trône, en attendant, et je savais en qui je pouvais faire confiance.) ainsi qu'à mon fils.


J'étais dans la chambre de Strenth... Il était encore endormit, on dirait. Et il semblait penser à quelque chose de plaisant... Mais, à quoi pensait-il ? Je ne le savais pas... Enfin, j'avais quelques idées mais je n'étais pas lui alors je ne pouvais pas savoir.

Alors, j'attendis qu'il se réveille... Et, lorsqu'il ouvrit les yeux, j'eus un sourire satisfait et lui dit :

- Bien le bonjour, mon cher Strenth, j'espère que vous vous êtes bien reposé. Selon les médecins, vous pourrez repartir de votre lit en fin d'après-midi. Et cela est parfait car j'ai l'honneur de vous annoncer que vous allez m'accompagnez à un voyage avec d'autres soldats et que nous partons vers votre ville originaire : Arthias ! Nous allons essayer de conclure une alliance avec eux en les aidant avec un dragon qui régna un instant sur le trône de ce Royaume et qui sème en ce moment la terreur à cet endroit. Alors, quand vous pourrez vous levez et marcher, vers la fin de cet après-midi nous irons là-bas. Ne vous inquiétez pas, vous n'aurez pas vraiment besoin de combattre mais seulement de m'aider grâce aux informations que vous aurez sur le Royaume.

Non, je n'allais pas tout de suite lui dire ce que je savais... Non, il ne faut perdre aucun avantage ! Maintenant, il ne me restait plus qu'à entendre sa réponse...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Mer 28 Juin 2017 - 17:23

Un léger grincement des gongs de la porte de la petite infirmerie annoncèrent l’arrivée d’une nouvelle personne dans la pièce. Le sourire de Strenth disparut légèrement, métamorphosé en une vague expression d’interrogation, mêlé à une certaine déception. La déception d’avoir laissé s’échapper la fugitive, bien sûr.
 
Il s’avéra que la figure étrangère n’était autre que le roi de Warfang en personne : Igniis. Celui-ci semblait particulièrement serein pour un chef dont un individu avait réussi à fuir sous ses griffes. Sa réaction était plutôt étrange : quelque chose clochait, et le sourire qui naquit sur sa gueule ne fit que confirmer cela. Plus encore était ce qu’il annonçait au Maître-espion.
 
Il affirmait que dès aujourd’hui, lui et quelques autres soldats partiraient pour Arthias, la ville vassale du royaume de Garius. Il était vrai qu’il avait été de passage dans cette cité, et qu’il avait possédé un domaine tenu par ses parents avant que « l’accident » n’arrive. Il avait rapidement justifié cette demande en prétendant que Strenth pourrait lui servir de conseiller. Tout cela sonnait légèrement faux à ses oreilles, et pour plus d’une raison.
 
Outre le fait que le départ semblait bien précipité et qu’il ne semblait que bien peu se préoccuper de la santé de Strenth, celui-ci avait remarqué que de toutes les personnes auxquelles il aurait pu demander (les guides ne devaient pas manquer, et même les vétérans originaires ou ayant été placés à Arthias devaient constituer une partie de la Garde), c’était au Maître-espion qu’il avait choisi de confier ce rôle de « Conseiller », malgré sa condition, et malgré le fait qu’il ne soit qu’une très jeune recrue, pas forcément apte à mener ce genre de taches. Peut-être le seigneur était-il « généreux », mais ce mot avait depuis longtemps disparu du vocabulaire du gris, et surtout placé dans la gueule de personnes comme Igniis. Enfin, il y avait le fait qu’il n’avait posé aucune question quant aux événements d’hier, alors que Strenth n’aurait clairement pas dû se trouver là où il était ce soir-là. Et puis ce sourire confiant en disait déjà beaucoup trop pour Strenth.
 
Il avait des informations. Lesquelles ? Le gris l’ignorait, mais il savait quelque chose et se sentait confiant de ce qu’il pouvait détenir. Il fallait croire que Strenth n’était pas le seul à avoir eu une escapade fructueuse. A présent, le Maître-espion devait connaître les informations qu’Igniis pouvait détenir. Etait-il découvert ? Bien possible. Mais pourquoi ne pas l’emprisonner dès maintenant ? Il était à l’hôpital, et c’était sans aucun doute l’occasion la plus facile pour l’avoir. Mais rien… Soit il se montait l’esprit tout seul, soit ce voyage avait un but précis, et si c’était le cas, ce pouvait être pour l’y emprisonner, ou alors parce qu’il pensait vraiment que Strenth lui serait utile et qu’i pourrait en apprendre plus sur sa personne. Hmm… Cette perspective ne le dérangea que bien peu. Au contraire, il trouvait ce petit jeu très intéressant. Dans un cas il était totalement gagnant, et dans l’autre, il pouvait s’amuser à surpasser un dragon peut-être un peu trop joueur. De plus, il ne pouvait pas tout savoir, comme sa motivation, et ça, elle était « au profit » de Warfang, dans une certaine mesure. Il était loin d’être condamné, puisque, de toute évidence, Igniis n’avait avancé aucune preuve, peut-être parce qu’il n’en avait pas, ce qui pouvait aussi être le sujet de son retient.
 
Non, Strenth ne se sentait pas vraiment menacé, alors il eut un sourire assez innocent et répondit avec un sourire :
 
— Ce serait un honneur que de vous aider, mon seigneur. Je pense en effet que j’arriverai à me remettre rapidement. Je prendrai mes affaires au plus vite ! Mais n’êtes-vous pas certain qu’il n’y a pas plus compétent pour vous guider ? Après tout, je ne suis qu’un bleu.
 

Cette question lui permettrait de voir comment il se justifiait. Suite à cela, il partirait sûrement pour le laisser se reposer encore un peu et préparer ses affaires avant ce grand voyage. C’était un bon moyen de faire passer le temps pour qu’i puisse ensuite agir sans craindre une lourde protection de celle qui avait attenté à la vie de l’ancien roi : Tircé.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Jeu 29 Juin 2017 - 19:45

- Ce serait un honneur que de vous aider, mon seigneur. Je pense en effet que j’arriverai à me remettre rapidement. Je prendrai mes affaires au plus vite ! Mais n’êtes-vous pas certain qu’il n’y a pas plus compétent pour vous guider ? Après tout, je ne suis qu’un bleu, me répondit Strenth avec un certain sourire parfaitement calme dessiné sur son visage.

Alors, face à sa question, je lui répondis d'un ton honnête et franc (puisque je pensais réellement ce que j'allais dire, sans aucune arrière pensée (enfin presque)) :

- Pourquoi je te pend pour cette expédition au lieu d'autre ? Oh ! Mais tu n'as aucunement vu la liste de ceux qui venaient du voyage, cela se voit. En effet, tu n'es aucunement le seul qui vient de l'endroit où nous allons qui nous accompagnera. Mais, même si tu te considères comme un bleu, peut-être que tu possèdes en toi des informations sur Arthias que les autres n'ont aucunement. Alors, le plus de choses nous pouvons potentiellement savoir sur là-bas, le mieux nos actions pourront être dirigées, ne trouves-tu pas ? Enfin, d'après ce que j'ai pu voir et même entendre de toi, sur la journée d'hier, tu n'as pas réellement l'expérience d'un bleu. Je te souhaite un bon et rapide rétablissement, alors. Les médecins vont t'apporter quelques gemmes rouges pour améliorer ton état de santé actuel aors je te laisse et te dis ce soir.

Je commençai ainsi à sortir de la pièce mais, avant de passer la porte, je m'arrêtai et me retournai vers le dragon gris et lui dis, avec une expression entre le sourire et l'air sévère :

- Au fait, au retour de notre expédition là-bas, nous discuterons sur la soirée d'hier car tu n'étais aucunement aux baraquement mais à l'auberge. Quant à l'intruse qui t'as projeté de la fenêtre, j'ai mis des gardes pour la retrouver. Et je suis confiant en la capacité des dragons à mes ordres.

Là, je sortis de la salle.

Ainsi, je pus aller me préparer pour aller en direction de l'endroit où j'avais obtenu ce masque qui couvrait mon visage. Et je laissais Abyssa se préparer aussi. Vu la réputation de l'éventuel ennemi et la présence digne d'une des plus grandes Reines de ma compagne (ainsi que sa force... Même si elle ne voulait plus vraiment faire la guerre (Mais bon, avec le contexte géopolitique actuel, je suis désolé, mais je ne pense pas que quelqu'un ai le choix dans tout cela que de participer pour ne pas que le monde entier crève)). Enfin, j'allais aussi prévenir Jorth de son rôle le temps de mon absence.

En fait, j'attendis pendant une ou deux minutes devant la porte de mon ami avant d'entendre une voix derrière moi :

- Au fait, j'ai oublié de vous prévenir ce matin, mais votre Bras Droit a passé sa nuit chez une guerrière dont... l'Innocence reste encore à prouver, hé hé !

C'était Vyars... qui se baladait dans la ville et qui était venu derrière moi comme une fleur. Je me retournais vers lui et soupirai avant qu'il ne se remette à marcher et me dire avec l'un de ses petits rires :

- Eh bien, puisque nous le sommes, au revoir, mon ami.

Et il a fallu que je fasse quelques kilomètres pour arriver à la maison d'Innocence. Ainsi, devant la porte de sa maison, je frappai à la porte et elle m'ouvrit avant de dire avec une expression faciale assez fatiguée :

- Igniis... Mais qu'est-c'tu fous ici ? Qu'est-ce que tu me veux ?

Ouais, ils étaient pas au courant de l'incendent de la nuit. Alors, je répondis à ses question par ceci :

- Tient, salut Innocence. Je peux parler à Jorth, j'ai quelque chose d'important à lui dire par rapport à ma prochaine absence.

- Ah ! fit-elle, un peu gênée.

- Oui, je sais pour toi et Jorth et je suis même content pour vous, fis-je avant qu'elle puisse dire autre chose. Mais ce que je dois lui dire est vraiment important... et aucunement confidenciel.

- Ok, rentre.

Je pus rentrer chez elle et Innocence alla vers une salle en disant :

- Jorth ? C'est Iguy qui veut t'parler !


L'après-midi était tout à fait installé. Beaucoup de mes soldats étaient prêts, de même pour moi et Abyssa. Il ne me restait plus qu'à entendre si Strenth l'était... Et c'était partit pour Arthias, pour conclure une alliance de toute importance et, peut-être, pour être les spectateurs ou acteur d'un combat, d'une bataille qui allait être grandiose...


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Ven 30 Juin 2017 - 18:17

Lorsque fut venu le début de l’après-midi, surtout marqué par un puissant soleil qui éclairait depuis le ciel la cité de Warfang, les quelques dragons réquisitionnés par le roi lui-même s’amassèrent dans la caserne, lieu de départ de l’expédition pour le royaume voisin : Garius. Ne restait plus que Strenth qui avait eu bien peu de temps pour vraiment se préparer. Il dut faire un tour en ville pour s’acheter avec le peu d’argent qu’il possédait quelques ressources pour ce voyage : tout d’abord, il attrapa sa sacoche faite de cuir plutôt clair, la passa à son flanc et alla acheter quelques provisions pour lui, du papier, et de l’encre dans un petit pot. Il ne prit pas la peine de prendre d’autres accessoires, les jugeant peu nécessaire. Ensuite, il dut rapidement venir à la Caserne alors que le soleil avait déjà dépassé son zénith : il était un peu en retard.
 
Il passa par la Cour pour se retrouver ensuite dans ses quartiers où il rassembla le reste de ses affaires : cette cape unie d’un capuchon noir qui commençait à légèrement être usée par le temps, les mitaines de la même couleur qui lui permettaient de toucher les autres sans que l’on remarque quoi que ce soit de ses habilités, ainsi qu’une seconde sacoche qui allait surtout servir à stocker des choses qu’il pourrait rencontre sur son chemin, ne souhaitant pas tout mélanger avec la nourriture et l’eau qu’il transportait. Une fois assuré qu’il était prêt à partir, il alla dans la Cour principale et attendit, un peu à l’écart des autres, l’ordre de départ pour Arthias.
 

Que de souvenirs remontaient en lui tandis qu’il songeait à cette ville. Qu’allait-il bien pouvoir y faire pour conforter les avantages du Maître Noir ? Oh, il le verrait bien assez tôt…
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon Neutre
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 75
Crédit : 1613
Date d'inscription : 19/01/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth] Dim 2 Juil 2017 - 23:41

Suite dans le RP "L'Alliance des Guerriers !"


Je suis un guerrier aguerris. Mes cicatrices sont chargé d'un grand et triste passé. Je suis... Igniis !
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon de wafang
Age: au moins 40 ans
Chosen FAIL
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 841
Crédit : 3825
Date d'inscription : 15/06/2015
Age : 17
Localisation : Je ne sais pas, je me suis encore paumé !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le Nouveau sang [Privé Igniis / Strenth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Nouveau sang
» Nouveau Sang |PV : Petite Flamme|
» Chez Léo : Un nouveau compagnon { Privé & En cours.
» Monture sang-froid et homme lézard
» (privé) Les premiers pas d'un nouveau dresseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: Territoire des Dragons de Warfang : :: Warfang-
Sauter vers: