♦ La légende continue ♦

 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'aube du désespoir [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: L'aube du désespoir [RP solo] Mer 5 Avr 2017 - 22:25

La matinée se lève doucement sur la cité d'Arthar, toujours orpheline d'un roi en ce jour. Un mois entier est passé depuis cet événement tragique et le couronnement de la reine. Rien ne semble faire taire le bruit de métal qui tape à répétition sur de la fonte, bruit que l'on entend à toute heure dans cette cité où les forgerons ne cessent jamais de travailler...

Un puissant hurlement de douleur se fit entendre dans le quartier, arrêtant tout bruit comme si le temps s'était figé, l'espace d'un instant.
Puis plus rien.
Le vacarme quotidien reprit, à peine trois secondes plus tard. Après tout, il ne s'était rien passé de spécial.


Cependant, c'est dans le quartier résidentiel, bien plus tranquille, que le messager doit délivrer la lettre de sa reine. Il vérifia l'adresse une nouvelle fois, reprit sa concentration puis son envol.



Un dragon de petite taille plutôt jeune, aux écailles couleur turquoise et visiblement très enthousiaste l'accueilli à la porte de la résidence où le message doit être délivré. Il le reconnut tout de suite...
"Hé m'sieur le messager! J'ai bien cru qu'on vous r'verrait pas! Qu'est-ce qui vous amène dans l'coin?"

"Bonjour Izaak! Tu es debout tôt aujourd'hui! Ravi de voir que tu vas bien. J'ai une lettre pour toi et Martin, de la part de la reine! J'espère que vous n'aviez rien de prévu..."

"Oh t'en fais pas, on fait rien de spécial ici...Sinon, rien de nouveau?"

Le messager tourna le museau dans l'autre direction, hésitant.

"Hum...Pas vraiment...On est toujours bloqués sur deux fronts, et ça n'avance pas..."

"Dommage que la paix ne soit pas une option, hum?"

Il prit cela comme un défi et imita la voix d'un politique bien connu du royaume.

"Bonjour sympathiques barbares! J'ai éradiqué toute une génération de votre peuple et je voudrais sympathiser avec votre nation tribale! S'il vous plaît...Héhéhé non, ça marche pas comme ça."

"Et alors? On peut toujours essayer! On ne saura jamais si on essaye pas!"

"Ton optimisme m'a manqué ces derniers temps..."

Le messager soupira, puis arbora un large sourire avant de donner la lettre à Izaak.

"Voilà pour toi."

"Merci!"

"On dirait que Martin est en train de déteindre sur toi, depuis quand tu dis merci à un postier quand il te donne ton courrier alors que normalement tu le lui aurait arraché des pattes avant de partir en courant...M'enfin, ça m'a fait plaisir de te voir. Fais attention à toi!"

Izaak attendit que le messager s'éloigne un peu avant de lui répondre.

"Bye !...m'sieur le postier."

"Hé! J'ai entendu!"

Le jeune dragon éclata de rire avant de rentrer dans la jolie baraque qui était désormais son nouveau chez-lui. Certes, il devait le partager avec un autre, mais après tout il avait l'habitude de partager son espace vital.

Il alla voir si Martin dormait toujours. Il semblait que c'était encore le cas! Décidément, il passait la majorité de son temps dans ce lit...
Bon, en même temps c'est sûr que ça n'avait rien à voir avec le sol humide et poisseux de sa cellule moisie.
Il avait pris du poids et semblait en bien meilleur état maintenant. Izaak sourit et le laissa dormir. La journée allait probablement être longue.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon maléfique
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Crédit : 4201
Date d'inscription : 02/07/2012
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aube du désespoir [RP solo] Jeu 18 Mai 2017 - 23:19

Le château était en pleine effervescence, comme à son habitude; les nobles et les gardes composant la majorité des dragons qui s'y trouvaient. Les deux jeunes dragons avaient enfilé (non sans mal) une tenue de noble chacun afin de se fondre dans la masse, mais malgré sa petite taille, il fût difficile de rater Izaak, qui avait choisi une robe aux couleurs criardes bien trop longue pour lui (elle traînait par terre)...Martin avait choisi quelque chose de semblable qui lui couvrait tout son corps aux écailles jaunes, afin de ne pas attirer l'attention avec ses traces de coups et autres blessures, mais bien entendu avait misé sur des couleurs bien moins vives ainsi que sur une bonne taille.

C'est alors que la reine Blanche en personne alla dans le hall où attendaient tous les nobles du coin, probablement pour aller chercher le prochain sur la liste des rendez-vous à faire. Elle ne portait pas de robe ou de bijoux, contrairement à la dernière fois où Izaak et Martin l'avait vue. Il faut dire que c'était son couronnement à l'époque...
Elle semblait bien plus à l'aise ainsi avec son armure légère qui avait pour vocation de simplement dévier les coups de griffes. Elle dégageait une certaine aura, celle d'un guerrier légendaire qui a traversé les âges et vu naître nombre de dirigeants avant d'en devenir un malgré lui.
Il y avait sur son corps légèrement trapu (trahissant ses modestes origines) mais très athlétique de nombreuses cicatrices sur ses écailles blanches (quelques écailles étaient rouges, mais l'éclat du rouge était si faible désormais qu'on les voyait à peine) ternies par le temps, mais aucune d'entre elles n'était récente. En effet, cela faisait plusieurs années qu'elle n'avait pas été blessée au combat, dit-on...

Son air sérieux était plutôt intimidant, elle connaissait sans doute plus de façon de tuer un dragon qu'elle ne connaissait de mots avec ses plusieurs siècles d'expérience au combat.
Ceci dit, son visage s'illumina quand elle aperçut les deux compères, et elle laissa échapper un bref sourire avant de s'adresser à eux.

"Oh, alors vous êtes venus! Bonjour à vous deux. Vous êtes...ravissants."

Izaak prit la pose, fier de sa robe très excentrique, tandis que Martin, gêné malgré sa tenue bien plus sobre, se contenta de baisser les yeux, ne se sentant pas très à l'aise.

"Venez avec moi dans la salle du trône, nous y serons plus tranquilles."


Une fois sur place, il y avait en effet beaucoup moins de monde. Seul le conseiller Arcanian se trouvait dans cette salle, grattant de la paperasse comme il le faisait souvent. Sa tenue, une espèce de robe qui couvrait à peu près tout le corps, était sans doute une création tout droit venue de Sélame, tant elle était élégante de par sa broderie parfaite et son bleu vif océan, une couleur proche de celle de ses écailles. La présence de celui-ci ne semblait pas gêner la reine, qui reprit la parole brièvement.

"J'espère que la résidence que je vous ait attribué est à votre goût, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de vous le demander jusqu'à présent. Il s'est passé pas mal de choses ces derniers temps..."

Aucun des deux dragons n'osa répondre au début, mais le plus petit du groupe finit par parler à son tour.

"Euh...Hé bien...La résidence est-"

Mais il n'eût pas la chance de finir sa phrase, car un grand vacarme se fit entendre.



Un dragon aux écailles vertes en tenue de soldat éclaireur enfonça la porte de la salle du trône qui était légèrement entrebâillée, haletant et couvert de sueur. Il semblait avoir quelque chose à dire de plutôt urgent, et il bredouilla quelque chose d'incompréhensible...

"VOTRE ALTESSE! JE...JAIDETERRRIBLESNOUVELLES! *tousse* *souffle*"

Blanche lui fit signe de se taire, prenant la parole.

"Calmez-vous, messager. Reprenez votre souffle, et dites-moi ce qui se passe."

Le messager fit ce qu'on lui demanda, respirant un bon coup.

"La...la tribu du sud...les barbares nous ont complètement encerclés à l'avant-poste...le temps était terrible...on y voyait rien...O-On a besoin de renforts immédiatement!"

"Vous me dites qu'une simple ruse de barbare a réussi à elle seule à décimer mes meilleurs soldats dans une embuscade? J'avoue avoir du mal à y croire."

"Ils étaient des centaines! Peut-être même des milliers! Ils nous ont attaqués en pleine nuit!"

"Vous ne semblez pas mentir...Si cela est vrai, alors nos informations étaient fausses...Ou alors ils ont reçu des renforts..."

La reine serra les griffes, avant de se tourner vers Arcanian, pour lui parler. Probablement pas de la pluie et du beau temps, vu les dents qu'elle montrait...

"Votre stratégie a encore échoué, conseiller! Vous avez coincé mes soldats d'élite et mon général en chef dans un piège mortel. Cela fait bien la troisième stratégie d'affilée, la quatrième? En tout cas, il me semble évident que vous ne vous êtes pas remis de la mort d'Arthar, puisque vos stratégies ont cessé de fonctionner à partir de ce moment-là. Je pense que vous devriez prendre des vacances dans vos terres natales et me laisser m'occuper de la stratégie."

Le dragon concerné se contenta de rester silencieux, baissant la tête. Son honneur était en jeu, alors il ravala ses émotions...

"Votre aide m'est précieuse, mais vous essayez d'en faire trop et vous devenez moins efficace. Aussi, je suppose que vous savez ce que tout cela implique pour la suite."

"...Oui votre Altesse. Vous allez entrer en guerre totale avec la tribu du sud. Il est évidemment impensable de simplement laisser ces soldats dans cette situation."

"Je suppose aussi que vous y êtes totalement opposé, malgré les échecs à répétition de la diplomatie envers ces barbares."


Il se contenta d'hocher la tête, lentement. Blanche n'attendit pas sa réponse et se prépara à faire un discours à son peuple, mais les deux jeunes dragons, restés silencieux durant tout le dialogue, étaient toujours là. Elle devait quand même s'occuper d'eux avant cela...

"Mes excuses, invités d'honneur, mais je dois informer le royaume de la situation. Je vous renverrai une lettre lorsque tout cela sera terminé."

"C'est pas grave! On s'ra là!"



Et c'est un peu dans la précipitation que les deux compères prirent la sortie, un peu abasourdis. Ils étaient donc aux premières loges pour assister au discours de la reine, tandis qu'une foule s'était déjà formée sous le très pointu et bien protégé balcon royal pendant les quelques minutes qu'il leur fallut pour quitter le château. Ils s'installèrent donc tout près, et attendirent le discours eux aussi. A peine 10 minutes furent nécessaires avant que le discours n'eût lieu, et visiblement la reine n'était pas d'humeur à plaisanter.

"Soldats et peuple d'Arthar! Nos avant-postes ont été attaqués cette nuit par les tribus du sud, et il semblerait que l'ennemi soit bien plus nombreux que prévu, voire qu'il soit aidé par une armée tierce. Une aubaine! Enfin nous aurons un adversaire digne de ce nom à ÉCRASER sous notre puissante armée!"

Le peuple hurla avec la reine, visiblement enthousiaste. Une guerre était excellente pour les affaires, et les gardes seront ravis de savoir qu'ils seront demandés pour autre chose que tabasser des voleurs sans le sou et des mercenaires bourrés.

"Il est temps de partir à la conquête de ces terres hostiles et d'éradiquer ces barbares! Nous auront besoin de tous les moyens disponibles ainsi que de tous les dragons capables de combattre. Cette guerre sera nôtre, et nous prendrons tout le continent sur notre lancée!"


Une ovation suivit la fin de ce bref discours, mais ni Martin ni Izaak ne se joignirent à la fête. Les deux dragons s'isolèrent de la foule et Martin marmonna son inquiétude à son ami.

"Izaak...Je...Je pense...que c'est un piège..."

"Un piège? Comment ça?"

"Je ne sais pas...J'ai l'impression de reconnaître...un motif..."

"Hé t'inquiète pas! Ces dragons ont l'habitude de faire la guerre. Et ils sont bien équipés! Les barbares vont VRAIMENT regretter leur attaque. La dame Blanche est remontée comme une cocotte!"

"Je sais...Mais...Je...Je..."

"Moi aussi je pense que c'est pas une solution, mais ce n'est pas à nous de décider. Allez viens, on rentre."

"D'accord."
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon maléfique
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Crédit : 4201
Date d'inscription : 02/07/2012
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aube du désespoir [RP solo] Dim 25 Juin 2017 - 23:32

Qui part à la chasse, perd sa place.

Le général en chef étant au front, le conseiller sur le chemin vers sa terre natale et la reine partie en guerre, il ne restait plus grand monde près du trône d'Arthar. Mais cela allait changer bientôt.

Un portail dimensionnel s'ouvrit dans le sous-sol du château, dans une zone où personne ne se trouvait car condamnée depuis longtemps, puis un imposant dragon couleur olive en sortit. Personne, mais quelque chose était là pour l'accueillir. Une statue de glace en forme de dragon? Celle-ci semblait dotée de parole et de yeux rouges brillants.

Mon plan a fonctionné. Vous voilà de retour. Je serai votre guide.

Le dragon qui était visiblement concerné par ces paroles se contenta de bouger ses membres, lentement, comme pour se réhabituer après une longue léthargie.

Rassemblez quelques fidèles et marchez vers le sud. Cela vous aidera à attraper Blanche, elle sera à votre merci.

*long soupir* Blaaaaanche... *gémissements*

La statue resta silencieuse un moment, puis le dragon se remit sur ses pattes. Une rage inexplicable s'était emparée de lui, et ses muscles étaient maintenant durs comme l'acier. Il était enfin prêt...Il se dirigea vers l'entrée du château, démolissant le mur qui avait été construit pour sceller cette pièce.

Ce moment, il l'avait patiemment attendu, lui qui déteste attendre. Lui qui déteste un peu tout en fait...



Tous les dragons n'étaient pas partis d'Arthar malgré tout, il restait encore les nombreux gardes sur lesquels il tomba assez rapidement.

Les deux gardes du hall ne surent pas quoi dire ni faire quand un dragon géant qui ressemblait au tyran des légendes et qui semblait venir depuis une explosion dans le mur se pointa devant eux. Il les ignora complètement, jusqu'à ce que l'un d'entre eux tente de l'arrêter.

Q-Q-Qui que vous soyez...Vous...Vous n'avez pas le droit d'être ici!

Il chargea les deux dragons et les tua sauvagement en poussant des cris dignes d'un barbare, puis il sortit du château tandis que les badauds du hall fuyaient à toute vitesse.



Sa voix puissante résonna dans les rues de la cité d'Arthar.

VOTRE DIEU EST DE RETOUR! PROSTERNEZ-VOUS DEVANT MOI, MINABLES!

Il ne manquait ni de modestie, ni d'humilité. Enfin si, peut-être un peu. Mais alors juste un peu.


L'Invincible, après cent longues années d'absence, se tenait juste là, devant leurs yeux ébahis. La plupart des dragons qui étaient proches suivirent l'ordre avec une effrayante ferveur et se mirent à murmurer son nom qu'il était pourtant interdit de prononcer. Mais la voix du "dieu" couvrait ces murmures sans aucun mal.

QUE LA PURGE DES FAIBLES COMMENCE!

Et c'est juste après ces mots qu'il se jeta vers les dragons les plus proches de lui qui n'avaient pas suivi son ordre, tuant violemment quiconque se trouvait à sa portée avec simplement la puissance de l'impact.




Tandis que la rumeur de sa présence se répandit comme une traînée de poudre dans toute la cité, la panique s'empara de la plupart des habitants, causant un chaos monumental. Cela attira l'attention de Kraït, le capitaine de la garde, un grand dragon vert qui ne s'attendait pas à une telle agitation dans une journée si tranquille.

Mais qu'est-ce qui se passe ici?


C'est en remontant le flux de dragons qu'il tomba museau à museau avec le coupable. Qui était ce dragon qu'il n'avait jamais vu? Son apparence lui disait quelque chose...

Vous êtes qui vous? Déclinez votre identité!

Oh je suis juste revenu reprendre ce qui me revient de droit. Vous sauriez où se trouve le sud?

...J'ai l'air d'être un guide touristique ou d'une boussole? NON! Sortez d'ici ou vous aurez affaire à moi!

Allez quoi, soyez gentil!

Ce dragon n'avait vraiment pas l'air futé...Peut-être pouvait-il s'en débarrasser pour pouvoir remettre de l'ordre à Arthar?

Bon d'accord, je vais vous y conduire, suivez-moi!


Il se dirigea vers une forge d'assez grande taille, un chaudron énorme s'y trouvait, rempli de métal en fusion, probablement utilisé pour forger les armures des dragons de terres les plus grands.

Sautez là-dedans, c'est un raccourci.

D'accord!

Et il sauta droit dans le métal en fusion sans se poser la moindre question.

OUAAAAAAAAAAAARRRGH!

...Il l'a fait?...J'avoue que j'y croyais pas trop...Bon débarras.


On entendit un puissant hurlement, puis le chaudron explosa, envoyant des fragments brûlants dans tous les sens. L'invincible se trouvait en plein milieu, ses graves brûlures se refermant à une vitesse fulgurante! Il semblait très en colère...

HEIN? Comment...?

Y'a rien du tout là-dedans! Vous avez intérêt à me donner le bon chemin maintenant!

...Bon, par là.


Il fallait qu'il le voie pour le croire. C'était donc bien l'invincible, le tyran des légendes...Il le guida vers la sortie ouest de la ville, espérant qu'il se perde en chemin, plutôt que le l'affronter. Si même Blanche n'avait pas réussi à le tuer, alors il n'avait aucune chance! La chance qu'il avait, c'est qu'il était aussi stupide que dans les légendes, et son escorte fanatique ne semblait guère plus maline que lui.



Malheureusement pour Kraït, une fois qu'il fut sorti de la cité et que le capitaine de la garde s'était éloigné, la statue de glace refît surface avant que le tyran ne puisse se perdre dans la forêt qui se trouvait devant Arthar.

Comme promis, je vais vous guider. Suivez-moi. Le sud se trouve dans cette direction.

Blanche sera de nouveau ma dragonne de joie! En avant mes fidèles!
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon maléfique
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Crédit : 4201
Date d'inscription : 02/07/2012
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aube du désespoir [RP solo] Jeu 29 Juin 2017 - 11:37

Pendant ce temps, Arcanian avait atteint Sélame, qui était toujours aussi resplendissante que dans ses souvenirs.
L'architecture massive et austère d'Arthar était l'exact opposé de ce que l'on pouvait voir ici, où les formes harmonieuses et les couleurs formaient une véritable fresque dans un paysage onirique rempli d'arbres étranges qui ne poussent qu'ici. Une autre particularité était le silence qu'il y régnait et n'était interrompu que par le chant des oiseaux, comparé aux bruits de métal incessants de la cité des forgerons.

Mais le conseiller d'Arthar n'était pas venu en touriste, alors il continua son chemin pour voir ses parents qui vivaient toujours ici, afin de s'assurer qu'ils allaient bien, ce qui était le cas. Ils étaient ravis de le voir d'ailleurs, et il resta un peu plus longtemps que prévu, à l'occasion d'un repas en famille.


C'est donc plus tard qu'il se dirigea vers la demeure du chancelier de Sélame, un stratège de renom qui pourrait sûrement l'aider à remonter la pente.

Il frappa à la porte, mais constata que celle-ci n'était pas vraiment fermée, ce qui signifiait que le propriétaire des lieux était probablement présent. L'intérieur était très simple et épuré, il y avait de quoi accueillir et faire patienter d'éventuels invités, rien de plus.
Personne n'était dans la maison cependant...Il ne restait que le jardin extérieur à vérifier.


C'était bel et bien là que le conseiller trouva le chancelier, allongé sur un divan en bois et laine, regardant la chute d'eau sans fin de la petite cascade qui se trouvait dans le jardin zen. Le dragon élancé aux écailles vertes très claires arborait une tenue qui ressemblait à une robe formée de plusieurs épaisseurs en tissu dont les couleurs variaient du blanc au vert. Un bouton de pression couleur émeraude près du cou semblait tenir le tout en place, ou alors n'était-ce qu'une simple décoration? En tout cas, on pouvait lire plus d'un siècle de vie sur son visage.

Arcanian hésita une brève seconde, avant de briser le silence du jardin tout en se prosternant.

Bonjour, chancelier!

Celui-ci se retourna lentement, avant de répondre d'une voix surnaturellement calme.
Votre présence m'honore, Arcanian. Que puis-je faire pour vous?

Je ne sais pas si c'est la mort d'Arthar qui m'affecte, mais, ces derniers temps, aucune de mes stratégies ne semble fonctionner...Je devrais peut-être vous solliciter à nouveau pour des enseignements en la matière.

Vous vous méprenez. Je pense plutôt que votre prudence a évité de terribles bains de sang. Il vous serait sans doute bénéfique de réfléchir à la globalité des événements avant de sauter à de telles conclusions.

De quoi pouvait-il bien parler? La globalité...Est-ce que quelque chose de vital lui aurait échappé?
Le silence fit un grand retour dans le jardin, avant qu'un bruit de pas rapide sur un sol qui grince ne le brise au bout de quelques secondes. Un dragon devait courir dans la demeure...

Cela doit être important, veuillez m'excuser.

Un messager entra, visiblement éreinté par un long voyage. Un dragon de glace, celui-là. Ne l'avait-il pas vu à Arthias déjà...?

Chancelier de Sélame! Désolé de vous déranger, mais j'ai de terribles nouvelles! L-L-L'invincible! L'invincible...est de retour! Nous demandons des renforts immédiatement!

L'invincible? Ce dragon avait été vaincu par Blanche en des temps où Arcanian n'était même pas né. Comment était-ce possible? Le chancelier sembla à peine réagir, gardant son calme malgré l'extravagante nouvelle.

Alors tel était le plan de l'ennemi. L’embuscade soigneusement planifiée du sud n'était qu'un leurre.

Mais...Mais...Blanche...est en danger! Et avec elle, toute l'armée principale!

Elle devra tenir une attaque sur deux fronts menés par un dragon invincible. Certains dragons de son armée choisiront probablement ce moment pour se retourner contre elle.

...L'ennemi avait vraiment planifié tout ça?...

Ils possèdent un stratège très capable dans leurs rangs, qui a négocié leur cohésion contre le retour de l'Invincible. Cela ne fait désormais aucun doute.

Il fit signe au messager de disposer.

Peut-elle vraiment survivre à une telle situation?...Je sais bien que c'est sans doute la meilleure guerrière de tous les temps, mais...

Si quelqu'un le peut, c'est bien elle. Il est temps pour nous de retourner au travail. Nous avions déjà posté quelques épéistes à Arthias en prévision d'une telle crise et nos mages seront bientôt à destination. Tout se passe comme prévu.

...Vous avez raison. Rien n'est encore perdu.






L'armée principale avait franchi l'avant-poste, ne trouvant que des traces du passage de l'escouade qu'ils étaient venus secourir.
La visibilité était vraiment faible, tandis qu'une petite tempête de sable s'était levée dans les terres arides où avait eu lieu l'embuscade.
Il n'y avait personne à sauver, ce qui confirmait la théorie du piège. Reste à savoir comment une tribu de dragons bien moins nombreuse va s'y prendre pour piéger une armée aussi massive...

Un dragon de foudre très actif et plutôt jeune arriva, suivi par une garde peu nombreuse de guerriers expérimentés équipés d'armures runiques. Blanche le connaissait bien...

Arthias? Que faites-vous ici? Êtes-vous venu chercher Thomson avec nous?

Pas du tout! Je viens à la demande de Kraït! Il m'a dit de vous prévenir dès que possible!

Kraït?...De quoi voudrait-il bien me prévenir...?

Et bien, je vais rétablir la justice en vous le dévoilant sur-le-champ! Derechef! Al dente! Now! Tout de suite! Là! Maintenant! *tousse* Alors voilà...L'invincible est de retour!

Blanche espérait ne pas avoir bien compris de quoi il parlait...Il plaisantait là? Non?...Visiblement non. le sang de la reine ne fit qu'un tour.

NON! IMPOSSIBLE! Ce dragon...Ce dragon est mort!

Nous...NOUS SOMMES ATTAQUÉS!




Derrière l'armée de Blanche se trouvait le fameux dragon couleur olive, le sourire allant jusqu'au cornes.
Il n'était pas seul, une armée de fidèles se tenait derrière lui, ainsi que des dragons des tribus du sud.
De l'autre côté, le reste de la tribu, ainsi que de plusieurs autres, au vu du nombre.
Un carnage semblait inévitable, tandis que la colère se dessinait sur le visage de la reine...


Yalto est pour MOI! Ne laissez aucun survivant! CHARGEZ!

Aaaaaaah! C'est YALTO mon nom! Mouhahahahaha!

POUR LA JUSTICE!


La ferveur initiale de l'armée fut vite réduite quand Yalto chargea à son tour, causant de terribles pertes à celle-ci. Blanche lui causa de nombreuses blessures mortelles en un seul assaut qu'il ne vit pas venir, mais comme toujours, il hurla, dévastant tout autour de lui tandis que ses blessures n'étaient plus qu'un lointain souvenir.

...Comment est-ce possible? Comment es-tu revenu?...

On s'en fout de ça! Rends-toi à moi, et j'épargnerai tes soldats ainsi que ton peuple, comme je l'avais fait autrefois!

Blanche serra les dents, toujours aussi folle de rage. Le déshonneur, la souffrance, l'humiliation de l'époque refaisaient surface...

Autrefois, mon armée n'était pas capable de se défendre! Mais cette fois...Cette fois on vous écrasera TOUS!

Les nouvelles n'allaient pas en s'arrangeant, tandis que des voix dissidentes se firent entendre dans l'armée de Blanche:

C'est l'Invincible des légendes...?

Même la reine ne peut pas tuer ce truc?...

Si la reine ne l'a pas tué, alors c'est lui le dragon le plus puissant du continent...!

On n'a pas la moindre chance contre un tel monstre...Il a fauché la ligne de front à lui tout seul!

La reine était débordée par ses émotions et la situation qui virait au pire. Elle tenta tant bien que mal de remotiver ses troupes, tandis que Yalto riait à gorge déployée.

Reprenez-vous soldats! Nous sommes l'armée la plus puissante du continent! Même les dieux ne peuvent pas nous arrêter!

Oubliez-ça! Rejoignez-moi! JE SUIS LE PLUS PUISSANT DE TOUS LES DRAGONS! PROSTERNEZ-VOUS!


Il n'avait pas seulement une force exceptionnelle, il avait aussi une puissance magique vraiment impressionnante. De l'énergie pure, brute, qui semblait illimitée.
Tandis que leurs frères d'armes se faisaient balayer comme des feuilles mortes, les soldats perdaient espoir face à l'inefficacité de leurs assauts, certains vinrent même se mettre du côté du monstre, espérant être épargnés.
Ils étaient durement entraînés, capables d'affronter n'importe quel armée, mais que pouvaient-ils faire face à un dieu...?
Les dragons qui étaient de son côté n'avaient pas grand chose à faire, en effet se mettre en première ligne reviendrait à se faire vaporiser par la terreur invincible qui n'avait d'yeux que pour la reine, espérant l'attraper après l'avoir poussée à bout.

Je refuse d'abandonner! Seule la justice vaincra!

Arthias saisit l'occasion qui se présentait à lui, et envoya une décharge électrique si violente et si bien placée qu'elle arrêta net la charge de Yalto, le faisant hurler de douleur.
Profitant d'une offensive enfin efficace, l'armée d'Arthar contre-attaqua, submergeant le monstre et ses fidèles.

On dit qu'une bête acculée est plus dangereuse encore que la normale, et bien c'était le cas pour Blanche. Ne pouvant ordonner le repli de son armée à cause de l'attaque en tenaille ennemie, elle donna tout ce qu'elle avait pour réduire les rangs adverses, devenant aussi terrifiante que son adversaire mortel pour les troupes ennemies. Sa ferveur effrayante redonna confiance à ses troupes, et le combat fit rage pendant un moment, sans qu'aucune armée ne puisse vraiment reprendre l'avantage.



Mais cela n'allait pas durer, car les renforts de Sélame arrivèrent, mettant la stratégie du chancelier à exécution. Un puissant champ de force entoura les troupes de Blanche, puis une pluie de sorts s’abattit sur tout le monde tandis que l'ennemi se retrouvait prit en tenaille à son tour! Les dragons des tribus se dispersèrent sous l'effet d'un tel déluge magique, redonnant l'avantage aux troupes de la reine qui n'avaient plus que Yalto et ses fidèles face à eux.

Revenez bande de lâches! Je suis votre chef à tous!...Comment vais-je attraper Blanche maintenant?

Il est temps de déposer les armes, tyran!

JAMAIS! Je vais m'emparer de la cité puisque c'est comme ça!

Et c'est exactement ce qu'il fit, se dirigeant de nouveau vers Arthar, ignorant tous les dragons qui se trouvaient sur ses trousses. Rien ni personne ne pouvait arrêter un tel phénomène de toute façon, pas vrai?...Attendez un peu, il y a bien une chose...

Juste, vous savez dans quelle direction c'est? Cette forêt est un vrai labyrinthe!

Sans commentaires.
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon maléfique
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Crédit : 4201
Date d'inscription : 02/07/2012
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aube du désespoir [RP solo] Sam 8 Juil 2017 - 12:54

Bonus

...Impressionnant.

Une salle très sombre et froide, peu spacieuse, où l'on ne distinguait rien d'autre que des yeux rouges brillants qui clignaient de temps en temps, semblait perdue dans l'espace et le temps. La voix était plutôt rauque, mais il ne s'agissait clairement pas d'un dragon particulièrement gros, probablement un dragon de glace au vu de la température de la pièce.

Mon expérience devrait bien se dérouler malgré tout car mon plan s'est parfaitement bien passé, mais je vais devoir être plus prudent à propos des forces de Sélame.
La vitesse à laquelle leurs renforts sont arrivés suggère qu'ils avaient largement anticipé ma manœuvre, ce qui est plutôt inattendu.


Des bruits de papiers froissés se firent entendre, tandis que le silence inquiétant de l'endroit reprenait peu à peu ses droits.



La voix se fit à nouveau entendre au bout de quelques minutes.

Le sujet de stade 2 est dans la nature, j'ai hâte de voir ce qui sera fait contre lui.
J'espère que mon sujet d'étude favori sera utilisé, cela permettrait de tester ma théorie tout en préparant la suite.



Puis plus rien.




[Fin du rp!]
avatar

Personnage
Recherche: Rien
Clan / Faction: Dragon maléfique
Age: Je ne souhaite pas le dire
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 156
Crédit : 4201
Date d'inscription : 02/07/2012
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'aube du désespoir [RP solo]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
L'aube du désespoir [RP solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh tristesse et désespoir... [ chasse solo]
» Une bataille à l'aube...
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» présentation Bob Solo [Validée]
» [Juge]-Brigandage-Aube-(10/01/57) [Retraite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spyro & Cynder Forum RP / RPG :: Zones RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: